Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Renault : le directeur général viré

Dans Economie / Politique / Personnalités

, mis à jour

C'est désormais officiel : Thierry Bolloré, qui était le directeur général de Renault depuis le début de l'année, a été évincé !

Jean-Dominique Senard et Thierry Bolloré
Jean-Dominique Senard et Thierry Bolloré

 

Mise à jour 11 octobre - Dans un court communiqué de presse, Renault confirme que son conseil d'administration a décidé de mettre fin au mandat de directeur général de Thierry Bolloré "avec effet immédiat". L'intérim sera assuré par Clotilde Delbos, directrice financière de Renault.

La sortie de Bolloré a donc été rapide. En l'écartant, Jean-Dominique Senard, nommé président du Losange en janvier, a souhaité tourner la page Ghosn, Bolloré étant fortement lié à la période Ghosn. Senard pousse aussi vers la sortie un homme qui était peu apprécié des équipes de Nissan. Il représentait donc une gêne au moment où le président cherche à relancer les relations franco japonaises, en ayant notamment réussi à avoir une nouvelle direction de Nissan favorable à l'Alliance.

Bolloré quitte Renault avec beaucoup d'amertume. Dans une interview donnée hier (jeudi) aux Échos, il déclarait : "La brutalité et le caractère totalement inattendus de ce qui est en train de se passer sont stupéfiants". Racontant avoir découvert lui-même par la presse ce projet d'éviction, celui qui est encore le DG se défendait : “Sur le plan opérationnel, je ne vois pas où est la faute”. Il demandait à l'État d'intervenir “pour ne pas déstabiliser Renault.” Sans succès donc, le gouvernement étant plutôt favorable à sa sortie.

---

Le 9 octobre - Après la tempête de l'affaire Ghosn, on pensait Renault reparti sur de bons pieds grâce à la mise en place en janvier d'une nouvelle direction. Ancien patron de Michelin, Jean-Dominique Senard a été nommé président. La direction générale est revenue à Thierry Bolloré. Mais le Figaro a révélé que ce dernier serait sur la sellette !

D'après le quotidien, les relations ne sont pas bonnes entre Senard et Bolloré. Cela n'a pas été arrangé par une année très agitée, marquée notamment par la fusion ratée avec Fiat-Chrysler. Les relations très houleuses avec Nissan au sein de l'Alliance sont aussi en cause.

Le constructeur japonais prend d'ailleurs un nouveau départ avec l'arrivée d'un nouveau duo de patrons, avec deux personnalités favorables à l'Alliance, ce qui est une victoire pour Jean-Dominique Senard. Makoto Uchida, nouveau directeur général, et Ashwani Gupta, directeur des opérations, prennent la suite de Hiroto Saikawa, qui avait été propulsé à la tête de Nissan par Ghosn.

La volonté est de tourner la page Ghosn chez Nissan… et donc chez Renault aussi ! Thierry Bolloré avait en effet été nommé par Ghosn directeur général adjoint en 2018 et se plaçait comme son successeur. Bolloré avait d'ailleurs assuré l'intérim cet hiver avant l'arrivée de Jean-Dominique Senard. Le pousser vers la sortie est aussi un geste d'apaisement de Senard vers les Japonais, qui souhaitaient que les proches de Ghosn tombent aussi chez Renault.

L'État français, premier actionnaire de Renault, avait d'ailleurs demandé à Senard de faire évoluer la direction du Losange et aurait jugé qu'il aurait tardé à s'y mettre. Renault est donc à la recherche d'un nouveau DG. Selon le Figaro, un cabinet de chasseurs de têtes devrait être mis à contribution. La marque chercherait une personnalité extérieure, mais ce devrait être un Français qui a déjà une bonne expérience dans le domaine.

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (78)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Plus de fric!

Par

:ml: "Ton univers impitoyaaaableuuu" :violon:

Par

le CRIC en surchauffe ??

Par

Certains trouvais Senart "mou"....

je penses qu'au contraire c'est une main de fer dans un gant de velour.

Depuis son arrivé Sakaiwa à giclé.

Nissan a des patrons "alliance compatible".

Il va jarter l'ex chouchou de Ghosn.

de toute façon il suffit de regarder son parcours pro pour se dire que le garçon on ne lui explique pas comment diriger et comment réussir.

Et à ce niveau de responsabilité, réussir ne se fait pas sans écarter quelques "concurrents"....

Par

Senard le gros traître à la République qui veut éjecter Bolloré car il est contre la fusion entre Renault et JCA.

Senard fait tout depuis qu'il est en poste pour faire absorber Renault par JCA. Il a detruit les rapports avec Nissan avec son idée de fusion en carton entre JCA et Renault et maintenant après son échec il reprend à la base en commençant d'abord par virer les 'contre' chez Renault.

Senard n'arrête pas de vanter la fusion minable entre JCA et Renault. Il n'a jamais stoppé sa propagande même après l'échec des négociations.

Il a décidé que pour reprendre les négociations il fallait d'abord virer les obstacles chez Renault et Bolloré en est un.

Senard le vendu de JCA. Payé par Elkann pour faire avaler à tout le monde cette fusion bidonesque où Renault devra se faire acheter gratuitement par JCA (car aucun sou depensé par ce groupe désargenté) et ensuite délocaliser aux pays bas pour absolument aucun gain industriel ou financier.

Renault devra tout donner à JCA et JCA ne donnera rien car JCA n'a rien à offrir !

Senard c'est lui qui doit être virer de chez Renault. Pas Bolloré !

Par

Wouah ! Je sais pas qui c'est ! Mais ce JCA, ça doit être le mal en personnifié

Par

En réponse à A l

Commentaire supprimé.

Surtout Fiat c'est que dalle dans JCA.

JCA c'est 95% des bénefs du groupe. Fiat ca doit etre 0,5%, Lancia 1%, Alfa -2% et Fiat utilitaires 5,50% grace aux utilitaires concus et partagés par PSA dans le sud de l'Inutalie.

Bref comme tu vois Fiat n'a pas sa place dans le nom du groupe. Cette marque c'est que dalle de chez que dalle.

Rien avoir avec Renault-Nissan où Renault fait 40% des profits de l'Alliance.

D'ailleurs je suis pas le seul à le dire, un gros investisseur de JCA dit qu'il voulait que la société se rebaptise JeepRAM tellement c'est insultant pour Jeep et Ram de voir le boulet Fiat qui represente que dalle en benef et tres peu en Chiffre d'affaires apparaitre dans le nom du groupe.

Ce serait comme presenter le groupe BMW AG par Mini AG. Mini c'est peanuts dans le CA et les benefs de BMW. Fiat c'est pareil pour JCA.

Une pauvre marque qui fait ni profit et qui fait un petit CA. Moins que Seat, Skoda ou Citroen en Europe alors que c'est la marque phare d'un pays aussi peuplé que la France mais bien moins argenté..

Par

En réponse à n1cool

Senard le gros traître à la République qui veut éjecter Bolloré car il est contre la fusion entre Renault et JCA.

Senard fait tout depuis qu'il est en poste pour faire absorber Renault par JCA. Il a detruit les rapports avec Nissan avec son idée de fusion en carton entre JCA et Renault et maintenant après son échec il reprend à la base en commençant d'abord par virer les 'contre' chez Renault.

Senard n'arrête pas de vanter la fusion minable entre JCA et Renault. Il n'a jamais stoppé sa propagande même après l'échec des négociations.

Il a décidé que pour reprendre les négociations il fallait d'abord virer les obstacles chez Renault et Bolloré en est un.

Senard le vendu de JCA. Payé par Elkann pour faire avaler à tout le monde cette fusion bidonesque où Renault devra se faire acheter gratuitement par JCA (car aucun sou depensé par ce groupe désargenté) et ensuite délocaliser aux pays bas pour absolument aucun gain industriel ou financier.

Renault devra tout donner à JCA et JCA ne donnera rien car JCA n'a rien à offrir !

Senard c'est lui qui doit être virer de chez Renault. Pas Bolloré !

Allo mr n0coon, ç est qui qu'il est machin truc JeanClaudeArnold qui t a excité comme pas possible la fiole , on dirait une canette de cola s'couée

Par

zavez vu le patronyme de celui qui est poussé dehors. Les titres de gloire de l'ensemble de la famille ne plaident pas pour son maintien dans la place.

.

Par

Pas grave pour Thierry Bolloré.

Dans 2 semaines il est embauché par Carlos Tavares et rejoint la dizaine de ses ex-collègues qui sont passés chez PSA depuis 1 an ...

Vous avez dit hémorragie ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire