Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai – DS 4 (2021) : le modèle de la maturité

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Je sais ce que vous allez dire, probablement en moins poli : « encore un modèle français que l'on nous annonce à même de batailler à armes égales avec le premium allemand, c'est bien ça ? ». Eh bien oui : après s'être cherché un peu modèle après modèle, DS semble enfin avoir atteint, au moins sur le papier, un parfait équilibre entre ligne, présentation intérieure, finition, raffinement et confort avec cette nouvelle DS 4 qui lui permettrait d'affronter sans complexe l'opposition d'Outre-Rhin. Qu'en-est-il dans la réalité ? Pour le déterminer, nous en avons pris le volant pour la première fois à Chantilly, dans l'Oise.

Essai – DS 4 (2021) : le modèle de la maturité

En bref

Catégorie des compactes premium

A partir de 29 200 €

Cinq motorisations au choix dont un PHEV

« Modèle de la maturité » donc, et cette maturité commence par enfin un peu de retenue dans le dessin après ceux des DS 3 et DS 7 Crossback particulièrement chargés et tapageurs, une direction dans laquelle la DS 9 a déjà commencé à s'engager. Attention, la DS 4 en met toujours plein la vue et affirme toujours son appartenance à la marque mais le fait de façon bien plus subtile et beaucoup plus élégante. La face avant reste expressive avec sa large calandre cernée de projecteurs formant un regard acéré, les flancs présentent des muscles saillants et la chute de toit est tout ce qu'il y a de plus dynamique. L'ensemble est toujours très travaillé, avec de nombreux détails que l'on découvre au fur et à mesure, mais le trait est beaucoup moins forcé. On obtient au final un produit spécial à des années lumière de la triste sobriété allemande.

Essai – DS 4 (2021) : le modèle de la maturité

Essai – DS 4 (2021) : le modèle de la maturité

 

Et c'est fort heureusement le cas aussi à l'intérieur où DS n'a pour une fois pas cédé à une surenchère dans le baroque voire le clinquant avec un mille-feuilles de matière, de couleur et de texture qui sature totalement la rétine et est un cauchemar en matière d'ergonomie. Non, ici, le curseur est bien mieux placé : la planche de bord adopte un design épuré et enveloppant, tout en conservant son originalité et l'attention toute particulière apportée aux matériaux. Et les commandes sont là où on les attend, comme par exemple celles des vitres électriques enfin dans les portières.

La planche de bord de la DS 4 : élégante, moderne et surtout pratique !
La planche de bord de la DS 4 : élégante, moderne et surtout pratique !

En matière d'équipements, la DS 4 fait la part belle à la technologie avec une instrumentation de 7 pouces complétée par un colossal affiche tête haute de 10 pouces présentant un nombre impressionnant d'informations ainsi qu'un système multimédia avec un écran de 10 pouces, un nouveau logiciel inédit à la fois pratique, beau et fluide et une commande via un écran tactile sur la console centrale. Mais ça n'est pas tout puisqu'elle peut aussi être équipé d'un système de vision nocturne, d'une suspension pilotée par caméra ou encore d'un système audio Focal à 14 haut-parleurs.

LE 3/4 arrière de la DS 4 est sans doute le plus réussi esthétiquement.
LE 3/4 arrière de la DS 4 est sans doute le plus réussi esthétiquement.

Question habitabilité, la DS 4 est une grosse compacte, à 4,40 m de long, mais elle choie avant tout les occupants du premier rang. La place aux genoux à l'arrière est sinon dans la moyenne de la catégorie, sans plus, et la très esthétique chute de toit est un peu oppressante vue de l'intérieur pour les grands gabarits. Pour ce qui est du volume de coffre, les 430 litres offerts sont un chiffre respectable et il est encore acceptable avec la version hybride rechargeable qui doit se contenter de 390 litres.

Essai – DS 4 (2021) : le modèle de la maturité
Essai – DS 4 (2021) : le modèle de la maturité

On manque un peu de place aux genoux et à la tête à l'arrière mais le volume de coffre place la DS 4 dans les bons élèves.

Car oui, développée sur la plate-forme EMP2 dite V3 comme la prochaine Peugeot 308, la DS 4 est disponible pour la première fois avec une double motorisation essence/électrique E-Tense affichant un total de 225 ch. La fiche technique est connue puisqu'on a déjà pu la découvrir dans de nombreux modèles du groupe Stellantis avec un 1,6 de 180 ch fonctionnant en tandem avec un moteur électrique de 110 ch, lui-même alimenté par une batterie de 12,4 kWh. Le chargeur embarqué de 7,4 kW de série permet de faire le plein de cette dernière d'électrons en 1h45 et l'autonomie électrique annoncée est de 55 km selon le cycle WLTP et jusqu'à 65 km en ville. Les plus conservateurs pourront sinon se tourner vers un choix exclusivement thermique constitué d'un 3 cylindres 1,2 de 130 ch, de deux 4 cylindres 1,6 de 180 et 225 ch ou même un 1,5 BlueHDI de 130 ch, tous uniquement disponible en boîte automatique à huit rapports. Une version 100 % électrique est attendue en 2024.

Essai – DS 4 (2021) : le modèle de la maturité
Essai – DS 4 (2021) : le modèle de la maturité

La gamme de prix de la DS 4 démarre à 29 200 € pour s'achever à 51 500 €, avec un prix d'appel 1 000 à 2 000 € moins élevé que la concurrence premium traditionnelle constituée de la BMW Série 1, la Mercedes Classe A et l'Audi A3 Sportback, à motorisation proche et transmission similaire, tout en offrant un meilleur rapport prix/équipements.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2
de la version la plus écologique de : Ds Ds 4

NC

Début de commercialisation du modèle :
Ds Ds 4 (2e Generation)

Mai 2021

A titre d'exemple pour la version II 1.6 E-TENSE 225 RIVOLI AUTO.

1,47 mNC
4,40 m
  •  5 places
  •  390 l / 1240 l

  •  NC
  •  NC

Portfolio (37 photos)

En savoir plus sur : Ds Ds 4 (2e Generation)

SPONSORISE

Essais Moyenne Berline

Fiches fiabilité Moyenne Berline

Toute l'actualité

Commentaires (244)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ça fait plaisir à voir, une DS convaincante après des produits plus discutables.

Par

Je viens de me taper un mec qui est venu avec exactement la même voiture. Il se ventait d'être dans une exclusivité mais je remarque que cette voiture est sortie. Super confort par contre elle fait un peu pépère comparée à la A3 d'un autre de mes mecs.

Par

Ah ben voilà !

Une réussite !

Juste à changer la partie thermique et on sera bon.

Enfin !

Par

DS4 Lambo !

Sinon l'intérieur est vraiment somptueux je trouve !:love:

Par

Les feux avant font un peu datés comme sur la ds7. Cela ressemble à des phares alfa des années 90 façon led ( laide).

Succès annoncé ? Par par moi je dirais plutôt flop façon Ds3

Allez Ds bye bye

Par

Et voilà la nouvelle référence de la catégorie.

Même la réussie Classe A prend un coup de vieux...

Mention spéciale à la ligne extérieure, superbe, et à l'habitacle, somptueux et mieux fini que la concurrence.

Enfin, le système multimédia dernier cri est là.

Par

Cette nouvelle DS4 va tout simplement reproduire un carton commercial comparable à celui de la première DS3.

Par

La ligne extérieur est effectivement moins tape à l'oeil, plus réussi.

Pour l'intérieur je la trouve pas très originale et je sens que le pavé tactile va être aussi chiant à utiliser que sur une lexus. S'il y avait au moins que copie de l'écran, la navigation serait plus aisé.

Cette DS4 est censé être faite sur une nouvelle plateforme, cependant cette version hybride dispose d'exactement les mêmes dimension de coffre que le 3008. N'est-ce donc pas la même plateforme que ce dernier ?

Par

Contrairement à ce qui est dit et le ton désespérément '' fanboy '' de l'article je constate que DS n'a pas fini avec le baroque clinquant, presque cheap qui a largement contribué au manque de crédibilité de l marque.

Cette face avant est surchargée, il y a plus de chrome que sur une coréenne à 60k, c'est navrant de voir qu'il font encore des fautes de goût pourtant simples à corriger. Réveil, ça fait 10 ans que le chrome ne fait plus prenium et que les clients du vrai prenium (par exemple Mercedes) payent des pack '' black'' pour justement ne pas avoir une seule barrette de chrome!

Ce n'est pas un détail, ça prouve que chez DS on continue dans le baroque décalé même si ça ne marche toujours pas, ça prouve qu'ils sont incapables de percevoir les tendances du marché et que sans miracle ils continueront à avoir des chiffres de vente ridicules au niveau européen.

Par

En réponse à Entouteobjectivité

Cette nouvelle DS4 va tout simplement reproduire un carton commercial comparable à celui de la première DS3.

Tu es vache avec la DS 4 ( DS3 un carton ? ).:beuh:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire