Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Essai - Ford Transit Custom PHEV, l'électrique sans limite

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Le Ford Transit Custom PHEV est le premier utilitaire électrique rechargeable doté d'un moteur thermique faisant office de prolongateur d'autonomie. Original et séduisant.

Essai - Ford Transit Custom PHEV, l'électrique sans limite

De quoi PHEV est-il le nom ? D'une technologie visant à coupler moteur électrique rechargeable et moteur thermique. Cet univers des PHEV, autrement dit Plug-In Hybrid Electric Vehicle en anglais soit Véhicule Hybride Rechargeable (VHR) en français, se divise en deux familles. Le premier groupe est celui des hybrides parallèles, les plus répandus, où les deux moteurs, électrique et thermique, sont en lien avec les roues et agissent ensemble ou alternativement. Le second est composé des hybrides série. Dans ce cas, le véhicule est uniquement entraîné par le moteur électrique, le moteur thermique étant associé à un générateur qui recharge les batteries. Cette association fonctionne comme un groupe électrogène en fournissant tout ou partie de l'électricité nécessaire au fonctionnement du moteur électrique. L'hybride série est beaucoup moins répandu que l'hybride parallèle. C'est même terrain (presque) vierge… Du côté des voitures, il y eut par exemple l'Opel Ampera, désormais retirée du catalogue de la marque. Du côté des utilitaires, c'est chez Ford qu'une application concrète voit actuellement le jour en la personne du Ford Transit Custom PHEV. L’événement est de taille : c'est une grande première et une proposition unique sur le marché des utilitaires.

Essai - Ford Transit Custom PHEV, l'électrique sans limite

 Mais ce Transit Custom est-il vraiment un PHEV ? Oui, puisque les batteries peuvent être rechargées sur le secteur. Une prise installée à l'avant gauche, sur l'aile, permet de brancher le Custom sur une prise domestique (240V 10A) et de le recharger complètement en cinq heures. Sur une prise 240V 16A ou 20A, ce temps de charge est de trois heures. Mais le Custom n'est pas seulement un  PHEV: il est aussi un EREV (Extended Range Electric Vehicle) puisque seul le moteur électrique est relié aux roues. En fait, le Custom PHEV dispose d'un moteur à essence, en l'occurrence l'EcoBoost 1.0 litre, qui ne sert pas à faire avancer le fourgon. En tournant, il alimente un générateur qui produit de l'électricité pour le moteur électrique qui lui seul fait avancer le véhicule… Autrement dit, le moteur thermique n'est qu'un auxiliaire, un prolongateur d'autonomie. Quid de la consommation ? Celle annoncée par le constructeur tourne aux alentours des 3 litres et les émissions de CO2 sont de 60 g/km. À l'usage, un peu moins de deux litres supplémentaires nous semblent plus conformes à la réalité. Au bilan, l'autonomie totale en électrique pur est d'un peu plus de 50 kilomètres. Mais elle peut atteindre 500 km avec le moteur thermique.

Quatre modes de fonctionnement

Prendre le volant d'un Custom PHEV est pour le moins… déroutant. Un ressenti étrange, inédit. Nous sommes à bord d'un véhicule 100 % électrique doté d'un moteur thermique qui n'a pas son usage habituel. Sur le tableau de bord, un indicateur de puissance et de charge remplace le compte-tours habituel. Un autre témoin d'état de la batterie a pris la place du témoin de température moteur. La mise en route s'effectue comme sur un véhicule électrique et seuls divers voyants indiquent que le véhicule est prêt à partir. Une commande au tableau de bord permet de choisir le mode de roulage. Le plus simple est le mode "EV Auto". C'est le mode activé par défaut et ce sera probablement le plus utilisé dans la mesure où le conducteur… n'a rien à faire. Le système gère automatiquement l'hybridation. Il y a aussi le mode "EV Now" qui permet de rouler en mode électrique complet, jusqu'à ce que la batterie soit déchargée. Le mode "EV Later" conserve le niveau de charge et le met « à l'abri » pour une utilisation électrique ultérieure. C'est pratique, encore faut-il penser à l'enclencher ! Enfin, le mode "EV Charge" fait fonctionner le moteur thermique pour alimenter le Custom tout en rechargeant les batteries.

Dans un premier temps, le Custom PHEV est plutôt déroutant à l'usage.
Dans un premier temps, le Custom PHEV est plutôt déroutant à l'usage.

Tout bénéfice

Le levier de la boîte de vitesses automatique comporte une position de plus. Un « L » placé sous le « D ». En adoptant cette position, la récupération d'énergie est accentuée, au freinage comme en phase de décélération. Franchement, cela peut surprendre tant cette récupération est importante. En fait, le moindre lever de pied de la pédale d’accélérateur provoque un net ralentissement du véhicule, un vrai freinage qui n'était pas souhaité puisque nous ne voulions qu'un léger ralentissement, un roulage sur l'élan. Il faut donc prendre l'habitude de soulager l'accélérateur mais ne pas le lâcher totalement. Un peu curieux… Les usagers vous suivant risquent aussi d'être déroutés par ce freinage important, effectué sans raison ni danger imminent perceptible. Autre sujet d'étonnement, les accélérations fortes ont tendance à produire un son plus proche du moulin à café électrique que d'un vrai moteur. C'est surprenant au début, puisque très inhabituel.

56 kilomètres d'autonomie en électrique pur, 500 avec le moteur « prolongateur d'autonomie ». Pas mal, non ?
56 kilomètres d'autonomie en électrique pur, 500 avec le moteur « prolongateur d'autonomie ». Pas mal, non ?

Mais que sont ces quelques « bizarreries » en regards des avantages ? Car voici quand même un véhicule électrique avec lequel vous ne tomberez jamais en panne d'électricité, avec lequel vous n'aurez jamais l'angoisse de trouver une borne libre et en service, avec lequel vous avez l'autonomie d'un véhicule thermique qui est un électrique. Ce sont tout de même des atouts considérables, il faut bien le reconnaître. En tout cas, le Ford Transit Custom PHEV est une vraie nouveauté apportant une réelle innovation sur le marché des utilitaires.

Un Custom, un vrai

Le Transit Custom, qu'il soit PHEV ou pas, reste tel qu'en lui-même. Avec ses qualités mais aussi quelques défauts. Ainsi, la position de conduite est particulière avec un passage de roues bien présent dans l'habitacle et un peu gênant pour le pied gauche, qui peine parfois à trouver sa place. Il y a aussi ce montant de vitre latérale, mal placé et coupant quasiment la vitre en deux. Gênant, là encore pour sortir le bras, à un péage par exemple, ou pour les fumeurs bras à la fenêtre, s'il en existe encore. Il y a encore l'écran de la console, trop vertical, pas assez orienté vers le conducteur et qui souffre de prendre les reflets. Un peu trop de lumière de trois-quart arrière et l'écran devient miroir, reflétant votre passager éventuel et empêchant toute vision correcte.

Le Custom PHEV est proposé en version L1H1 et L1H2
Le Custom PHEV est proposé en version L1H1 et L1H2

Le Custom PHEV, d'un PTAC de 3,4 tonnes, est proposé en deux versions, L1H1 et L1H2. Les valeurs utilitaires ne changent pas par rapport à un modèle thermique. Les batteries étant placées sous le plancher, elles n'empiètent pas dans l'espace de chargement. Sur le « petit » Custom, le volume utile est de 6 m³ et la charge utile est d'environ 1 tonne. Les prix de cette version vont de 43 790 € HT à 49 010 € HT selon les finitions. Sur le L1H2, le volume utile est de 7 m³ et la charge utile d'environ une tonne également. Sur ce modèle, les prix vont de 44 090 € HT à 49 310 € HT, toujours selon le niveau de finition. La batterie est couverte par une garantie de 8 ans ou 160 000 km.

Essai - Ford Transit Custom PHEV, l'électrique sans limite

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

NC

Début de commercialisation du modèle :

Mai 2019

A titre d'exemple pour la version (2) 1.0 ECOBOOST 120 PHEV 320 L1H1 TREND BUSINESS.

2,02 m1,98 m
4,97 m
  •  9 places
  •  NC / NC

  •  Auto. à 1 rapport
  •  NC

Portfolio (26 photos)

En savoir plus sur : Ford Transit Custom 2

Ford Transit Custom 2

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (47)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Même dimension, moins cher et plus pratique que n'importe quel 3008 etc.. ne parlons pas des pick up..

franchement..

Par

Voilà ça bouge aussi pour les utilitaires :bien:

Par

Le principe de l'hybride série avec donc un moteur thermique qui ne fait office que de prolongateur est selon moi le meilleur des 2 mondes.

Et si on peut prendre de l'e85, c'est encore mieux.

BMW abandonné le truc, mais Mazda va s'y mettre également.

Pourquoi les autres constructeurs n'en veulent-ils pas ? Mystère.

C'est en tout cas nettement mieux que les hybrides classiques, rechargeables ou pas, typés usines à gaz.

Bref, bravo Ford, un constructeur finalement plus en phase que d'autres vis à vis des besoins des clients.

A quand maintenant une Fiesta hybride série e85 ? :bien:

Par

Cette arrivée était très attendue vu le nombre des utilitaires de ce type en circulation. Bien joué Ford :bien: Enfin du neuf ! Comme quoi le gazout n'est pas d'avenir.

Par

" Sur ce modèle, les prix vont de 44 090 € HT à 49 310 € HT "

Allez...next !

Par

Ou plutôt, juste pour vous donner une idée des tarifs pratiqués sur les V.U de ce type, avec un bon vieux moteur diesel...

https://www.caroom.fr/ford/transit-custom

Et ce que vous voyez là, ce sont les tarifs TTC, pour exemple, le premier modèle de la liste, c'est 21 050 € h.t...

21 050... 44 090... même avec une remise, vu l'arbre en boule ?

Et au bout de 50 km ( théoriques, chargé et en hiver ce sera bien moins ), le Transit avec son pack batterie vide et lourd roulera en essence, avec un niveau de conso bien supérieur à celui d'un diesel...

Bref, c'est pas demain la veille que vous en croiserez beaucoup.... sauf obligation de non pénétration en zone urbaine des diesel : attendez vous juste à payer plus cher les âneries que vous irez commander par Amazon and co...

Par

l'autonomie totale en électrique pur est d'un peu plus de 50 kilomètres. Mais elle peut atteindre 500 km avec le moteur thermique. , tout est dit , merci de pétrole :biggrin:

Par

Génial !!!!!

A mon pur avis Peugeot et Renault vont faire de même !! :bien::bien::bien:

Par

En réponse à mynameisfedo

Le principe de l'hybride série avec donc un moteur thermique qui ne fait office que de prolongateur est selon moi le meilleur des 2 mondes.

Et si on peut prendre de l'e85, c'est encore mieux.

BMW abandonné le truc, mais Mazda va s'y mettre également.

Pourquoi les autres constructeurs n'en veulent-ils pas ? Mystère.

C'est en tout cas nettement mieux que les hybrides classiques, rechargeables ou pas, typés usines à gaz.

Bref, bravo Ford, un constructeur finalement plus en phase que d'autres vis à vis des besoins des clients.

A quand maintenant une Fiesta hybride série e85 ? :bien:

ce concept n'est pas conservé car aboutissant à des consommations inintéressantes si on ne le recharge pas assez souvent sur prise.

Même si le moteur thermique peut tourner à son rendement maximal, le générateur réduit ce bienfait de par son rendement. Enfin, le poids supplémentaire finit par quasi annuler la différence de conso avec une essence classique et littéralement le disqualifier face à un diesel.

Par

Dans le monde de l'auto on ne prend pas le même chemin que le monde ferroviaire. Le fameux hybride série c'est exactement le même système que nos bonnes vieilles locos diesel électrique (cc72000 les locos bleus qui fument beaucoup très noir). Un moteur essence qui génère l'électricité pour alimenter un moteur électrique.

Sur le papier normalement c'est l'idéal. Mais viisblement ce n'est pas évident pour une auto, peut-être à cause de la difficulté d'avoir un système assez réactif.

Donc bien content de voir quelques réalisations avec cette techno...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire