Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Land Rover Ranger Rover Evoque P300 e (2021) : s'adapter ou mourir

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Land Rover dote sa poule aux œufs d’or d’une motorisation hybride rechargeable en phase avec la fiscalité et les attentes des clients. Le Range Rover Evoque P300e sera la version la plus prisée cette année par les Français.  

Essai - Land Rover Ranger Rover Evoque P300 e (2021) : s'adapter ou mourir

 En bref

SUV de luxe


A partir de 52 550 €


Neutre au malus

Assommée par le malus écologique, la gamme de motorisations du Land Rover Evoque se met à jour. D’ici le printemps, deux versions à la fibre écologique feront leur apparition : l’une Flexfuel fonctionnant à l’E85 et la seconde équipée d’une motorisation hybride rechargeable, celle que nous essayons aujourd’hui.

Baptisée P300e, elle se compose d’un trois cylindres essence de 200 ch couplé à un moteur électrique de 80 kW (soit 109 ch) installé sur l’essieu arrière. Ce dernier permet au SUV de disposer de quatre roues motrices et d’une puissance cumulée de 309 ch. Il est alimenté par une batterie d’une capacité de 15 kWh logée sous les sièges arrière. Son autonomie en utilisation mixte est homologuée pour 66 km selon le cycle WLTP et ses rejets de CO2 contenus à 44 g/km, ce qui lui octroierait, en temps normal, un bonus écologique de 2 000 €. Malheureusement, son prix de départ fixé à 52 550 € dépasse le plafond. Les nouveaux propriétaires se consoleront en étant exemptés du malus écologique, ce qui n’est pas le cas pour l’ensemble des autres moteurs du catalogue.

Les poignées de porte affleurantes.
Les poignées de porte affleurantes.
Un style presque inchangé pour ce Range Rover Evoque.
Un style presque inchangé pour ce Range Rover Evoque.

Hormis l’arrivée d’une trappe dédiée à la recharge électrique sur le côté gauche, le design de l’Evoque P300e ne diffère pas de celui des versions thermiques classiques. On retrouve un style épuré, comme s’il n’y avait plus de pièces de carrosserie, une faible surface vitrée et des éléments forts tels que les poignées de portes affleurantes, le bandeau noir qui rejoint les deux feux à l’arrière ou encore ce regard très effilé sur la partie avant.

Aucune évolution à bord de cet intérieur luxueux et connecté. Seuls les réglages dédiés à l'hybridation apparaissent dans l'écran tactile inférieur.
Aucune évolution à bord de cet intérieur luxueux et connecté. Seuls les réglages dédiés à l'hybridation apparaissent dans l'écran tactile inférieur.

A bord, l’univers est luxueux et se compose d’un triptyque numérique qui comprend l’instrumentation, un écran central inclinable et une tablette flottante placée au bas du tableau de bord. Il faudra en revanche investir un minimum de 61 950 € pour en profiter, puisqu'il est disponible à partir de la finition SE, celle de notre essai. L’écran supérieur regroupe toutes les informations de conduite (navigation, téléphonie, multimédia, etc.) et le second implanté sur la partie basse concentre l’ensemble des commandes du véhicule comme la climatisation, la gestion du véhicule, de la transmission et désormais des paramètres liés à l’hybridation. Trois modes de conduite sont proposés : “Economie” pour préserver la batterie et pouvoir entrer ultérieurement dans une zone d’accès restreint, “EV” pour une utilisation 100% électrique et “Hybride” qui fait office de mode classique.

Un espace arrière toujours dans la bonne moyenne.
Un espace arrière toujours dans la bonne moyenne.
591 litres de volume de coffre, malgré la présence des batteries, et avec un réservoir toujours généreux !
591 litres de volume de coffre, malgré la présence des batteries, et avec un réservoir toujours généreux !

Une fois n’est pas coutume, l’arrivée des batteries n’engendre quasiment pas de désagréments. En effet, le volume de coffre reste stable à 591 litres et la contenance du réservoir d’essence aussi (57 litres). Le seul inconvénient est l’absence de rangement pour les câbles de recharge, le logement sous plancher étant occupé par la roue de secours. Land Rover livre son Evoque P300e avec un câble de prise domestique (3,7 kW) qui réalise une charge complète en 6H30. Le câble de 7,4 kW compatible avec les Wallbox et les bornes publiques est vendu en option. Il permet de diminuer le temps d’attente à 4 heures. MAIS, et c’est assez rare pour le souligner, le britannique offre également la possibilité via sa prise Combo de se brancher sur une borne de recharge rapide en courant continu. Il peut accepter une puissance de 32 kW, ce qui lui permet de récupérer 80% d’énergie en 30 minutes.

Nous avons pris la direction de la Haute Savoie, face au Mont Blanc, pour découvrir le cadet de la nouvelle gamme « hybride rechargeable » de Land Rover. En effet, l’Evoque précède le Discovery Sport et le mythique Defender qui doivent arriver prochainement. Nous avons réalisé la première partie de notre essai sur autoroute en mode économie, afin de préserver au maximum la batterie. Dans ces conditions, seul le 3 cylindres suralimenté est à l’œuvre. Malgré son statut de petit moteur et le poids élevé de l’Evoque qui tutoie les 2 tonnes, il parvient à restituer fidèlement aux roues avant les 200 ch annoncés sur la fiche technique. Les accélérations sont vives, les reprises solides et lorsqu’elle est en mode sport la boîte automatique à 8 rapports se montre alerte. Sur ce parcours 100% autoroutier et en respectant les limitations de vitesse, notre consommation moyenne s’est établie à 10,9 l/100 km.

Notre consommation moyenne en mode hybride, en montagne, s'est établie à 6,9 l/100 km. Un score honorable.
Notre consommation moyenne en mode hybride, en montagne, s'est établie à 6,9 l/100 km. Un score honorable.

Sur la suite du parcours, nous avons activé le mode hybride pour profiter de cette technologie. La puissance passe alors à 309 ch, le couple à 540 Nm et la transmission à 4 roues motrices. L’Evoque P300e ne dispose pas d’arbre de transmission. C’est le moteur électrique placé sur l’essieu arrière qui se charge de cette mission, comme pour la grande majorité des hybrides rechargeables. Immédiatement, l’entrée en jeu de l’électrique fournit un boost de puissance qui permet à l’Evoque d’accélérer encore plus fort. Le couple maxi proche d’un gros moteur diesel autorise quant à lui des relances vraiment musclées et particulièrement appréciables pour dépasser instantanément. A titre informatif, le 0 à 100 km/h est donné pour 6,8 s.

Nous avons réalisé cette partie de l’essai sur des routes de montagne, en mode hybride, en laissant totalement la main à l’Evoque sur la gestion des énergies. La consommation moyenne s’est alors établie à 6,9 l/100 km, ce qui est un score très honorable compte tenu des conditions particulièrement défavorables de notre essai (relief et température basse) pour l’autonomie de la batterie. En mode hybride, l’Evoque fonctionne en 4 roues motrices, même si les batteries sont épuisées, indique Land Rover. Nous avons pu le constater en empruntant une portion offroad où une traction pure aurait passé la nuit. Cette dernière garde toujours une marge de sécurité et se régénère via l’alternodémarreur renforcé et les phases de freinage et de lever de pied.

Pas de rangement prévu pour les câbles de recharge.
Pas de rangement prévu pour les câbles de recharge.
L'Evoque dispose de 3 modes de conduite.
L'Evoque dispose de 3 modes de conduite.

Nous n’avons pas testé le mode « EV » (100% électrique) pour vérifier l’autonomie totale de la batterie pour la simple et bonne raison que nos conditions d’essai étaient très éloignées de la réalité avec des croisements de ponts, des ornières de 20 cm et des devers assez prononcés sur notre chemin. Des obstacles que l’Evoque PHEV rencontrera rarement dans les quartiers chics auxquels il est au final destiné. Sur l’asphalte, l’Evoque met en avant un niveau de confort vraiment soigné. L’amortissement est parfaitement calibré et l’isolation phonique excellente. Le britannique prend très peu de roulis en courbe et le freinage est suffisamment dimensionné pour le stopper malgré son poids excessif.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,37 m
  • Largeur : 1,90 m
  • Hauteur : 1,64 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 591 l / 1383 l
  • Boite de vitesse : Auto. à 8 rapports
  • Carburant : Hybride essence électrique
  • Taux d'émission de CO2 : 44 g/km
  • Bonus : 0 €
  • Date de commercialisation du modèle : Mars 2020

* pour la version II 1.5 P300E PHEV 4WD R-DYNAMIC SE BVA8.

Photos (25)

En savoir plus sur : Land Rover Range Rover Evoque 2

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire