Publi info

Essai vidéo – Audi TT 2019 : 20 ans et toutes ses dents

Dans Nouveautés / Restyling

Le TT vient de souffler sa vingtième bougie et, pour fêter son anniversaire mais aussi les 600 000 unités écoulées depuis sa naissance, Audi offre à la troisième génération de son coupé un petit rafraîchissement de milieu de carrière aussi esthétique que mécanique. Et pour l'essayer, nous avons franchi la frontière allemande pour profiter des fantastiques routes de la Forêt Noire et des autoroutes sans limitation de vitesse.

Essai vidéo – Audi TT 2019 : 20 ans et toutes ses dents

En bref

À partir de 41 200 €

Plus de diesel

2.0 TSI 197 ch en entrée de gamme

À sa sortie fin 1998, l'Audi TT premier du nom a fait grand bruit par son design. Totalement conforme au concept présenté au Salon de Francfort en 1995, il se réclamait du style « Bauhaus » par son style minimaliste et de la forme suivant la fonction. La seconde génération arrivée en 2006 conserve une trajectoire similaire dans la silhouette, quoiqu'un peu moins marquée, avant d'être elle-même remplacée par le troisième opus en 2014, qui a droit aujourd'hui à son restylage de milieu de carrière. Entre-temps, 600 000 exemplaires ont trouvé preneur, dont 26 520 exemplaires en France, ce qui en fait un succès incontestable.

Ne vous attendez cependant pas à une révolution visuelle, Audi a comme à son habitude eu la main légère. Même si ce TT 3 n'a pas le même impact en termes de design que le tout premier, elle conserve tout de même une ligne pure et sophistiquée. En sortant la loupe, on remarque tout de même une calandre Single Frame en 3D, un bouclier avant aux entrées d'air redessinées, des phares LED ou Matrix LED à la signature lumineuse légèrement différente et trois coloris supplémentaires : bleu Cosmos, orange Pulse et bleu Turbo, celui de notre modèle d'essai. Disponible en option ou de série sur le TTS, un nouveau pack S fait aussi son apparition qui ajoute des inserts dans le pare-chocs et des bas de caisse de couleur contrastante ainsi que des extracteurs d'air (factices) à l'arrière.

Essai vidéo – Audi TT 2019 : 20 ans et toutes ses dents

Les ingénieurs d'Audi en charge du restylage ne se sont même pas donné la peine d'ouvrir la porte : l'habitacle reste identique. Et ce qui choque en premier lieu en 2019, à l'instar de la R8, c'est l'absence d'écran central. Tout se passe en effet à travers l'instrumentation numérique montée de série ce qui met donc le copilote navigateur ou DJ au chômage. Mais c'est une place toujours plus enviable qu'à l'arrière où les sièges n'offrent d'espace ni aux genoux, ni à la tête et sont au final plus utiles une fois leur dossier baissé, faisant passer un volume déjà généreux pour la catégorie de 305 litres à un très respectable 712 litres.

Essai vidéo – Audi TT 2019 : 20 ans et toutes ses dents
Essai vidéo – Audi TT 2019 : 20 ans et toutes ses dents

Les places arrière ont le mérite d'exister mais seront bien plus utiles avec leur dossier rabattu pour augmenter le volume du coffre.

C'est finalement sous le capot que l'on retrouve les plus gros changements. L'offre diesel disparaît - et ne manquera à personne puisqu'elle ne représentait que 5 % des ventes - et le 1.8 TFSI 180 ch d'entrée de gamme prend aussi sa retraite, ce qui fait que le premier échelon baptisé 40 TFSI est désormais équipé d'un 2.0 TFSI de 197 ch en traction avec une boîte double embrayage S tronic à sept rapports de série. Ce même moteur est poussé à 245 ch pour la version 45 TFSI, puis à 306 ch pour la version TTS avec S tronic 7 et transmission Quattro de série. C'est 4 chevaux de moins que la précédente, avalés par l'ajout, comme à toute la gamme, d'un filtre à particules et d'une modification de la cartographie pour satisfaire les dernières normes de pollution. Le haut de gamme est toujours incarné par la RS et son tonitruant 5 cylindres 2.5 turbo de 400 ch.

Essai vidéo – Audi TT 2019 : 20 ans et toutes ses dents

Avec un 1.8 180 ch d'entrée de gamme qui n'a pas survécu au restylage et un équipement de série revu à la hausse, les tarifs, on s'en doute, démarrent bien plus haut, passant de 36 990 à 41 200 €. Le TTS quant à lui augmente de 2 740 € à 62 900 € et le TTRS de 1 450 € à 77 000 €. Pour chaque version, il faudra ajouter 3 000 € pour le roadster. Enfin, contre 64 900 € en coupé et 68 400 € en roadster, Audi propose une série spéciale 20 ans sur la base du 45 TFSI 245 ch comprenant une peinture exclusive gris Flèche ou gris Nano, des jantes de 19 pouces à cinq branches et une sellerie cuir évoquant celles à coutures « baseball » de la première génération.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Audi Tt

122 g/km - malus : 60 €

Début de commercialisation du modèle :
Audi Tt 3

Novembre 2014

A titre d'exemple pour la version III (2) COUPE 40 TFSI 306 QUATTRO S TRONIC 7.

1,34 m1,83 m
4,19 m
  •  4 places
  •  305 l / 712 l

  •  Auto. à 7 rapports
  •  Essence

Portfolio (63 photos)

En savoir plus sur : Audi Tt 3

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (46)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Une Dacia Lodgy sportedition la poutre !

Rhooo, mince, je croyais un article sur la R8.

Caramba ! Encore raté...

Par

Mais qu’est ce que tu fais ici ? :voyons:

Par

Pouaff cette claque; la Golf GTI serait plus amusante selon Cara; ça limite donc l'intérêt de ce TT.

Par

En réponse à mwouais

Une Dacia Lodgy sportedition la poutre !

Rhooo, mince, je croyais un article sur la R8.

Caramba ! Encore raté...

toujours une blague avec des Dacia GTI VR6 STI qui bat la voiture de l'article :beuh:

Par

En réponse à Nelson_Muntz

Pouaff cette claque; la Golf GTI serait plus amusante selon Cara; ça limite donc l'intérêt de ce TT.

La TT n'a jamais eu le caractère d'un roadster propulsion, même plus modestement motorisée. Pour avoir parcouru il y a un paquet d'années pas mal de bornes dans une TT 3.2, c'est fait pour aller tout droit, et ça le fait bien. Pour le reste, n'importe quoi d'autre (MX5, S2000, Z4) est carrément plus amusant à mener quand on aime le réseau secondaire.

Par

"La prochaine génération de Série 2 à laquelle BMW est en train de mettre la dernière main devrait cependant lui donner du fil à retordre à sa sortie sur l'ensemble de sa gamme."

La série 2 boxe dans une catégorie à part, celle de la dernière BMW au catalogue qui se comporte (je caricature un peu) comme les series 3 des années 90. La TT c'est plus de l'ordre du coupé roadster, donc d'une Z de mon point de vue qu'un coupé cab...

Par

La Z4 sans souci

Par

En réponse à Nelson_Muntz

Pouaff cette claque; la Golf GTI serait plus amusante selon Cara; ça limite donc l'intérêt de ce TT.

Les chassis vag n' ont jamais transpiré la passion. Pas dur de faire plus amusant :smile:

Par

Audi c est pour flatter l ego parce que c est joli dehors / dedans et que ça pousse. Apres niveau fun... aux abonné absent.

Par

J'ai toujours aimé le design de l'audi TT quelques soit les versions.

Dommage que le comportement de l'auto soit aussi aseptisé et typé sous-vireur la rendant à mon sens inintéressante.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire