Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai XXL - Toyota Corolla, tout ce qu'il faut savoir

Dans Pratique / Conseils d'achat

L'Auris avait remplacé la Corolla et, en 2019, la Corolla remplace maintenant l'Auris. Mais ça n'est pas la seule chose qui change, puisque la compacte de Toyota abandonne les diesels et les motorisations exclusivement thermiques de façon plus générale pour se concentrer sur une offre exclusivement hybride de 122 et 184 ch. Une recette originale mais qui ne manque pas de qualités, comme on vous le dit aujourd'hui dans cet essai au format XXL.

Essai XXL - Toyota Corolla, tout ce qu'il faut savoir

Note

des propriétaires

En matière de design, on revient de loin avec une Toyota Auris première du nom particulièrement fade sortie en 2006. Le dessin a ensuite pris de la personnalité avec la seconde génération à partir de 2012 et encore plus avec le restylage de 2015, heureusement sans atteindre les excès torturés et clivants de la Prius. Et cette nouvelle Corolla conserve cette jolie trajectoire, avec un résultat très dynamique voire sportif, qui la distingue nettement du reste de la production, fait rare de nos jours.

Une seule peinture est gratuite, le Blanc Pur, il faudra donc mettre ensuite à nouveau la main à la poche quelle que soit la teinte, de 300 € pour le bleu nuit à 850 € pour le blanc nacré ou le rouge intense en passant par 650 € pour l'une des sept couleurs métallisées. En finition haut de gamme Collection et GR Sport, la teinte biton métallisée ou nacrée est comprise dans le prix d'achat.

Essai XXL - Toyota Corolla, tout ce qu'il faut savoir
Essai XXL - Toyota Corolla, tout ce qu'il faut savoir

Notre modèle d'essai est une finition Design avec la teinte Bronze Impérial métallisée à 650 € et les jantes Aquilon de 17 pouces livrées de série.

Côté jantes, à chaque finition et moteur son modèle, des jantes de 15 pouces en acier pour l'entrée de gamme Active avec le moteur 1.8, jusqu'à du 18 pouces en alliage pour les hauts de gamme en 2.0 et en finition Collection ou GR Sport.

A l'avant

Essai XXL - Toyota Corolla, tout ce qu'il faut savoir

Fonctionnelle et bien finie, la planche de bord de la Corolla est une réussite.

À l’intérieur, l'ambiance est sophistiquée avec un éclairage bleuté du plus bel effet, une finition de bonne facture, une jolie instrumentation numérique de 7 à 8 pouces bordée de deux demi-compteurs et cet énorme écran de 8 pouces immanquable qui domine la planche de bord. On pourra lui reprocher une implantation pas très esthétique mais c'est cependant un bon moyen pour l'avoir facilement dans le champ de vision et cela permet aussi de diminuer fortement les reflets. Par contre, les graphismes font malheureusement un peu vieillots et grossiers. Nouveauté 2020 : on a enfin Android Auto et Apple CarPlay et de série s'il vous plaît !

Essai XXL - Toyota Corolla, tout ce qu'il faut savoir
Essai XXL - Toyota Corolla, tout ce qu'il faut savoir

Les graphismes du système multimédia font toujours un peu vieillots mais la position de conduite est excellente.

A l'arrière

Abordons maintenant quelques sujets qui fâchent, à commencer par l'habitabilité arrière. À 4,37 m de longueur, cette Corolla fait partie des plus longues compactes mais ce n'est sûrement pas quand vous prenez place sur la banquette que vous vous en rendrez compte, vu le manque de place aux genoux. Même constat au niveau de la tête où vous toucherez le ciel de toit si vous faites plus de 1,70 m. Et c'est pire encore sur cette version qui a l'option du toit ouvrant et qui rogne encore 22 mm. Enfin, pour compléter ce plateau peu flatteur, la batterie du système hybride étant en partie implantée sous la banquette, son assise est particulièrement fine et donc particulièrement ferme.

Essai XXL - Toyota Corolla, tout ce qu'il faut savoir
Essai XXL - Toyota Corolla, tout ce qu'il faut savoir

On se sent clairement à la l'étroit à l'arrière de la Corolla. Heureusement, la version break Touring Sports à l'empattement allongée (à droite) se montre plus accueillante.

Le coffre

Est-ce que cette Corolla se rattrape au niveau du coffre ? Eh bien pas vraiment puisqu'elle offre 361 litres de volume de chargement avec le 1.8, soit une des valeurs les plus faibles de la catégorie, et même 313 litres avec le 2.0, soit seulement 27 litres de plus qu'une… Yaris. C'est un peu mieux avec le dossier de la banquette arrière rabattue, avec 1 024 litres, mais ce n'est pas folichon non plus. Heureusement, cette Corolla existe aussi en break, il s'appelle le Touring Sports, il offre non seulement plus de place aux genoux à l'arrière grâce à son empattement plus long de 60 mm mais aussi de 581 à 1 606 litres et réclame une rallonge de seulement 1 000 € par rapport à la berline.

Essai XXL - Toyota Corolla, tout ce qu'il faut savoir
Essai XXL - Toyota Corolla, tout ce qu'il faut savoir

361 litres pour le 1.8, et a fortiori 313 litres pour le 2.0, c'est clairement insuffisant pour une compacte. Là encore, le break Touring Sports règle ce problème en échangeant 581 litres contre 1 000 € supplémentaires.

Tous les niveaux de finition

Active, à partir de 27 950 €

Il y a cinq niveaux de finition sur la Corolla et l'entrée de gamme est incarnée par Active et qui est déjà très complet à 27 950 € avec le 1.8. Certes, les jantes sont en tôle mais les projecteurs avant, feux de jour compris, sont à LED, tout comme les feux arrière. On trouve de plus une climatisation bizone, des rétroviseurs électriques et dégivrants, un grand écran multimédia de 8 pouces avec Android Auto et Apple CarPlay et un système de démarrage sans clé. Question équipements de sécurité et aides à la conduite, c'est le carton plein avec alerte de franchissement de ligne avec aide au maintien dans la file, gestion automatique des feux de route, lecture des panneaux de signalisation, régulateur de vitesse adaptatif intelligent allant jusqu’à l’arrêt et système de sécurité précollision avec détection des piétons et des cyclistes. Au final, le seul équipement qui manque à l'appel, c'est un radar de recul mais il est disponible en option contre 320 € supplémentaires.

Dynamic, à partir de 28 750 €

La finition Dynamic à partir de 28 750 € toujours avec le 1.8 ajoute des jantes alliage de 16 pouces, le détecteur de pluie, la caméra de recul, l'instrumentation numérique avec écran de 7 pouces et les rétroviseurs rabattables électriquement.

Design, à partir de 29 750 €

Essai XXL - Toyota Corolla, tout ce qu'il faut savoir

C'est seulement à partir du niveau Design, celle de ce modèle d'essai, que vous avez le choix de la motorisation qui est facturée 29 750 € avec le 1.8 et 2 000 € de plus avec le 2.0. Elle ajoute des jantes alliage de 17 pouces, les phares bi-LED, les vitres et la lunette arrière surteintées et l'accès et le démarrage sans clé.

Collection, à partir de 32 250 €

Le haut de gamme est incarné par la finition Collection s'échangeant contre un minimum de 32 250 € et que l'on reconnaît à sa teinte bi-ton et à ses jantes de 18 pouces. Elle complète de plus avec l'aide au stationnement intelligent avec radars de stationnement avant et arrière, les sièges avant chauffants, une sellerie mi-cuir et la navigation 3D avec écran de 8 pouces.

GR Sport, à partir de 32 250 €

Parallèlement à la finition Collection à la thématique luxe, il y a la GR Sport pour le même prix avec un esprit plus dynamique. C'est cependant exclusivement esthétique à l'extérieur comme à l'intérieur, avec une calandre, des jantes de 18 pouces et une sellerie spécifique.

Les options

Il y a traditionnellement peu d'options chez Toyota et la Corolla ne déroge pas à la règle. Cela se résume en effet globalement au toit ouvrant panoramique s'échangeant contre 1 000 € et, en échange de 1 500 €, au pack Techno comprenant un système audio JBL à huit haut-parleurs, le chargeur de smartphone par induction, l'affichage tête haute, l'avertisseur d'angles morts et l'instrumentation 3D.

Toutes les motorisations

Carburant Type de motorisation et lien des essais Prix (à partir de)
Hybride essence/électrique 1.8 122 ch 27 950 €
  2.0 Hybrid Dynamic Force 184 ch 31 750 €

Sur la Corolla, c'est hybride ou rien. Et, cas unique dans la catégorie, deux motorisations essence/électrique sont proposées et cela démarre avec le 1.8 associé à un moteur synchrone à aimant permanent et une batterie lithium ion de 1,3 kWh. L'ensemble développe 122 ch et 142 Nm qui sont transmis jusqu'au sol via une boîte de vitesses à variation continue eCVT. Le 0 à 100 km/h est annoncé en 10,9 s, pas de quoi brûler le goudron et on trouve parfois le temps long pendant les accélérations et les reprises mais c'est surtout au niveau de la consommation que cette 122h se montre incroyablement efficace puisqu'avec à peine d'écoconduite, on peut facilement passer sous les 4,5 l/100 km de la norme WLTP, le tout dans un confort très appréciable.

Essai XXL - Toyota Corolla, tout ce qu'il faut savoir

La version 1.8 hybride 122h permet de faire des consommations record, sans doute l'une des voitures les plus sobres du marché.

Si vous souhaitez un peu plus de pêche, le 2.0 Dynamic Force est là pour vous. Avec le même moteur électrique mais une batterie NiMH de 1,4 kWh, l'ensemble offre 184 ch et 190 Nm et le 0 à 100 km/h est alors expédié en 7,9 s. De plus, la gestion de la transmission eCVT est calibrée différemment, avec de plus six rapports virtuels que l'on peut sélectionner via des palettes au volant. Pas forcément la panacée par rapport à une double embrayage, mais clairement un progrès en conduite dynamique. La consommation moyenne officielle WLTP est de 4,9 l/100 km et, comme pour le 1,8, c'est un chiffre parfaitement atteignable en s'appliquant un peu.

Conduite

Ville

C'est probablement en ville que le confort de la Corolla brille le plus, ce qui explique la raison de son succès auprès des chauffeurs de taxi. Sa transmission eCVT y fait merveille, offrant une conduite sans à-coup et une conduite dénuée du moindre stress, et la direction est souple, avec un excellent diamètre de braquage entre trottoirs de 10,2 mètres. La visibilité est aussi excellente avec une bonne vision périphérique.

Route

Sur le réseau secondaire, on constate que le comportement est clairement orienté confort, ce qui ne veut pas dire mollasson pour autant. Le centre de gravité bas et l’excellent travail des suspensions offrent un châssis équilibré. Si vous haussez le ton, la direction manque de tranchant et le ressenti est peu trop artificiel.

Autoroute

Enfin sur autoroute, c'est peut-être là que la transmission montre ses limites, les reprises se montrant bruyantes à ces vitesses-là. Une fois arrivé à vitesse stabilisée cependant, le niveau sonore reste au minimum, l'amortissement fait parfaitement son travail et la consommation dégringole.

Essai XXL - Toyota Corolla, tout ce qu'il faut savoir
Essai XXL - Toyota Corolla, tout ce qu'il faut savoir

La version break Touring Sports ne manque pas de charme non plus.

La concurrence

En matière de concurrence à cette Toyota Corolla, il n'y a pas foule. Elle se résume même à un seul et unique modèle, la Hyundai Ioniq Hybrid qui a été restylée l'année dernière. La coréenne se montre un cheveu plus homogène sur la route et légèrement plus habitable tandis que la japonaise est plus sobre et à peine moins chère.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus (norme NEDC)
de la version la plus écologique de : Toyota Corolla

76 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Toyota Corolla 12

Octobre 2018

A titre d'exemple pour la version XII HYBRIDE 122H DESIGN.

1,43 m1,79 m
4,37 m
  •  5 places
  •  361 l / 1024 l

  •  Auto.
  •  NC

Portfolio (41 photos)

En savoir plus sur : Toyota Corolla 12

SPONSORISE

Essais Moyenne Berline

Fiches fiabilité Moyenne Berline

Toute l'actualité

Commentaires (113)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ah voilà un essai intéressant et pour être sincère je ne m'attendais pas à ce genre d'essai :bien:

Par

Vu la capacité du coffre autant acheter une polo gti à ce tarif :)

Par

" Toyota abandonne les diesels et les motorisations exclusivement thermiques"

En fait sur le marché US elle propose toujours des motorisations 100% thermique ( 1.8L et un 2L )

Par

En réponse à nicotdi

Vu la capacité du coffre autant acheter une polo gti à ce tarif :)

Stp tu vas pas commencer :smile: elle ne sont pas destiné à la même clientèle, pas là même catégorie et surtout elle n'ont pas la même philosophie

Par

"Destinées " purée mon correcteur a chopé le coronavirus :colere:

Par

En réponse à Nadir94 Q5

" Toyota abandonne les diesels et les motorisations exclusivement thermiques"

En fait sur le marché US elle propose toujours des motorisations 100% thermique ( 1.8L et un 2L )

En fait, il n'y a que la France, l'Espagne et l'Italie je crois qui ne proposent que la version hybride. Partout ailleurs, on peut acheter une Corolla "normale" avec à peu près les mêmes motorisations que les précédentes Auris ou Corolle (selon le marché). Pourquoi ? Là est la question...

Par

Probablement ma prochaine auto quand je revendrai mon auris HSD....L'efficacité de l'hubride toyota est remarquable, à tous points de vue : fiabilité, confort/agréement, et consommation.

Toyota l'a bien compris, il a décidé de la vendre qu'en HSD....

Par

Sans aller dans les détails, je trouve franchement dégueulasse l'implantation de l'écran! À l'époque où Mercedes avait implanté un écran de la sorte dans sa classe A, les journalistes Caradisiac avaient presque crié au scandale... apparement ici, même recette dans la Corolla mais cette fois-ci ils font les louanges de la planche de bord. Bref, c'est juste disgracieux.

Au-delà de ça, la voiture est assez convaincante.

Par

sur route et autoroute, elle doit plus consommé qu'une peugeot 108 essence.

Par

En réponse à Commandek

Sans aller dans les détails, je trouve franchement dégueulasse l'implantation de l'écran! À l'époque où Mercedes avait implanté un écran de la sorte dans sa classe A, les journalistes Caradisiac avaient presque crié au scandale... apparement ici, même recette dans la Corolla mais cette fois-ci ils font les louanges de la planche de bord. Bref, c'est juste disgracieux.

Au-delà de ça, la voiture est assez convaincante.

oui, c'est vrai, c'est la seule chose qui m'embete: avoir cette ecran sur le tableau de bord comme une grosse verrue....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire