Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Etats-Unis : un lanceur d'alerte chez Hyundai "récompensé" par le gouvernement

Dans Economie / Politique / Marché

Etats-Unis : un lanceur d'alerte chez Hyundai "récompensé" par le gouvernement

Un lanceur d'alerte ayant fait connaître les problèmes d'incendie sur certaines Hyundai a reçu une récompense historique de plusieurs millions de dollars aux Etats-Unis.

Les lanceurs d'alerte ont des positions très délicates dans l'industrie. Vous l'avez peut-être encore constaté récemment avec cette affaire révélée par nos confrères du Monde sur un lanceur d'alerte chez EDF, mais il est forcément très compliqué de dévoiler au grand jour des scandales censés rester secrets et connus uniquement de certaines personnes bien placées dans l'entreprise.

Aux Etats-Unis, un ex-employé de Hyundai avait justement alerté sur des "manquements" dans le développement et la fabrication de moteurs essence Theta II (quatre cylindres essence 2.0) chez Hyundai, que l'on retrouvait notamment sur les Tucson, Ceed américaine mais aussi Kia Sportage/Optima. Plusieurs cas d'incendies spontanés avaient été recensés par Hyundai qui avait rappelé un million et demi de véhicules, sans toutefois fournir des informations "cruciales" à la NHTSA, l'organisme en charge de la sécurité routière.

Cette même NHTSA a infligé une amende de 210 millions de dollars à Hyundai et Kia. Une partie de cette somme sera reversée au lanceur d'alerte : 24 millions de dollars ! Une réelle avancée pour ces personnes parfois menacées par leur entreprise, et qui hésitent parfois à franchir le pas. Cette affaire, qui pourrait faire jurisprudence, devrait aujourd'hui faire réfléchir les groupes qui ne fournissent pas toutes les informations essentielles à la NHTSA dans le cas de problèmes graves.

SPONSORISE

Actualité Hyundai

Toute l'actualité

Forum Hyundai

Commentaires ()

Déposer un commentaire