Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Sécurité routière : mortalité en hausse de 15,4% en juin !

Dans Pratique / Sécurité

Les autorités ont beau multiplier les tours de vis et les annonces les plus sévères, les statistiques de sécurité routière ne s’améliorent guère. Au mois de juin, le nombre de morts sur la route a ainsi crû de 15,4% par rapport à juin 2016 !

5 718 accidents corporels à déplorer en juin 2017, en hausse de 10,3% par rapport à juin 2016.
5 718 accidents corporels à déplorer en juin 2017, en hausse de 10,3% par rapport à juin 2016.

Au rythme où vont les choses, ce n’est pas en 2017 que la mortalité routière passera sous la fameuse barre des 3 000 morts sur les routes. Le nombre de victimes a ainsi augmenté de 15,4% au seul mois de juin (par rapport au mois de juin 2016), ce qui porte leur nombre total à 1 636 au premier semestre, soit 3,8% de plus qu’en 2016, année déjà très mauvaise sur ce point.

On aurait aimé que la Sécurité routière, qui rend public les chiffres ce matin, accompagne ceux-ci d’un début d’analyse ou d’explication. Rappelons donc que ce mois de juin a connu un jour férié (le lundi de Pentecôte) et qu’il  est possible que la météo particulièrement clémente sur la période ait incité les Français à se déplacer davantage. D’après l’Ufip (Union française des industries pétrolières), les livraisons de carburants routiers (super et gazole) ont d’ailleurs augmenté de 6,6% par rapport à juin 2016.  

Dans le détail, on constate que la hausse observée depuis le début de l’année concerne surtout motards (+23%) et cyclistes (+29%). Pour les automobilistes, l’augmentation s’établit à 3,5% « seulement ». Une baisse est même observée chez les cyclomotoristes (-26%).

Ces mauvaises performances auront  pour conséquence une hausse des contrôles sur la route des vacances alors que se profile le grand chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens : « Pour le prochain week-end, ce sont 14 000 policiers et gendarmes qui procéderont à des contrôles renforcés, portant notamment sur le respect des vitesses autorisées et des distances de sécurité, sur les conditions de chargement, ainsi que sur le respect de l'interdiction du téléphone en conduisant », précise le communiqué de l’ONISR. Nous voilà au moins prévenus...faute d'être convaincus par l'intérêt d'une politique du tout-répressif qui atteint manifestement ses limites.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire