Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Exclu Caradisiac - Renault prêt à quitter la Formule E, Nissan compte prendre sa place

Dans Sport Auto / Formule E

Selon nos informations, la prochaine saison de Formule E devrait être la dernière pour l'écurie Renault e.dams. Sur la grille de départ, le Losange serait remplacé par son allié Nissan, qui va bientôt lancer la nouvelle Leaf.

Exclu Caradisiac - Renault prêt à quitter la Formule E, Nissan compte prendre sa place

Ça se bouscule en Formule E ! En matière de sport automobile, c'est « the place to be » pour les constructeurs. En décembre prochain, Renault, DS et Jaguar seront rejoints par Audi. Puis, pour la saison 2018-2019, ce sera le tour de BMW. Enfin, pour 2019-2020, ce sera Mercedes et Porsche !

Les raisons de cet engouement, nous les avons récemment évoquées. En résumé : un championnat international au budget contenu, une image écologique (même Anne Hidalgo aime la Formule E) et une publicité pour les voitures électriques de série.

Des atouts qui séduisent les marques, et pourtant l'une d'elles serait sur le point de faire marche arrière. Selon nos informations exclusives, Renault s'apprêterait à quitter la Formule E. Ce serait une surprise car le Losange a participé à la création de la discipline. Il a conçu avec Spark la monoplace que toutes les écuries utilisaient pour la première saison : Spark s'est occupé du châssis et Renault du moteur (depuis la deuxième saison, les écuries sont libres de choisir le fabricant du moteur, le châssis reste unique). Pionnier, le français affiche un beau palmarès avec l'écurie tricolore DAMS, avec trois titres consécutifs chez les constructeurs (la première saison, Renault était sponsor principal de DAMS puis s'est davantage investi dès la deuxième année).

Mais alors, pourquoi une telle marche arrière ? Renault aurait-il peur de la nouvelle concurrence ? Pas vraiment, la raison serait plutôt une répartition des rôles au sein de l'Alliance à laquelle il faut ajouter le fait que le nombre de places est limité en Formule E (d'où les arrivées progressives). Le Losange laisserait ainsi son fauteuil à Nissan, probablement après la prochaine saison. Pour l'instant, le japonais est absent des grands championnats internationaux depuis l'arrêt de son dernier programme d'endurance.

Nissan devrait annoncer son arrivée en Formule E lors de la présentation de la nouvelle Leaf, le 6 septembre. Participer à ce sport lui permettra de gagner encore en notoriété chez les voitures électriques. Ce qui ne signifie pas que du côté de Renault on n'a plus envie de promouvoir la Zoé ! Mais il y a aussi des choix rationaux à faire. Déjà, la Leaf a une carrière internationale. Et surtout, le Losange a fait son retour en Formule 1 l'année dernière, et ce pour plusieurs saisons.

L'abandon de la Formule E lui permettra de faire des économies et de libérer une place à Nissan. L'Alliance couvrira ainsi un maximum de disciplines, Alpine étant de son côté engagé en endurance.

Mots clés :

Commentaires (29)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Donc chez Renault on prépare le terrain pour Nissan et quand la sauce commence à prendre, on laisse Nissan récolter les lauriers. C'est bizarre comme stratégie, surtout que la Zoé, pour la taille de batterie, est bien plus cohérente que la Leaf.

A moins que Renault s'engage en rallycross électrique (si ça se fait), je ne comprend pas vraiment cette stratégie.

Par

Ils abandonnent probablement l'electrique : NIssan avec sa LEAF (surnommée "LA DEFAILLANTE" ) a déjà cédé les batteries. Renault avec sa ZOE (surnommée "LA DEFECTUEUSE") du fait des pannes à répétitions. N'oubliez pas que l'électrique n'est pas si écolo que l'on veut bien nous le faire croire. Vous devriez voir le dossier dans la rubrique "le calendrier d'après" du site espace4leaks.free.fr.

Par

"...des choix rationaux à faire ." ouille, ça fait mal aux yeux!

Par

Ca intéresse qui la FORMULE E?

Par

En réponse à duriezro

Ca intéresse qui la FORMULE E?

chépa

316km/h en vmax , beau circuit, bonne meteo. faut pas se rater avec LH

https://www.youtube.com/watch?v=o0UMuI-3T5o

Par

En réponse à espace4leaks

Ils abandonnent probablement l'electrique : NIssan avec sa LEAF (surnommée "LA DEFAILLANTE" ) a déjà cédé les batteries. Renault avec sa ZOE (surnommée "LA DEFECTUEUSE") du fait des pannes à répétitions. N'oubliez pas que l'électrique n'est pas si écolo que l'on veut bien nous le faire croire. Vous devriez voir le dossier dans la rubrique "le calendrier d'après" du site espace4leaks.free.fr.

c'est sur pas mal de zoé sur des plateaux..

hé oui souvent des aventuriers qui se sont aventurés sur l'autoroute..

et ont oublié que là c'est 180 kms maxi et pas les 25O.. 3OO habituels.. d'autonomie..

mais aussi des pannes..

éh oui l'électronique des zoées assez capricieuse..

allez voir le forum des zoée..

Par

En réponse à gignac31

Commentaire supprimé.

Ah , donc maintenant tu vas aller aux courses de FORMULE E?

Et en ce qui concerne TESLA, elle débarquera en EUROPE courant 2019 pour un prix supérieur à 45.000 € pour la version avec 500 km d'autonomie: la ZOE peut continuer à rouler tranquillement.

Merci pour tes commentaires low cost, Doux Gignac.

Par

En réponse à clefdedouze

Donc chez Renault on prépare le terrain pour Nissan et quand la sauce commence à prendre, on laisse Nissan récolter les lauriers. C'est bizarre comme stratégie, surtout que la Zoé, pour la taille de batterie, est bien plus cohérente que la Leaf.

A moins que Renault s'engage en rallycross électrique (si ça se fait), je ne comprend pas vraiment cette stratégie.

Probablement parce que Nissan a une image à l'international. De plus, la Leaf est vendue dans le monde alors que la Zoé se cantonne à l'Europe.

Par

En réponse à gignac31

c'est sur pas mal de zoé sur des plateaux..

hé oui souvent des aventuriers qui se sont aventurés sur l'autoroute..

et ont oublié que là c'est 180 kms maxi et pas les 25O.. 3OO habituels.. d'autonomie..

mais aussi des pannes..

éh oui l'électronique des zoées assez capricieuse..

allez voir le forum des zoée..

Ca n'a pas empêcher les ventes de Zoé de doubler entre mai et juin (+100%): faut croire que ça marche pas si mal que ça !

Par

En réponse à clefdedouze

Donc chez Renault on prépare le terrain pour Nissan et quand la sauce commence à prendre, on laisse Nissan récolter les lauriers. C'est bizarre comme stratégie, surtout que la Zoé, pour la taille de batterie, est bien plus cohérente que la Leaf.

A moins que Renault s'engage en rallycross électrique (si ça se fait), je ne comprend pas vraiment cette stratégie.

Exactement.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire