Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Honda arrête la production dans la plupart de ses usines américaines

Dans Economie / Politique / Marché

Honda arrête la production dans la plupart de ses usines américaines

Face à un gros manque de pièces détachées, Honda est contraint de suspendre l'activité dans la "plupart" de ses usines nord américaines, aux Etats-Unis comme au Canada. Un impact important pour la marque qui réalise de gros volumes en Amérique.

Sale temps pour les constructeurs automobiles touchés par des problèmes d'approvisionnement. Après le Covid, c'est donc le stock de pièces qui pose problème à certaines marques, à commencer par Honda, qui vient d'annoncer la fermeture, pour une semaine, de cinq de ses usines américaines et canadiennes.

"Toutes nos usines automobiles aux Etats-Unis et au Canada sont touchées, la plupart des usines suspendant temporairement leur production au cours de la semaine du 22 mars. Nous faisons face à des problèmes d'approvisionnement dus au Covid, à la congestion des ports, aux intempéries hivernales et à la pénurie de semi-conducteurs", a expliqué un porte-parole de Honda.

Honda n'est évidemment pas le seul constructeur touché par ces problèmes d'approvisionnement, qui semblent toutefois se multiplier dans un secteur en forte tension avant le Covid, mais encore plus depuis la crise sanitaire : celui de l'électronique et des semi-conducteurs. 

La seule sortie possible de cette crise mondiale de l'électronique serait, pour les pays développés, de sortir enfin de la dépendance à l'Asie. Tout comme les batteries, les principaux acteurs sont chinois, coréens ou japonais. Joe Biden, le président américain, a déjà annoncé vouloir soutenir une production américaine de semi-conducteurs. Mais se posera encore et toujours le problème du coût...

SPONSORISE

Actualité Honda

Toute l'actualité

Forum Honda

Commentaires (26)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Rapatrier la production c'est une chose mais si la matière première vient d'Asie le problème restera le même.

Par

Si la Corée et le Japon, qui ont un taux horaire autrement plus haut que celui de la Chine arrive à produire des semi-conducteurs pour le monde entier, pourquoi pas nous Européens ?

Au vue du développement du VE et des projets d'usine de batterie, un projet commun d'usine de semi-conducteur aurait du sens.

Par

dépucer les caisses est aussi une solution...

Par

En réponse à gignac-31

dépucer les caisses est aussi une solution...

lol mais oui, et tu enlèves avec tous les systèmes électroniques de sécurités, de confort à bord, d'infotainment... t'es un bon toi.

Par

Le problème n'est pas le coût, la fabrication de processeurs étant largement robotisée, mais de temps. Il faut beaucoup de temps pour mettre en place une ligne de production intégralement.

Par

En réponse à Corvintetö

lol mais oui, et tu enlèves avec tous les systèmes électroniques de sécurités, de confort à bord, d'infotainment... t'es un bon toi.

Faire le tri de ce qui est nécessaire et jeter le reste serait pas mal quand même. Il y a eu une inflation de fonctionnalités sans intérêt, fonctionnalités rarements utilisées d'ailleurs. il y a longtemps, une enquête avait montré que 75% des équipement nouveaux n'étaient pas utilisés par les acheteurs.

Il y a beaucoup a jeter, oui mais ça ne résout pas le problème des composants électroniques.

Par

C'est bien fait. À force de favoriser le zéro stock, c'est ce qui arrive.

Par

En réponse à gignac-31

dépucer les caisses est aussi une solution...

Bien ! Expliquez-nous comment pourrait alors fonctionner un mazout à injection directe sans calculateur...

C'est toujours amusant le "c'était mieux avant" en pointant l'électronique comme le grand mal contemporain de l'automobile. Mais à vrai dire, pas grand monde apprécie attendre le préchauffage de sa bagnole, mettre plusieurs coups de clef et jongler avec un starter le matin, ou même se passer de vitres électriques sans ressentir une offense à son confort.

Une pénurie de semiconducteurs comme celle rencontrée aujourd'hui ne concerne pas que les accessoires, mais touche aussi la partie calculateurs. S'ajoute à cela que l'industrie automobile n'est pas un marché prioritaire, ni sécurisé pour justifier des approvisionnements accélérés dans le cas présent.

En ce qui concerne Honda, une grande partie de ses fournisseurs sont nationaux (les calculateurs c'est souvent du OKI, beaucoup de composants Hitachi, du multimedia fourni par Fujitsu...), comme Toyota avec Denso. La crise des semiconducteurs doit moins les impacter que les problèmes d'approvisionnements, du fait d'une grosse partie des composants produis à domicile. Ce qui n'empêche d'ailleurs pas forcément une dépendance sur quelques composants importés de pouvoir mettre le boxon rapidement.

Par

Aucun intérêt Honda depuis qu'on a plus que 5 ou 6 des plus pitoyables modèles sur la 30 ène qu'ils ont au catalogue. Et je compte même pas Acura dont on est privé car on doit montrer l'exemple en terme de motorisation les plus faibles possibles.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire