Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Ile-de-France : des aides pour développer le covoiturage

Ile-de-France : des aides pour développer le covoiturage

Pour faire baisser le nombre de voitures sur les routes de sa région, Valérie Pécresse a présenté des mesures pour inciter les automobilistes à se mettre au covoiturage : coup de pouce financier, places de parking réservées…

Alors que la maire de Paris est en guerre ouverte contre l'automobile à coups d'interdictions de circulation et de suppressions de voies, la Présidente de la Région Ile-de-France préfère réduire le nombre de voitures sur les routes en misant sur le covoiturage, qualifié de "crucial" par Valérie Pécresse.

Lors d'un rassemblement avec des start-up du milieu, elle a rappelé que le taux d'occupation des voitures individuelles qui circulaient en Ile-de-France était très bas, de l'ordre de 1,1 à 1,3 personne par auto. Elle a ainsi déclaré : "Si on arrive à avoir deux occupants par voiture en moyenne, on enlève un tiers de voitures des routes, c'est considérable".

Comme toujours, pour faire avancer les choses, il faut une carotte, sous forme d'aides financières. Ile-de-France Mobilités, qui gère les transports de la région, va verser jusqu'à 50 000 € à chacune des start-up pour qu'elles puissent recruter de nouveaux adeptes entre octobre et décembre. Des offres promotionnelles seront aussi proposées, avec un remboursement de 2 € par trajet de covoiturage.

Pour faciliter la vie de ceux qui sont prêts à partager leur véhicule, Valérie Pécresse a annoncé la construction d'ici 2021 de dix mille places de parking-relais à proximité des gares de banlieue et certaines seront réservées aux covoitureurs, qui profiteront aussi d'un tarif réduit grâce à leur pass Navigo. La Ville de Paris compte aussi lancer des négociations avec les gestionnaires des parkings souterrains pour qu'ils réservent des places à prix préférentiel aux covoitureurs. De nouvelles stations de covoiturage seront aussi créées, en plus de celles installées dans les quartiers de Bercy et Auteuil.

Valérie Pécresse veut également demander à l'État l'ouverture des prochaines voies de bus sur les autoroutes aux véhicules qui auront au moins trois personnes à bord.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire