Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La compacte électrique de Renault n'arrivera pas avant 2022

La Zoé ne sera bientôt plus la seule voiture 100 % électrique de la gamme Renault puisqu'elle sera bientôt prise en tenaille entre deux autres modèles, une citadine puis une compacte mais il faudra encore attendre 2022 pour cette dernière.

La compacte électrique de Renault n'arrivera pas avant 2022

Il y a aujourd'hui quatre modèles électriques disponibles dans les concessions au losange : le Twizy, la Zoé, le Kangoo ZE et le Master ZE. Mais ils vont être bientôt rejoints par deux autres voitures qui viendront prendre place de part et d'autre de la polyvalente Zoé : une citadine et une compacte format Nissan Leaf. Mais ça n'est pas tout puisque la marque au losange a annoncé que huit modèles électriques en tout seront lancés d'ici 2022, avec comme objectif pour l'Alliance Renault Nissan Mitsubishi d'en écouler un total de deux millions d'unités sur l'année 2025.

« Nous allons continuer sur le segment B [celui de la Zoé] parce que c'est le plus important sur le marché européen. Puis nous descendrons et ensuite nous monterons en gamme dans le segment C pour augmenter notre offre. L'idée est de lancer la bonne voiture au bon moment » explique Eric Feunteun, directeur du programme électrique de Renault, dans un entretien accordé à Auto Express.

Car commercialiser aujourd'hui une compacte électrique compétitive aboutirait à un modèle au prix trop élevé aujourd'hui pour une Renault. « Si nous la faisons avec le prix des batteries d'aujourd'hui, nous aboutirions à des tarifs au niveau des marques premium » ajoute-t-il. « Si vous voulez aller dans les segments C, D ou E, comme le font Tesla ou Jaguar, vous avez besoin d'avoir de très grosses batteries. Proposer une technologie accessible au plus grand nombre fait partie de l'ADN de Renault : la Zoé est la voiture électrique la meilleur marché aujourd'hui et le prix est un facteur décisif. Donc oui, nous allons faire une compacte et oui, nous offririons une batterie de forte capacité, mais nous devons trouver le bon timing pour proposer une offre compétitive. »

Tout porte donc à croire qu'il faudra donc attendre 2022, au moment où le prix des batteries à la capacité adéquate sera en accord avec les tarifs de Renault. À quoi ressemblera-t-elle ? Ce devrait sans aucun doute être une version « civile » du concept Symbioz de 2017. Elle sera construite sur une toute nouvelle plateforme dédiée à l'électrique dont devrait bénéficier l'ensemble de l'Alliance avec, en intégrant mieux moteur(s) et batterie, un accent particulier mis sur l'habitabilité qui devrait être digne de la catégorie au dessus. Quant à l'autonomie, elle devrait être supérieure à 400 km en conditions réelles.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire