Publi info

La gestion dynamique des cylindres : nouvelle solution pour diminuer la consommation

Dans Economie / Politique / Industrie

La gestion dynamique des cylindres : nouvelle solution pour diminuer la consommation

Faire baisser la consommation de leurs véhicules, voici le leitmotiv de beaucoup de constructeurs. Pour réussir ce challenge, pas de miracle, il faut trouver de nouvelles technologies à l’image de celle inaugurée sur le dernier Chevrolet Silverado : la gestion dynamique des cylindres.

Downsizing, désactivation des cylindres, micro-hybridation, voici quelques-unes des solutions déjà mises en place par les constructeurs pour diminuer la consommation. Toutefois, face à des normes de plus en plus restrictives et afin de répondre aux aspirations des clients, les constructeurs doivent sans cesse continuer à innover. Dans ce domaine, Chevrolet vient de dévoiler sur sa dernière génération de gros pick-up, le Silverado, une nouvelle technologie tout simplement unique. Alors que beaucoup de constructeurs renoncent aux gros V8 afin de réduire la consommation, Chevrolet propose sur son Silverado un V8 5.3 et 6.2 disposant de la gestion dynamique des cylindres.

Mise au point par une filiale de l’équipementier américain Delphi, cette technologie offre une avancée notable par rapport aux systèmes simples de désactivation qui existaient jusqu’à présent. Cet avantage repose sur une capacité de calcul permettant de déterminer 80 fois par seconde quelle est la meilleure configuration de fonctionnement du moteur. Dans le cas de ce V8, les ingénieurs de General Motors ont déterminé 17 configurations de fonctionnement différentes du moteur par désactivation de certains cylindres.

Ainsi, le système choisit, en temps réel, quels sont les cylindres qui doivent fonctionner afin de répondre aux mieux aux exigences du conducteur tout en veillant à préserver l’agrément de conduite sans bruit ni vibrations parasites. Lors des premiers tests, effectués par Chevrolet, il a été constaté que le moteur fonctionnait sur moins de 8 cylindres pendant plus de la moitié du temps, ce qui offre d’importantes économies de carburant, pouvant atteindre jusqu’à 20 %. Pour arriver à de tels chiffres, il faut préciser toutefois que les deux versions de moteurs (5.3 et 6.2) sont respectivement couplées à des boîtes automatiques à huit et dix vitesses spécifiques développées pour tenir compte de la variation de l’équilibrage moteur afin de limiter les vibrations. Ainsi, le convertisseur de couple de ces deux boîtes de vitesses comprend un système pendulaire d’amortissement des vibrations.

Comme ce fut le cas il y a de nombreuses années avec le système de désactivation des cylindres démocratisé aux États-Unis, c’est de l’autre côté de l’Atlantique qu’une nouvelle technologie fait son apparition. Reste à savoir maintenant quand celle-ci débarquera chez nous.

En savoir plus sur : Chevrolet Silverado

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (40)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

J'ai rien compris... :peur:

Par

Tout ça c'est bien sur le papier mais j'aimerai bien voir la fiabilité après plusieurs centaines de milliers de kilomètres.

Par

y a vw qui fait ça déjà depuis un moment avec son moteur blue-motion de 140 puis 150cv... non?

intéressant en théorie, mais à voir la fiabilité dans le temps effectivement. et je ne sais pas si le gain en conso est si évident que ça.

sinon, amusant pour les adeptes des v8 qui pourraient donc se retrouver à rouler en... 4 cylindres.:biggrin: voire pire.

Par

La désactivation dynamique des patapoufs type Silverado : nouvelle vraie bonne solution pour diminuer la consommation.

Par

Le système de désactivation des cylindres automatiques existe sur le V8 HEMI 5,7 litres depuis 2009 , oui presque 10 piges que ce système MDS est en place , le fonctionnement est imperceptible , juste un voyant eco au tableau de bord , après il faut de bonne conditions et un pied léger , sinon V8 only

Par

De ce que je comprends du "phrasé" ça serait différent de la simple désactivation des cylindres... Mais je n'ai pas compris en quoi ? De même que les "17" configurations entre lesquelles le calculateur change... Bref, soit je suis obtus (ce qui est possible), soit le sujet est survolé et ne permet pas au quidam non averti de comprendre

Par

J'ai conçu un système comme ça pour les moteurs 3 cylindres il y a 5 ans pour un équipementier, en avant-projet. L'idée de piloter les soupapes par autre chose qu'une came, terrifie les motoristes, ça fonctionne, mais la panne entraine quasiment systématiquement la casse du moteur.

Par

En réponse à Nelson_Muntz

Tout ça c'est bien sur le papier mais j'aimerai bien voir la fiabilité après plusieurs centaines de milliers de kilomètres.

Surtout après avoir passé un certain seuil de kilomètres...100 000 par exemple. :blague:

La voiture jetable n'est plus très loin d'être au point. :roll:

Par

Y'a la désactivation en coupant l'injection du cylindre concerné. Simple, pas cher mais tu gardes les pertes par pompage et par compression.

Sinon y'a la désactivation en agissant sur la distribution. Plus de pertes par pompage, perte par compression limitées puisque la chaleur est presque conservée. Par contre ça coûte une fortune blinde et c'est pas fiable dans la durée.

Par

Sa par contre , des v8 v10 v12 comme sa , serait super , permettrait d'acheter des voiture de sport et roulez tout les jours avec

Faudrai sa sur la mustang , ou prendre une camaro

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire