Publi info
 

La justice enquête sur les contrats des voitures radar

Dans Pratique / Radars

La justice enquête sur les contrats des voitures radar

La plainte d'Anticor pour favoritisme, relative aux contrats conclus pour la fourniture des "mobiles mobiles" automatisés en vue de leur "externalisation" aux privés, a donné lieu à l'ouverture d'une enquête préliminaire au parquet national financier (PNF), apprend-on ce mercredi. Le projet suit pourtant son cours en Normandie, où on est passé de cinq à dix voitures radar "privatisées" (bientôt elles seront même 23, selon nos informations), et il serait question de vite l'étendre à tout l'Ouest de la France.

Le Parquet national financier (PNF) vient d'ouvrir une enquête préliminaire, sur la base de la plainte pour délit de favoritisme de l'association anticorruption Anticor, révèle ce mercredi Le Canard Enchaîné. Cette plainte, déposée début février, porte, non pas sur le contrat attribué à la société Mobiom (filiale du groupe de nettoyage et de sécurité Challancin) pour la fourniture des chauffeurs, à la place des forces de l'ordre, de ces fameux "mobiles mobiles" dits "externalisés", mais sur les marchés que le ministère de l'Intérieur a passés pour se doter de ce genre de radars automatiques bien particuliers.

En l'occurrence, il s'agit de deux contrats, signés en 2016 et 2017, avec Fareco, une filiale du groupe de BTP Fayat, pour un montant total de 56,5 millions d'euros. Et le problème pour le président d'Anticor, Jean-Christophe Picard, "c'est qu'ils l'ont été sans mise en concurrence, ce qui paraît tout simplement contraire à la législation sur les marchés publics".

23 Peugeot (des 508 et 308) déjà livrées pour être "privatisées"

L'ouverture de cette enquête judiciaire est-elle alors susceptible de freiner le projet de Beauvau de généraliser cette externalisation – comprenez la décision de confier la conduite de ces voitures radar aux prestataires privés, ce qui est déjà en soi, comme le rappelle l'hebdomadaire, d'une légalité douteuse – à toute la France d'ici 2020 ? Ce n'est absolument pas ce qui se murmure en coulisses, où l'on nous parle plutôt d'une "fuite en avant" ! D'ailleurs, Le Canard Enchaîné précise que, de cinq véhicules "privatisés" cantonnés à l'Eure pour les vrais débuts de cette externalisation le 23 avril dernier, on est passé depuis à dix, pour l'ensemble de la Normandie, avec toujours l'objectif pour la Sécurité routière d'en avoir "26 à la fin de l'année".

Selon les informations de Caradisiac, sur ces 26 voitures banalisées confiées aux privés, il y en a même déjà 23 – toutes des Peugeot (quinze 308 et huit 508) - qui ont été immatriculées et livrées. En plus des dix qui seraient donc déjà actives, il y en a treize autres qui seraient prêtes à rouler. Sans compter que selon l'hebdomadaire satirique, il est déjà question d'étendre le procédé à tout l'Ouest de la France, soit à la Bretagne, les Pays de la Loire et le Centre-Val de Loire.

Quant au bilan de ces premiers mois de privatisation, impossible apparemment d'obtenir la moindre précision. Dans les quelques chiffres communiqués la semaine dernière sur le contrôle automatisé pas la Sécurité routière, pas un mot n'est d'ailleurs à retrouver sur les radars embarqués en général, et ces voitures radar en particulier. Et si, contre toute attente, celles-ci ne contrôlaient pas aussi bien - et autant - qu'escompté ?

Nos précédents articles sur le sujet

Plainte pour favoritisme dans les contrats des voitures radar

Voitures radar "privées" illégales ? L'Intérieur ne répond pas…

Voitures radar : une homologation qui ne valide pas leur bon fonctionnement !

Voitures radar privatisées : Caradisiac a mis la main sur le contrat !

Le recrutement des chauffeurs pour les voitures radar est lancé en Normandie

 

Commentaires (25)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

" toutes des Peugeot (quinze 308 et huit 508) "

Si personne n' achetait ces modèles, elles seraient immédiatement repérées....

Voyez ce qu'il vous reste à faire les gars.... :biggrin:

Par

On sait maintenant quel boulot fait entouteobjectivite :oui:

Par

La 508 a déjà perdu la moitié de son charme :ddr:

Par

Pourquoi des 508 ... pour un de ces véhicule ils auraient pu avoir 2 Berlingo ....

Par

En réponse à roc et gravillon

" toutes des Peugeot (quinze 308 et huit 508) "

Si personne n' achetait ces modèles, elles seraient immédiatement repérées....

Voyez ce qu'il vous reste à faire les gars.... :biggrin:

Pas de mise en concurrence pour un marché public de 56.5 millions... d'ici peu on va apprendre que le beau frère ou le cousin d'Edouard travaille chez Fayat...

Par

En réponse à roc et gravillon

" toutes des Peugeot (quinze 308 et huit 508) "

Si personne n' achetait ces modèles, elles seraient immédiatement repérées....

Voyez ce qu'il vous reste à faire les gars.... :biggrin:

:lol:lol :fresh:

Par

En un seul mot: mafia.

Par

Moi j'aurai acheté des 3008 plutôt que des 508, ces premiers étant beaucoup plus répandus donc plus transparents.

Par

Excellent choix pour les véhicules, efficacité, fiabilitié et élégance.

Par

On est fliqué de partout ça devient abominable.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire