Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La mode est aux SUV. Et alors ?

Les SUV ont envahi nos rues en un temps record. De quoi en agacer certains, qui ne comprennent pas cet engouement et contestent l'utilité de ces véhicules, allant jusqu'à accuser de tous les maux les SUV et leurs acheteurs. Heureusement qu'il existe encore la liberté d'acheter ce que l'on veut.

La mode est aux SUV. Et alors ?

Chaque année, la saison du baccalauréat revenue, une anecdote refait surface. Celle du sujet "Qu'est-ce que le culot ?" avec sa copie blanche en guise de réponse géniale (une histoire détournée en réalité d'un film). J'aurai pu faire de même avec ce sujet. Les SUV sont à la mode. "Oui, et alors ?" et rendre ensuite copie quasi vierge.

Une façon de souligner la lassitude sur le débat pour ou contre les baroudeurs dans un pays où l'on est encore libre d'acheter ce que bon nous souhaite, dans la limite de la légalité bien sûr. Et les SUV ne sont pas interdits il me semble.

Il est vrai que le succès des baroudeurs peut susciter des questions. Ces modèles représentent maintenant quatre ventes sur dix en France, ce qui semble fou, d'autant que la part de marché s'est envolée en un temps record. Pour répondre à la forte demande, les constructeurs ont multiplié l'offre. Celle-ci a explosé au point qu'une segmentation parallèle s'est formée. En clair, pour chaque segment que l'on connaît, de la citadine au grand véhicule familial 7 places, il s'est créé un équivalent SUV, même pour les cabriolets !

Depuis quelques années, LA grande interrogation est : "mais à quoi servent ces faux 4x4 ?". Caradisiac s'est encore récemment posé la question, avec à la clé, un gros dossier, qui a été très commenté. Sans surprise pour certains, le couperet tombe vite, la réponse tient en deux mots « à rien », se satisfaisant d'une partie des conclusions du dossier, notamment l'aspect plus polluant et moins performant, les relayant en mode "je vous l'avais bien dit".

Évidemment, les plus extrêmes oublient les points positifs du dossier, notamment l'habitabilité meilleure et le volume de coffre supérieur. J'ajouterai que les SUV sont aussi très appréciés pour leur position de conduite surélevée et ont permis de remettre à la mode les protections sur des carrosseries qui avaient tendance à ne plus en avoir. Au moment d'un achat, c'est quand même plusieurs arguments parfaitement rationnels, mais qui sont visiblement irrecevables pour certains, qui jugent donc l'engin inutile.

Bon là, on peut ouvrir un débat sans fin sur l'utilité des objets ! Faisons simple ici : regardez un peu autour de vous pour voir tout ce que vous auriez pu remplacer par quelque chose de plus simple, qui se contente de la dimension utile dans la fonction qu'il assure… Côté voiture, il faudrait réduire les gammes à quatre silhouettes essentielles, citadine, compacte, berline et break, en jugeant que cela couvre les besoins utiles de déplacements, et ainsi discuter de la pertinence de l'existence de catégories en plus ?

Ce qui semble déplaire, c'est l'aspect mode, avec une demande déraisonnée. On vilipende ainsi la force du marketing des constructeurs, qui arrivent à faire acheter des modèles dont on pourrait se passer. Ce n'est quand même pas le SUV qui a créé la publicité de l'inutile ! Il suffit d'ouvrir un bouquin qui explique le B.a.-Ba de la pub pour voir comment le consommateur peut être manipulé pour acheter plus qu'il n'en faudrait.

Certains voient donc un engouement un peu irréfléchi pour le SUV, avec notamment ce besoin de faire comme les autres. La vente des SUV est donc portée par un marketing agressif et un effet de reproduction en fonction de ce que l'on a vu dans la rue ou son entourage. Il en va de la même pour la folie mojito et spritz, la déferlante no gluten, la toquade pantalon à bandes sur le côté… Le comportement moutonnier est très humain.

Mais dans les concessions françaises, l'humain reste libre de son choix. On rappelle d'ailleurs qu'à ce jour, même s'il est vrai que les projets de SUV commencent à mettre à mal la diversité des gammes, le client a encore beaucoup de choix. Chez Volkswagen, on trouve par exemple en taille compacte une Golf, une Golf break, un Tiguan, un Touran et un Caddy.

Le client n'est donc pas forcé à prendre un SUV. Pour certains, il le ferait surtout par envie de frimer, de montrer sa réussite. Et là, on peut ouvrir un débat sans fin sur la sociologie des achats, de ce qu'ils renvoient, avec l'exemple éculé d'Apple et ses iPhone. À lire vos commentaires sur notre dossier, l'aspect complexe d'infériorité à combler serait même la seule raison d'être des SUV. Au grand dam des écologistes. Car s'il ne faillait qu'un argument pour condamner le SUV, c'est l'aspect environnemental.

Une expression est revenue plusieurs fois dans les réactions à notre sujet, mais plutôt du côté des "anti" qui l’ont relayé sur leurs réseaux sociaux, c'est "le non-sens écologique". C'est incontestable, le SUV est plus gourmand que son équivalent berline et sera donc plus polluant. Plus que son interdiction, impensable, certains réclament alors une taxation plus lourde. On peut quand même souligner que le SUV rapporte déjà davantage à l'Etat : plus cher, il est déjà à l'origine de plus de TVA, et surtout le malus existe. Avec la norme WLTP bien plus sévère, avec laquelle les marques ne peuvent plus s'arranger, difficile pour les engins imposants d'y échapper, d'autant que le malus se base maintenant sur la configuration précise de l'équipement.

On rêve alors d'une taxe au poids. Mais que ferait-on alors avec une berline familiale ou un break qui ne suscite pourtant pas l'ire des écolos ? Ou alors un monospace ? Tiens d'ailleurs, avant la mode du SUV, il y a eu celle des monospaces, notamment compacts. Ceux-ci étaient déjà plus hauts, plus lourds et donc plus polluants que les berlines dont ils dérivaient. Ils étaient parfois achetés par des personnes qui pouvaient se contenter de la berline de départ et cohabitaient déjà avec des breaks qui pouvaient bien suffire en matière de volume intérieur. Ils n'ont pas déclenché les foudres des écologistes il me semble, ou du moins dans une bien moindre mesure.

Enfin bref. Tout ca pour dire que les SUV sont à la mode, qu'il n'est pas question de les défendre outre mesure mais de rappeler que les automobilistes achètent bien ce qu'ils veulent avec leur argent, les anti baroudeurs ont bien leurs achats que d'autres jugeront inutiles ou pas si écolos (la tartine d'avocat est ainsi un désastre environnemental) et qu'une taxe vise déjà leurs rejets polluants supérieurs à ceux d'une berline. Je ne pouvais me contenter de "Oui et alors", mais presque.

En savoir plus sur : 4X4 - SUV - Crossover

4X4 - SUV - Crossover

SPONSORISE

Actualité 4X4 - SUV - Crossover

Avis 4X4 - SUV - Crossover

Avis Volkswagen Touareg 2II (2) 3.0 V6 TDI 262 FAP 4MOTION BLUEMOTION TECHNOLOGY CARAT EDITION TIPTRONIC (2015)

Par Toto53600 le 31 Mars 2020 à 11h27

Lire l'avis»

Toute l'actualité

Commentaires (132)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Merci enfin un article intelligemment réalisé ! Il faut dire que tous les détracteurs de ce type de véhicule n'en n'ont jamais conduit un dans leur vie quotidienne, ses atouts étant vraiment très larges ! Et puis le consommateur a parlé et le suv est la bonne voiture à tout faire.

MAIS, indéniablement ça consomme plus qu'une traditionnelle berline, c'est pourquoi il faut se tourner vers de l'hybride rechargeable, à mon sens...

Par

Caradisiac remet une petit pièce dans la machine à débat pro-SUV et anti-SUV et sort le pop-corn.

Pour ma part, je n'aime pas les SUV, non pas pour des raisons écologiques (ça jm'en moque, le problème vient de la surpopulation humaine en premier lieu et la notion de croissance infinie pas des SUV) mais pour des raisons dynamiques.

Cependant, je suis pour que chacun puisse acheter librement ce qu'il veut. Après la liberté, c'est une notion toute relative en France, on est pas aux USA, où ça à réellement un sens le mot "liberté"...

Par exemple : en France est-on libre de rouler avec une voiture considéré "polluante" : la réponse est non. Non car on sera taxé lourdement dans un premier temps (première limite à la liberté), non car ensuite une frange non négligeable de la population cherchera à endommagé votre véhicule.

Les Français pour beaucoup n'aime pas la liberté. Du reste c'est pas pour rien, que des que les gens ont un peu d'argent en France, en général ils font leur valise.

Par

Bien que la sensation ne soit pas la même, prendre un dos d'âne à 40km/h est une mauvaise idée à long terme pour la santé de votre véhicule, qu'il soit un SUV ou non ! Mais libre à vous.

Par

En réponse à Jonathan-A1

Commentaire supprimé.

Quel est le rapport entre SUV et radar ? LE SUV empêche les excès de vitesse ?

Et quel plaisir peut-il y avoir à passer un dos d'ânes à 40 kmh ?

Se fracasser le crâne contre le ciel de toit ? Retomber sur son siège et faire un gros prout ?

Quant à l'état des routes qui rendrait obligatoire ce genre de bagnoles, faut pas pas pousser mémé dans les orties, nous ne sommes pas au fin fond des steppes africaines. J'ai le permis depuis + de 30 ans, et je n'ai jamais connu de tellesdifficulté sur les routes, que ce soit en berline ou en coupé rase-bitume.

Que tu aies envie de taxer le SUV à papa, cela ne regarde que toi, mais avancer des prétextes aussi peu crédibles n'est pas fait pour servir ta cause de SUVtiste. :ange:

Par

En réponse à Axel015

Caradisiac remet une petit pièce dans la machine à débat pro-SUV et anti-SUV et sort le pop-corn.

Pour ma part, je n'aime pas les SUV, non pas pour des raisons écologiques (ça jm'en moque, le problème vient de la surpopulation humaine en premier lieu et la notion de croissance infinie pas des SUV) mais pour des raisons dynamiques.

Cependant, je suis pour que chacun puisse acheter librement ce qu'il veut. Après la liberté, c'est une notion toute relative en France, on est pas aux USA, où ça à réellement un sens le mot "liberté"...

Par exemple : en France est-on libre de rouler avec une voiture considéré "polluante" : la réponse est non. Non car on sera taxé lourdement dans un premier temps (première limite à la liberté), non car ensuite une frange non négligeable de la population cherchera à endommagé votre véhicule.

Les Français pour beaucoup n'aime pas la liberté. Du reste c'est pas pour rien, que des que les gens ont un peu d'argent en France, en général ils font leur valise.

Renseigne-toi un peu sur les taxes automobiles dans les autres pays d'europe... C'est pas mal non plus dans le genre, voire pour bcp, pire. Quant à réduire la notion de liberté à celle de l'argent, voilà qui est bien navrant...

Par

En réponse à Jonathan-A1

Commentaire supprimé.

Personnellement l'état des routes en France ne me pose pas de problème et je roule en sportive.

Quand y'a un trou sur la route, et bien je mets un coup de volant et je l'évite voila tout.

Concernant les dos d’âne et bien je ralentie juste avant et je ré-accélère juste après, c'est pas écologique, mais je m'en moque totalement.

Enfin pour les radars : 90% du parcs est sur nationale et autoroute. (les routes les plus surs évidemment) Une fois que tu as pris acte de cette info, tu peux faire comme moi rouler sur départementale entre 80 km/h et 180 km/h et avoir 12 points sur ton permis.

Par

En réponse à v_tootsie

Renseigne-toi un peu sur les taxes automobiles dans les autres pays d'europe... C'est pas mal non plus dans le genre, voire pour bcp, pire. Quant à réduire la notion de liberté à celle de l'argent, voilà qui est bien navrant...

Oui j'ai été au Canada et aux USA, les voitures sont beaucoup moins taxées.

En France tu peux pour certains véhicule (Cayenne Turbo S 955 d'occasion par exemple) payer la carte grise plus chère que le véhicule...

Par

Bon article. Et les écolos devraient savoir qu'il n'y a pas que des Suv obligatoirement très polluants: avec ma Toyota Chr hybride la conso oscille de 4l5 en été à 5,5 en hiver. Quant à ma nouvelle Hyundai Kona électrique, elle consomme 0 carburant fossile.

Par

Entre une Audi A6 Avant qui fait près de 5m et qui propose un volume a peine supérieur au Q5 de +/-30 cm plus court, et un prix légèrement en faveur du Q5, je prendrais le Q5 qui me paraît plus familiale que l'A6.

Par

En réponse à v_tootsie

Renseigne-toi un peu sur les taxes automobiles dans les autres pays d'europe... C'est pas mal non plus dans le genre, voire pour bcp, pire. Quant à réduire la notion de liberté à celle de l'argent, voilà qui est bien navrant...

La liberté c'est une notion protéiforme qui a un lien directe avec l'argent. Ce n'est pas forcément le fait d'interdire légalement quelques choses qui entrave la liberté, il suffit de la taxer pour avoir le même résultat.

La liberté d'entreprendre en France est limité par la taxation des PME.

La liberté d'achat d'un véhicule est limité par les taxes en vigueurs.

La liberté de se déplacer est limité par les taxes sur le carburant.

etc...

Du reste la droite historique qui défend les notions de liberté est en générale taxophobe.

Tandis que la gauche historique qui défend l'égalité est en générale taxophile.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire