Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

La première électrique Mazda pour la fin d'année

Dans Futurs modèles / Autres actu futurs modèles

Mazda dévoilera son tout premier modèle 100 % électrique au salon de Tokyo, en fin d'année. En rupture avec les dernières sorties de la marque d'Hiroshima, qui entend prouver que le thermique n'est pas mort avec le moteur essence Skyactiv X.

La première électrique Mazda pour la fin d'année

Si le thermique occupe une place encore prépondérante au sein du bureau de recherche et développement de Mazda, il est une nouvelle motorisation qui commence à faire parler d'elle, sous l'appellation "e-TPV" (electric Technology Prove-out Vehicle). Concrètement, il s'agit d'un moteur électrique de 140 ch, d'une batterie de 35,5 kWh et d'une autonomie pouvant dépasser les 400 km. Comment obtenir une telle portée avec de si petites batteries ? Grâce à la présence d'un prolongateur d'autonomie sous la forme d'un moteur rotatif de 600 cc.

La présentation d'un modèle (concept, showcar ou véhicule de série) électrique au salon de Tokyo n'aura rien d'une simple annonce pour un véhicule à venir deux ans plus tard : Mazda prévoit de commercialiser son électrique dès 2020.

Il semble toutefois que Mazda ait décidé de réserver le prolongateur d'autonomie à des marchés comme les Etats-Unis, où l'autonomie des seules batteries de 35,5 kWh sera insuffisante. Il faudra tout de même voir si ce pack au lithium saura convaincre les acheteurs européens, de plus en plus habitués à voir des autos avec 50 kWh et plus sous le châssis.

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (27)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

clairement le prolongateur d autonomie est une bonne formule....

c 'est celle..... pour simplifier, du mitsubichi outlander.... ou en fait le thermique alimente les batterie.... sauf dans certaines situations ou le thermique est en prise directe avec les roues....

mais ça évite la surchage de très grosses batteries et pour le propriétaire ça permet de faire face à tous besoins....

et globalement..... entre 60 et 2050 km possible en tout électiques en fonction des modèles....

l outlander étant à 60 km environ

Par

Le prolongateur d'autonomie, sous toutes ses formes, est la solution la plus intelligente pour les VE actuelles.

En effet même une citadine ne pouvant faire que 180km avec une seule charge pourrait prolonger son autonomie à l'aide de prolongateur extérieur, sur batteries ou pas, louable et qui permettrait de faire des trajets plus importants le cas échéant. Cela donnerait à la VE pratiquement les mêmes possibilités qu'une thermique sans en avoir les inconvénients, poids, prix d'achat. Pour les voitures moyennes, le prolongateur d'autonomie interne et compris dans l'achat du véhicule ou externe, location temporaire, donnerait un choix comparable aux choix dans le thermique, puissances, diesel ou essence, etc..

Réaliser des VE lourds surpuissants mais avec de toute façon une autonomie toujours inférieure à du thermique pour un prix identique est une double utopie, écologique et économique....

Par

La phrase suivante :

" Il faudra tout de même voir si ce pack au lithium saura convaincre les acheteurs européens, de plus en plus habitués à voir des autos avec 50 kWh et plus sous le châssis."

est un petit peu en avance sur son temps , il me semble.

Car pour le moment , il y en a plein les salons des autos avec 50kwh, de batterie , mais dans la rue , à part les tesla , il n'y en a vraiment pas ! En tout ca pas assez pour que l'acheteur européen soit "habitué" !

Sinon , cette présentation de Mazda , qui se faisait une fierté de developper les meilleurs technologie du moteur à combustion , est la preuve irrefutable que le moteur electrique est tellement plus performant que le thermique , qu'il ne restera que lui dans les 10 ans qui viennent.

Par

Un prolongateur de 600cc pourra difficilement déplacer la voiture à lui tout seul.

Il pourra seulement ralentir la vitesse de décharge des batteries.

L'intérêt principal de cette solution est que le prolongateur tourne à vitesse constante et avec des paramètres optimisés pour réduire au maximum sa consommation et optimiser son rendement, indépendamment des aléas de la circulation.

Par

"Comment obtenir une telle portée avec de si petites batteries ? Grâce à la présence d'un prolongateur d'autonomie sous la forme d'un moteur rotatif de 600 cc."

Ils y en a qui cherchent et qui essaient....C'est sûr que l'autonomie ne doit pas passer obligatoirement par le poids des batteries....Les moteurs thermiques peuvrnt être améliorés surtout en consommation car pour ce qui est de la dépollution on a vu tout et son contraire....

Par

(..)Concrètement, il s'agit d'un moteur électrique de 140 ch, d'une batterie de 35,5 kWh et d'une autonomie pouvant dépasser les 400 km. Comment obtenir une telle portée avec de si petites batteries ? Grâce à la présence d'un prolongateur d'autonomie sous la forme d'un moteur rotatif de 600 cc.(..)

pas clair...

que faut-il comprendre? que grâce au prolongateur thermique, on obtient une autonomie d'au moins 400km, c'est ça?

mais dans ce cas, si on n'a pas ce prolongateur en Europe, ça donne quoi en terme d'autonomie? la même chose que l'eHonda? si c'est le cas, autant ne pas vendre... :bah:

Par

En réponse à curieux37

clairement le prolongateur d autonomie est une bonne formule....

c 'est celle..... pour simplifier, du mitsubichi outlander.... ou en fait le thermique alimente les batterie.... sauf dans certaines situations ou le thermique est en prise directe avec les roues....

mais ça évite la surchage de très grosses batteries et pour le propriétaire ça permet de faire face à tous besoins....

et globalement..... entre 60 et 2050 km possible en tout électiques en fonction des modèles....

l outlander étant à 60 km environ

Pas vraiment

Le Outlander est un PEHV Hybride Rechargeable

l'i3 avec son REX est similaire au système Mazda

Mazda avait déjà fait un proto M2 REX en 2013

https://insideevs.com/news/319574/range-extended-mazda-2-ev-gets-driven-gas-tank-capacity-and-rex-location-are-identical-to-bmw-i3/

Par

En réponse à pdcsq

Un prolongateur de 600cc pourra difficilement déplacer la voiture à lui tout seul.

Il pourra seulement ralentir la vitesse de décharge des batteries.

L'intérêt principal de cette solution est que le prolongateur tourne à vitesse constante et avec des paramètres optimisés pour réduire au maximum sa consommation et optimiser son rendement, indépendamment des aléas de la circulation.

je suppose qu'il s'activera d'office passé un seuil bas de capacité de la batterie.

ou bien forcé dès le départ pour privilégier l'autonomie la meilleure possible.

ceci dit, si bmw a abandonné l'idée sur sa i3, c'est qu'il doit y avoir un problème avec une telle solution...

Par

e-TPV, vraiment ?

Mazda va faire une deux chevaux citroen électrique ?? hihihi

Par

En réponse à mynameisfedo

je suppose qu'il s'activera d'office passé un seuil bas de capacité de la batterie.

ou bien forcé dès le départ pour privilégier l'autonomie la meilleure possible.

ceci dit, si bmw a abandonné l'idée sur sa i3, c'est qu'il doit y avoir un problème avec une telle solution...

Le petit moteur de la i3 ne repondait plus au norme anti pollution

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire