Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

La qualité chez PSA vue de l'intérieur : l'exemple 308 (vidéo)

Dans Guide fiabilité / Actu occasion

Manuel Cailliot

Pour tous les constructeurs, la recherche de qualité et de durabilité de leurs modèles est une priorité. Mais certains décident de communiquer dessus. Pour ce faire, PSA nous a ouvert les portes de son centre de test ultra-secret de Belchamps, pour nous parler d'un de ses modèles phares, la Peugeot 308.

La qualité chez PSA vue de l'intérieur : l'exemple 308 (vidéo)

C'est en un (très) pluvieux jour du début de ce mois de février que PSA, et plus précisément Peugeot, a décidé de nous convier, avec quelques confrères, au sein d'un complexe rarement ouvert au public. En effet, non loin de l'usine de fabrication de Sochaux, dans le Doubs (25), s'étend un site encore plus étendu que l'usine, mais dont on ne parle que peu... A l'abri des regards derrière un mur d'enceinte, étroitement surveillé, c'est le centre de développement et d'essai de Belchamps. Ici, le groupe PSA développe puis teste, ou plutôt devrait-on dire "torture" les nouveauté des deux marques : celle au lion, et celle aux chevrons.

 

La qualité chez PSA vue de l'intérieur : l'exemple 308 (vidéo)

La qualité chez PSA vue de l'intérieur : l'exemple 308 (vidéo)

 

A l'entrée, il faut montrer patte blanche. Décliner son identité, être sur le listing des "invités" et soumettre son téléphone portable à la petite séance de masquage obligatoire des objectifs des appareils photos et caméras frontales. Oui, ici, interdit de prendre des images ou de tourner, sauf en les lieux autorisés par le staff. Histoire d'éviter qu'on rapporte par mégarde des clichés de la future C4 ou de la 2008 restylée, par exemple...

 

Mais si Peugeot nous ouvre les portes de Belchamps, c'est pour nous parler de sa dernière compacte, la 308. En bien évidemment. Et si notre boulot est de démêler le discours marketing laudatif bien rôdé et la réalité des faits, c'est tout de même un privilège rarement accordé de se trouver au sein même de ce centre de développement 100 % français. 

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

 

Thème du jour : la qualité à l'usage. Support du jour, vous l'avez compris : la 308. Dans laquelle Peugeot a jeté tout son savoir-faire. Avec comme modèle, la Volkswagen Golf. Avec comme préoccupation, satisfaire les désirs et les exigences des clients et faire en sorte que la voiture ait l'air neuve au bout de 3 ans. Comme tous les constructeurs en somme... A quelques menues nuances près.

 

Des essais de voitures "d'occasion" 

La qualité chez PSA vue de l'intérieur : l'exemple 308 (vidéo)

Et pour nous prouver à quel point la 308 vieillit bien et présente une belle qualité, Peugeot a décidé de nous faire rouler dans des 308 d'occasion. Des véhicules qui avaient au maximum deux ans, et dont les compteurs affichaient entre 45 000 km et 55 000 km. Force est de constater qu'à cet âge et à ce kilométrage, les exemplaires que nous avons pu observer sont, en effet, dans un état proche du neuf, bordures de jantes râpées exceptées ! Le constat n'est pas spécialement étonnant. Il est clair que les concurrentes de la 308, que ce soit la Golf, la Renault Mégane ou la CItroën C4, serait dans un état semblable dans les mêmes conditions. Les premiers signes de vieillissement arrivent aujourd'hui, pour les véhicules généralistes, et dans des conditions d'entretien et d'utilisation respectueuses, au-delà des 100 000 km.

Et faire un tour sur un des circuits de test de Belchamps, si c'est un privilège et une rareté en soi, ne nous aura pas permis de constater grand chose sur la bonne tenue des éléments d'intérieur, vu qu'il nous était demandé de rester bien comme il faut au centre de la piste, sans pouvoir emprunter (pour des raisons de sécurité, sic) les portions à revêtement ondulé, gravillonné ou pavé... C'est le jeu, et c'est mieux que rien, mais c'est un peu déceptif par rapport au concept de la journée.

 

La qualité chez PSA vue de l'intérieur : l'exemple 308 (vidéo)

Plus impressionnant, l'atelier "vieillissement accéléré". En l'occurence, nous avons pu observer en fonctionnement un banc "4 verrins". Sa fonction : simuler à vitesse grand V le vieillissement des trains roulants. En six semaine, on peut faire subir aux amortisseur l'équivalent de 240 000 km de routes cahoteuses. La caisse subit des déformations et des torsions continuelles, sa rigidité est ainsi validée, les ancrages des trains aussi. Tous les constructeurs utilisent aujourd'hui ce type de banc, en plus des tests menés sur le terrain, qui heureusement, existent encore mais prennent moins de temps. A voir en action, on peut vous assurer que c'est impressionnant, une 308 qui se tortille dans tous les sens. A Belchamps il y a 4 bancs de ce type, qui cotoient des bancs climatiques, ou des bancs d'usure de sellerie par exemple, où les mannequins s'assoient et se relèvent des sièges des milliers de fois par jour.

 

Des voitures expertisées et desossées 

Après ces tests, ces roulages en conditions réelles "sévérisées", mais aussi en cours de vie du modèle, les ingénieurs de la marque sont aussi chargés de démonter, d'expertiser un grand nombre de véhicules. Nous avions à disposition une 308 ayant parcouru 80 000 km sévérisés, soit l'équivalent de 120 000 km, en pièces détachée. La caisse d'un côté, le tableau de bord, la direction, l'échappement, les autres pièces de carrosserie de l'autre. Une bonne manière de constater de visu l'usure du véhicule. A 120 000 km, en effet, on commence à se rendre que oui, un véhicule ne reste pas neuf. Certainement bien choisit tot de même, celui présenté à la presse restait malgré tout dans un état de présentation fort frais. Meilleur ou pire qu'une Golf ou qu'une Mégane au même kilométrage, impossible de le dire sans pouvoir comparer, c'est une évidence. La seule conclusion objective étant que malgré tout, la Peugeot 308 semble être sur un chemin indiquant "usure acceptable" et "vieilissement maîtrisé".

La qualité chez PSA vue de l'intérieur : l'exemple 308 (vidéo)

Si l'objectif de PSA est que sa 308 ait l'air neuve à trois ans, on peut dire que le challenge est relevé. Mais nous, on aimerait qu'elle, comme ses concurrentes, ait l'air neuve encore en soufflant sa 10e bougie... C'est possible Monsieur Peugeot ?

Laurent Declerck, ex-directeur de projet 308, au fait du dossier, nous a répondu que "les clients souhaitent avoir une voiture qui à l'air neuve au bout de trois ans chez les généralistes, chez les constructeurs premium, c'est plutôt cinq ans. Et nous, on ne se fixe aucune limite...". Un discours qu'aurait pu nous tenir n'importe quel chef de projet chez n'importe quel constructeur.

On, retiendra seulement que PSA et Peugeot, nous ont en tout cas ouvert leurs portes pour nous parler de cette qualité en question, et que c'est déjà bien. Tout le monde ne le fait pas...

 

 

Photos (16)

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Peugeot

Toute l'actualité

Forum Peugeot

Commentaires ()

Déposer un commentaire