Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

La voiture de collection en perte de vitesse ?

Dans Rétro / Autres actu rétro

La voiture de collection en perte de vitesse ?

Un nouveau phénomène apparaît aux Etats-Unis depuis quelques années : la perte de popularité des voitures de collection. La faute à une population des baby-boomers qui vieillit sérieusement et à des jeunes qui ne prennent pas la relève et qui ne sont pas intéressés par l'automobile, au sens large du terme.

Vous avez peut-être déjà vécu cette situation : vos grands-parents (ou arrière-grands-parents) veulent céder des objets dont ils ne se servent plus, mais voilà, personne dans la suite de l'arbre généalogique n'en veut. Ce phénomène touche aussi les voitures anciennes selon nos confrères d'Automotive News (le titre est évocateur : "l'avenir sombre de l'auto de collection" !)qui citent un rapport de l'assureur et spécialiste de la voiture ancienne, The Hagerty Group.

En clair, le nombre de voitures anciennes proposées à la vente n'a fait qu'augmenter depuis 2015, année faste pour le monde de la collection automobile. Et dans le même temps, les prix n'ont fait que chuter, tout particulièrement pour les modèles les plus prestigieux et qui étaient auparavant les plus enviés. Toujours selon Hagerty, cette tendance serait bien moins forte chez les véhicules de collection de faible valeur, qui attirent plus facilement.

C'est quelque chose que nous avons récemment pu vérifier lors de la vente aux enchères Citroën, où des lots sont partis à des prix explosant littéralement l'estimation de départ. A l'inverse, les ventes aux enchères proposant des Porsche, Maserati, et autres voitures anciennes de prestige ont parfois du mal à revendre les lots proposés.

Comme le montrent certaines statistiques aux Etats-Unis, la génération des baby-boomers (nés entre 1946 et 1964) achète plus de voitures de collection que ce qu'elle ne revend. Ces personnes accumulent donc des voitures que les descendances ne veulent pas forcément. Et pour cause : la génération née dans les années quatre-vingt (et après) arrive aujourd'hui dans une ère où le permis de conduire coûte une fortune et dans un âge où les préoccupations sont bien éloignées d'un véhicule qui ne servirait qu'à des sorties occasionnelles.

La transmission d'une génération à l'autre pourrait donc poser problème, et cela mènerait alors à une multiplication de l'offre, sans que la demande ne suive forcément. Tout bon pour le collectionneur actuel, mais pas forcément pour le vendeur.

Commentaires (48)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Cest triste vraiment..

Par

qu'est ce que c'est que cette logorrhée...

Par

L'éternel loi de l'offre et la demande. :bah:

Je reverais que certaines voitures vendues des millions d'euros ne valent quasiment plus rien afin qu'elles se retrouvent dans le garage de vrais passionnés.

(Car il y en aura toujours des vrais passionnés)

Mon cousin collectionne les vieux postes de radio du debut du 20eme siecle aux annees 60/70 depuis l'âge de 17/18ans...

Et il en a une pièce dédié. :oui:

Par

En réponse à warlord66

qu'est ce que c'est que cette logorrhée...

audric doche a été inspiré par la prose d'andre leconde.

Par

je ne sais trop quoi penser de cet article basé sur une etude us.

pour ma part sur l'Europe je ne vois pas trop dessouflement au contraire je lis regulierement classic car et les ventes se portent bien porté par une bulle spéculative sur des modèles populaires type combi t1, 205 et golf gti historique, les mehari etc...

meme les alfa des années 1960-70 deviennent presque inabordable

Par

Contrairement à l'automobile, l'horlogerie de collection est, elle, en pleine évolution.

Heuer par exemple, l'Autavia primitive ne valait "que" 10 à 15000 € il y a +- 5 ans, aujourd'hui les dernières ventes aux enchères c'est 200 000 € minimum ....

Et une montre est autrement plus simple à entretenir, il faut tout de même avoir le bon horloger sous la main (que j'ai trouvé pas loin de la Suisse)

Par

En réponse à Dimitri31300

je ne sais trop quoi penser de cet article basé sur une etude us.

pour ma part sur l'Europe je ne vois pas trop dessouflement au contraire je lis regulierement classic car et les ventes se portent bien porté par une bulle spéculative sur des modèles populaires type combi t1, 205 et golf gti historique, les mehari etc...

meme les alfa des années 1960-70 deviennent presque inabordable

Golf, 205 et cie c'est des petits modèles avec un intérêt mitigé

Le Combi T1 on en trouve facilement au US en bon état, rapatriement en Angleterre pour les taxes exorbitantes, 3 à 4000 € + 15 à 20 000 pour un T1 en bon état

Les Alfa 60s ne jouent pas dans la même catégorie

En 2013, j'ai eu une Fiat Dino 2400 roulante pour moins de 15000€ un restaurateur finlandais s'est déplacé pour me la racheter ....

Par

Déjà les prix sont délirants, suffit de voir la remontée du tarif des ferrari 308, 348, mondial et cie (de vrais nids a emmerdes pourtant), la côte des porsche 911 etc. Les propriétaires se tripotent sur les prix de vente.

Déjà il est vrai qu'un iPhone fait plus rêver qu'une voiture, l'ultra répression, les coûts a la pompe, le coût de la vie tout court etc... fait que les classes moyennes n'ont plus envie ou les moyen de se payer ce genre de plaisir. Pour ma part la cayman sera la dernière, marre de payer pour un plaisir devenu presque absent (rayures, radars, prix du litre etc etc)..

Déjà que les vendeurs baissent les tarifs et ensuite on verra ce qu'il en est.

Par

Logique dans la mesure ou les prix ont tellement augmenté, aussi pour les générations suivantes l'automobile a perdu de son attrait la notion de conquête de liberté individuelle ayant été largement écornée par les difficultés à obtenir le permis, l'achat, l'entretien, la répression routière et le traffic sans cesse en augmentation .

Par

Très bien les cotes vont baisser et le choix augmenter et on pourra se faire plaisir pour pas un radis ceux qui comme moi son intéressé.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire