Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Le business de la vente des crédits carbone dévoilé

Le business de la vente des crédits carbone dévoilé

Près de 1,7 milliard récoltés en moins de dix ans, voici la somme gagnée par Tesla en vendant ses crédits carbone aux États-Unis. Une manœuvre légale de l’autre côté de l’Atlantique qui est également en train de se développer chez nous afin de contourner les directives européennes. Une bonne façon aussi de se faire de l’argent sur le dos de l’écologie.

Selon les informations révélées par Bloomberg, Fiat Chrysler Auomobile (FCA) et General Motors (GM) ont officiellement avoué qu’ils avaient conclu des accords en vue d’acquérir des crédits carbone fédéraux de Tesla.

Une annonce qui fait suite au durcissement de la réglementation dans certains États. Ainsi, en Californie, les constructeurs les moins vertueux en matière d’émissions de CO2 qui ne vendent pas assez de véhicules non polluants doivent acheter des crédits auprès de concurrents afin de compenser la différence et d’éviter ainsi une amende. Si Tesla n’a jamais caché ces transactions, l’identité des acheteurs était restée secrète jusqu’à aujourd’hui. Pour le groupe FCA, ses achats sont jugés «nécessaires» puisque «la demande des consommateurs pour des véhicules à zéro émission n’a pas suivi les exigences réglementaires».

Si la légalité de ce procédé n’est pas remise en question aux États-Unis, on peut s'interroger sur le côté éthique Toutefois, il semblerait que ce type de manœuvre tend à se mettre en place même en Europe. Ainsi, les normes d’émission de dioxyde de carbone sont fixées à 95 grammes de C02 par km en moyenne. Des chiffres extrêmement difficiles à atteindre et qui vont amener beaucoup de constructeurs à devoir s’acquitter d’amendes énormes.  L’objectif de cette « combine » est de combler son retard sur les objectifs de réduction de ses émissions de CO2, en diminuant artificiellement ses émissions moyennes, et d’éviter ainsi l’amende fixée à 95 euros par gramme supplémentaire et par véhicule vendu.

La Commission n’avait pas prévu la mise en place de ces tactiques en écartant le terme constructeur de la directive. Les juristes des marques ont bien évidemment identifié ce trou dans la réglementation et s’y sont engouffrés.

Le seul constructeur non concerné par cette législation : Tesla qui ne commercialise que des voitures électriques. Elon Musk a donc bien compris son intérêt en vendant ses crédits carbone aux autres marques. Une bonne façon de faire de l’argent pour la marque californienne qui manque régulièrement de cash. La conscience écologique, elle, reste sous le tapis. Mais est-ce vraiment le plus important. Pas sûr pour la majorité des constructeurs automobiles.

Tesla

Poursuivez votre lecture :

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (55)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quelle honte :colere:

Par

Les couples n'ayant pas d'enfants devraient aussi avoir des crédits carbone qu'ils revendraient à ceux qui ont 4-5 mioches.

Par

La grande blague de l'écologie se couche devant le billet vert....

Par

ceux qui attendent la faillite de Tesla vont encore attendre un bon bout de temps... :biggrin:

pour le reste, tout n'est qu'hypocrisie en ce bas monde. mais ce n'est pas une nouveauté. sauf pour les naïfs.

Par

Refléchissez deux secondes, les constructeurs donnent de l'argent à Tesla qui produit des véhicules éléctriques ! En quoi c'est un scandale écologique et éthique ? C'est un bonus malus qui encourage les constructeurs comme Tesla et font payer Fiat Chrysler pour leur retard en termes d'émissions ! Cela accélère donc la transition.

Par

En réponse à mynameisfedo

ceux qui attendent la faillite de Tesla vont encore attendre un bon bout de temps... :biggrin:

pour le reste, tout n'est qu'hypocrisie en ce bas monde. mais ce n'est pas une nouveauté. sauf pour les naïfs.

c'est clair, entre les credits carbone et l'aide à l'achat V.E de 6000€ , tout va bien pour eux. Mais malgré tout ça ils galèrent tous les mois à être bénéficiaires. Musk est plus un camelot qu'un bon gestionnaire

Par

En réponse à caradisboub

Les couples n'ayant pas d'enfants devraient aussi avoir des crédits carbone qu'ils revendraient à ceux qui ont 4-5 mioches.

Exactement! Merci

Par

En réponse à caradisboub

Les couples n'ayant pas d'enfants devraient aussi avoir des crédits carbone qu'ils revendraient à ceux qui ont 4-5 mioches.

Ce sont les 4-5 "mioches" qui vont te payer ta retraite, s'occuper de toi quand tu seras dans une EHPAD ...

Par

En réponse à Gauthier99

Ce sont les 4-5 "mioches" qui vont te payer ta retraite, s'occuper de toi quand tu seras dans une EHPAD ...

Pour ça, il faudrait qu'ils travaillent et finissent pas en zonzon, donc c'est pas gagné pour payer les retraites... Et dans l'autre sens qui aura payé leur scolarité et les allocs?

Par

Comme par hasard, FCA est dans le coup.

De la à supposer que le rapprochement avec Renault leur aurait servi pour masquer leur incapacité à se re développer ?

L’association avec FCA , c’est : « avec le pognon que tu as, et avec les poches que j'ai, on va s’arranger ! »

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire