Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le nouveau Honda HR-V a désormais les armes face à ses rivaux

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Le nouveau Honda HR-V ne sera pas disponible avant la fin d'année en Europe. La marque nippone nous donne quelques détails supplémentaires sur un SUV qui va pouvoir rivaliser à armes égales avec ses rivaux européens.

Le nouveau Honda HR-V a désormais les armes face à ses rivaux

Honda n'a jamais misé gros sur le marché européen, et en particulier sur la France. Même si le constructeur arrive à avoir des chiffres honorables dans des pays comme la Suisse, il n'empêche que le nippon doit le plus gros de son chiffre d'affaires à l'Amérique du Nord et à l'Asie. 

Il n'y a qu'à voir les chiffres de ventes du HR-V en Europe pour s'en rendre compte. Entre 2016 et le début 2021, il s'est écoulé un peu plus de 130 000 exemplaires du SUV. Sur la même période, Renault a vendu près de dix fois plus de Captur. Evidemment, la comparaison est rude, mais le Captur est le leader de la catégorie. Le HR-V s'en sort donc avec les honneurs malgré un réseau Honda manquant de densité et une image très confidentielle.

Pour la "Joy Machine", le temps n'a pas été un allié. Le HR-V est l'un des premiers petits SUV du marché : malheureusement pour lui, lorsque la concurrence s'est mise en route au début des années 2010, il fut vite largué par des marques bien mieux implantées. Le Nissan Juke, le Renault Captur, le Peugeot 2008 ou encore le Fiat 500 X ont relégué le HR-V loin dans le classement. Plus cher que ses concurrents (mais bien équipé de série), le HR-V péchait aussi par une offre mécanique limitée, et qui est de moins en moins en accord avec les standards de la décennie. Le nouveau HR-V, de troisième génération, va corriger le tir.

Le futur de Honda en Europe

Le nouveau HR-V est désormais 100 % hybride. Cela s'inscrit dans la volonté du constructeur de n'avoir que des modèles à assistance électrique ou zéro émission à son catalogue d'ici la fin 2022. Le CR-V est déjà hybride, la Jazz aussi : c'est donc le tour du HR-V, avant la prochaine Civic, dont la commercialisation n'est toujours pas actée en Europe alors que sa présentation a déjà eu lieu de l'autre côté de l'Atlantique.

Malheureusement, la communication de Honda est totalement verrouillée : la marque ne lâche rien, ni sur un prochain véhicule 100 % électrique à venir (qui pourrait être une version de série du concept actuellement présenté à Shanghai), ni sur la Civic (qui sera forcément hybride, si elle venait à être effectivement proposée en Europe), ni sur le futur de la branche Type R. "Nous ne communiquons pas", c'est tout ce que nous aurons comme réponse.

Est-ce dû au fait que le Vieux Continent est un peu le "parent pauvre" ? Il est vrai que les Européens sont très conservateurs en matière de choix automobiles, si bien que les marques nippones ont toujours été à la peine, en dehors de Toyota. Mais lorsqu'on voit le dynamisme de Honda en Amérique du Nord, la comparaison est rude ! Dommage, certains modèles sont effet très intéressants d'un point de vue du choix technique, et ils mériteraient mieux.

La seule certitude, c'est que le concept de Shanghai est spécifique à la Chine, et que la marque veut s'inscrire dans une logique mondiale. C'est ainsi qu'a été pensé ce HR-V, et c'est la raison pour laquelle il n'est pas électrique. Honda a rappelé à juste titre que la politique du tout électrique (à batteries) de l'Europe n'était pas celle d'autres marchés.

HR-V e:HEV, le renouveau

Concernant ses hybrides, Honda a parfaitement respecté la hiérarchie. La Jazz hybride est à 109 ch, le CR-V hybride à 182 ch, et ce HR-V est au centre. Le quatre cylindres 1.5 atmosphérique à cycle Atkinson, associé à ses deux moteurs électriques, développe 131 ch et 253 Nm.

Ce système hybride,  tout comme sur le grand frère CR-V, propose trois modes de fonctionnement :

  • EV Drive : la petite batterie fournit son énergie directement au moteur électrique qui entraîne les roues. L'autonomie, non confirmée, devrait difficilement dépasser les deux kilomètres.
  • Hybride Drive : le quatre cylindres essence entraîne le premier moteur électrique qui joue le rôle de générateur de courant pour la petite batterie. Cette dernier entraîne ensuite le second moteur électrique, relié aux roues.
  • Engine Drive : au delà d'une certaine vitesse, le moteur thermique peut entraîner directement les roues avant (ou les quatre roues, dans la version 4x4) via un pignon fixe fonctionnant comme une sorte de 5e vitesse.

Mise à jour technologique

Honda accusait un sérieux retard en matière d'infotainment face à une concurrence qui bouillonne d'idées, que ce soit sur les interfaces, la qualité d'affichage, la possibilité de personnalisation et les connectivités. Le HR-V se met à jour avec un écran tactile doté d'un système d'exploitation plus évolué. La présentation reste assez classique, très loin de la folie d'un cockpit Peugeot, mais gageons que les assemblages seront toujours aussi sérieux chez Honda. Nous vérifierons ça lors d'un prochain essai.

Le nouveau Honda HR-V a désormais les armes face à ses rivaux

"Honda est une marque d'ingénieurs", voilà une lexie fréquemment croisée et entendue. Cela illustre en fait l'approche très pragmatique et technique des automobiles par une marque qui a toujours eu la fibre de l'ingénierie, plutôt que celle du marketing. Sur le HR-V, cela se vérifie dans certains détails, comme ces nouveaux aérateurs très fins, qui disposent d'un sélecteur inédit permettant de verrouiller un mode dans lequel l'air est pulsé autour des occupants dans tout le véhicule, plutôt que directement en frontal. 

Ce HR-V a droit aux Magic Seat, cette banquette arrière qui peut se rabattre horizontalement comme verticalement.
Ce HR-V a droit aux Magic Seat, cette banquette arrière qui peut se rabattre horizontalement comme verticalement.

En Europe, ce HR-V devra composer avec ses qualités mais aussi ses défauts. Face à des rivaux toujours plus connectés, avec des écrans toujours plus grands et évolués, et avec des intérieurs de plus en plus travaillés, le nippon aura pour lui un système hybride particulièrement compact et léger, une ergonomie bien pensée et des consommations maîtrisées, mais aussi une probable variante à transmission intégrale qui pourrait lui permettre de se démarquer. Il faudra toutefois attendre l'argument le plus important : celui des prix. Ils ne seront malheureusement pas connus avant la fin d'année.

En savoir plus sur : Honda Hr-v

SPONSORISE

Actualité Honda

Toute l'actualité

Commentaires (46)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

sûrement un bon véhicule mais, comment est-il possible de concevoir en 2021 une voiture avec un intérieur aussi sombre, à la fois d'une tristesse affligeante et d'une banalité sans borne ..... Mis à part l'écran, on se croirait dans une Opel d'il y a 10 ans ....

Par

Excellente nouvelle, l'hybridation progresse et étend ainsi sa proposition avec un modèle pragmatique de cœur de cible.

Venant de Honda on ne devrait pas être déçus même si les haters habituels cracheront sur la fiche technique, sans comprendre que les amateurs de ce constructeur achètent bien plus que des chiffres sur un beau papier glacé. :bien:

Par

"Honda est une marque d'ingénieurs", voilà une lexie fréquemment croisée et entendue. Cela illustre en fait l'approche très pragmatique et technique des automobiles par une marque qui a toujours eu la fibre de l'ingénierie, plutôt que celle du marketing.

Plutôt que d'aligner l'argument de la "fibre de" il faut regarder surtout comment a été dirigé Honda depuis des années, à savoir dans la continuité de dirigeants comme Takanobu Itō ou Takahiro Hachigō qui sont des ingénieurs ayant commencé leur carrière comme tel dans l'entreprise en portant la culture de l'entreprise de bout en bout. Toshihiro Mibe, ça sera la même limonade.

Pour ce qui est de l'état des ventes de Honda en France, comme ils ne sont pas adhérents au CCFA, c'est compliqué de comparer la variation de leurs ventes depuis l'introduction du dernier CR-V et de la Jazz 4, mais je croise quand même pas mal de Honda récentes dans ma métropole. Je ne suis pas certain que par rapport à leurs volumes d'importation de véhicules depuis le Japon et le Mexique pour le marché français cela se passe si mal que l'on pourrait l'imaginer.

Par

Si Honda n'est pas trop gourmand ce sera surement la meilleure offre sur le segment. Maintenant vu le prix de la jazz crosstar a 28k€ j'ai vraiment peur qu'on se retrouve avec un HRV a plus de 35k€ et la ça devenir difficile...

On verra ce soir présentation a 20h par Honda et j’espère les prix avec.

Par

En réponse à PlasticMoussey

"Honda est une marque d'ingénieurs", voilà une lexie fréquemment croisée et entendue. Cela illustre en fait l'approche très pragmatique et technique des automobiles par une marque qui a toujours eu la fibre de l'ingénierie, plutôt que celle du marketing.

Plutôt que d'aligner l'argument de la "fibre de" il faut regarder surtout comment a été dirigé Honda depuis des années, à savoir dans la continuité de dirigeants comme Takanobu Itō ou Takahiro Hachigō qui sont des ingénieurs ayant commencé leur carrière comme tel dans l'entreprise en portant la culture de l'entreprise de bout en bout. Toshihiro Mibe, ça sera la même limonade.

Pour ce qui est de l'état des ventes de Honda en France, comme ils ne sont pas adhérents au CCFA, c'est compliqué de comparer la variation de leurs ventes depuis l'introduction du dernier CR-V et de la Jazz 4, mais je croise quand même pas mal de Honda récentes dans ma métropole. Je ne suis pas certain que par rapport à leurs volumes d'importation de véhicules depuis le Japon et le Mexique pour le marché français cela se passe si mal que l'on pourrait l'imaginer.

ça c'est l'argument quand tu fais des véhicules moches : "c'est une marque d'ingénieurs".

je crois pas que Ferrari, Porsche, McLaren, Bugatti ou toute autre marque aient besoin de dire qu'ils sont des "marques d'ingénieurs"

Par

En réponse à jef_13

Si Honda n'est pas trop gourmand ce sera surement la meilleure offre sur le segment. Maintenant vu le prix de la jazz crosstar a 28k€ j'ai vraiment peur qu'on se retrouve avec un HRV a plus de 35k€ et la ça devenir difficile...

On verra ce soir présentation a 20h par Honda et j’espère les prix avec.

Curieusement, je trouve que la tarification de la Jazz 4 est globalement pas mauvaise si l'on compare à habitabilité et motorisation équivalente. Face à une Corolla par exemple qui n'offre au final rien de plus côté habitabilité et juste un poil plus de coffre en 122h, ou un CH-R pour la Crosstar elle est même compétitive si le critère de confort à l'arrière et de compacité entrent en jeu. Son problème est d'avoir le cul entre plusieurs chaises qui ne la placent plus vraiment du côté des citadines.ni vraiment face aux compactes (alors qu'elle est plus rationnelle que ces dernières).

Par

En réponse à PlasticMoussey

Curieusement, je trouve que la tarification de la Jazz 4 est globalement pas mauvaise si l'on compare à habitabilité et motorisation équivalente. Face à une Corolla par exemple qui n'offre au final rien de plus côté habitabilité et juste un poil plus de coffre en 122h, ou un CH-R pour la Crosstar elle est même compétitive si le critère de confort à l'arrière et de compacité entrent en jeu. Son problème est d'avoir le cul entre plusieurs chaises qui ne la placent plus vraiment du côté des citadines.ni vraiment face aux compactes (alors qu'elle est plus rationnelle que ces dernières).

OUi tout a fait d'accord, on sent que Honda n'a pas voulu cannibaliser sa gamme avec le HRV et a sacrifié le coffre de la Jazz, car honnêtement vu l'habitabilité arrière hallucinante de la jazz, il sauraient pu très bien sacrifier quelques cm d'espaces aux jambes pour servir le coffre et on aurait eu la voiture parfaite pour une petite famille

Par

Comme pour Toyota, il serait bien de proposer aussi des thermiques sur le marché français plutôt que uniquement des hybrides. Le client doit pouvoir avoir le choix, que ce soit rationnel ou non, que ce soit basé sur l'efficience ou pas, ... Beaucoup de clients sont prêts à verser un petit malus qui compense le surcoût (et le poids) de l'hybridation. Mais ces clients potentiels n'iront ni chez Honda ni chez Toyota qui pourront alors dire que tous leurs clients veulent de l'hybride. La Corolla est commercialisée en 100% thermique sur de nombreux marchés européens.

Par

En réponse à Pôv Type

ça c'est l'argument quand tu fais des véhicules moches : "c'est une marque d'ingénieurs".

je crois pas que Ferrari, Porsche, McLaren, Bugatti ou toute autre marque aient besoin de dire qu'ils sont des "marques d'ingénieurs"

"Moche" est un argument ? Honda n'a jamais raconté qu'ils étaient une "marque d'ingénieurs" hein, c'est du commentaire de commentateurs, surtout sur la base de techno précurseur ou spécifiques à la marque (comme le vtec) ou de projets symboliques comme la NSX.

C'est un peu la même étiquette pour Saab entre la sécurité et le turbo, Subaru et le flat4 ou Mazda avec le rotatif. Des généralistes qui ne se contentent pas de faire comme tout le monde, c'est moins facile que dans les marques que vous citez dont c'est la seule raison d'être. Rien que Porsch et le Cayenne mazout qui sauve la marque montre tout de même que mettre la technique et le design ne suffisait pas tout le temps quelque soit le prestige.

Par

dire qu'ils faisaient des voitures plutôt chouettes dans les années 90 avec les civic, crx, prelude & co.

j'aime bien cette marque mais c'est impossible pour moi de franchir le pas et d'acheter un de leurs modèles récents tellement je les trouve laids.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire