Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le patron d'Opel démissionne avant le rachat par PSA (maj)

Dans Economie / Politique / Personnalités

, mis à jour

Le patron d'Opel démissionne avant le rachat par PSA (maj)

Alors qu'il avait déclaré qu'il prévoyait de rester en poste, Karl-Thomas Neumann claque la porte d'Opel avant même la conclusion de la vente. Son remplaçant a été trouvé en interne.

Mise à jour - Alors que les rumeurs du week-end annonçaient un départ après l'acquisition d'Opel par PSA, Karl-Thomas Neumann a déclaré ce lundi qu'il quittait dès à présent la tête du constructeur allemand. Dans un communiqué, il évoque "une décision personnelle difficile", ajoutant "je n'ai aucun doute sur le fait qu'Opel/Vauxhall sortira encore plus fort" du rapprochement avec PSA. Il restera membre du directoire jusqu'à la finalisation de la vente.

Michael Lohscheller
Michael Lohscheller

Il est remplacé par Michael Lohscheller, qui était jusqu'alors le directeur financier d'Opel. Carlos Tavares, qui dirige PSA, a déjà réagi par communiqué : "Nous soutenons pleinement la décision de nommer M. Lohscheller qui sera entouré des meilleurs talents d'Opel/Vauxhall pour amener l'entreprise vers de nouveaux horizons dans l'intérêt de ses employés, ses clients et ses partenaires."

-

Lundi 12/06 - 9h30 - Manuel vous en parlait la semaine dernière : l'achat d'Opel par PSA devrait être finalisé fin juillet. Et Carlos Tavares, l'homme à la tête du groupe français, devrait avoir pour mission de trouver d'ici là une personne à placer à la direction de la marque allemande.

Selon une information du journal Frankfurter Allgemeine Zeitung, l'actuel président du directoire d'Opel, Karl-Thomas Neumann, a en effet l'intention de démissionner dès que la vente sera réalisée. Voilà qui surprend, car le patron d'Opel avait confié en mars son intention de rester en poste, et PSA n'avait visiblement pas la volonté de le débarquer. Le média germanique indique que Neumann valide l'opération mais pense que le français n'a pas pris conscience de l'importante croissance des véhicules électriques.

En partance pour Audi ?

Une raison qui peut sembler étonnante. Certes, PSA est actuellement à la traîne en matière de voitures branchées, mais prépare une offensive sur ce marché. DS lancera un modèle électrique en 2019, Citroën et Peugeot enchaîneront en 2020. Pour l'instant, Opel a dans son portefeuille de produits l'Ampera-e. Mais c'est une Chevrolet Bolt rebadgée et elle n'est pour l'instant commercialisée que dans quelques pays d'Europe. Son arrivée en France a ainsi été retardée à 2018.

Selon Reuters, Karl-Thomas Neumann pourrait rejoindre le groupe Volkswagen, qu'il avait quitté en 2013 après avoir dirigé les activités du groupe en Chine. Neumann pourrait ainsi reprendre les rênes d'Audi, à la place de Rupert Stadler. Ce dernier vient pourtant d'obtenir une reconduction de son contrat de cinq ans… mais VW et lui se seraient mis d'accord pour qu'il n'aille pas au bout de son mandat.

SPONSORISE

Actualité Opel

Toute l'actualité

Forum Opel

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire