Publi info
 

Les nouveaux Présidents de FCA et de Ferrari sont connus

Dans Economie / Politique / Industrie

La réunion d’urgence des administrateurs du groupe automobile FCA que nous vous annoncions hier n’était donc pas anodine. Il a fallu en effet précipiter les choses au sujet de la succession d’un Sergio Marchionne qui devait lâcher les commandes courant 2019. Mais une brusque aggravation de son état de santé a bouleversé le calendrier. Voici les nouveaux patrons.

Les nouveaux Présidents de FCA et de Ferrari sont connus

Avant toute chose, FCA annonce "avec un profond chagrin que durant la semaine, M. Marchionne a souffert de complications inattendues alors qu'il se remettait après une opération, qui ont sérieusement empiré ces dernières heures. Par conséquent, M. Marchionne ne pourra pas reprendre le travail". Âgé de 66 ans, M. Marchionne avait subi une opération chirurgicale en juin, officiellement à l'épaule droite. John Elkann, petit-fils de Gianni Agnelli et P.-D.G. d'Exor, la holding familiale qui détient près de 30 % de Fiat, 27 % de CNH Industrial et 23 % de Ferrari a commenté : "c'est une situation qui était encore impensable il y a quelques heures, et qui nous laisse tous avec un réel sentiment d'injustice. Mes pensées vont d'abord à Sergio et à sa famille".

En 14 ans, le manager italo-canadien a profondément remodelé le groupe, d'abord en redressant Fiat, en l'alliant en 2009 à l'américain Chrysler, tout en détachant d'une part les activités gros engins/camions en 2011 pour créer CNH Industrial et d'autre part le joyau Ferrari en janvier 2016.

Chez FCA c’est le patron de Jeep depuis 2009, Mike Manley, qui prend la suite. Britannique de 54 ans. Sous sa direction, le constructeur est passé de 337 000 véhicules vendus en 2008 à près de 1,4 million en 2017, et vise 1,9 million cette année.

Les fonctions de M. Marchionne chez Ferrari sont quant à elles dédoublées : John Elkann devient président, tandis que Louis Camilleri est nommé administrateur délégué. Né en 1955 dans une famille maltaise à Alexandrie (Égypte), M. Camilleri est entré en 1978 chez Philip Morris, et il est depuis 2002 le P.-D.G. de ce groupe très lié à Ferrari via le sponsoring de la Scuderia. M. Marchionne était également président de CNH Industrial et sera remplacé par la Britannique Suzanne Wood.

Mots clés :

Commentaires (29)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

En réponse à Profil supprimé

Commentaire supprimé.

Excuse moi mais ta remarque est à chier.

Si il ne peut plus assurer le travail, c'est que c'est bien plus grave qu'une simple «épaule en vrac comme tu dis»

Par

la fausse raison....

comme Whitney Houston qui s'est endormie et noyée dans sa baignoire, Prince qui a eu une angine, ou le batteur de TOTO qui s'est empoisonné en désherbant son jardin...

il était reconnu que Sergio fumait clope sur clope... on peut imaginer que celle ci l'emporte

Par

Souhaitons un bon rétablissement a cet homme qui n'était pas parfait dans sa gestion du groupe mais qui peut prétendre l'être ?

Espérons qu'un nouveau dirigeant apporte de nouvelles idées et surtout un renouvellement des best-seller car c'est bien d'avoir relancer Jeep et en partie Alfa mais que dire de la marque FIAT qui a l’exception de la très sympathique 500 se dirige vers le low cost et l'oubli :bah:

Par

"Chez FCA c’est le patron de Jeep depuis 2009, Mike Manley, qui prend la suite".

C'est la revanche de Chrysler qui reprend le pouvoir de façon indirect.

Ca préfigure le futur de Renault-Nissan :oui:

Par Profil supprimé

Sinon, toute cette histoire est un vrai vaudeville à l'italienne. FCA assume la farce jusqu'au bout. Chapeau bas les guignols et rire à volonté.

Par

C'est sans doute un bon choix pour Jeep et les marques américaines … Pas certain par contre que Fiat et les autres marques Italiennes de FCA ( hors Ferrari) soient mieux loties dans le futur. A voir donc.

Bien entendu, je souhaite quand même à Sergio Marchionne un bon rétablissement.

Par

Déja beau pour un méga-fumeur comme lui d'avoir atteint 66 piges.

Par Profil supprimé

Voitures en panne. CEO en panne. La fiabilité n'est vraiment pas leur truc.

Par

En réponse à smartboy

C'est sans doute un bon choix pour Jeep et les marques américaines … Pas certain par contre que Fiat et les autres marques Italiennes de FCA ( hors Ferrari) soient mieux loties dans le futur. A voir donc.

Bien entendu, je souhaite quand même à Sergio Marchionne un bon rétablissement.

Si le PDG de Jeep réfléchit bien, il va peut-être permettre de redresser Fiat, de bien lancer Alfa, et pourquoi pas ressusciter Lancia ?

Jeep fonctionne bien parce que ce sont des SUV : il faut tout dédoubler sous les autres marques avec les mêmes bases mais des designs spécifiques : les SUV ont le vent en poupe. Et miser sur l'hybride pour la décennie à venir...

Par

En réponse à PeDrO128

Si le PDG de Jeep réfléchit bien, il va peut-être permettre de redresser Fiat, de bien lancer Alfa, et pourquoi pas ressusciter Lancia ?

Jeep fonctionne bien parce que ce sont des SUV : il faut tout dédoubler sous les autres marques avec les mêmes bases mais des designs spécifiques : les SUV ont le vent en poupe. Et miser sur l'hybride pour la décennie à venir...

Reste à trouver les sous ...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire