Publi info
 

FCA : réunion d'urgence pour nommer le successeur de Sergio Marchionne

Dans Economie / Politique / Industrie

La succession de Sergio Marchionne comme numéro un au sein du Groupe FCA est ouverte. On le sait, le manager italo-canadien quittera la barre du groupe automobile après le printemps 2019. Mais les choses semblent s’accélérer avec cette réunion d'urgence du conseil d’administration. Une situation qui concerne aussi Ferrari.

FCA : réunion d'urgence pour nommer le successeur de Sergio Marchionne

Les spéculations sur le nom du successeur de Sergio Marchionne vont bon train. Mais il aura fallu une opération de l'épaule de l’intéressé l’obligeant à rester en Suisse et l’annonce de la prolongation de son séjour à l'hôpital, pour faire bouger les lignes.

Selon le site motorionline.com, un appel pour réunir les conseils d'administration de FCA et Ferrari aurait été envoyé. Le sujet de la réunion d'urgence serait l'identification du successeur de Sergio Marchionne : dans le conseil, tous les directeurs seront en mesure d'examiner toutes les solutions possibles et peuvent même prendre des décisions finales.

Au-delà de la réunion d'urgence, on anticiperait aussi ce que sera le futur organigramme du groupe FCA et par conséquent de Ferrari. Selon les dernières rumeurs, le commandement de la maison de Maranello, dont Marchionne est numéro un depuis le 13 octobre 2014, est sur le point de passer à Louis Carey Camilleri, actuel membre du conseil d'administration de Ferrari. Camilleri est présenté comme un gestionnaire de premier plan dans la finance mondiale, avec la réputation d'avoir bâti une solide image, au fil des ans, d’un homme d'affaires avec des capacités financières incontestables. Manager égyptien, d'origine maltaise, il a 63 ans et, jusqu'en 2014, il était au sommet de Philip Morris International : on dit qu'il a une lucidité financière hors du commun.

Chez FCA, l'héritier de Sergio Marchionne sera probablement une personne interne au Groupe. Les noms d'Alfredo Altavilla, Chief Operating Officer Europe, Afrique et Moyen-Orient (EMEA), Reid Bigland, chef des ventes aux États-Unis, Richard Palmer, directeur financier, et Mike Manley, chef de Jeep depuis 2015 sont avancés. Mais lors des dernières heures, deux autres noms de managers ont été ajoutés : Vittorio Colao, un homme d'affaires qui a dirigé Vodafone pendant dix ans, et Pietro Gorlier, actuel numéro un des marques Mopar et Magneti Marelli.

 

Commentaires (32)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La retraite de Sergio sera peut-être une bonne chose … car la gestion calamiteuse des gammes (le non renouvellement d'un best seller européen comme la Punto est un non sens, de même que le manque de nouveautés régulières pour chacune des marques). Sous son règne, Lancia a disparu, la gamme Fiat n'a pas connu de vrai nouveauté depuis la Tipo et Chrysler (US) se meurt faute de modèles … Si la renaissance d'Alfa Romeo se fait de belle manière, l'exemple de Maserati - qui donnait espoir - prouve que le "gourou" n'est pas capable d'assurer la gestion de plusieurs marques à la fois. Avec les effets catastrophiques que cela entraine, dans un monde ou tout bouge trop vite et ou aucun constructeur peut se permettre de laisser un même modèle plus de 5 ans au catalogue !

Le mal est fait … je doute que le successeur puisse redresser la barre car il est sans doute trop tard. Mais cela permettra peut-être enfin le rachat des différentes marques de FCA par des groupes étrangers qui ont les moyens de leurs ambitions en plus de la passion automobile.

Par

Mike Manley serait le nouveau manager.Autant dire que Fiat-Alfa-Maserati vont passer à la trappe.Et Ferrari a des soucis à se faire avec l'arrivée du bling-bling Camilleri .Le dépeçage de FCA est avancé.

Par

En réponse à nicotdi

Commentaire supprimé.

Faut pas exagérer.Financièrement il a remis les comptes d'aplomb, avec au départ deux entreprises en faillite,une dette abyssale et une Jeep qui vendait 300 000 modèles.Pour sortir 40 modèles par an faut les moyens et il ne les avait pas.

Par

En réponse à smartboy

La retraite de Sergio sera peut-être une bonne chose … car la gestion calamiteuse des gammes (le non renouvellement d'un best seller européen comme la Punto est un non sens, de même que le manque de nouveautés régulières pour chacune des marques). Sous son règne, Lancia a disparu, la gamme Fiat n'a pas connu de vrai nouveauté depuis la Tipo et Chrysler (US) se meurt faute de modèles … Si la renaissance d'Alfa Romeo se fait de belle manière, l'exemple de Maserati - qui donnait espoir - prouve que le "gourou" n'est pas capable d'assurer la gestion de plusieurs marques à la fois. Avec les effets catastrophiques que cela entraine, dans un monde ou tout bouge trop vite et ou aucun constructeur peut se permettre de laisser un même modèle plus de 5 ans au catalogue !

Le mal est fait … je doute que le successeur puisse redresser la barre car il est sans doute trop tard. Mais cela permettra peut-être enfin le rachat des différentes marques de FCA par des groupes étrangers qui ont les moyens de leurs ambitions en plus de la passion automobile.

S'il est arrivé à mettre les comptes en règle en misant sur certaines marques et pas d'autres,c'est qu'il a eu raison.Les faits sont têtus.Au moins lui rendre justice sur ce point.C'est fou ce qu'il a gens qui lui reprochent de ne pas avoir développé Lancia,Fiat,marques qu'ils n'ont jamais acheté et qu'ils n'achèteront jamais.Preuve en est qu'elles ne se vendaient pas.J'ai quelques doutes sur ces regrets.

Par

En réponse à p.martin.pm

S'il est arrivé à mettre les comptes en règle en misant sur certaines marques et pas d'autres,c'est qu'il a eu raison.Les faits sont têtus.Au moins lui rendre justice sur ce point.C'est fou ce qu'il a gens qui lui reprochent de ne pas avoir développé Lancia,Fiat,marques qu'ils n'ont jamais acheté et qu'ils n'achèteront jamais.Preuve en est qu'elles ne se vendaient pas.J'ai quelques doutes sur ces regrets.

C'est vrai que le non renouvellement de la Punto, âgée aujourd'hui de 13 ans, ex n°1 des ventes en Europe, a été une opération hautement stratégique...

Par

En réponse à -Nicolas-

C'est vrai que le non renouvellement de la Punto, âgée aujourd'hui de 13 ans, ex n°1 des ventes en Europe, a été une opération hautement stratégique...

C est ce que j allais dire mais tu m as devancé :bien:

Par

En dehors du fait que ça vole bien bas au niveau de trop de commentaires, les propos racistes devraient être sanctionnés. En Suisse, ils ne passeraient pas (loi sur le racisme). Pourquoi tant de frustrés anonymes sur caradisiac ? Que l’on aime ou pas une marque, un individu, il y a des moyens intelligents de le faire savoir. Avis d’un petit suisse !

Par

Tiens le multi compte de service fix it again tony viens de s'inscrire aujourd'hui juste pour déblatérer sa haine anti italiens sur un sujet FCA. Sûrement le même type qui a sévit il y a quelques jours et puis finalement viré plusieurs fois d'affilé

Il ne sait même pas faire des phrases correctes sans insulter les gens. Triste vie. Il n'est pas nécessaire de me répondre tu es déjà au fin fond des égouts juste avant l'usine d'épuration.

Par

OSEF du successeur de Marchionne, de toute façon dans un an c'est les coréens de chez Hyundai qui tiendront les rênes.

Par

Impressionnant la violence de certains commentaires, tout ça autour du renouvellement d'un PDG qui plaît moins à certains qu'à d'autres... :hum: :eek:

On est sur ce forum pour parler automobile ou pour observer de la haine raciste des bas-fonds de la société ? Modérateurs, bon courage...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire