Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Les résultats de nos tests

Comparatif vidéo - Les essais de Soheil Ayari : Alpine A110 S VS Toyota Supra : duel de légendes

Moteur

Comparatif vidéo - Les essais de Soheil Ayari : Alpine A110 S VS Toyota Supra : duel de légendes

C’est une victoire facile de la Supra car son moteur est plus gros, plus puissant, plus coupleux et surtout facilement exploitable. Cerise sur le gâteau, sa sonorité est nettement plus plaisante car un 6 cylindres en ligne est beaucoup plus mélodieux qu’un 4 cylindres. Ce n’est donc pas une surprise même si le 4 cylindres de l’Alpine ne démérite pas, surtout qu’il gagne environ 40 ch par rapport à l’A110 classique, mais cela ne suffit pas.

Classement moteur :

1re : Toyota Supra

2e : Alpine A110S

Freinage

Comparatif vidéo - Les essais de Soheil Ayari : Alpine A110 S VS Toyota Supra : duel de légendes

Nos deux rivales freinent très bien. La Supra a des freins de plus gros diamètre mais elle est plus lourde. Tout le contraire de l’Alpine mais le résultat est identique à l’utilisation. Match nul.

Classement freinage :

1re ex aequo : Alpine A110S & Toyota Supra

Tenue de route/efficacité

Quand on évoque l’efficacité, les deux sont bien mais dans des registres différents donc égalité. Pour ce qui est du comportement et de la tenue de route, avantage à la Supra car les masses de la japonaise sont mieux réparties. Sur l’Alpine, on sent immédiatement que le moteur est sur l’axe des roues arrière. Dès que l’on rentre un peu fort sur les freins, on ressent un effet sac à dos (poids sur l’arrière) qui entraîne du survirage. Mais ce petit défaut peut devenir une qualité car cet effet permet de faire pivoter facilement la voiture, ce qui la rend plus amusante à conduire. Revers de la médaille, elle peut se révéler plus pointue. Soheil a ainsi effectué plusieurs tête-à-queue avec l’Alpine, ce qui n’a pas été le cas avec la Supra car tout est naturel sur le coupé signé Toyota.

  Alpine A110S
Toyota Supra
0 à 100 km/h 4,4 s 4,3 s

Comme d’habitude, on aurait aimé départager nos deux concurrents avec le chrono, malheureusement, la mécanique de l’Alpine a été capricieuse, ce qui a rendu impossible cet exercice. Soheil estime tout de même que l’Alpine devrait être nettement plus rapide que la Supra sur un tour de la Ferté Gaucher.

Classement tenue de route/efficacité :

1re ex aequo : Alpine A110S & Toyota Supra

Plaisir de conduite

Comparatif vidéo - Les essais de Soheil Ayari : Alpine A110 S VS Toyota Supra : duel de légendes

Comme la Supra est plus aboutie, la japonaise distille un plaisir de conduite légèrement supérieur. Toutefois, la légèreté de l’Alpine et la position de son moteur rendent la française très sympa à conduire. D’ailleurs, dans cette configuration, l’A110S avec son amortissement optimisé est moins fun que l’A110 normale qui avait tendance à plus se délester en virage. Elle mériterait, par conséquent, d’avoir plus de chevaux encore.

Classement plaisir de conduite :

1re : Toyota Supra

2e : Alpine A110S

Photos (49)

En savoir plus sur : Alpine A110 (2e Generation)

SPONSORISE

Comparatifs Coupé

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire