Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Lithium : Renault et Stellantis vont s'approvisionner en Allemagne

Lithium : Renault et Stellantis vont s'approvisionner en Allemagne

En deux semaines, le groupe Vulcan Energy s'est fait deux gros clients français : Renault et désormais Stellantis ont confirmé d'importantes commandes de lithium allemand, qui serait produit de façon "écologique".

En mai dernier, la société Vulcan Energy annonçait vouloir exploiter l'immense réserve de lithium située dans la vallée du Rhin, dans le Sud de l'Allemagne. Une zone de 200 km de long et 40 km de large qui contiendrait des quantités importantes du métal, indispensable pour la construction des fameuses batteries de voitures électriques.

Vulcan Energy, qui est supporté par un fonds européen d'investissement, a déjà déposé le nom de "Zero Carbon Lithium". L'objectif est de produire de l'hydroxyde de lithium (élément final pour les batteries) en étant neutre en carbone. Une utopie sur le papier pour toute industrie, mais Vulcan Energy compte s'appuyer sur l'énergie géothermique pour extraire de façon "propre" le lithium et produire l'hydroxyde.

En tout cas, le profil de l'entreprise séduit. Après Renault à la fin de l'été, c'est au tour de Stellantis, qui a scellé un accord commercial avec Vulcan Energy. Le losange prévoit d'acheter entre 26 000 et 32 000 tonnes du métal entre 2026 et 2032. Cela serait suffisant pour produire plusieurs centaines de milliers de véhicules électriques. Stellantis, de son côté, va commander entre 81 000 et 99 000 tonnes de lithium sur cinq ans. Evidemment, tous ces contrats sont soumis à la validation de la première phase du projet industriel, forcément alléchant sur le papier, mais qui devra faire ses preuves dans les mois et années à venir.

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire