Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Mercedes Classe A, BMW Série 1 : un avenir incertain

Les compactes de Mercedes et BMW pourraient ne pas être remplacées. Pour les deux marques, priorité est donnée aux modèles électriques et… rentables.

Mercedes Classe A, BMW Série 1 : un avenir incertain

BMW et Mercedes préparent en ce moment le restylage de leur compacte, la Série 1 pour le premier et la Classe A pour le second. Si ces modèles seront bientôt rafraîchis, ils pourraient ensuite passer à la trappe. À tour de rôle, des représentants de ces marques ont indiqué que le renouvellement de ces véhicules était en discussion.

Parmi les raisons invoquées, un point commun lié au contexte actuel : l'électrification à marche forcée des gammes. Une source d'Autocar a par exemple indiqué que l'actuelle base utilisée par la famille des compactes de BMW n'était pas vraiment adaptée à l'électrification. Les constructeurs craignent que la norme Euro 7, dont les contours précis se font attendre, impose à toutes les voitures avec un moteur thermique d'être hybrides rechargeables.

Des seuils de rejets polluants abaissés pourraient aussi imposer de nouveaux dispositifs antipollution plus encombrants et plus coûteux, qui nuiraient à la rentabilité des modèles thermiques. D'ailleurs, cet aspect a déjà poussé de nombreuses marques généralistes à quitter le segment des petites voitures thermiques. BMW et Mercedes ont donc le même raisonnement à leur échelle, leur entrée de gamme étant les compactes. Pour rappel, Audi a déjà confirmé que les A1 et Q2 seront classées sans suite.

La rentabilité, c'est bien sûr l'autre élément important. Mercedes a fait savoir que sa priorité n'était plus le volume, mais la marge. La crise des semi-conducteurs l'a déjà poussé à réduire la voilure sur le marché des compactes pour privilégier les plus gros modèles. BMW souligne de son côté que le marché des compactes n'est pas assez mondial. S'il est important chez nous, il ne l'est pas aux États-Unis. Quant à la Chine, elle veut des berlines. La Série 1 telle qu'on la connaît est donc trop européenne.

BMW et Mercedes ne devraient toutefois pas faire une croix sur le segment des compactes. Mais ils vont assurément faire évoluer leur offre en anticipant la transition vers le tout électrique. Faire du ménage dans les compactes thermiques, c'est économiser de l'argent, argent nécessaire aux investissements pour les futures autos électriques.

Une nouvelle génération d'EQA, sur une base dédiée à l'électrique, pourrait devenir la nouvelle Mercedes d'accès. Chez BMW, on mettrait plutôt en avant la famille des Mini, avec une gamme 100 % électrique dès 2030.

En savoir plus sur : Mercedes Classe A 4

SPONSORISE

Actualité Mercedes

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire