Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Petit à petit, le SUV fait son nid

Dans Economie / Politique / Marché

Petit à petit, le SUV fait son nid

En 15 ans, le SUV est passé de niche pour certains clients aisés à une véritable démocratisation. Au point d'atteindre des parts de marché qui laissent entrevoir la moitié du marché européen. En septembre, le SUV a compté pour 41 % des ventes totales de voitures neuves en Europe.

Près de 10 points de gagnés en 3 ans, plus de 35 points de parts de marché acquis en 10 ans et un mix qui pourrait devenir majoritaire en Europe d'ici le milieu de la décennie : les chiffres concernant les SUV donnent le tournis, y compris (et surtout) à ses détracteurs. La plupart du temps plus habitables qu'un modèle traditionnel équivalent, mais plus court qu'un break, le SUV dispose d'avantages.

Mais aussi d'inconvénients : plus lourds, plus émetteurs de carbone et fatalement plus gourmands en freins, en pneus et en carburant. Et il ne faut pas oublier que certains analystes ont, récemment, fait un parallèle intéressant entre les années charnière de l'explosion du SUV et l'inflexion de la courbe descendante des émissions moyennes de CO2 du parc automobile neuf. En clair, avec les SUV, les gains acquis depuis des années auraient été perdus, et la valeur d'émissions des véhicules neufs repartie à la hausse. Pour autant, il faut nuancer : la chute vertigineuse du diesel au profit d'un retour du sans-plomb y est aussi pour beaucoup...

Le succès du SUV ne se dément pas : en septembre, c'est le seul segment à progresser avec plus de 3 % de croissance. Conséquence directe : le SUV continue de grignoter des parts de marché à toutes les autres catégories, à commencer par les berlines compactes. Le mois dernier, le SUV a représenté 41 % des ventes de véhicules neufs en Europe. On imaginait mal voir le SUV arriver à dans une situation dominante en Europe à plus de 50 %, mais ce fait utopique pourrait bien se produire dans les années à venir.

Avec des conséquences que l'on imagine sur les gammes des constructeurs : disparition de certains modèles, nouvelle carrosserie pour d'autres. Chez Renault, par exemple, la Mégane pourrait bien se "crossoveriser". Et quid des breaks et monospaces ? On vous laisse deviner leur avenir.

Via Journalauto.com, AAA Data

En savoir plus sur : 4X4 - SUV - Crossover

4X4 - SUV - Crossover

SPONSORISE

Actualité 4X4 - SUV - Crossover

Avis 4X4 - SUV - Crossover

Avis Volkswagen Touareg 2II (2) 3.0 V6 TDI 262 FAP 4MOTION BLUEMOTION TECHNOLOGY CARAT EDITION TIPTRONIC (2015)

Par Toto53600 le 31 Mars 2020 à 11h27

Lire l'avis»

Toute l'actualité

Commentaires (67)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

En réponse à gignac31

Commentaire supprimé.

Il faut aussi voir le phénomène avec un coté positif, les segments peuvent être complémentaires, pour ma part je préfère une berline ou un break pour la route, le petit SUV, hybride d'ailleurs, uniquement en seconde voiture et pour la ville. Rien n'est mort mais chaque produit à un usage qui lui est spécifique.

Par

Tant qu'il reste des berlines et de vrais breaks, ça va encore. Le coupé 2/3 porte a disparu de l'offre, c'est dommage. Un version moderne des Volvo 480 ou des Honda Aerodeck serait bienvenue.

Par

En réponse à JF2

Il faut aussi voir le phénomène avec un coté positif, les segments peuvent être complémentaires, pour ma part je préfère une berline ou un break pour la route, le petit SUV, hybride d'ailleurs, uniquement en seconde voiture et pour la ville. Rien n'est mort mais chaque produit à un usage qui lui est spécifique.

Il n' y a rien de positif dans un SUV ! C'est juste une chimère qui permet de se donner un genre ! LOOK AT ME

Pour une fois que Gignac a raison.

SUV :

- plus lourd que son équivalent berline,

- plus grand que son équivalent berline pour pouvoir en offrir autant en matière d'espace et aussi justifier le point suivant :

- plus cher que son équivalent berline,

- seuil de coffre plus haut donc moins pratique que son équivalent berline,

- consommables souvent plus chers (pneus, plaquettes...) en raison de l'embonpoint,

- Pas de capacité routière améliorée,

- danger supérieur pour les piétons ou les vélos,

- par leur taille, ils sont encombrants dans les zones urbaines denses etc...

Aucun intérêt en dehors de s'assoir dedans sans faire d'effort !! Super, c'est une révolution.

Par

Les berlines auront toujours plus de classe. Il n’y a qu’avoir la Mazda 6 pour donner un exemple

Par

41% des ventes europe en septembre...

C'est POM qui a racheté une deuxième camionnette Volvo ?

Par

En réponse à jroule75

Il n' y a rien de positif dans un SUV ! C'est juste une chimère qui permet de se donner un genre ! LOOK AT ME

Pour une fois que Gignac a raison.

SUV :

- plus lourd que son équivalent berline,

- plus grand que son équivalent berline pour pouvoir en offrir autant en matière d'espace et aussi justifier le point suivant :

- plus cher que son équivalent berline,

- seuil de coffre plus haut donc moins pratique que son équivalent berline,

- consommables souvent plus chers (pneus, plaquettes...) en raison de l'embonpoint,

- Pas de capacité routière améliorée,

- danger supérieur pour les piétons ou les vélos,

- par leur taille, ils sont encombrants dans les zones urbaines denses etc...

Aucun intérêt en dehors de s'assoir dedans sans faire d'effort !! Super, c'est une révolution.

Bravo pour avoir listé tous le clichés, je me demande si tu n'en as pas oublié quelques-uns quand-même !

C'est bien tenté le suv bashing. Après qu'on aime, ou pas, je conteste pas, mais renseigne toi sur les émissions rejetées (même en diesel), tests d'évitement, tenue de route, sécurité piétons etc des suv versus certaines berlines, tu pourrais être surpris

Le truc que vous n'arrivez pas à saisir c'est que si ça se vend autant, ce n'est pas pour le côté 'je prends de la hauteur' ou 'je compense un truc' comme le laissent entendre certains, ça répond à une demande particulière des clients (différentes raisons) mais pour ça, il faut avoir l'honnêteté de l'admettre.

Assez d'accord avec ce que dit Gignac

Par

"Aucun intérêt en dehors de s'assoir dedans sans faire d'effort !! Super, c'est une révolution". Ok pour toute la liste mais force est de reconnaitre que pour tout véhicule automobile le fait de pouvoir s'y assoir et en descendre reste incontournable pour l'utiliser c'est donc un aspect primordial. De même il faut parfois nuancer, pour un second véhicule et un usage surtout urbain j'ai essayé une Suzuki Swift et le petit SUV Ignis à motorisation identique le second se révèle plus pratique, plus habitable, plus maniable en ville et pas plus energivore.....

Par

Il en est des SUV comme des V.E. Chaque type de véhicule a ses avantages et ses inconvénients.Il est INUTILE de jeter le discrédit sur tel ou tel type de carrosserie, motorisation etc....

Personnellement je suis trés content que l'on puisse avoir tant de diversité dans le monde automobile, j'apprécie tout autant de rouler dans un cabriolet allemand, un SUV "roumain", une compacte française, ou une citadine japonaise ....Tout est question de l'endroit et les circonstances dans lesquelles je me trouve....après tout est question de mesure ....Je pense que s'il n'y avait dans les rues que des breaks il y aurait la même animosité vis à vis de ces véhicules...:bah:.

Par

J'ai du mal à comprendre les détracteurs. C'est quoi leur problème ? S'ils n'aiment pas, ils n'ont qu'à pas en acheter. Si les gens les choisissent, il faut croire que c'est en connaissance de cause par rapport aux inconvénients. 41% c'est une population non négligeable, population qui a le droit de vote et qu'il ne faudra pas embêter vu que des élections approchent. Ceux qui ont constaté que les émissions de CO2 augmentent devraient rapprocher cela aussi à l'augmentation de la population.

Par

En réponse à kuga31

J'ai du mal à comprendre les détracteurs. C'est quoi leur problème ? S'ils n'aiment pas, ils n'ont qu'à pas en acheter. Si les gens les choisissent, il faut croire que c'est en connaissance de cause par rapport aux inconvénients. 41% c'est une population non négligeable, population qui a le droit de vote et qu'il ne faudra pas embêter vu que des élections approchent. Ceux qui ont constaté que les émissions de CO2 augmentent devraient rapprocher cela aussi à l'augmentation de la population.

Je prends plutôt les choses dans l'autre sens: la justification du choix d'un SUV était la possibilité d'avoir le regard au dessus de l'ensemble des voitures habituelles. Avec 41% de SUV, ça ne marche plus vraiment. Quelle est la marche suivante? Le Hummer, le char T34, quoi d'autre?

La lassitude devait tuer ce format là mais on ne voit rien venir. A coté de ça, il n'y a aucune définition particulière pour les SUV, légalement ce sont des break et leur garde au sol permet d'affronter bien des obstacles en ville comme en campagne.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire