Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Présentation vidéo - Citroën Ami Cargo : la petite copine électrique des pros

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

, mis à jour

Citroën transforme sa petite Ami en utilitaire. Une transformation simplissime qui a consisté pour le constructeur à enlever l'unique siège passager et à intégrer une tablette. À la clé : 140 kg de charge utile et 400 litres de stockage, boite à gants comprise. Une solution aux problèmes de livraisons des commerçants, et aux déplacements des pros dans les hyper-centre-villes.

Rien ne distingue l'Ami des particuliers de l'Ami des pros. Du moins pas à l'extérieur.
Rien ne distingue l'Ami des particuliers de l'Ami des pros. Du moins pas à l'extérieur.

L'Ami est l'ami des ZFE (zones à faibles émissions) qui condamnent les véhicules thermiques et les chassent des centres-villes. Citroën en a pris conscience dès l'an passé en lançant sa petite auto sans permis et sans possibilité de s'égayer ailleurs que dans les villes, de par sa vitesse limitée à 45 km/h et son autonomie de 70 km, limitée elle aussi. Si les adultes, et les ados dès 14 ans, peuvent donc trouver leur bonheur, les pros devaient jusqu'ici se contenter d'utilitaires aussi classiques que volumineux, même si, de plus en plus souvent, ils existent aussi en version électrique. L'alternative ? Le vélo ou la moto, ce qui limite quelque peu le poids des objets à livrer, ou des outils à emporter pour les artisans. Mais Richard Meyer a trouvé la solution : "nous proposons le chaînon manquant entre ces deux moyens de transport". Pour le directeur de la stratégie et des nouvelles mobilités de Citroën, ce chaînon s'appelle Ami Cargo.

Présentation vidéo - Citroën Ami Cargo : la petite copine électrique des pros

Présentation vidéo - Citroën Ami Cargo : la petite copine électrique des pros

 

Inutile de s'emballer, le Cargo en question n'est pas un porte-conteneurs. C'est simplement une version utilitaire de l'Ami, et sa taille reste toujours limitée à 2,41 m. La seule et unique différence entre les deux versions est une suppression : celle du siège passager. À sa place, vient se fixer une tablette amovible qui peut servir de bureau nomade. En dessous se cache la soute du cargo : un espace de 260 litres susceptible de recevoir quelques cartons, des pots de fleurs ou une boîte à outils.

Cette soute est complétée d'une boîte à gants fermée et de diverses aumônières à l'avant déjà existantes sur la version civile. En tout, ce sont 400 litres qui sont disponibles, ce qui n'est pas énorme sur une berline classique, mais gigantesque sur une micro-voiture de moins de 2,50 m.

À la place du siège passager, une tablette permet de travailler.
À la place du siège passager, une tablette permet de travailler.
Sous la tablette se cache une mini-soute de 260 l.
Sous la tablette se cache une mini-soute de 260 l.

Pour sa partie mécanique, l'Ami ne change pas. Son moteur ne dépasse pas 8 ch, et il est toujours alimenté par une batterie de 5,5 kWh. C'est peu ? Sauf que l'engin ne pèse que 485 kg, ce qui lui permet, sinon des accélérations toniques, du moins la possibilité de se faufiler dans la circulation urbaine sans aucun problème. Évidemment, la petite batterie n'autorise pas plus de 70 km sans se faire recharger, ce qu'elle fait en trois heures sur une prise électrique standard.

Un équipement rudimentaire qui n'oublie pas l'essentiel

Cargo ou pas, l'Ami est avant tout pensée comme une chasseuse de coûts et une championne de la légèreté. Pour la direction assistée, on repassera. En manœuvre, on a une douce pensée pour toutes les vraies voitures qui en sont désormais équipées. Dans les portières (antagonistes), on est en revanche ravis de retrouver les fenêtres à ouverture par moitié façon 2 CV. Et pour signifier qu'elle est de son temps, cet Ami, pro ou pas, offre une prise USB et un support de smartphone. Une attention qui touchera les professionnels qui se l'offriront. À quel tarif d'ailleurs ? Là encore, il n'est guère différent de celui de la version destinée aux particuliers. À l'achat, il en coûte 6 490 euros TTC (bonus de 900 euros déduit). Des formules de LLD sont également disponibles à des coûts, là encore, équivalents à ceux de l'Ami classique. Et comme cette dernière, elle est disponible via le web, ou à la Fnac/Darty.

Une Ami Cargo au nom d'une entreprise ? Citroën s'occupe de tout. Moyennant finances.
Une Ami Cargo au nom d'une entreprise ? Citroën s'occupe de tout. Moyennant finances.

On peut évidemment rester dubitatif quant au succès futur de cette version utilitaire de la petite Citroën. Et si finalement elle réussissait encore mieux que la version civile ? Car l'Ami Cargo n'a aucun rival, alors que la classique peut être remplacée par un deux-roues ou, plus simplement, par les transports en commun. Un professionnel, lui, doit parfois livrer des produits ou transporter des outils plutôt lourds. Et dans ce cas, le métro comme le vélo ou même la moto, sont exclus. Et si l'Ami Cargo était le futur ami des pros ?

En savoir plus sur : Citroen Ami 2

SPONSORISE

Actualité Citroen

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire