Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Walid Bouarab

Volkswagen double son offre pour les amateurs de camping-car. Si le petit California la joue encore discrète, son grand frère fraîchement présenté ne laisse plus de doute quant à ses capacités d'accueil. Un grand costaud polyvalent et bien pensé, des qualités qu'il n'hésite pas à facturer au prix fort. 

Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait

Les vans et les fourgons aménagés sont les nouvelles stars dans le monde des camping-cars. Ces nouvelles coqueluches représentent aujourd’hui un tiers des ventes réalisées en France, le premier marché de ce type de véhicules en Europe. D’où l’intérêt des marques généralistes pour ce juteux segment, comme Volkswagen qui double son offre. Nous connaissons déjà bien le California, descendant du célèbre Combi et qui comptabilise déjà trois décennies de commercialisation, aujourd’hui, la marque allemande présente son grand frère, le Grand California.

Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait
Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait

 

Sur une base de Crafter (le plus grand utilitaire de la gamme), ce van aménagé propose un peu plus d’espace à bord, davantage de rangements et surtout une salle d’eau, indispensable pour les amateurs du genre. Nous avons passé trois jours à son bord, en sillonnant les plus belles routes de Gran Canaria, la plus grande île des Canaries.Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait

Polyvalence accrue pour la famille California

Avec ses 6 m de long, ce Grand California s’éloigne nettement de son petit frère, qui tourne aux alentours des 5 m. Avec ce gabarit généreux (même s’il reste plus compact que la plupart des « vrais » camping-car), il se présente comme plus accueillant. Le coin de vie est toujours composé d’une banquette fixe deux places arrimées sur la paroi côté conducteur et des deux sièges avant pivotants.

Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait
Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait

Une table peut être installée, mais une fois démontée, le Grand California ne propose pas de rangement spécifique (la table pouvant seulement être fixée sur le lit via des sangles). Ce coin de vie est complété par une micro cuisine comprenant un réfrigérateur de 70 l, une gazinière à double foyer et un petit évier. Face à cette cuisine se trouve donc une salle d’eau, une première pour un modèle de la marque donc. Contrairement à certains camping-cars, elle ne propose pas de double cloison permettant d’isoler les toilettes de la douche. L’espace y est forcément restreint, mais elle a le mérite de donner une tout autre polyvalence au van Volkswagen. La réserve d’eau peut atteindre 100 litres, de quoi subvenir aux besoins d’une petite famille pour aux moins 4/5 jours.

Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait
Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait

 

En ce qui concerne la partie couchage, le Grand California en propose deux. Le « couloir » du fond renferme quelques placards ainsi que les réserves d’eau et de gaz. Une surface sur laquelle vient de déplier le premier lit. C’est l’équivalent d’un lit deux places avec 1,93 m sur 1,36 m, positionné de manière transversal et suffisant pour un couple. Quant au deuxième couchage, il se situe au-dessus du poste de pilotage et présente une forme asymétrique une fois déplié : 1,90 m d’un côté, et 1,60 m de l’autre. L’espace exigu oblige à le réserver aux enfants, qui apprécieront toutefois la large fenêtre au toit pour admirer les étoiles.

Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait
Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait

 

 

 

Sur les différentes prises 230 V installées à bord, seule celle située sous le siège conducteur peut être utilisée en roulant. Pour les autres, il faudra raccorder le California au réseau électrique pour en profiter. Sur la paroi située à côté de la salle de douche, se trouve l’interface de commande permettant d’avoir accès à toutes les fonctionnalités comme le chauffage, la lumière, les informations concernant les charges de la batterie et les réserves d’eau. De manière générale, l’espace à bord est suffisant, et même les très grandes personnes pourront circuler sans trop risquer de se cogner la tête. En revanche, comparé au California nettement plus compact, la différence n’est pas énorme. Et ce dernier, doté d’un toit relevable profite d’un véritable deuxième couchage, plus spacieux que celui du Grand California.

Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait

Et pour les moins frileux, le petit propose également une fonction douche, qu’il faudra prendre à l’extérieur… Pour plus d’espace, on pourra également opter pour la version longue du Grand California, 80 cm plus longue, d’où son appellation 680. L’espace proposé en plus concerne essentiellement le couchage, disposé dans le sens de la longueur cette fois-ci. Dommage toutefois qu’il n’en propose qu’un seul. En effet, pour contenir son poids, le toit du Grand California est plus bas sur cette version longue, rendant impossible l’installation d’un deuxième lit. Avec près de 7 m de longueur, il se rapproche pourtant des camping-cars classiques, capables d’accueillir deux couchages et un salon avec double banquette face-face.

Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait
Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait

 

 

 

 

 

 

Un équipement riche mais des tarifs élevés

Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait

Basé sur un Crafter, le Grand California en reprend le plus gros moteur, à savoir un 2.0 TDI de 177 ch, forcément associé à une boîte automatique à 8 rapports. Un minimum pour cette belle bête affichant plus de 3 tonnes sur la balance. D’ailleurs, sur les versions les plus équipées, le poids de 3,5 tonnes peut être dépassé, et réclame donc d’avoir un permis poids lourd. Les premiers rapports très courts et le maintien de caisse plutôt est bien maîtrisé pour un véhicule aussi lourd et surtout aussi haut. En ce qui concerne les équipements de série, le Grand California sera livré de série avec la navigation Europe, les radars de stationnement avant et arrière, la caméra de recul, le détecteur de fatigue, le régulateur de vitesse, le chauffage stationnaire et chauffe-eau (gaz, électrique et mixte), les rétroviseurs électriques et dégivrant.

Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait
Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait

 

Évidemment, à tout cela on peut noter la présence d’outils utiles pour confortablement poser pied à terre, avec un auvent rétractable, deux chaises de camping, une table d’extérieur, un porte-vélo sur les portes arrière, etc. Il faudra encore attendre pour connaître le programme de commande et la construction complète de la gamme. Ce que l’on sait déjà, c’est qu’il sera vendu au minimum 64 000 euros chez nous (2 000 euros de plus pour la version 680). Un tarif très haut perché quand on imagine que les camping-cars classiques comme les profilés en offrent au moins autant dès 50 000 euros.

Prise en main - Volkswagen Grand California : l'offre qui manquait

 

Photos (74)

En savoir plus sur : Volkswagen Grand California

Volkswagen Grand California

SPONSORISE

Essais Utilitaire

Fiches fiabilité Utilitaire

Achetez votre Volkswagen Grand California

En neuf avec PromoNeuve

Votre Volkswagen Grand California neuve moins chère avec Promoneuve : jusqu'à 12% de remise

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire