Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Radars : des leurres bidons dans le Pas-de-Calais (62) ?

Dans Pratique / Radars

Radars : des leurres bidons dans le Pas-de-Calais (62) ?

Le ministère de l'Intérieur annonce la mise en place, non pas des premiers "radars leurres", mais des premiers "leurres par panneaux" dans le Pas-de-Calais (62) cette semaine. Il s'agit d'installer onze panneaux avertisseurs sans contrôle systématique par un radar derrière. Ce n'est pas tout à fait ce qui avait été annoncé au dernier CISR d'octobre. Et ce n'est pas non plus le département où le bilan routier se dégrade le plus...

On s'attendait à voir fleurir des faux radars, autrement dit des cabines ayant l'apparence de vrais radars fixes mais non équipées systématiquement d'appareils de contrôle à l'intérieur. En fait, ce sont des "leurres par panneaux" - forcément moins chers - qui débarquent pour commencer dans le département du Pas-de-Calais (62), annonce la Sécurité routière lundi soir. Onze panneaux avertisseurs de radars seront ainsi placés d'ici à la fin de la semaine sur une portion de 37 kilomètres de la départementale D939, entre Aubigny-en-Artois et Le Parcq, mais sans radar posé systématiquement derrière.

En l'occurrence, c'est un radar autonome, actuellement présent sur la commune de Berles-Monchel, qui "sera régulièrement déplacé sur ces emplacements ou sur d'autres itinéraires à protéger", expliquent les autorités. Officiellement, cette portion de route, déjà surveillée par deux radars fixes, "a été choisie pour son caractère particulièrement accidentogène : sur les cinq dernières années, les accidents qui s'y sont produits ont entrainé 6 décès et 28 blessés graves." Mais ce choix a malgré tout de quoi surprendre...

Un bilan pourtant pas si pire dans le Pas-de-Calais

Si le bilan général pour la France entière est au rouge depuis deux ans, celui de ce seul département est loin d'être aussi mauvais. Selon les chiffres encore provisoires publiés par la Préfecture, 67 personnes ont trouvé la mort sur les routes du Pas-de-Calais l'an dernier. C'est toujours un décès de plus qu'un an plus tôt. Reste que 2014 avait enregistré "le deuxième plus faible nombre de personnes tuées (...) depuis 1978". Vu le contexte, cela aurait donc pu être bien pire ! Et à n'en pas douter, d'autres départements suivent une pente bien plus discutable.

  Nombre de morts Accidents corporels Personnes blessées
Cumul 2015 67 587 718
Cumul 2014 66 653 822
Variation +1 -66 -104

Source : selon les données provisoires publiées par la Préfecture du Pas-de-Calais (62).

 

D'ici à la fin du mois de février, un deuxième itinéraire, dans un autre département, "sera équipé de leurres par panneaux", précise le ministère de l'Intérieur. D'ici à la fin de l'année, cela concernera alors "100 itinéraires classés dangereux (...), correspondant à 500 emplacements de contrôles possibles", et d''ici à 2020, "1 000 itinéraires et 5 000 emplacements".

C'est moins que ce qui avait été annoncé le 2 octobre lors du Conseil Interministériel de la Sécurité routière (CISR). A l'époque, les services du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, parlait d'installer 10 à 15 000 "radars-leurres", en l'espace de trois ans seulement, avec l'objectif de quadrupler le nombre de zones couvertes par le système automatisé qui tourne actuellement autour de 4 200. Des "radars leurres" tels qu'ils ont été pensés l'an dernier - des "cabines (...) parfois vides ou parfois équipées d'un radar effectuant des contrôles" - devront en tout cas bien être "expérimentés en 2017 pour un début de déploiement la même année".

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire