Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Radars : les recettes peinent à retrouver leur niveau d'avant 2018

Dans Pratique / Radars

Radars : les recettes peinent à retrouver leur niveau d'avant 2018

"La vague de vandalisme sans précédent constatée en 2018" entraîne, selon le gouvernement, un coup de frein durable dans les prévisions de recettes attendues avec les amendes routières, en particulier avec les radars… Force est de constater aussi que les retards pris dans le déploiement des nouveaux appareils ne permettent pas non plus de maintenir les cadences d'avant 2018. Et si en plus le ralentissement venait également d'un changement de comportement des conducteurs sur la route, comme l'a suggéré la Cour des Comptes, cela voudrait dire que le contrôle automatisé ne paiera jamais plus autant… Mais ça, on ne le saura que lorsque le parc de radars sera rétabli.

Les prévisions concernant les recettes des radars automatiques sont bien en dessous de ce qui était espéré il y a encore un an… Selon une annexe au projet de loi de Finances 2020, lequel va commencer à être discuté au Parlement, l'État compte encaisser 729 millions d'euros l'an prochain via le contrôle automatisé, rien qu'en amendes forfaitaires (soit payées dans les délais - en moins de 30 jours sur Internet). À titre de comparaison, c'était plus d'un milliard d'euros qu'il escomptait il y a un an pour 2019, quand bien même on sait désormais que cet objectif ne sera jamais atteint…

De combien sera exactement le recul pour cette année ? On ne le saura guère avant le mois de mai prochain. Idem pour les recettes attendues avec tout le reste des PV routiers, ce qui comprend également l'ensemble des amendes majorées (payées hors délais, y compris celles des radars)… Pour 2020, cet ensemble (voir le tableau ci-dessous) est en revanche prévu en hausse, puisqu'il est envisagé qu'il passe à plus d'un 1,1 milliard d'euros (+33,3 %), contre 831 millions un an plus tôt !

Recettes en M€ 2015 2016 2017 2018 (ce qui était attendu) Ce qui est attendu en 2019 Ce qui est attendu en 2020
Recettes totales 1 607,70 1 817,9 1 978,2 1 751 (1 833) 1 867* 1 837
Amendes forfaitaires Radars 642,2 760,5 824,5 682,7 (928) 1 036* 729
Amendes majorées 965,5 1 057,4 1 153,7 1 068,3 (905) 831 1 108

* On sait d'ores et déjà que ces prévisions sont intenables. Source : selon les documents budgétaires annuels.

Un nouveau parc de radars déployé avec retard

L'annexe budgétaire permet aussi de faire le point sur le programme à venir en matière de Sécurité routière. Et si les recettes des radars sont bien inférieures à celles attendues et encaissées ces dernières années (2018 exceptée), c'est aussi potentiellement parce que le programme d'installation des automates a dû être grandement "revu à la baisse". Le ministère de l'Intérieur considère "la vague de vandalisme sans précédent constatée en 2018" comme responsable. Pour autant, force est de constater aussi que le déploiement des nouveaux modèles de radars avait commencé à prendre du retard bien avant la crise des gilets jaunes…

Qu'elles qu'en soient les raisons, l'objectif des 4 700 appareils installés d'ici la fin de cette année - objectif qui avait déjà été repoussé d'un an - est abandonné pour l'instant. Le gouvernement table désormais sur un parc réduit à 4 400 équipements d'ici la fin 2020… Et encore, on peine à croire qu'il puisse parvenir aux 1 200 radars tourelles mis en place d'ici-là, comme il le prévoit apparemment, et ce alors même que les 400 prévus pour cette année ne seront vraisemblablement pas tous installés !

Au lieu de 500 radars chantiers, ce sont 250 qui sont dorénavant programmés. Plus de 500 cabines vont disparaître, ou plus exactement, ne seront pas remplacées après avoir été détériorées. De 100 radars tronçons, on va passer à 62. Quant aux voitures radar, il devrait y en avoir finalement 20 de moins en circulation (480 au lieu de 500) dont 160 externalisées, entendez confiées à des chauffeurs du privé. C'était déjà ce qui était prévu pour cette année. On en déduit donc que cela n'a pas non plus été encore réalisé, et que là aussi le programme (sans connaître de vandalisme particulier) a pris du retard…

Après la Normandie, la Sécurité maintient dans ce document budgétaire son souhait de voir étendre l'externalisation de ces voitures radar à trois autres régions - Bretagne, Pays de Loire, Centre Loire - "début 2020". "Quatre régions supplémentaires seront bénéficiaires de cette externalisation fin 2020", précise-t-elle aussi.

Des recettes en berne encore en 2020, mais après ?

Hors radars, en 2018, on sait qu'au total, près de 12 millions de procès-verbaux électroniques ont été envoyés, et qu'il a été aussi émis 7,8 millions de forfaits post-stationnement (les ex-PV de stationnement). On est donc à un peu moins de 20 millions de "prunes" en tout, contre un peu plus de 21,9 millions en 2017. Et encore, c'était déjà en baisse (-1,3 % au global, mais - 9,5 % rien que sur le stationnement payant) par rapport à 2016. Il semblerait donc que la réforme du stationnement, en 2018, a elle aussi impacté l'activité globale de la "verbalisation", comme c'était d'ailleurs prévu.

Et si en plus le ralentissement des recettes venait d'un changement général de comportement des conducteurs sur la route, comme l'a suggéré la Cour des Comptes il y a quelques mois, cela voudrait dire que le contrôle des infractions ne paiera plus autant. Cela reste quand même à vérifier. Certes pas encore en 2020, mais dans les années suivantes. D’autant plus que le gouvernement prévoit d'ores et déjà d'étendre le contrôle automatisé à certaines infractions liées à l'environnement, comme l'apposition des vignettes Crit'Air quand celles-ci sont obligatoires. Comme souvent, affaire à suivre !

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (42)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bon bah va falloir encore baisser la vitesse pour faire des rentrées d'argent !

Histoire de flasher dès 70 km/h, les inconscients de la route qui roulent à 80 km/h.

Par

Vous en voyez encore sur les routes de ces machins ? Dans mon coin ils ont tous été décapité et retiré.

Par

Tout le monde est devenu raisonnable, non?

Par

En réponse à Etoile-man

Vous en voyez encore sur les routes de ces machins ? Dans mon coin ils ont tous été décapité et retiré.

Ceux que je connais sont tous opérationnels.

Par

tant mieux...je me suis fait surprendre sous un tunnem de mierda bagnolet presque en sorti

j'avais mis le regu mais quand j'ai reacceleré p'tain vu un flash PPff..je rentre chez moi le 22 septembre

bien oui 77 retenue 72 Ggggrrr & 1 point...pour le point je recup au bout de six mois c' bien vrai ??

j'ai payer 45€ au lieu de 68€ , le premiére fois de ma vie le flash j'ai mon permis depuis 1985

p'tain fallait que je passe par PANAM de mierda

Par

Tout le monde est devenu raisonnable !!! Non pas vraiment...

Tous ceux qui roulent sans limite sont tout simplement équipés de systèmes communautaires qui signalent les contrôles.

Il n'est qu'à suivre certains automobilistes vous aurez vite compris.

A l'approche des radars fixe et des contrôles mobiles ça ralenti très fort, et passé la zone c'est pied au plancher.

Par

Bah faut savoir , c' est pour la sécurité ou pour faire du pognon ???? On devrait se réjouir que ça flash de moins en moins !

Par

À chaque fois que l on parle des radars, il y a le mot recette. Preuve que c'est uniquement pour faire du fric.

Par

C'est clair, on ne parle pas de "sécurité routière", mais de business avec un chiffre d'affaire annuel. Tu m'étonnes qu'on les explose quand on les voit, les gens en ont marre d'être pris pour tes gogos.

Par

Bien sur que c uniquement pour le fric ont est en France :cyp:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire