Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Renault a surévalué de 24 % le volume de coffre de sa Clio

Dans Pratique / Autres actu pratique

Lors de la sortie de sa dernière Clio, Renault a indiqué que sa citadine possédait un coffre contenant 340 litres selon la norme VDA. Un avantage conséquent par rapport à sa principale rivale, la Peugeot 208 qui elle dispose de « seulement » 265 litres. Pourtant la réalité est bien différente. Explications.

Renault a surévalué de 24 % le volume de coffre de sa Clio

Quand les constructeurs présentent leurs nouveautés, ils communiquent leurs caractéristiques techniques : puissance moteur, dimensions et également volume de coffre. Et ce dernier est un critère d'évaluation important pour une voiture car certains conducteurs peuvent décider d'acheter un modèle en fonction justement de la contenance du coffre.  C'est notamment le cas des citadines ou polyvalentes. En effet, avec ce type de voitures, vous emmenez vos enfants à l'école, vous allez au supermarché, mais vous partez également en vacances. Il faut donc que le coffre ne soit pas trop petit.

Le coffre est donc un enjeu très important pour les constructeurs et c'est la raison pour laquelle Renault était très fier de communiquer lors du lancement de sa dernière Clio qu'elle offrait un coffre de 340 litres, contre 265 à sa rivale, la Peugeot 208. Et c'est cet écart important de 75 litres qui nous a conduit à essayer de comprendre par quel tour de magie Renault a réussi cet exploit. Pour cela, nous avons mesuré nous-mêmes les coffres des Clio et 208 en reprenant exactement leur process. Enquête.

Comment est calculée la contenance d'un coffre ?

Si vous demandez à un vendeur de voitures, quelle est la contenance d'un coffre, il va le plus souvent vous donner deux chiffres. L'un exprime la contenance en litres, l'autre un chiffre déterminé selon la norme VDA et qui correspond au nombre de briquettes que l'on peut insérer dans le coffre. Explication.

Le "litre" correspond au nombre de litres d'eau qu'il est possible de transporter dans le coffre. Le coffre est donc rempli d'eau qui va se nicher dans les recoins de l'espace où, en réalité, vous ne déposerez jamais de bagages. C'est pourquoi les constructeurs préfèrent utiliser la norme VDA (Verband der Automobilindustrie pour Union de l'industrie automobile), édictée en Allemagne mais repris par toutes les marques, une mesure qui permet de calculer la contenance réellement utile.

Cette méthode consiste à évaluer la capacité totale du coffre en insérant des briquettes de forme et de volume standardisés : 200 mm x 100 mm x 50 mm. On compte donc le volume selon le nombre de parallélépipèdes qui arrivent à s’insérer dans le coffre. Ce calcul élimine les espaces difficiles à exploiter, ce qui explique une différence entre les deux normes. La VDA étant toujours inférieure à celle en litres. Pour rappel, on ne mesure que l'espace situé entre le plancher de coffre (incluant le rangement sous trappe) et la plage arrière. Cette dernière doit rester emboîtée et le hayon doit pouvoir se fermer.

Rappel pour plus de clarté, Renault annonce pour sa Clio une contenance de 340 litres VDA et 391 litres d'eau.

Les volumes de coffres ne sont pas contrôlés officiellement

Tous les véhicules qui roulent en France passent entre les mains de l’UTAC. Cet organisme indépendant les homologuent en contrôlant par exemple la consommation, la puissance des moteurs, les rejets de CO2, etc. Certains domaines passent aux travers des mailles du filet. C’est le cas notamment des valeurs de coffre qui sont donc uniquement déclaratives. Les constructeurs peuvent donc faire ce qu’ils veulent ou presque

 

Caradisiac a fait ses propres mesures

Pour faire nos propres mesures des coffres des Peugeot 208 et Renault Clio, nous nous sommes procuré les mêmes briquettes que les constructeurs et nous avons appliqué leur méthode de mesure.

Renault a surévalué de 24 % le volume de coffre de sa Clio
Renault a surévalué de 24 % le volume de coffre de sa Clio

Nous avons récupéré des cubes homologués VDA et nous les avons positionnés dans chaque coffre. Au final, nous avons réussi à en caser 262 pour la Peugeot 208 soit 262 litres. Un résultat proche donc de la valeur annoncée par Peugeot, qui a déclaré 265.

Renault a surévalué de 24 % le volume de coffre de sa Clio
Renault a surévalué de 24 % le volume de coffre de sa Clio

Pour la Clio, la situation est radicalement différente. Ainsi, nous n'avons pu mettre  dans le coffre de la Clio que 274 briquettes alors que Renault annonce en avoir mis 340 !  Une différence de 24 % !  Alors certes, le coffre de la Clio est bien un peu plus grand que celui de la 208, mais la différence n'est pas de 75 litres, mais seulement de 12 litres. L’avantage revendiqué par le losange fond donc comme neige au soleil et les deux citadines françaises font quasiment jeu égal.

Comment Renault justifie la différence entre ses mesures annoncées et les nôtres ?

Pour comprendre ce qui a poussé Renault a annoncé cette mesure de 340 litres, nous avons contacté le constructeur pour savoir comment il a été possible de disposer 340 briquettes dans le coffre de la Clio et non pas 274 comme nous.

Renault dans un effort de transparence louable nous a répondu que nous avons mesuré en norme VDA 210, c’est-à-dire en laissant fixe la tablette, la plage arrière. Alors que le constructeur de son côté calcule selon la norme VDA211 (au droit du haut de dossier), une mesure choisie car "il est fréquent que les clients chargent avec une tablette légèrement relevée une fois le coffre fermé". Renault ajoute en complément que comme toute l'industrie, l'espace sous plancher sans la roue de secours est également comptabilisé.

Voici donc ce qui justifie les différences de calcul. Renault considère que la tablette sur la plage arrière peut se relever en cas de transport de bagages ou autres objets et que si vous roulez sans roue de secours, vous gagnez de l'espace de chargement. Naturellement, de notre côté, nous avions considéré, en novices, qu'il ne fallait mesurer que l'espace réellement utilisable. Qui, en effet, aurait l'idée de laisser sa roue de secours chez soi avant de partir en vacances pour prendre une valise de plus ? Et dans la bataille qui l'oppose à Renault, Peugeot a fait cette fois-ci, si on peut dire, office d'enfant de cœur en étant plus vertueux.

"Cette fois-ci", en effet, car nous avons réalisé d'autres tests sur d'autres catégories de véhicules, des SUV notamment, dont il est ressorti que tous les constructeurs, (y compris Peugeot) annoncent, via la norme VDA, des mesures de coffres flatteuses en comptabilisant notamment l'encombrement utilisé par la roue de secours.  

Conclusion, nous pouvons dire qu'en réalité, à mesure égale, nous avons constaté que le coffre de la Clio n'est pas plus grand que celui de la 208 de 75 litres, mais de 12 litres.

Un manque d'informations des clients

Au-delà de cet exemple, notre enquête pose une question plus générale : pourquoi donc les constructeurs se permettent-ils de procéder comme cela alors que dans son ensemble, l'industrie automobile est contrainte de respecter des normes draconiennes pour produire et mettre sur le marché des voitures ? Tout simplement parce que les normes ne sont que des recommandations et que les constructeurs ne sont aucunement obligés de les respecter. Les constructeurs, tous les constructeurs (et pas uniquement les français) choisissent une norme (litres ou VDA) qui les arrange, et ensuite ils l'adaptent pour essayer de maximiser la taille des coffres et annoncer des chiffes, parfois faux.

Renault a surévalué de 24 % le volume de coffre de sa Clio

Renault a surévalué de 24 % le volume de coffre de sa Clio

 

Dans cette vidéo publicitaire sur la Renault Clio, le constructeur montre clairement qu'il ne prend en compte dans sa mesure ni l'emplacement utilisé par la roue de secours ni l'espace situé au-dessus de la plage arrière. Pourtant, pour obtenir les 391 litres cités (ou 340 VDA), Renault a comptabilisé ces deux espaces en réalité non utilisables par les automobilistes. Une méthode qui a permis de gonfler artificiellement la capacité du coffre ! 

Finalement, ce sont les automobilistes qui trinquent car ils sont dans l'incapacité de connaître réellement la taille des coffres et donc de les comparer d'un modèle à l'autre. Il faudrait, pour que le futur acheteur ne soit pas le dindon de la farce, que les mesures de coffre entrent dans le cadre de l'homologation d'une auto. Tous les process de mesure seraient ainsi identiques et les automobilistes seraient à même de connaître la contenance réelle d'une auto avant de l'acheter. En attendant, un automobiliste averti en vaut deux.

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire