Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Renault Austral : ce que l'on sait sur le remplaçant du Kadjar

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Florent Ferrière

Le nouveau SUV compact de Renault sera dévoilé au printemps 2022.

Renault Austral : ce que l'on sait sur le remplaçant du Kadjar

2022, année de la relance pour Renault, avec deux lancements importants, chacun dans un domaine différent : les électriques avec la Mégane E-Tech Electric et les SUV avec l'Austral, qui remplacera le Kadjar.

Point commun à ces deux véhicules : le segment des compactes, dont Luca de Meo, directeur général du Losange depuis mi-2020, a fait une priorité. Alors que Renault est trop dépendant de ses citadines, il veut que les compactes soient le nouveau centre de gravité de la gamme et donc des ventes de la marque. Le but : vendre des modèles plus chers et donc plus rentables. L'Arkana est d'ailleurs un premier élément de cette stratégie (et déjà un succès).

Un nom qui invite au voyage

Mais les espoirs reposent surtout sur l'Austral, bien plus important en matière de volumes de production que la Mégane électrique. Il va boxer dans la catégorie la plus importante et la plus disputée du Vieux Continent. Un segment où Renault est clairement à la peine, la faute à un Kadjar qui, de l'avis même de Luca de Meo, n'est pas convaincant.

Il faut dire que le Kadjar, imaginé à la hâte sur la base de la deuxième génération du Nissan Qashqai, a vite souffert de la comparaison avec le deuxième Peugeot 3008, bien plus moderne. Le Kadjar n'a pas été un bide, loin de là, puisque plus de 500 000 exemplaires ont déjà été produits. Mais il est loin des résultats des Nissan Qashqai, Peugeot 3008 et Volkswagen Tiguan. Et surtout, il est écoulé à l'aide de gros rabais, ce que ne veut plus voir de Meo.

Tout va donc changer. Et pour bien le symboliser, le nom aussi. Selon Sylvia Dos Santos, responsable des appellations chez Renault, Austral évoque "les couleurs et la chaleur de l’hémisphère sud. C’est un nom qui invite au voyage et qui convient parfaitement pour un SUV. Sa phonétique est harmonieuse, équilibrée et facile à prononcer par tous tout en se voulant internationale."

Révolution à bord

Le constructeur est donc parti d'une feuille blanche, ou presque. La base technique sera en effet reprise au Nissan Qashqai, ce qui est logique au sein de l'Alliance. Le japonais a inauguré en 2021 la nouvelle plate-forme CMF-CD. Mais pas question de refaire un rhabillage du Nissan. L'Austral va avoir une allure bien distincte.

Alors que l'actuel est très galbé, le nouveau va avoir des lignes plus tendues. Le véhicule, long de 4,51 mètres, va ainsi s'inspirer du concept Morphoz. Il n'y aura toutefois pas une véritable rupture esthétique par rapport aux dernières créations de la marque, à commencer par le Captur. Le remplaçant du Kadjar a d'ailleurs été dessiné avant l'arrivée de Luca de Meo et de Gilles Vidal, patron du style du Losange depuis un an. Mais il aura bien le tout nouveau logo de la firme, comme on le voit sur la première image officielle, où l'on note aussi le bandeau de feux.

L'Austral va reprendre une partie de la planche de bord de la Mégane électrique, dont ses écrans.
L'Austral va reprendre une partie de la planche de bord de la Mégane électrique, dont ses écrans.

Le changement sera bien plus marqué à l'intérieur, gros point noir de l'actuel. La planche de bord du Kadjar a rapidement pris un coup de vieux, à cause encore du 3008. Le Renault va donc faire sa révolution, avec une présentation nettement plus moderne. On retrouvera ainsi un ensemble d'écrans en L, formant une continuité entre l'instrumentation et la console centrale. Celle-ci sera ainsi composée d'un écran vertical de 12 pouces. Cette architecture a été inaugurée par la Mégane électrique.

Uniquement hybride

Le nouveau SUV familial se fera donc bien plus technologique, avec notamment un système d'infodivertissement basé sur les services de Google. Évidemment, la refonte sera l'occasion de rattraper le considérable retard en matière d'assistances à la conduite. Et sur cet aspect, on trouvera un inédit régulateur de vitesse : par défaut, celui-ci se calera sur les limitations de vitesse en vigueur. L'Austral sera d'ailleurs le premier modèle thermique du Losange bridé à 180 km/h.

Comme son cousin Qashqai, le prochain SUV compact de Renault aura une gamme de motorisations électrifiées, avec les trois grands niveaux d'hybridation. Un nouveau trois cylindres 1.2 litre sera ainsi décliné en hybride léger, hybride simple et hybride rechargeable. Pour l'hybride simple, la puissance ira jusqu'à 200 ch. Pour le rechargeable, ce sera jusqu'à 280 ch avec quatre roues motrices. Il n'y aura pas de diesel.

L'Austral sera lancé en 2022, avec une présentation au printemps. Le véhicule servira de base à un nouveau modèle long à 7 places, remplaçant du Koleos, et à un inédit SUV coupé.

En savoir plus sur : Renault Austral

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire