Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Renault investit 5 millions d'euros dans la presse et voici pourquoi

La mise en place de la voiture autonome sur un marché de l’automobile qui en verra bouleversés ses usages donne lieu à des investissements qui en disent long sur ce que sera son modèle économique. Les constructeurs ont ainsi été amenés à se poser la question sur la façon dont les passagers de son engin entièrement assisté passeront leur temps. Car aucun d’eux n’accordera la moindre vigilance au trajet en cours. Renault a déjà préparé le terrain en investissant massivement dans un groupe de presse dont le contenu se retrouvera dans l’habitacle de ses produits. Au Mondial de l’Automobile, la marque au losange nous montrera, par des applications concrètes, le fruit de sa démarche.

Renault investit 5 millions d'euros dans la presse et voici pourquoi

Fin décembre dernier, Renault a investi dans 40 % du groupe de presse Challenges. Objectif ? Produire du contenu pour occuper les conducteurs des futures voitures autonomes, et s’affranchir ainsi de Google, Apple ou Amazon dans un secteur où l’on produira de la valeur ajoutée. Pour comprendre et saisir cet enjeu, le constructeur français présentera au prochain Mondial de l’Automobile les maquettes des contenus historiques, scientifiques et économiques fournis par les titres du groupe de presse que sont Historia, l’Histoire, Sciences et Avenir, La Recherche ou encore Challenges.

Pour rationaliser cette démarche, dont l’objectif est d’occuper le temps libre des passagers de l‘engin autonome, une société a été créée : Groupe Challenges. Elle comptera trois administrateurs de Renault, qui y a injecté 5 millions d’euros en mars 2018 : Mouna Sepheri, François Dossa et Franck Louis-Victor, chargé des véhicules connecté et directeur chez Alliance Ventures, le fonds d’investissement de Renault dans les nouvelles technologies. Claude Perdriel reste président du groupe de presse et fait venir de son côté Vincent Beaufils, directeur de Challenges, Maurice Szafran, qui dirige actuellement Sophia Publications (Historia, l’Histoire, La Recherche, Le Magazine littéraire) et Geoffroy la Rocca, président de la plateforme de vidéo Teads.

Ce type d’investissement est une première mondiale. Elle questionne sur l’extension de la chaîne de valeur, c’est-à-dire à partir de quand un constructeur doit aller plus loin que vendre une voiture seule, et jusqu’où il peut aller dans l’incorporation de services. Mais les experts s’accordent sur le fait que ce sera le sujet qui occupera le monde automobile des 10 prochaines années. Comme celui du journalisme. Pour le moment, les parties prenantes assurent s’interdire toute intervention, d’une quelconque manière, sur le travail des journalistes, au cours des enquêtes comme dans leurs écrits.

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Forum Renault

Commentaires (41)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ou alors, l'objectif est de promouvoir et faire du lobbying pour la voiture autonome qui ne convainc pas tant le public que ça.

Par

Voilà pourquoi nous assistons à tant de mansuétude de certains médias à l'égard de la médiocre qualité des productions Renault.

Il suffit de comparer la fiche fiabilité Caradisiac catastrophique du Captur (y compris l'intérieur) à ce que certains médias disent de ce véhicule pour s'en convaincre.

Par

Et que dire alors du t roc, de la golf v, des deux premières classe A ou de la série 3 bm e36.....

Par

Toujours rassurant de voir acteurs économiques et médiatiques se mêler charnellement.

"Pour le moment, les parties prenantes assurent s’interdire toute intervention, d’une quelconque manière, sur le travail des journalistes, au cours des enquêtes comme dans leurs écrits."

Nous voilà rassérénés.

Notez le "pour le moment" qui semble indiquer que même le sieur Lecondé est quelque peu dubitatif.

Vous avez déjà lu des articles du Figaro pointant le coût astronomique de la production des Rafale pour le brave contribuable français ?

Bah non. :bah:

Par

Du moment que le faire-savoir ne prenne pas le pas sur le savoir-faire...

Pour Renault, les marketeurs ne doutent parfois de rien...

http://club.caradisiac.com/whealer/renaultics-121933/photo/renault-2011-7122995.html

Par

Renault magasine pour les fan au cric....attention au page grasse huile...:fresh:

Par

Dans quelles marques de voitures trouveront nous Caradisiac ?

Par

Merci monsieur Lecondé, de corriger les nombreuses fautes d'orthographe et de grammaire.

Par Profil supprimé

En réponse à Chylomikit

Voilà pourquoi nous assistons à tant de mansuétude de certains médias à l'égard de la médiocre qualité des productions Renault.

Il suffit de comparer la fiche fiabilité Caradisiac catastrophique du Captur (y compris l'intérieur) à ce que certains médias disent de ce véhicule pour s'en convaincre.

Tout à fait exact et c'est la raison pour laquelle le cric ne sera jamais international: il faudrait arroser trop de média.

Par

En réponse à Chylomikit

Voilà pourquoi nous assistons à tant de mansuétude de certains médias à l'égard de la médiocre qualité des productions Renault.

Il suffit de comparer la fiche fiabilité Caradisiac catastrophique du Captur (y compris l'intérieur) à ce que certains médias disent de ce véhicule pour s'en convaincre.

Age du captur ?

Date de l'investissement ?

petit troll....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire