Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Renault: les années turbo (reportage vidéo)

Dans Rétro / Saga des marques

Pour célébrer les 40 ans de la première victoire d'un moteur turbo en Formule 1, mais aussi faire revivre la saga des sportives suralimentées qu'il a commercialisé dans les années 80 et 90, Renault nous a conviés à une journée riche en émotions et en sensations fortes. Prenez donc place à bord avec nous!

La Renault 5 Turbo 2, mythe des années 80. Le modèle que nous avons pu essayer, tout droit sorti des réserves Renault, est l'un des derniers exemplaires produits.
La Renault 5 Turbo 2, mythe des années 80. Le modèle que nous avons pu essayer, tout droit sorti des réserves Renault, est l'un des derniers exemplaires produits.

Turbo. Si ce terme évoque aujourd’hui une technologie permettant souplesse mécanique et maîtrise des consommations, il en allait tout autrement en cette fin des années 70 où il était synonyme de performances explosives.

 

C’est ainsi que Renault, engagé en championnat du monde de Formule 1 depuis la saison 1977, utilise cette technologie pour doper son moteur V6 1.5, qui bataille alors avec de gros V12 atmosphériques. Après des débuts difficiles, le Losange frappe un grand coup le 1er juillet 1979 en s’adjugeant la victoire au Grand Prix de France. On se souvient certes de la victoire de Jean-Pierre Jabouille, mais aussi et surtout de l’incroyable duel ayant opposé la Renault de René Arnoux à la ferrari de Gilles Villeneuve, pour une passe d’armes qui restera comme l’une des plus spectaculaires et les plus engagées de l’histoire de la F1.

Et quand un constructeur engage une technologie en compétition, c’est bien pour en tirer avantage sur ses modèles de série. C’est ainsi que, de 1981 à 1993, tous les modèles à vocation sportive lancés par l’ex-Régie disposeront d’un moteur suralimenté. De la R18 turbo à la Safrane biturbo, en passant bien sûr par les incontournables R5 ou R21, les 5 lettres magiques faisaient tourner la machine à rêves à plein régime.

Renault 18 turbo (110 ch)
Renault 18 turbo (110 ch)
Renault 21 turbo (175 ch)
Renault 21 turbo (175 ch)
Renault Safrane biturbo (268 ch)
Renault Safrane biturbo (268 ch)

Et ces voitures, Caradisiac a eu l’occasion unique d’en prendre le volant au cours d’une grande journée organisée sur le circuit de la Ferté Gaucher, théâtre habituel des essais de notre pilote-maison Soheil Ayari.

René Arnoux reprendra le volant d'une RS10 1979 pour quelques tours de circuit.
René Arnoux reprendra le volant d'une RS10 1979 pour quelques tours de circuit.

Pour des raisons évidentes, nous avons été invités à ne pas brusquer ces vénérables "grand-mères". Mais nous aurons notre dose de décibels et de sensations fortes avec René Arnoux, qui reprendra le volant de la RS10 pour quelques tours de circuits.

La bestiale Renault 5 incarne l'essence-même du mthe turbo. Si le modèle de route développait 160 ch, les versions de course affichaient une musculature plus impressionnante encore: jusqu’à 350 ch pour les modèles engagés en rallye.
La bestiale Renault 5 incarne l'essence-même du mthe turbo. Si le modèle de route développait 160 ch, les versions de course affichaient une musculature plus impressionnante encore: jusqu’à 350 ch pour les modèles engagés en rallye.

Enfin, il est un pilote qui, peut être mieux que tous les autres, incarne l’esprit du turbo par Renault. S’il a connu quelques beaux résultats sur circuit, notamment aux 24 heures du Mans, c’est bien en rallye qu’il a assis sa renommée. Véritable artiste du volant, jamais avare d’une acrobatie qui réjouira le public, il est l’un des pilotes les plus populaires au monde. Ce pilote, c’est Jean Ragnotti. Et devinez de quoi nous avons parlé avec lui ?

Le pilote français Jean Ragnotti, jamais avare d'un bon mot ou d'une acrobatie au volant.
Le pilote français Jean Ragnotti, jamais avare d'un bon mot ou d'une acrobatie au volant.

Portfolio (62 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (37)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

avec essai du renault traffic RS ? lol

Par

L'époque où Renault valait encore quelque chose

Par

TurboCric qui mange de Huiles ?

Par

Que de bons souvenirs automobiles...le progrès s maintenant c'est le nouveau Duster la Zoé...bienvenue en 2019..:(

Par

l'époque des "vrais" turbos ceux qui te foutaient un vrai coup de pied au cul, pas les moteurs linéaires actuels.

Par

En réponse à morgan34

l'époque des "vrais" turbos ceux qui te foutaient un vrai coup de pied au cul, pas les moteurs linéaires actuels.

La nostalgie, pourtant la consommation aussi était en rapport, la fragilité des du turbo et joint de culasse sur R11, temps de réaction du turbo de la R18 et son essieu arrière rigide, malgré ses belles jantes et ses Pirelli elle était loin d'une 320 de l'époque.

Par

En réponse à HUMANOIDU82

TurboCric qui mange de Huiles ?

mais c'est que tu es un petit drôle toi ....:blague::blague:

Par

En réponse à JF2

La nostalgie, pourtant la consommation aussi était en rapport, la fragilité des du turbo et joint de culasse sur R11, temps de réaction du turbo de la R18 et son essieu arrière rigide, malgré ses belles jantes et ses Pirelli elle était loin d'une 320 de l'époque.

La concurente de la 320 I c'était la R21 et non la R18...

Par

Impressionnant les prises de trajectoire...

Sensations a bloc. :blague:

Par

En réponse à chriscooltv

La concurente de la 320 I c'était la R21 et non la R18...

R21 2l 175cv...:lover:

Le genre de voiture avec un temps de réponse tellement long du turbo et une violence telle lorsque ce dernier s'enclenchait, qu'il fallait déboiter avant d'appuyer a fond sur la pédale...Sous peine d'encadrer la voiture devant. :eek:

Loin d'être une auto aseptisée...:love:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire