Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Renault remet en question son association avec Peugeot pour la fabrication des batteries

Dans Economie / Politique / Politique

Renault remet en question son association avec Peugeot pour la fabrication des batteries

Quelques jours après la présentation du plan stratégique du groupe Renault, Luca de Meo, le nouveau directeur général, a dévoilé que la marque souhaitait construire une usine de batteries dans le nord de la France, pour alimenter l'usine de Douai qui sera dédiée aux voitures électriques. Mais cela pourrait se faire sans Stellantis (alliance PSA-Fiat), contrairement à ce qui avait été annoncé au printemps dernier.

Il est bien loin le mois de mai dernier où Renault s'était engagé à entrer au capital d'ACC, la coentreprise formée par PSA et Saft pour la fabrication de batteries voulue par le Président Macron et couramment dénommée l'Airbus des batteries. Car Luca De Meo, le directeur général, a récemment indiqué que des discussions étaient ouvertes avec plusieurs partenaires potentiels, et que des réponses plus précises seraient apportées dans quelques semaines. Des propos appuyés par Jean-Dominique Senard, le Président de Renault, lors d'une interview à BFM Business au cours de laquelle il a reconnu à demi-mot qu'ACC ne figurait pas parmi les partenaires potentiels. "J'ai toujours dit qu'on pouvait y être. Mais la condition importante, c'est que nous soyons traités à parité avec les parties actuelles. En tant que président de Renault, je dois veiller à l'intérêt social de l'entreprise, c'est mon rôle".

Le sujet de l'électrique est un élément-clé de la politique mise en place par Luca De Meo, qui a annoncé que le site de Douai avait pour objectif de devenir " la plus grosse usine de production de véhicules électriques en Europe. Nous avons l'intention d'y fabriquer 400 000 voitures par an d'ici quelques années". Renault souhaite fabriquer dans l'Hexagone la version de la Mégane directement dérivée du concept Megane e-Vision dévoilé il y a quelques mois et surtout la future R5, qui devrait renaître en électrique. La firme au losange souhaite devenir la marque qui va démocratiser l'électrique avec des modèles à moins de 20 000 € sans prendre en compte les aides de l'Etat et pour cela, le coût des batteries est essentiel puisqu'il représente 30 à 40 % du prix d'un modèle électrique. Aujourd'hui, les batteries les moins chères sont fabriquées en Asie.

Renault traîne donc les pieds pour s'associer à Stellantis, l'un de ses rivaux les plus dangereux et ce, malgré les pressions gouvernementales. Pour rappel, en mai, l'État avait forcé Renault (dont l'État est actionnaire) à rejoindre PSA au capital d'ACC. L'objectif était de réduire les coûts de fonctionnement et de garantir plus de débouchés.

Bercy avait alors affirmé que la part de Renault au capital serait équivalente à celle de PSA, et que l'investissement serait formalisé d'ici la fin de l'été. Il n'en a rien été. Les discussions sont toujours en cours, mais il semblerait que les conditions proposées par ACC ne sont absolument pas acceptables pour Renault. Par conséquent, il se pourrait que le constructeur de Boulogne réfléchisse à la jouer en solo. D'après nos confrères des Echos, des discussions seraient en cours avec notamment LG, le fournisseur coréen du Losange, ou encore Verkor, la start-up tricolore soutenue par InnoEnergy et Schneider Electric.

Encore beaucoup d'incertitudes donc, mais une chose semble certaine: entre la nouvelle politique du groupe Renault révélée la semaine dernière et la naissance de Stellantis, la rivalité entre les deux marques françaises semble repartir de plus belle. 

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Forum Renault

Par lalyrose Le 28 Février 2021 à 11h28

Commentaires (59)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ghosn a laissé en héritage à Renault une part de son ego .

Par

" Aujourd'hui, les batteries les moins chères sont fabriquées en Asie. "

...et comme c'est là bas que le marché explose pour larque part, y' a pas beaucoup de raisons pour que ça change...

Bref, cet enfumage de fabrication d'accus en Europe, ça se terminer comme pour les panneaux solaires, en débandade intégrale...

Et je ne te dis pas si une fois l'hypothétique usine implémentée, un b

Par

...un basculement radical de technologie advient, rendant obsolète l'outil de production... ce sera encore un drame social de plus à gérer.

Par

Et nos industriels français voudraient qu'on les aide, qu'achète français?????

Il y a bien longtemps que ce pays se meurent à cause des industriels français et des politiques qui les soutiennent pour la finance....

J'achète japonais, coréens et bien sur chinois sauf pour me nourrir en prônant depuis longtemps la proximité....

Pour l'industriel, qui aujourd'hui est assez crédule pour croire qu'une voiture de PSA, de Renault est entièrement française même pour la part R&D??????

Par

En réponse à roc et gravillon

...un basculement radical de technologie advient, rendant obsolète l'outil de production... ce sera encore un drame social de plus à gérer.

J'apprécie tes commentaires, meme si je trouve que parfois tu dramatises un peu trop...précipitamment.

Par

on a vu venir le truc, le fait que renault ' devait ' en faire parti c'était parce que l'état lui avait demandé fermement .... le gouvernement appréciera ça à sa jute valeur..... :beuh: ... et apres cette boite RENAULT.... veut nous faire croire qu'elle est une entreprise Bien Française.... tu parles d'un scandale...... :eek: pour rappel PSA fabrique 30% de sa prod' en France, Renault est à 18%.....

Par

En réponse à Radu8

J'apprécie tes commentaires, meme si je trouve que parfois tu dramatises un peu trop...précipitamment.

.....as tu simplement lu l'article ?

Et puisque tu as sans doute oublié ça.... profite du rattrapage !

https://www.liberation.fr/futurs/2012/07/27/batteries-une-histoire-sans-flins_836059

Maintenant, si la perspective de payer des impôts en sus pour aller un jour devoir passer la serpillère pour un projet qui s'annonce une fois encore bien mal enquillé.... tu raques déjà pour que ton voisin roule en ZoZo and co pour rappel...

Par

En réponse à roc et gravillon

...un basculement radical de technologie advient, rendant obsolète l'outil de production... ce sera encore un drame social de plus à gérer.

Sauf que les chaines de production sont toujours les mêmes... peu importe la technologie, une cellule reste une cellule...

Et c pas parce que les batteries sont moins chères en Chine que ce sont les meilleures, loin de là... d'ailleurs se sont les plus pourries, il n'y a qu'à voir la production VE allemande les utilisant pour le savoir... nulle...

Concernant la bêtise des européens, ben encore une fois elle est flagrante... même entre français ils n'arrivent pas à s'entendre, alors entre européens... pourtant c le seul moyen, R&D commun, mutualisation des couts, synergies, relocalisation de l'industrie, valeur ajouté européenne, réseau de bornes européens, savoir faire, etc...

Bref les Chinois ont un boulevard devant eux pour nous bouffer les uns après les autres, c vraiment catastrophique, d'ici qqs années il n'y aura plus d'industrie bagnole européenne...

L'adage des romains "diviser pour mieux régner," repris par les Anglais, repris par les Français, repris par les Américains, repris par les Soviétiques, et aujourd'hui repris par les Chinois appliqué aux... européens... quelle ironie...

Par

En réponse à roc et gravillon

.....as tu simplement lu l'article ?

Et puisque tu as sans doute oublié ça.... profite du rattrapage !

https://www.liberation.fr/futurs/2012/07/27/batteries-une-histoire-sans-flins_836059

Maintenant, si la perspective de payer des impôts en sus pour aller un jour devoir passer la serpillère pour un projet qui s'annonce une fois encore bien mal enquillé.... tu raques déjà pour que ton voisin roule en ZoZo and co pour rappel...

Si on ne se met pas aux VE vite fait bien fait, tu ne vendras plus de voitures, et fini l’industrie bagnole européenne...

Tu espères vendre quoi, des diezout archaïques que plus personne ne veut? ou quoi de l'essence hybride? qui seront interdites partout en plus? MDR, tu vis dans quel monde le dreamer???

Par

C'est de bonne guerre, et on ne sait pas tout de ce qui se trame/négocie.

Après, le vrai danger s'appelle Tesla, lequel constructeur vient de frapper fort avec sa baisse de tarif sur sa tesla model 3.

(..)La firme au losange souhaite devenir la marque qui va démocratiser l'électrique avec des modèles à moins de 20 000 € sans prendre en compte les aides de l'Etat(..)

C'est beau de rêver... Dans 10 ans?

Ou bien avec une autonomie à la ramasse, oui, c'est possible.

Ou bien on parle de la Dacia spring... mais prévue à plus de 10k€... Bonus de de l'état déduit. :bah:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire