Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Route de nuit - Une poire qui a bon dos

Dans Rétro / Autres actu rétro

On attribue souvent le relatif insuccès de la Renault 14 à la fameuse publicité qui la compare à une poire. Mais la réalité est ailleurs….

Route de nuit - Une poire qui a bon dos

Elle a bien fait rire, cette publicité. Comparer une voiture à une poire, c’est ignorer totalement l’aspect anthropomorphique de l’automobile, donc sans le faire exprès, assimiler l’acheteur à ce fruit rondouillard qui, lorsqu’on s’en sert comme invective, signifie « benêt ».

On en déduit aisément que cette malheureuse campagne de 1977 a sapé la carrière de la Renault 14. C’est totalement surestimer l’importance de la publicité dans les choix opérés par les acheteurs, et donc, pour le coup, les assimiler à des… poires.

Car, quand on examine les chiffres commerciaux en France, on ne constate aucun effondrement. Certes, on est passé de 89 103 ventes en 1977 à 84 622 en 1978, mais voilà, de dangereuses rivales sont apparues cette année-là : la Simca Horizon (voiture de l’année), la Renault 18, dont les versions de base pouvaient cannibaliser celles de la 14, et, dans une moindre mesure, la Fiat Ritmo. D’ailleurs, la Renault a remonté la pente dès 1979 (93 396 unités), grâce à un restylage réussi, pour ne dévisser réellement qu’en 1981 (70 254) quand a déboulé la première partie du duo qui allait la remplacer : la Renault 9. Son dérivé Renault 11, révélé en 1983, signa l’arrêt de mort de la 14, intervenant en 1984. 999 193 exemplaires en ont été vendus, un score somme toute honorable pour la première compacte moderne de la Régie, mais pas tout à fait en phase avec les prévisions.

Près d'un million d'exemplaires vendus, tout de même

Pourtant, la première compacte Renault était une très bonne voiture, spacieuse, sûre, confortable et avant-gardiste par son dessin. Mais celui-ci, si avancé fût-il, avait été quelque peu corrompu par le passage à l’industrialisation qui a imposé des roues visuellement trop petites. Son dynamisme initial a été perdu, un peu à l’image de ce qui est arrivé à l’Austin Allegro.

Tout n’était, cela dit, pas perdu, les ventes très convenables le prouvent. Mais quelques tares ont vraiment gêné la Renault. Déjà, sa qualité de fabrication très moyenne, alliée à un démarrage souvent problématique. Ensuite, son équipement franchement indigent en entrée de gamme. Enfin, et surtout : sa mécanique Peugeot. Il s’agit de celle de la 104, donc sa qualité et sa modernité ne sont pas à remettre en cause. Surtout, elle permet à Renault de proposer sa première traction à moteur transversal garante d’un excellent rapport encombrement/habitabilité.

Pas question de poire, donc, mais plutôt une pomme de discorde: le moteur d'origine Peugeot.
Pas question de poire, donc, mais plutôt une pomme de discorde: le moteur d'origine Peugeot.

Mais voilà, la motorisation a totalement ulcéré le réseau Renault, qui a freiné des quatre fers pour vendre cette voiture dont le cœur provient du rival héréditaire, de celui qu’il pourfendait à longueur de journée ! En outre, le moteur X, radicalement différent de ceux que Renault produit, imposait de nouvelles méthodes de travail en après-vente. A l’époque, l’identité de marque revêtait une importance incomparablement supérieure à ce qu’on voit de nos jours. Pour des raisons similaires, des années plus tard, le réseau Fiat a détesté vendre le monospace Ulysse, clone du Peugeot 806/Citroën Evasion…

Maintenant, regardez à nouveau la R14. Sa ligne fluide aux ailes très marquées. Ses boucliers. Sa calandre inclinée dans le sens du vent. Sa face arrière arrondie. Ne contient-elle pas les germes de la Peugeot 205, avec 7 ans d’avance ?

En savoir plus sur : Renault R14

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires (60)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Une Peugeot 104 ou une Citroën Visa habillée par Renault, confortable souple et nerveuse sympa à rouler en 1982

Par

OK, le choix de la poire n’était peut-être pas le meilleur, mais Renault a appris de ses erreurs. Pour l’Arkana, je pense qu’il ne seront pas opposé à mon idée qui est de reprendre la même pub, le même slogan "une nouvelle idée la voiture" (c’est fou il n’a pas pris une ride!) Mais cette fois-ci avec une aubergine avec écrit dessus #Arkana. Quelques influenceurs bien gaulés pour relayer le message. C’est cool, c’est moderne, c’est fun et limite cheeky. Street cred au max!

Purée, vraiment que je me lance dans la com’...:coolfuck:

Par

Plus que 7 ans d'avance. La première C4 comme la première Focus ne sont pas très loin du coup de crayon de la R14.

Par

Et la rouille les a désintégrées.

Par

le modele TS etait sympa , 70 Cv et un poids plume donnait des perf' sympa, apres, comme toutes les Renault de l'époque, Bjr le roulis en virage et au freinage.... mais une bonne voiture en finition TS....

Par

En réponse à titeuf380

le modele TS etait sympa , 70 Cv et un poids plume donnait des perf' sympa, apres, comme toutes les Renault de l'époque, Bjr le roulis en virage et au freinage.... mais une bonne voiture en finition TS....

j'en ai eu une. Je confirme .

Par

Ça était une mauvaise voiture à l'époque

Mauvaise suspension et finition de merde.

Par

En réponse à GY201

Et la rouille les a désintégrées.

La chaleur fesai fondre les plastique... Rien que les aigui de compteur qui rebiquer

Par

Quand je vois la face avant, je me dis que le Duster 1 lui ressemble.

Par

Cette voiture aurait put etre le meilleure des deux monde.

La qualité des mécaniques Peugeot , et l'architecture tres en avance des Renault depuis la R4

Helas comme il a été dit , entre une pub pourrie et un reseau qui preferait ecouler autre chose son destin à été tout autre.

.

Mais elle etait le proto de toutes les futurs compacts européennes qui sont venue apres.

D'autant plus qu'elle a bien evoluée et que les version GTL et TS bien restylée et mieux construite que les premieres.

.

Elle s'est quand meme bien vendue mais pas à la hauteur du modernisme et des qualités de la voiture.

.

Sans doute est ce pour cela qu'elle fut remplacé par des Renault 9 et 11

100% Renault et bien plus classiques.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire