Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

2. Sur la route : il gagne en polyvalence

Essai vidéo - BMW X5 : made in USA

Dès le lancement, BMW proposera trois moteurs essence et diesel, exclusivement en 6 cylindres. Même la version hybride rechargeable 45e prévue début 2019 troquera son 4 cylindres pour un 6 cylindres 3.0. Le V8 50i de 462 ch ne sera pas importé en Europe. Toutes ces motorisations sont couplées à une boîte de vitesses automatique à 8 rapports et naturellement à une transmission intégrale Xdrive.

C’est au volant de « l’entrée de gamme », le diesel 30d de 265 ch facturé 72 400 € hors options, que nous avons réalisé cet essai dans le désert d’Agafay, un joyau situé à une trentaine de kilomètres au sud de Marrakech. Le couple de camion (620 Nm) du 6 cylindres fut un atout considérable pour évoluer dans les dunes avec ce mastodonte de 2,1 tonnes. Véloce et musclé, le « petit » 6 cylindres de BMW suffit à offrir le répondant nécessaire pour se faire respecter sur l’asphalte. Il est bien aidé par une boîte automatique douce et réactive et un arsenal d’aides à la conduite que nous détaillerons ci-après. L’autre atout de cette version est d’ordre économique. Une ineptie me direz-vous sur un véhicule qui débute à 70 k€. En effet, le savoir-faire de BMW en matière efficience défie une fois de plus les lois de la physique puisque notre consommation moyenne a atteint 9,8 l/100 km, ce qui reste anecdotique sur un véhicule de ce gabarit et l’exigence des pistes. Enfin, selon votre configuration (dimensions des jantes, etc.) qui fait varier les taux de CO2, le X5 limite son malus : au plus fort (175 g de CO2/km) vous paierez 7 613 €, au plus faible 158 g de CO2/km) 3 660 €.

Bien servi par un moteur brillant, le X5 améliore une fois de plus ses qualités dynamiques qui étaient déjà bien placées dans la catégorie mais aussi de franchisseur grâce à l’arrivée d’un Pack « xOffroad » qui donne au conducteur le choix entre quatre modes de conduite (rochers, graviers, neige ou sable). Ce système va de pair avec un blocage de différentiel et la transmission intégrale Xdrive qui répartit automatique le couple entre les deux essieux. Un précieux atout pour passer d’une dune à l’autre ou simplement se rendre à Courchevel en saison. Tout est entièrement automatisé, le conducteur n’a qu’à se laisser porter et profiter du paysage, confortablement assis dans sa bulle. La suspension pneumatique optionnelle (2 350 €) renforce aussi la polyvalence du X5 en augmentant la hauteur de caisse. Bref, l’allemand fait grimper ses prestations offroad de « quasi inexistantes » à « pas mal ».

Essai vidéo - BMW X5 : made in USA

Sur le bitume, le X5 était déjà l’un des plus dynamiques du marché avec sa direction tranchante et son bon maintien de caisse. Cette nouvelle génération renforce ces qualités par l’ajout d’un système de roues arrière directrices qui améliorent - en plus de l’efficacité en courbe - les manœuvres en ville. Une fois le gabarit maous appréhendé, le conducteur peut laisser libre cours à ses envies pourvu qu’il ait coché les nombreuses et dispendieuses aides à la conduite pour profiter d’un confort premium, de prestations très honorables en offroad voire d’un peu de sportivité. Enfin, une configuration plus routière équipée d’un châssis sport et d’un autobloquant est proposée sur la version M Performance uniquement disponible sur le moteur 50d.

Portfolio (38 photos)

En savoir plus sur : Bmw X5 G05

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (38)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

l'extérieur est vraiment pas ouf

surtout les haricots énorme qui devient ridicule dommage c'est l'ADN de BMW

Par

@AlexandreBataille: quelques coquilles en page 1:

"début à "

"inaugureun"

"gestuelleou"

Par

Que d'éloges pour ce SUV, toujours plus gros.

A n'en pas douter un bon véhicule très confortable, mais bon ça reste une armoire normande surélevée, pas hyper sexy tout ça !

Si j'avais plein de blé, j'irai plutôt vers une belle V90 :love:

Pour ce qui est des nouvelles capacités Offroad de ce beau bébé, comme vous le dites si bien, elles seront plus utilisées pour accéder aux stations de ski huppées que pour crapahuter dans les déserts ou dans les forêts.

Bref, un énième SUV...:kaola:

Par

bof... c'est triste ce truc

Par

En réponse à SimpleAutomobiliste

@AlexandreBataille: quelques coquilles en page 1:

"début à "

"inaugureun"

"gestuelleou"

te prends pas pour un prof stp.. retourne à l'usine

Par

La seule chose qu'apporte ce "nouvel opus", c'est un habitacle enfin digne de concurrencer Mercedes et Audi. Pour le reste... bienvenue chez BMW :dodo:

Par

En réponse à Wurchtsalat

te prends pas pour un prof stp.. retourne à l'usine

Encore du dédain de la part d'un votant LREM...

Par

En réponse à CarDreamer

La seule chose qu'apporte ce "nouvel opus", c'est un habitacle enfin digne de concurrencer Mercedes et Audi. Pour le reste... bienvenue chez BMW :dodo:

Enfin, concurrencer Mercedes c'est pas bien difficile, c'est juste du Renault avec du similicuir et 200kg de gadgets en plus...

Par

"Un gabarit XXL qu’affectionnent nos voisins américains mais qui réclamera un certain temps d’adaptation sur nos routes."

C'est juste les dimensions des Tesla x, s et pour 20cm de moins, la 3 .Il n'est jamais question de temps d'adaptation pour ces autos , dans les tests...

Par

Difficile de rouler en V8 essence en France, la version V8 non importé mon dieu la France se meurt :blague:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire