Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Essai - BMW X5 45 e (2019) : la morne de recharge

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

BMW enrichit la gamme de motorisations de son nouveau X5 d’une version hybride rechargeable. Le X5 45 e offre ainsi une puissance d’environ 400 ch sans passer par la case malus. Il faudra toutefois passer à la caisse avec un minimum de 82 900 € pour s'offrir le SUV de luxe allemand. 

Essai - BMW X5 45 e (2019) : la morne de recharge

En bref

A partir de 82 900 €

6 cylindres essence en ligne + moteur électrique

Puissance cumulée : 394 ch

Pas de malus écologique

BMW accélère à son tour dans l'électrique. La firme bavaroise a annoncé l’été dernier son intention de lancer 25 modèles électrifiés d'ici 2023. "Plus de la moitié sera entièrement électrique et l'autre partie sera hybride », avait annoncé le patron du groupe, Harald Krüger. L’objectif est bien sûr de fournir une nouvelle solution de mobilité à ses clients, mais surtout d’échapper à une fiscalité toujours plus sévère en Europe.

En effet, les temps sont durs pour les constructeurs qui doivent jongler entre les malus écologiques, les nouvelles normes de pollutions (WLTP), les restrictions de circulation dans certaines grandes agglomérations et la future taxe « 95 g ». À partir de 2021, les fabricants seront soumis à une taxe calculée sur la moyenne des émissions de CO2 de leur gamme. La réglementation impose à chaque marque que la flotte des véhicules neufs vendus rejette en moyenne moins de 95 grammes de CO2. Un constructeur qui dépasserait ce seuil s’exposerait à des amendes considérables (95 € pour chaque gramme de CO2 excédentaire, multiplié par le nombre de voitures vendues). Voilà pourquoi BMW comme de nombreux constructeurs se lancent dans la production massive de véhicules électriques, afin de faire baisser leur chiffre d’émissions moyennes.

Seule la trappe placée sur l'aile avant gauche indique que ce X5 est hybride rechargeable.
Seule la trappe placée sur l'aile avant gauche indique que ce X5 est hybride rechargeable.

La nouvelle génération de X5 testée par nos soins entre dans ce vaste plan d’électrification établi par BMW. Le SUV s’offre les services d’un groupe hybride qui associe un 6 cylindres en ligne essence de 286 ch à un moteur électrique de 112 ch (82 kW). L’ensemble fournit une puissance combinée de 394 ch. Les batteries lithium-ion, d’une capacité de 24 Kwh, sont logées sous le plancher de coffre au-dessus de l’essieu arrière. Le X5 45 e est homologué selon la norme WLTP pour une autonomie en tout électrique de 87 km, ce qui s’avère un très bon score pour un hybride rechargeable à l’heure actuelle. Les rejets de CO2 chutent ainsi à 39 g/km, ce qui permet au X5 de squeezer le malus écologique.

Avec "seulement" 3,7 kW, la capacité de charge n'est pas exceptionnelle. Il faudra compter 7 heures pour une charge complète.
Avec "seulement" 3,7 kW, la capacité de charge n'est pas exceptionnelle. Il faudra compter 7 heures pour une charge complète.

La recharge s’effectue via une prise de de Type 2. La capacité de charge n’est pas exceptionnelle puisque l’on est en présence d’un chargeur de 3,7 kW (16 ah), ce qui équivaut à une prise domestique renforcée. Dans le meilleur des cas, il faudra donc compter un peu moins de 7 heures pour une charge complète. C’est décevant comparé à son concurrent de l’Etoile, le Mercedes GLE hybride diesel, qui peut encaisser jusqu’à 50 kW et récupérer 80% en 20 minutes via sa prise combo.

Essai - BMW X5 45 e (2019) : la morne de recharge
Essai - BMW X5 45 e (2019) : la morne de recharge

Hormis la prise située sur l’aile avant gauche du X5, les différences esthétiques avec un modèle thermique sont inexistantes. Le SUV conserve son look musclé et sa calandre XXL qui semble séduire les premiers clients du X5 dans le monde, les Américains.

Le cockpit du X5 est soigné, l'ergonomie plutôt bonne et la technologie embarquée parmi les meilleures du marché.
Le cockpit du X5 est soigné, l'ergonomie plutôt bonne et la technologie embarquée parmi les meilleures du marché.

A bord, les propriétaires apprécieront un univers soigné qui mélange habilement classique et moderne. On y retrouve une instrumentation 100% numérique totalement personnalisable, doublée d’un écran central tactile et totalement connecté. L’implantation des batteries sous le plancher propre à cette version hybride rechargeable a permis de limiter la casse en matière d’habitabilité.

Essai - BMW X5 45 e (2019) : la morne de recharge
Essai - BMW X5 45 e (2019) : la morne de recharge

Les batteries logées sous le coffre amputent la capacité de chargement de 150 litres par rapport à la version thermique.

Tout du moins pour les passagers arrière qui ne sentiront aucune différence que ce soit aux jambes, aux épaules ou à la tête par rapport à un X5 classique. L’espace à bord est très correct, en revanche, le volume de coffre, lui, perd 150 litres. Il s’affiche désormais à 500 litres de base ce qui reste honorable. A noter, qu'il est ici impossible de bénéficier des deux places supplémentaires comme sur la version thermique.

Essai - BMW X5 45 e (2019) : la morne de recharge
Essai - BMW X5 45 e (2019) : la morne de recharge

Démarrer un SUV de 2,5 tonnes dans un silence de cathédrale est toujours une expérience surprenante. Les différents modes de conduite (Sport, hybrid, electric) placés le long du levier de vitesses permettent au conducteur de privilégier l’efficience ou la sportivité.

 Nous avons parcouru 70 km en 100% électrique, un joli score.

 Pour ce test, nous avons choisi d’actionner le mode « Hybrid » qui gère seul les phases électriques et thermiques en fonction de la demande à l’accélérateur. Les transitions d’une énergie à l’autres sont imperceptibles et la vitesse de pointe du mode électrique a été améliorée, passant de 120 à 135 km/h. Le 6 cylindres prend le relais sans trop signaler sa présence. Les accélérations sont feutrées, rassurantes et parfaitement maîtrisées par la boîte Steptronic à 8 rapports. Le couple global est proche d’un diesel avec 600 Nm de disponibles lorsque les deux unités fonctionnent ensemble et pourtant, rarement le conducteur a l’impression d’avoir près de 400 ch sous le pieds droit. Ce X5 45 e offre une physionomie de conduite orientée confort.

Au final de notre test, nous aurons parcouru 70 km en mode 100% électrique en conduite normale. Si vous gérez au mieux la récupération d’énergie au freinage et enclenchez le la touche « EcoPro », les 80 km doivent être facilement atteignables. Malgré son gabarit d’armoire normande et sa masse de paquebot, le X5 45 e offre un bilan consommation presque intéressant avec une moyenne de 7,8 l/100 km relevée sur l’ensemble de notre parcours, d'environ 250 km, incluant des pointes de vitesse à plus de 230 km/h sur les portions illimitées. Notez que l’arrivée des batteries ampute légèrement le réservoir de carburant d’une dizaine de litres (69 litres), comparé à la version thermique.

Le X5 45e s'illustre par son silence de fonctionnement et son excellent niveau de confort.
Le X5 45e s'illustre par son silence de fonctionnement et son excellent niveau de confort.

Le châssis de notre X5 45 e d’essai, en finition haut de gamme XLine (88 700 €), associe une transmission intégrale xDrive et une suspension pneumatique (2 150 €) qui est un modèle de confort. A tel point qu’il était quasiment impossible de deviner que notre version d’essai reposait sur d’énormes jantes de 21’’ équipées de pneumatiques tailles basse.

Ce X5 est un excellent voyageur taillé pour les grandes étendues. En ville, l’attrait est réel avec cette version hybride rechargeable capable de parcourir plus de 70 km sans une goutte d’essence. Toutefois, il faudra appréhender le gabarit de ce beau bébé et pourquoi pas investir dans plusieurs aides à la conduite dont la caméra 360° pour préserver la durée de vite des jantes et l’assistant marche arrière qui parcourt automatique les 50 derniers mètres.

Essai - BMW X5 45 e (2019) : la morne de recharge

Le nouveau BMW X45 e est disponible en France à partir de 82 900 € en finition Lounge. Cette dernière embarque l’alerte de fatigue, les capteurs de pluie et lumière, la climatisation trois zones, le frein de parking électrique, le régulateur de vitesse, l’aide au stationnement, l’instrumentation numérique 5,7’’, la navigation, le système d’infodivertissement avec écran tactile de 12,3’’, la sellerie et le volant cuir, les antibrouillards, le hayon électrique en deux parties, la banquette rabattable 40/20/40, les jantes en alliage de 18’’, etc.

La finition XLine, à partir de 88 700 € ajoute, une sellerie cuir spécifique, la recharge par induction, l’accès et démarrage sans clé, les jantes en alliage de 19’’, etc.

La finition supérieure M Sport, à partir de 89 550 €, ajoute sur base de la finition Lounge la sellerie cuir avec surpiqures « Braun », les sièges avec réglages de la longueur d'assise et la largeur dossier, le Wi-Fi, larecharge par induction, le volant M, les freins et suspensions M Sport, les rails de toit noir brillant, le pack aérodynamique M et les jantes alliage de 20’’.

Son principal concurrent a choisi le diesel

Essai - BMW X5 45 e (2019) : la morne de recharge

BMW a fait le choix d’associer l’essence à l'électrique, alors que son principal rival, le Mercedes GLE a choisi le diesel. Le grand GLE 350 diesel hybride rechargeable offre une puissance totale de 320 ch, via le bloc 2,1 litres 194 ch et l’unité survoltée de 136 ch. Il s’illustre par une plus grande capacité de batterie. Cette dernière affiche 31,2 kWh et la possibilité de rouler 99 km en électrique selon le cycle WLTP. Les émissions de CO2, elles, se limitent à 29 g/km. L’autre atout du GLE 350, c’est sa rapidité de charge. Il peut récupérer 80% en 20 minutes et encaisser une puissance de 50 kW, via une prise Combo CCS. Le X5 n’a pas dit son dernier mot, puisqu’il pourrait revenir d’ici 2025 avec une déclinaison fonctionnant à l'hydrogène, si l’on en croit le prototype (BMW i Hydrogen NEXT) présenté au dernier salon de Francfort, en septembre. 

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

39 g/km - bonus : 1000 €*

* + 2 500 € si reprise d'un véhicule diesel datant d'avant le 1er janvier 2006.

Début de commercialisation du modèle :

Mars 2019

A titre d'exemple pour la version (G05) XDRIVE45E 394 HYBRIDE XLINE BVA8.

1,74 m2,00 m
4,92 m
  •  5 places
  •  650 l / 1870 l

  •  Auto. à 8 rapports
  •  NC

Portfolio (54 photos)

En savoir plus sur : Bmw X5 G05

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (68)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je trouve le GLE un peu plus rationnel que ce X5 notamment avec un moteur thermique moins puissant. Quand on achète ce type de véhicule on ne recherche pas la performance a tout prix. Un quatre cylindres essence pour le X5 aurait été plus léger et économe peut être. Dans les deux cas je me demande si la batterie n'est pas trop grosse. une batterie de 18 ou 20kwh aurait fait le boulot pour moins lourd (moins de surpoid, moins de conso, moins cher, plus d'habitabilité mais un peu moins d'autonomie).

Le X3 30e sera probablement plus adapté (même si le prix restera trop élevé..)

Par

En réponse à sonnym93

Je trouve le GLE un peu plus rationnel que ce X5 notamment avec un moteur thermique moins puissant. Quand on achète ce type de véhicule on ne recherche pas la performance a tout prix. Un quatre cylindres essence pour le X5 aurait été plus léger et économe peut être. Dans les deux cas je me demande si la batterie n'est pas trop grosse. une batterie de 18 ou 20kwh aurait fait le boulot pour moins lourd (moins de surpoid, moins de conso, moins cher, plus d'habitabilité mais un peu moins d'autonomie).

Le X3 30e sera probablement plus adapté (même si le prix restera trop élevé..)

un 4 cylindres pour 82900€ :blague:

Par

Le vrai concurrent c'est le DS7 Performance hybride.

Plus léger , plus sportif tout aussi bien fini et nettement moins onéreux .

Par

En réponse à Etolemytho

Le vrai concurrent c'est le DS7 Performance hybride.

Plus léger , plus sportif tout aussi bien fini et nettement moins onéreux .

je suis d'accord - 300ch pour mois de 2 tonnes, et 50km en electrique.

Quand est-til disponible ?

Par

En réponse à Etolemytho

Le vrai concurrent c'est le DS7 Performance hybride.

Plus léger , plus sportif tout aussi bien fini et nettement moins onéreux .

sauf que niveau taille le DS7 est plus dans les cordes du X3 que du X5... enfin il est entre les 2.

Par

Encore une voiture qui ne sera jamais rechargée et qui va donc polluer beaucoup plus que prévu.

Qui va acheter une voiture comme ça et rouler au quotidien en électrique avec 112ch sous le capot ?

Par

En réponse à Etolemytho

Le vrai concurrent c'est le DS7 Performance hybride.

Plus léger , plus sportif tout aussi bien fini et nettement moins onéreux .

Mais surtout plus fiable, plus beau et avec du point perle !

Par

En réponse à bananias

sauf que niveau taille le DS7 est plus dans les cordes du X3 que du X5... enfin il est entre les 2.

Erreur le ds7 (4,57) est entre x1 (4,50) et x3 (4,66)

Par

En réponse à JimmyNeutron

je suis d'accord - 300ch pour mois de 2 tonnes, et 50km en electrique.

Quand est-til disponible ?

Primtemps 2019, puis rentrée 2019, puis fin premier semestre 2020, enfin si la marque existe encore d'ici la...

Par

En réponse à caffellatte

Primtemps 2019, puis rentrée 2019, puis fin premier semestre 2020, enfin si la marque existe encore d'ici la...

Excellent :bien:.

Mais tu peux déjà acheter le " point perle " et la suspension pilotée gérée par caméra qui fonctionne que de jour sans brouillard neige ou pluie trop forte .

Le savoir-faire châssis tant venté par entoutemediocrité :buzz:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire