Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

2. Sur la route : le confort avant tout

Essai vidéo - Kia Optima Sportswagon : le break qui fait la différence ?

L'arrivée récente chez Kia d'Albert Biermann, ancien numéro de la division M de BMW, excusez du peu, laisse penser que les productions du constructeur coréen vont prendre, littéralement, un virage drastique au niveau du châssis. Mais il faudra vraisemblablement attendre encore un peu et l'arrivée de modèles entièrement nouveaux pour en constater véritablement les progrès. La Sportswagon adopte en effet les mêmes suspensions que la berline, elle-même développée sur la même plateforme que la première génération d'Optima, mais avec des réglages différents pour s'adapter à la répartition des masses légèrement différentes. Le compromis entre souplesse et efficacité penche, là aussi littéralement, vers le premier, ce qui est bon pour le confort, même si la caisse peut prendre un roulis important, mais se paye au niveau du dynamisme. La direction est à l'avenant, avec un feeling très artificiel et une absence totale de remontées d'information. Pas de passion au rendez-vous donc, mais de quoi en faire au final une autoroutière accomplie, avec un silence de fonctionnement seulement troublé de temps en temps par le 1,7 l CRDI dans les tours en phase d'accélération.

 

Il faut dire qu'avec les 1 635 kg de l'ensemble et la pourtant toute nouvelle boîte double embrayage DCT7 qui équipe notre modèle d'essai, aucun des 141 ch et 340 Nm ne sont de trop, avec un 0 à 100 km/h annoncé en 11,1 s mesuré avec le seul conducteur au volant, dans un véhicule pouvant emmener jusqu'à 5 personnes et 552 litres de volume de chargement. Facturée 1 500 € de plus que la version boîte mécanique plus rapide de 9 dixièmes au 0 à 100 km/h et plus sobre de 0,2 l, à 4,4 l/100 km en mixte, la DCT7 n'est donc pas un modèle de rapidité ni d'efficience, avec de plus des lois de changement de rapports parfois étonnantes, mais devient bien plus appréciable en mode manuel via les palettes au volant.

 

Terminons par le modèle phare de la gamme, la GT 2,0 l GDI 245 ch avec boîte de vitesses automatique à six rapports qui annonce un 0 à 100 km/h en 7,6 s et 232 km/h en pointe et dont nous avons pu prendre brièvement le volant. Une bonne voyageuse au long cours silencieuse, avec 350 Nm disponibles dès 1 350 tr/min pour offrir des reprises expéditives dans un confort garanti par ses suspensions adaptatives de série, mais qui fait tout de même clairement sentir sa masse de 1 680 kg dans ses changements d'appui. En ligne droite et sur le papier, une Ford Mondeo 2,0 l Ecoboost SW de 240 ch et une Renault Talisman Estate TCe 200 se font légèrement distancer, avec respectivement 8 et 7,9 s pour atteindre les 100 km/h, mais se rattrapent en réalité largement dès que la route se met à tourner. Et encore plus au niveau du prix avec ce fameux malus assassin de 6 500 € punissant les émissions de 191 g/km de CO2 de la Kia.

Portfolio (41 photos)

En savoir plus sur : Kia Optima 2 Sw

SPONSORISE

Essais Break

Fiches fiabilité Break

Toute l'actualité

Commentaires (64)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

J'aurais au moins vu une personne dans le monde qui gratte son volant:beuh::beuh:

Par

" En dotant de série l'Optima SW d'éléments pouvant être qualifiés de superficielles"

J'tombe juste sur ça....avant de partir encore et encore....

Mais bon, on va pas se relever la nuit pour causer d'une caisse vendue à 160 exemplaires...

250 demain grâce à ce break ?

Par

:blague: Oh pas mal du tout ce break!

Presque aussi beau qu'un break Audi!

(les seuls que je trouve beaux)

Par

Il y a quand même 90% des équipements dont on peut aisément ce passer...

C'est malheureux car un prix plus abordable avec moins de dotations aurait pu la rendre plus populaire.

Là, oui on se retourne, mais on ne s’arrête pas.

Par ron04ts

joli break, me fait penser a un melange entre une 9-3 break et une 9-5 break.

l'interieur c'est (pour la pdb) volant audi et pdb de serie 5:blague:.

mais le prix...ouch:beuh:...fini les autos coréennes abordables!! quitte a avoir la pdb d'une serie 5 et du style, autant prendre une 5tg d'occasion:bah:

Par

Peut-être que de futur réglage chassis permettrons à cette optima d'être un peu plus dynamique.

C'est dommage, parce que sur le style elle est très réussi

Par

En réponse à parlons-en

:blague: Oh pas mal du tout ce break!

Presque aussi beau qu'un break Audi!

(les seuls que je trouve beaux)

Je te surprend encore une fois dire du bien de Kia,une reconvertion en vue chez les coréens.:up:

Par

Hyundai Kia ne font pas de mauvaises autos, mais hormis sur les SUV, chaque nouveau modèle est moins joli que l'ancien. Là on a une planche bord pas vilaine soi mais franchement vieillotte, et une auto dont la taille de roues n'a pas suivi la loi de l'evolution. Ce n'est pas un souci d'un point de vue technique, mais ça casse le côté voulu dynamique du profil. Bref, pas super homogène. Au moins ils ont fait l'effort de mettre un 2l essence, c'est toujours ça.

Par

Au final des tarifs plutôt coquets, un chassis un peu pataud mais qu'importe si le confort est réel, un diesel un peu limité pour une aussi grande voiture ( étonnant avec 141 cv , une 508 fait aussi bien avec 120 même une 316 ) et une boite auto pas au niveau des meilleures du genre. Comme toujours on essaye d'appâter le chaland avec un équipement pléthorique pour justifier l'addition. Pas évident.

Par

Vous n'avez rien compris au concept. C'est un break avec un VRAI design ! Celui qui l'achète ne regarderai même pas du coté d'une fade Avenvis ...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire