Publi info
 

2. Sur route : 4 c’est mieux que 6 ?

Essai vidéo - Porsche Boxster 718 : se mettre en 4

OK le look change mais sous le capot, c’est la révolution. Adieu les 6 cylindres et place aux 4 pattes conservant (heureusement) toujours l’implantation à plat – un peu à la manière d’une Subaru. Je sais, la comparaison peut être blessante mais elle est pourtant exacte. Alors pour essayer de faire passer la pilule, les ingénieurs de Zuffenhausen n’ont pas fait les choses à moitié.

Le Boxster développe désormais 300 ch, soit un gain de 35 ch mais c’est surtout – et sans surprise – le couple qui profite le plus de l’arrivée du turbo avec 100 Nm supplémentaires, soit un total de 380 Nm sur le Boxster et 60 Nm (420 Nm) sur le Boxster S. Comme on peut s’en douter à la découverte de ces chiffres, les performances progressent. Le 0 à 100 km/h est ainsi abattu en 4,7 s (- 0,8 s) et 4,2 s (- 0,6 s), tandis que les vitesses maximales sont de 275 et 285 km/h. Mais ce nouveau Boxster se montre plus économique : la consommation mixte annoncée baisse d’environ 1 l/100 km et il en est de même des rejets de CO2 en chute de plus de 20 g, soit un malus réduit de 3 000 à 4 000 € suivant la version ! 

 

Essai vidéo - Porsche Boxster 718 : se mettre en 4

Séduisant sur le papier, on peut quand même s’interroger sur l’agrément de ce nouveau Boxster et surtout sur sa sonorité. Soyons francs, ce n’est pas mal du tout. Le 4 cylindres dispose, suivant les régimes, d’une large palette de son, notamment avec l’échappement sport. Le boxer émet donc un bruit sympathique proche de celui de certaines Subaru, ce qui n’est pas vraiment une surprise sachant qu’il s’agit de la même architecture. La principale différence provient des phases de rétrogradage avec des crépitements ô combien plaisants. Malgré toutes ces qualités, on regrette tout de même les 6 cylindres. Le 4 cylindres manque légèrement d’âme. Au niveau des sensations, je vous rassure, elles sont toujours au rendez-vous. Grâce au turbo, qui ne souffre d’aucune inertie, le couple maximum est atteint dès 1 700 tr/min et ce sur une large plage allant jusqu’à plus de 4 000 tr/min, début du régime du couple maximum sur les versions atmosphériques. À l’usage, il en ressort que le Boxster gagne en agrément au quotidien. En conséquence, les accélérations sont encore plus radicales même si elles vous collent moins au siège en raison d’une plus grande linéarité. Le Boxster gagne toutefois une vivacité, jusque-là inconnue. Pas de changement en revanche au niveau de l’excellence de la boîte de vitesses PDK, faisant toujours preuve de réactivité et aussi de polyvalence.

 

Essai vidéo - Porsche Boxster 718 : se mettre en 4

À dépenser quelques milliers d'euros supplémentaires, nous vous conseillons de craquer pour la Pack Sport Chrono avec le nouveau sélecteur de mode au volant. Comme sur les Ferrari, il vous permet de choisir entre 4 modes (Normal, Sport, Sport + et Individual) et vous gratifie même d’un boost de 20 secondes en appuyant sur le bouton en son centre. En matière de consommation, Porsche annonce une diminution de 1 l/100 km mais il est bien difficile d’être raisonnable surtout sur les magnifiques routes corses. Résultat : nous avons enregistré une moyenne de 16 l/100 km ! Heureusement, la baisse du malus de près de 4 000 € permettra de faire quelques pleins supplémentaires.

 

Essai vidéo - Porsche Boxster 718 : se mettre en 4

Mais un Boxster, ce n’est pas qu’un moteur, c’est aussi un comportement exceptionnel et cette nouvelle génération ne déroge pas à la règle. Avec une excellente répartition des masses (54 % à l’AR et 46 % à l’AV) et un centre de gravité très bas grâce au moteur à plat, le Boxster est littéralement rivé à la route. Toutefois il est désormais possible de faire glisser plus facilement le train arrière, ce qui renforce le plaisir de conduite. À cela s’ajoute une direction encore plus directe de 10 % et surtout, un freinage exemplaire en termes de puissance mais également d’endurance. Inutile d’opter pour le freinage carbone-céramique sauf si vous faites régulièrement de la piste. Très sain au naturel, il peut s'agrémenter des dernières nouveautés en la matière, comme la suspension PASM rabaissée de 20 mm en option. Le dernier progrès concerne le confort. Sans être une limousine, le Boxster propose un amortissement tout à fait convaincant avec un excellent compromis entre confort et dynamisme. Aucun souci pour envisager de longs trajets. Il arrive donc à marier performance, efficacité et confort. En clair, ce nouveau Boxster n’a plus grand-chose à envier à sa grande sœur, la 911.

Portfolio (36 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Porsche 718 Boxster

Commentaires (149)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

c'est une hérésie de passer de 6 à 4 cylindres!

on aurait pu penser que la suppression de 2 cylindres allaient faire un peu baisser la note... et bien non!

Par

Le Kompte n' y est pas, retirer deux cylindres sur six doit apporter une ..remise de 33 % ..

Par

Les derniers Boxster 6 cylindres vont devenir de sacré collectors !

Dommage franchement de retrouver un 4 cylindres sur une voiture aussi chère.

D'autant que la conso normalisée est en baisse, mais qu'en est-il dans la réalité ?

Par

"À noter que les modèles pourvus de la boîte PDK héritent d’un bouton implanté sur le volant, un peu à la manière d’un manettino de chez Ferrari…"

C'est une blague ? ce serait pas mal de vous informer un minimum des autos que vous avez dans les mains avant d'écrire n'importe quoi... ce "bouton" fait partie de l'option "pack sport chrono", et est aussi bien disponible avec la boite de vitesses manuelles que la PDK...

Par

En réponse à moulache

Le Kompte n' y est pas, retirer deux cylindres sur six doit apporter une ..remise de 33 % ..

Tu as déjà ecrit 2 fois ce même commentaire sur les précédents articles, ça en devient ennuyant.

Remarque je peux comprendre ta frustration puisque tes marques fétiches tel que Rîno ou autres n'arriveront jamais à faire même un peu d'ombre à une grande marque comme Porsche.

Par

Porsche n'est pas comme ta Dacia, c'est une marque qui s'adresse seulement à une catégorie de personnes qui veulent se faire plaisir avec des moyens, ils ne vont en aucun cas faire des rabais...

Par

"En conséquence, les accélérations sont encore plus radicales même si elles vous collent moins au siège en raison d’une plus grande linéarité."

Il y a une incoherence dans cette phrase ou les termes sont mal choisi.

Dans tous les cas ce 4cylindres n'apporte pas l'émotion mécanique du 6 même si il pousse plus fort

Par

@doc "Remarque je peux comprendre ta frustration puisque tes marques fétiches tel que Rîno ou autres n'arriveront jamais à faire même un peu d'ombre à une grande marque comme Porsche."

C 'est déjà fait, regarde la fiabilité Komparée de morsche dans le top three dernier du CRI en regard de l' exZellence RENAULT ..!!

http://www.reliabilityindex.com/manufacturer

Par

@doc En même temps je reKOnnais qu' il fait moins balourd que la 911 ..!!

Par

En réponse à moulache

@doc En même temps je reKOnnais qu' il fait moins balourd que la 911 ..!!

C'est déjà un pas en avant vers la raison.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire