Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Toyota met en pause l'usine française de Valenciennes

Dans Economie / Politique / Marché

Toyota met en pause l'usine française de Valenciennes

Les problèmes à la frontière britannique et l'arrêt des liaisons entre le Royaume-Uni et l'Europe ont contraint Toyota à fermer temporairement ses deux usines britanniques et celle de Valenciennes.

L'usine française de Toyota, du côté de Valenciennes, vit peut-être ses dernières heures d'activité en 2020. Le constructeur japonais a confirmé hier à l'AFP que l'arrêt des liaisons entre Europe et Royaume-Uni sur fond de nouvelle souche du virus Covid allait créer une rupture de stock des pièces détachées pour produire des véhicules.

"Au vu des pénuries de pièces attendues dues aux retards de transport et à la nature incertaine de la durée de fermeture des frontières pour les activités logistiques, Toyota Motor Europe, siège européen de Toyota, a décidé de procéder à un arrêt contrôlé de ses activités de production pour son site français (Toyota Motor Manufacturing France) et ses deux sites anglais (Toyota Motor Manufacturing UK)".

Ce matin, il restait selon Toyota environ 7 heures de production avant que le stock ne s'épuise, théoriquement en début d'après-midi. Puisque l'usine devait s'arrêter, de toute façon, le 24 décembre pour les fêtes, il semble clair que l'on approche là de la fin d'année pour les lignes de Onnaing, du côté de Valenciennes, où est notamment produite la Yaris, et où sera assemblée la Yaris Cross.

La direction de Toyota a toutefois affirmé qu'elle espérait pouvoir relancer la production dès le 28 décembre. Si, évidemment, les problèmes d'approvisionnement (liés à la fois au Covid et au Brexit) sont réglés.

SPONSORISE

Actualité Toyota

Toute l'actualité

Forum Toyota

Commentaires (24)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est ca de tourner en (quasi) flux tendu avec 0 stock.

Un grain de sable et toute la machine s'arrête.

L'industrie automobile, grand consommateur des "routiers" (ou plutôt esclaves) des pays de l'est dans leurs 3.5t pour contourner toutes les réglementations sur les restrictions de circulation et les temps de conduite ...

Par

"...Toyota a toutefois affirmé qu'elle espérait..."

Fa Bu Leux

Par

Ce qui est plutôt incroyable, c'est qu'il n'est pas anticipé.

Pour tout ce qui vient de GB, on a chez nous 1 à 1,5 mois de stock en prévision du Brexit et des problèmes d'approvisionnement afférents.

Donc, que les camions soient temporairement bloqués à la frontière quelques jours ne changent rien à la production.

Bizarre, bizarre...

Par

En réponse à Aznog

C'est ca de tourner en (quasi) flux tendu avec 0 stock.

Un grain de sable et toute la machine s'arrête.

L'industrie automobile, grand consommateur des "routiers" (ou plutôt esclaves) des pays de l'est dans leurs 3.5t pour contourner toutes les réglementations sur les restrictions de circulation et les temps de conduite ...

En même temps, c'est une voiture très récente, ils ont déjà augmenté le prix le mois dernier... c'était pas forcément facile d'avoir des stocks à moins de décaler la date de mise en vente, ce qui n'aurait pas été moins pénalisant que quelques jours de congés forcés.

Puis c'est pas avec des 3.5 tonnes qu'on fait des économies sur le salaire du routier, quand on achète de gros volumes :ptèdr:

Par

En réponse à W A V E

En même temps, c'est une voiture très récente, ils ont déjà augmenté le prix le mois dernier... c'était pas forcément facile d'avoir des stocks à moins de décaler la date de mise en vente, ce qui n'aurait pas été moins pénalisant que quelques jours de congés forcés.

Puis c'est pas avec des 3.5 tonnes qu'on fait des économies sur le salaire du routier, quand on achète de gros volumes :ptèdr:

Et si j'ai bossé chez un gros sous traitant de l'industrie automobile et je confirme que tous les constructeurs sont a des stock mini, c'est du flux tendu entre les fournisseurs et les clients. Les petits camions Roumains de 3.5 T venait par dizaine tous les jours pour embarquer une palette ou deux, les semi-remorques "des pays de l'Est pour la plus part" suivait un planning de livraison prédéfini, et ne faisait pas les extra. Se mode de fonctionnement c'est de plus en plus développé depuis une dizaine d'années, les entreprises n'ont plus de stock, même pour leur propre SAV il n'y a plus de pièces de rechange en réserve.

Par

Les petits camions Roumains de 3.5 T....oui reconnaissant a cette bache grise -) a voir plaques ...de +en+

Par

Et les usines "françaises" de nos constructeurs à l'étranger ? Pas d'article ? Il ne faut pas dire au brave français d'où vient sa voiture c'est ça ?

Par

En réponse à parlons-en

"...Toyota a toutefois affirmé qu'elle espérait..."

Fa Bu Leux

Les constructeurs français espèrent des clients, eux, pour leurs hybrides à 40 000 euros...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire