Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Volkswagen accusé de mille deux cents décès prématurés en Europe

Volkswagen accusé de mille deux cents décès prématurés en Europe

Le feuilleton du « dieselgate » suite mais certainement pas fin. Une saga à la longévité assurée au moins autant que les « feux de l’amour » sauf qu’ici nous sommes enveloppées par une « fumée de la haine » qui cerne les constructeurs automobiles. Ces derniers sont coupables de jouer sur les valeurs de leurs émissions polluantes tout en contournant une procédure d’homologation par ailleurs opaque. L’affaire n’est pas seulement un thème de tromperie sur la qualité. C’est aussi un scandale de santé publique.

Et c’est sur ce point que Volkswagen, blason par qui le scandale est arrivé, est sur la sellette dans notre vieille Europe. Pendant que, de l’autre côté de l’Atlantique, on s’occupe vraiment à indemniser le client de la marque. Une démarche sans doute trop terre à terre pour un Vieux continent aux valeurs plus nobles que de s’abaisser à compatir sur le sort de ses citoyens. Il y a des causes plus hautes que leurs portefeuilles. Leur santé par exemple.

Du coup, on ne parlera pas d’indemnisations mais d’un formidable calcul effectué notamment par le Massachusetts Institute of Technology (MIT). Les universités d'Harvard et d'Hasselt en Belgique sont aussi sur le coup. Voici le procédé : les chercheurs se sont penchés sur l'impact des 2,6 millions de véhicules incriminés vendus entre 2008 et 2015 en Allemagne sous les différentes marques du groupe (VW, Audi, Skoda, Seat). Ils ont utilisé les chiffres d'émissions des Volkswagen telles que mesurées par l'Autorité fédérale allemande des transports. Ils ont ensuite pris en compte les comportements de conduite en Allemagne, les kilométrages moyens, les zones les plus fréquentées, ainsi que des données atmosphériques. Ces éléments ont abouti à une carte des particules et de l'ozone, que l'équipe a ensuite recoupée avec des données démographiques.

Une gageure qui donne des résultats qui font peur : mille deux cents décès prématurés sont à déplorer en Europe pour les seuls véhicules truqués vendus en Allemagne. Ces décès prématurés concernent à hauteur de 40 % l'Allemagne (500 morts), mais aussi les pays voisins, notamment la Pologne (160), la France (84) et la République tchèque (72).

Une situation qui signifie aussi un coût d'environ 1,9 md d'euros en dépenses de santé et pertes de revenus. Mais, insiste l'étude, si Volkswagen remplaçait d'ici fin 2017 tous les véhicules allemands touchés par des véhicules respectant les normes européennes, il pourrait éviter 2 600 décès prématurés supplémentaires, soit 4,1 mds d'euros de coûts sanitaires.

Face à cette charge scientifique, Volkswagen conteste et précise qu’il y a de nombreuses études qui prouvent que ses véhicules s'en tirent aussi bien, voire dans certains cas, mieux que la concurrence. Message reçu par les chercheurs qui ont annoncé leur intention d'élargir leurs travaux à l'impact sanitaire des moteurs diesel toutes marques confondues, en Europe. Suite au prochain numéro.

Commentaires (69)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ils faut que les morts déposent plainte.

Par

En réponse à fredgranturismo

Commentaire supprimé.

Comme toi mon grand, mais toi en plus tu ne sers à rien. :fleur::fleur:

Par

En réponse à fredgranturismo

Commentaire supprimé.

À non moi je sers à te remettre les pieds sur terre.

Par

N importe quoi.....VW a les meilleurs resultats en conditions reelles.

et quand on voit que trump en a rien a faire de l ecologie......

Par

En réponse à GrolfTaudi

Commentaire supprimé.

Continue a respirer la pollution de ta renault dacia avec ton QI de mouche

Par

En réponse à Entouteobjectivité

Commentaire supprimé.

T'as raison surtout Renault qui pollue plus et en plus sans logiciels

Par

Je me demande quand la sentence va tomber sur Renault ca urge parce que se jeter sur un constructeur qui a truqué mais qui pollue moins c'est quand même dégueulasse.

Par

En réponse à jmr51000

Je me demande quand la sentence va tomber sur Renault ca urge parce que se jeter sur un constructeur qui a truqué mais qui pollue moins c'est quand même dégueulasse.

ouais mais vw vend plus et "l'histoire" a commencer avec eux...c'est certainement pour ça...

Par

En réponse à moulache

Commentaire supprimé.

Article de septembre 2016, on le sait déjà, est que tu veux que l'on ressorte les défauts des voitures Françaises des 20 dernières années parce que la VAG est un enfant de cœur

Par

En réponse à jmr51000

Article de septembre 2016, on le sait déjà, est que tu veux que l'on ressorte les défauts des voitures Françaises des 20 dernières années parce que la VAG est un enfant de cœur

Et encore je dis les 20 dernières années je peut remonter plus haut si tu veux !!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire