Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Volkswagen : la mauvaise nouvelle le dimanche, les bonnes le lundi

Dans Economie / Politique / Social

Florent Ferrière

Le groupe Volkswagen organise ce lundi une grande conférence dédiée à sa stratégie d'électrification. Mais avant cela, la maison mère a annoncé hier un plan de suppression d'emplois.

Volkswagen : la mauvaise nouvelle le dimanche, les bonnes le lundi

En ce 15 mars, le groupe Volkswagen va faire parler de lui. Il organise la première édition du "Power Day", une conférence de presse, forcément digitale cette année. VW n'a pas donné de détail, mais on comprend aisément qu'il va être question de la stratégie d'électrification du groupe. L'événement fait fortement penser au Battery Day de Tesla, une conférence dédiée aux avancées techniques du constructeur.

Ainsi, même les conférences de presse passent au green washing ! Car, depuis plusieurs années, le groupe Volkswagen proposait déjà une conférence de presse au cours de la deuxième moitié de mars, pour parler chiffres et projets. Un rendez-vous qui est donc repeint en vert cette année !

Le Power Day devrait regorger d'annonces, des annonces qui montreront que Volkswagen est bien lancé pour rattraper son retard sur Tesla et surtout pour rapidement le devancer. On espère ainsi en savoir plus sur les projets et les calendriers, ainsi que sur l'aspect technique, du développement de bases et moteurs à l'approvisionnement en batteries. Autant d'infos qui devraient être présentées comme des bonnes nouvelles.

Elles tomberont juste après une bien mauvaise. Dimanche, en fin de journée, Volkswagen a en effet officialisé un plan de suppression d'emplois. L'allemand n'a pas annoncé un nombre précis de postes en moins, parlant d’un accord avec le comité d’entreprise sur "un ensemble complet de mesures de régulation par l’âge" de sa masse salariale. Il y aurait ainsi des départs en retraite anticipée et des départs dans le cadre d'une cessation progressive d'activité. 5 000 postes pourraient être concernés d'ici 2023. Un média allemand indique que cela ne toucherait que l'Allemagne.

Le timing peut surprendre. Peut-être fallait-il d'abord glisser la mauvaise nouvelle pour mieux la chasser avec les annonces du Power Day. Mais les deux infos sont forcément liées. Les départs doivent engendrer des économies pour financer la marche forcée vers l'électrique.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Gunnar Killan, directeur des ressources humaines, a expliqué dans un communiqué : "Grâce à notre haut niveau d’investissement dans l’expansion de l’électromobilité et de la numérisation, Volkswagen a pu s’établir comme pionnier du changement automobile. Nous voulons maintenant renforcer notre position de force. Cela nécessitera la poursuite d’une gestion stricte des coûts afin de financer les investissements nécessaires à l’avenir. Pour lui, les économies apportent "la bonne réponse à cette question".

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Volkswagen

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire