Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

2. Volvo V60 - Sur la route : confort et impressions de conduite

Essai longue durée - 3 000 km en Volvo V60 : sus aux SUV, vive le break !

Sur le papier, traverser l’Europe n’a plus rien d’aventureux de nos jours. En pratique, ce 4 roadtrip en direction de la Suède a été riche en péripéties. La première étape entre Paris et Brême aura été une formalité pour ma V60 dont le terrain de prédilection est l’autoroute. Pourquoi ? Premièrement pour son aérodynamique. C’est un break, elle oppose donc moins de résistance à l’air et consomme moins qu’une berline traditionnelle ou un SUV. Ensuite elle est équipée d’un bon gros diesel des familles, un 4 cylindres diesel de 190 ch, aussi sobre qu’un chameau à vitesse stabilisée. Ce mariage est consolidé par une boîte automatique à 8 rapports plutôt douce dans son fonctionnement.

La traversée du pont de l'Øresund qui relie le Danemark à la Suède restera l'un des plus beaux souvenirs de ce roadtrip.
La traversée du pont de l'Øresund qui relie le Danemark à la Suède restera l'un des plus beaux souvenirs de ce roadtrip.

 Toutefois ce n’est pas en empruntant les portions illimitées allemandes que nous aurons réalisé les meilleures consommations. Les rares fois où le trafic l’a permis, nous avons pu voir ce que le 4 cylindres avait dans le ventre. Malgré toute sa bonne volonté et son couple généreux (400 Nm), il n’a strictement rien de sportif. Les accélérations sont correctes mais pénalisées par son surpoids. Du coup, nous n’aurons pu atteindre les 200 km/h (191 km/h). Qu’importe puisque dès 2020, toutes les Volvo seront bridées à 180 km/h. Parmi le vaste choix de motorisations disponibles sous le capot, le D4 s’impose comme le plus polyvalent. D’une part car il est compatible avec la transmission intégrale et la boîte automatique et ensuite parce qu’il offre une consommation basse. Sachez enfin qu’une version hybride rechargeable essence T8 de 390 ch est aussi proposée.

L'autoroute est le terrain de prédilection de la V60, une sacrée voyageuse.
L'autoroute est le terrain de prédilection de la V60, une sacrée voyageuse.
La présence d'une transmission intégrale et de pneus hiver est fortement recommandée pour circuler dans le nord de l'Europe.
La présence d'une transmission intégrale et de pneus hiver est fortement recommandée pour circuler dans le nord de l'Europe.

Les près de 800 km qui relient Paris à Brême seraient passées comme une lettre à la poste si ma monture ne reposait pas sur d’énormes jantes de 19’’ chaussées de pneus taille basse. La traversée de l’Allemagne et de ses autoroutes, de piètre qualité, nous a permis de constater quelques remontées qui n’auraient pas eu lieu avec une monte plus petite. Toutefois on salue l’amortissement de grande qualité. Il est ici piloté et propose plusieurs modes (confort, sport, neutre, etc.). Il ne suffit pas d’offrir un bon amortissement pour faire d’une voiture un modèle « confortable ». Volvo l’a bien compris et dans sa démarche de la recherche du « bien être des occupants », le constructeur a soigné tous les paramètres. Comme par exemple, l’ergonomie des sièges, le moelleux de l’assise et l’amplitude des réglages adaptée à toutes les morphologies. Il y a le confort phonique aussi. Le vitrage feuilleté et les gros joints de portière isolent parfaitement l’habitacle des bruits extérieurs.

Essai longue durée - 3 000 km en Volvo V60 : sus aux SUV, vive le break !
Essai longue durée - 3 000 km en Volvo V60 : sus aux SUV, vive le break !

 Avec son empattement long et ses 4, 76 m de long, la V60 s'avère moins à l'aise en ville.

La seconde partie de notre voyage nous emmène de Brême à Copenhague. La physionomie du parcours est à peu de chose près la même, 100% d’autoroute, hormis la qualité du revêtement. Une fois franchie la frontière qui sépare l’Allemagne du Danemark, notre vitesse moyenne chute aussi vite que le mercure du thermomètre car ici il n’y a plus de portions illimitées.

Essai longue durée - 3 000 km en Volvo V60 : sus aux SUV, vive le break !
Essai longue durée - 3 000 km en Volvo V60 : sus aux SUV, vive le break !

 Sur les réseaux secondaires, rien ne l'arrête et encore moins la neige comme ici dans la forêt de Eksjo, au nord de Stockholm.

Les paysages scandinaves commencent à se dessiner au fur et à mesure. Des lacs et de grandes étendues verdoyantes entourent le ruban d’asphalte qui trace notre chemin. J’en profite pour tester le système de conduite semi-autonome de niveau 2. Ce dernier gère l’accélération, le freinage et le maintien dans la voie. Il conserve également les distances de sécurité avec les véhicules qui précèdent. Eh bien ce système fonctionne extrêmement bien ! Si bien qu’il génère tout l’inverse de l’effet recherché : l’endormissement. Laisser la main à la voiture dans ce genre de situation, comme l’autoroute où la lassitude se fait sentir, provoque l’endormissement. Heureusement, le système vous rappelle à l’ordre si vous n’effectuez pas un mouvement sur la direction et l’alerte de somnolence veille au grain. Les lumières de la capitale Danoise scintillent au loin dans la nuit. Il est seulement 15h45. Nous sommes bel et bien dans le nord de l’Europe. Copenhague s’est déjà habillée aux couleurs de Noël, notre convoi de Volvo sillonne dans la capitale jusqu’à notre étape du soir.

Essai longue durée - 3 000 km en Volvo V60 : sus aux SUV, vive le break !
Essai longue durée - 3 000 km en Volvo V60 : sus aux SUV, vive le break !

 Essai longue durée - 3 000 km en Volvo V60 : sus aux SUV, vive le break !

 Après plus de 3 000 km, la V60 porte les stigmates de la conduite sur neige.

Le lendemain matin, au 3 jour de notre voyage, le mercure est passé dans le négatif et nos voitures sont pratiquement emprisonnées par la glace. Aujourd’hui encore nous changeons de pays, mais cette fois-ci en empruntant l’un des plus beaux ouvrages du génie civil : le pont de l'Øresund qui relie le Danemark à la Suède par-dessus la mer Baltique. Nos premiers tours de roues en Suède nous emmènent vers Malmö, patrie du talentueux Zlatan Ibrahimovic. Après quelques minutes de recueillement devant sa statue fraîchement dégradée par des fans en colère, nous prenons la direction d’Ekjso. A partir de ce moment un nouvel univers se dessine. Celui de la Suède façon carte postale avec une épaisse couche de neige et des sapins à perte de vue, sans oublier la présence d’un radar tous les 5 kilomètres ! C’est à ce moment précis que j’apprécie la présence d’une transmission intégrale et de 4 pneus hiver. La V60 motrice sur la neige sans montrer le moindre signe de faiblesse jusqu’à notre destination du jour, Eksjo, une jolie commune nichée au milieu de nulle part.

Confort, sécurité et polyvalence sont les maîtres mots pour qualifier la conduite de cette V60.
Confort, sécurité et polyvalence sont les maîtres mots pour qualifier la conduite de cette V60.

4e jour, ce soir nous rejoignons Stockholm, mais avant il faudra emprunter plusieurs centaines de kilomètres de nationales et de départementales. Une formalité pour mon break. J’en profite d’ailleurs pour tester les différents modes de la suspension pilotée qui n’apportent que très peu de valeur ajoutée à la physionomie de conduite. Le 4 cylindres ronronne tranquillement à 80 km/h, ce qui me permet d’atteindre la plus basse consommation moyenne de notre voyage, soit 6,6 l/100 km. Les rares portions déneigées nous ont permis de tester le caractère dynamique de la suédoise, volontairement laissé de côté par la marque. La V60 est une voiture lourde (1 700 kg) à l’empattement long, ce qui réduit naturellement son agilité. Elle met l’accent sur le confort et se prête davantage à la conduite d’un bon père de famille. L’arrivée dans la capitale suédoise s’effectue à notre grande surprise dans les meilleures conditions. Le trafic est quasi nul. Sûrement parce que depuis 2015 un péage urbain totalement automatisé a été mis en place pour pénétrer dans Stockholm. Une fois stationnés devant notre hôtel, nous sommes aussi surpris par la grande quantité de places libres. La réceptionniste nous déconseille fortement de garer nos voitures sur ces places publiques facturées 80 € la nuit. En bonne commerçante, cette dernière nous ouvre les portes de son garage pour la moitié du prix.

Essai longue durée - 3 000 km en Volvo V60 : sus aux SUV, vive le break !
Essai longue durée - 3 000 km en Volvo V60 : sus aux SUV, vive le break !

Quelques souvenirs de Stockholm illuminée au couleurs de Noël.

Après une nuit animée et néanmoins culturelle au Café Opéra, le plus ancien night-club de Stockholm, le réveil est difficile en ce 5e jour. L’équipe se réunit pour prendre la direction de Tallberg, le point le plus septentrional de notre voyage. Curieusement le matin le trafic n’est absolument pas le même dans Stockholm. Et dans les bouchons, la V60 s’avère moins à l’aise. La boîte automatique souffre de lenteurs dans les phases de réaccélération, comme dans un embouteillage par exemple. A la longue, ceci pénalise la conduite urbaine. Nous quittons le tumulte de Stockholm en direction du nord où la neige et le froid se sont installés durablement. Le mercure indique -11°C et la route est recouverte d’une épaisse couche de neige. Le soleil est de la partie, les paysages sont somptueux et dans les 14 haut-parleurs (!) de l’excellente sono Harmann Kardon (650 watts), Barry White laisse la musique jouer. Nous mettons le cap sur Trollhattan pour une petite infidélité à Volvo : nous partons nous recueillir dans le musée Saab, feu la seconde marque suédoise dont vous aurez le détail dans un article dédié.

La consommation moyenne de cette version D4 de 190 ch a atteint 6,9l/100 km durant notre roadtrip de 3 000 km.
La consommation moyenne de cette version D4 de 190 ch a atteint 6,9l/100 km durant notre roadtrip de 3 000 km.

Quelques heures plus tard, l’heure est venue de réaliser le dernier tronçon de notre roadtrip en direction de Göteborg, le fief de Volvo et de tirer un bilan sur les consommations globales de la V60 D4. La consommation moyenne durant le roadtrip s’est établie à 6,9 l/100 km. Un très bon score qui en fait la plus sobre de notre convoi.

Portfolio (59 photos)

En savoir plus sur : Volvo V60 (2e Generation)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (20)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Visiblement les journaleux de Cara ont bien bien aimé. Ça me fait penser a une vidéo comparative d'il y a 3 ou 4 ans entre l'Audi A6 Allroad et les SUV Q5 et BMW X3. Sans surprise l'A6 faisait tout aussi bien que le Q5, à la reserve près que l'empattement est + long sur le break que sur les 2 SUV, ca peut donc toucher un peu plus tôt mais sinon là où passaient les 2 SUV l'Allroad suivait sans problème... et leur mettait une tôle sur route notamment au test d'évitement (de l'élan).

Ceci étant une Allroad mesure plus de 4.95 m, tout comme cette V60 est largement plus longue que le XC60 ce qui est forcément pénalisant pour se garer. Et la hauteur utile du coffre n'est pas la même. Pour avoir eu 4 breaks (Fiat Marea SW, Alfa 159 SW, Mercedes Classe R, Jaguar XF SB) je reconnais que c'est parfois pénalisant. Mais à conduire tous les jours c'est quasi aussi dynamique que la berline équivalente. Tout dépend ce que l'on souhaite privilégier.

Par

Un bel essai complet qui permet de voir les défauts et qualités d'un véhicule. Ici, une très bonne voiture au prix élevé comme ce genre de véhicule a toujours été . Bien réussi et à choisir en version hybride ou essence pour pouvoir circuler partout en Europe . Un digne héritier des 240 et 760 et autre prédécesseurs.

Par

Bon bin pas la meilleure des caisses, mais confortable et dotée d'une vraie personnalité.

Par contre je note une fois de plus des plaintes à propos du système multimédia. Je suspecte que ça sera pas la dernière fois. Allez je m'offre un instant Gignac mais... comme Renault ! Le R-Link de Renault est aussi décrié pour son ergonomie souvent jugée meh/20.

Pourquoi je parle de Renault ? En fait un truc con, mais le système Volvo et le R-Link sont tous les 2 basés sur Android. Je me demande si c'est pas ça le coeur du problème : Android pour les voitures serait de la merde ?

A étudier.

Par

En réponse à Moukeaf

Bon bin pas la meilleure des caisses, mais confortable et dotée d'une vraie personnalité.

Par contre je note une fois de plus des plaintes à propos du système multimédia. Je suspecte que ça sera pas la dernière fois. Allez je m'offre un instant Gignac mais... comme Renault ! Le R-Link de Renault est aussi décrié pour son ergonomie souvent jugée meh/20.

Pourquoi je parle de Renault ? En fait un truc con, mais le système Volvo et le R-Link sont tous les 2 basés sur Android. Je me demande si c'est pas ça le coeur du problème : Android pour les voitures serait de la merde ?

A étudier.

Le système embarqué "Volvo" est ici critiqué négativement par un second journaliste appartenant au même groupe de journalistes... Cela n'en fait pas une "généralité"... Parce que d'autres "critiques", ailleurs, sont elles positives...

Je ne dispose pas de ce système dans ma V60 d'ancienne génération... Je n'ai pu l'utiliser à plusieurs reprises que lors d'essais à la concession... Ce qui est sûr, c'est que l'écran est de grande qualité, avec une définition d'image très belle... Le système s'utilise comme un "I-Pad" et est très fluide... Rien à voir sur le plan "qualitatif" avec un système "Renault", que j'ai pu essayer l'été passé dans un "Grand Scénic"...!

Il est clair qu'un tel système demande de l'accoutumance...comme pour tout système complexe... Et contrairement à ce qu'a fait Mr. Pagès avec son XC40, un tel système ne s'étudie pas et ne se "paramètre" pas une fois démarré... et en roulant...! Il faut également savoir ce que l'on veut... : Les clients, et certains journalistes, ne jurent que par de tels systèmes embarqués... Après, ils sont critiqués pour leurs "complexités"...!?! Faut savoir, à la fin...!

Je serais, par contre, très intéressé ici d'avoir l'avis de réels possesseurs de nouvelles Volvo avec ce système...

Pour le reste, je note que cette S/V60 est une "grande routière" très confortable, très qualitative, très sûre et pratique... Un peu plus "sportive", il faut la finition "R-Design" (avec des moteurs "ad hoc")... "Sportive" réellement, il reste la "T8 Polestar"...

Par

En réponse à ALEA JACTA EST

Le système embarqué "Volvo" est ici critiqué négativement par un second journaliste appartenant au même groupe de journalistes... Cela n'en fait pas une "généralité"... Parce que d'autres "critiques", ailleurs, sont elles positives...

Je ne dispose pas de ce système dans ma V60 d'ancienne génération... Je n'ai pu l'utiliser à plusieurs reprises que lors d'essais à la concession... Ce qui est sûr, c'est que l'écran est de grande qualité, avec une définition d'image très belle... Le système s'utilise comme un "I-Pad" et est très fluide... Rien à voir sur le plan "qualitatif" avec un système "Renault", que j'ai pu essayer l'été passé dans un "Grand Scénic"...!

Il est clair qu'un tel système demande de l'accoutumance...comme pour tout système complexe... Et contrairement à ce qu'a fait Mr. Pagès avec son XC40, un tel système ne s'étudie pas et ne se "paramètre" pas une fois démarré... et en roulant...! Il faut également savoir ce que l'on veut... : Les clients, et certains journalistes, ne jurent que par de tels systèmes embarqués... Après, ils sont critiqués pour leurs "complexités"...!?! Faut savoir, à la fin...!

Je serais, par contre, très intéressé ici d'avoir l'avis de réels possesseurs de nouvelles Volvo avec ce système...

Pour le reste, je note que cette S/V60 est une "grande routière" très confortable, très qualitative, très sûre et pratique... Un peu plus "sportive", il faut la finition "R-Design" (avec des moteurs "ad hoc")... "Sportive" réellement, il reste la "T8 Polestar"...

Ouais enfin moi ce que je vois là c'est menus à gogo, des détails à la con (le coup du Apple Car Play sur la moitié de la tablette ? Sérieusement ?)

Et puis ne confonds pas complexe et compliqué. Une boite double embrayage est un système complexe, pourtant ça n'a rien de compliqué à utiliser. Là c'est pareil : y'a des sciences et des règles d'ergonomies qui doivent être étudiées qui rendent ce genre de soft, malgré leur complexité, simple à utiliser.

Et là de ce que je vois à chaque essai sur les systèmes Volvo, ça m'a l'air inutilement compliqué. Bon après faut admettre... Le tout tactile c'est déjà la mauvaise idée de base.

Par

En réponse à ALEA JACTA EST

Le système embarqué "Volvo" est ici critiqué négativement par un second journaliste appartenant au même groupe de journalistes... Cela n'en fait pas une "généralité"... Parce que d'autres "critiques", ailleurs, sont elles positives...

Je ne dispose pas de ce système dans ma V60 d'ancienne génération... Je n'ai pu l'utiliser à plusieurs reprises que lors d'essais à la concession... Ce qui est sûr, c'est que l'écran est de grande qualité, avec une définition d'image très belle... Le système s'utilise comme un "I-Pad" et est très fluide... Rien à voir sur le plan "qualitatif" avec un système "Renault", que j'ai pu essayer l'été passé dans un "Grand Scénic"...!

Il est clair qu'un tel système demande de l'accoutumance...comme pour tout système complexe... Et contrairement à ce qu'a fait Mr. Pagès avec son XC40, un tel système ne s'étudie pas et ne se "paramètre" pas une fois démarré... et en roulant...! Il faut également savoir ce que l'on veut... : Les clients, et certains journalistes, ne jurent que par de tels systèmes embarqués... Après, ils sont critiqués pour leurs "complexités"...!?! Faut savoir, à la fin...!

Je serais, par contre, très intéressé ici d'avoir l'avis de réels possesseurs de nouvelles Volvo avec ce système...

Pour le reste, je note que cette S/V60 est une "grande routière" très confortable, très qualitative, très sûre et pratique... Un peu plus "sportive", il faut la finition "R-Design" (avec des moteurs "ad hoc")... "Sportive" réellement, il reste la "T8 Polestar"...

Pout être utilisateur de cette V60 depuis un an, je confirme que le système multimédia est tout sauf intuitif. Par exemple : pour afficher un trajet GPS dans sa totalité, il faut aller à « autres trajets ». Pas évident, d’emblée. Et tout est du même acabit.

À tel point que je me suis demandé si ce n’était pas fait exprès pour en empêcher l’utilisation en roulant.

Un autre truc agaçant : la clef avec ses boutons sur le côté. Pas pratique du tout, une fois sur deux, on la prend à l’envers.

Par contre pour installer Volvo On Call ou la connexion Bluetooth, je n’ai pas rencontré de difficultés particulières.

Autre chose qui m’étonne, la moyenne de 6,9 l au cent. Faut vraiment taper pour y arriver. Sur la mienne, je suis à 5,7 l (80% route, 20% ville).

Par

En réponse à Pépé Boyington

Pout être utilisateur de cette V60 depuis un an, je confirme que le système multimédia est tout sauf intuitif. Par exemple : pour afficher un trajet GPS dans sa totalité, il faut aller à « autres trajets ». Pas évident, d’emblée. Et tout est du même acabit.

À tel point que je me suis demandé si ce n’était pas fait exprès pour en empêcher l’utilisation en roulant.

Un autre truc agaçant : la clef avec ses boutons sur le côté. Pas pratique du tout, une fois sur deux, on la prend à l’envers.

Par contre pour installer Volvo On Call ou la connexion Bluetooth, je n’ai pas rencontré de difficultés particulières.

Autre chose qui m’étonne, la moyenne de 6,9 l au cent. Faut vraiment taper pour y arriver. Sur la mienne, je suis à 5,7 l (80% route, 20% ville).

Merci de ces précisions... Effectivement, votre remarque sur le fait qu'il faille presque arrêter de rouler parfois est pertinente...car bien dans la "philosophie sécuritaire" de Volvo...:wink:

Ayant l'ancienne génération de V60 (en "Polestar"), et étant moi-même d'une "ancienne génération", je suis encore tjrs plus intéressé par la voiture elle-même, en tant que telle, que par ces nouveaux systèmes multi-médias embarqués...

Pour la consommation, vous prouvez bien qu'une utilisation "normale" fait encore bien baisser une consommation qui est déjà fort correcte... Ce que le journaliste ne dit pas, c'est effectivement comment et combien il s'est "fait

plaisir" avec la voiture, notamment en Allemagne... De même, si la voiture était fortement chargée...ou pas (Il a avoué avoir transporté bcp de matériels de l'équipe...)...

Pour en revenir au système multi-médias, je pense qu'il faille un temps d'adaptation et une habitude afin d'être à l'aise... Bcp d'autres journalistes spécialisés tiennent le discours contraire... Contrairement à vous, ils ont déjà eu des difficultés avec le "Bluetooth" et "Volvo On Call"....?!?

Pour la clef, vous n'avez pas de système "sans contact"...?? Sur la mienne, j'ai cela et je ne l'utilise que très peu...

Par

En réponse à Moukeaf

Ouais enfin moi ce que je vois là c'est menus à gogo, des détails à la con (le coup du Apple Car Play sur la moitié de la tablette ? Sérieusement ?)

Et puis ne confonds pas complexe et compliqué. Une boite double embrayage est un système complexe, pourtant ça n'a rien de compliqué à utiliser. Là c'est pareil : y'a des sciences et des règles d'ergonomies qui doivent être étudiées qui rendent ce genre de soft, malgré leur complexité, simple à utiliser.

Et là de ce que je vois à chaque essai sur les systèmes Volvo, ça m'a l'air inutilement compliqué. Bon après faut admettre... Le tout tactile c'est déjà la mauvaise idée de base.

Sans doute comme vous, je dois avouer être très réticent à ces nouveaux systèmes embarqués...! Je suis encore de l'"ancienne école" où, pour moi, une voiture c'est autre chose que cela...! Bcp me qualifieront d'"Has-Been", mais je parle moteur et chassis bien avant de parler de "softwares" embarqués... Quand j'ai acheté ma V60 "ancienne génération", je fus heureux de retrouver le même "environnement" que ma V40...tant les nouvelles générations me faisaient peur avec ces nouveaux "systèmes"...!

A ce sujet, je n'utilise pas non plus de "smartphone" - Mais bien un "Nokia" basique...- tant cela me "gonfle" ces instruments...

Par

En réponse à ALEA JACTA EST

Merci de ces précisions... Effectivement, votre remarque sur le fait qu'il faille presque arrêter de rouler parfois est pertinente...car bien dans la "philosophie sécuritaire" de Volvo...:wink:

Ayant l'ancienne génération de V60 (en "Polestar"), et étant moi-même d'une "ancienne génération", je suis encore tjrs plus intéressé par la voiture elle-même, en tant que telle, que par ces nouveaux systèmes multi-médias embarqués...

Pour la consommation, vous prouvez bien qu'une utilisation "normale" fait encore bien baisser une consommation qui est déjà fort correcte... Ce que le journaliste ne dit pas, c'est effectivement comment et combien il s'est "fait

plaisir" avec la voiture, notamment en Allemagne... De même, si la voiture était fortement chargée...ou pas (Il a avoué avoir transporté bcp de matériels de l'équipe...)...

Pour en revenir au système multi-médias, je pense qu'il faille un temps d'adaptation et une habitude afin d'être à l'aise... Bcp d'autres journalistes spécialisés tiennent le discours contraire... Contrairement à vous, ils ont déjà eu des difficultés avec le "Bluetooth" et "Volvo On Call"....?!?

Pour la clef, vous n'avez pas de système "sans contact"...?? Sur la mienne, j'ai cela et je ne l'utilise que très peu...

Non j'ai une clef lambda… J'ai vu aussi que lors de l'essai en Suède, le journaliste trouvait la boîte auto mal étagée.

Ça ne m'a pas frappé à l'accélération (mais je n'ai pas une grande expérience des BA). C'est un peu plus gênant en décélération. Pour pallier, je bascule en mode séquentiel au freinage pour retrouver le frein moteur d'une BM.

À part ça et pour finir sur une note positive, la V60 est vraiment à l'aise sur autoroute, c'est son domaine : confortable, stable en trajectoire, peu sensible au vent de travers et turbulences de sillage… Un plaisir à conduire.

Et quelle ligne !…

Par

En réponse à ALEA JACTA EST

Sans doute comme vous, je dois avouer être très réticent à ces nouveaux systèmes embarqués...! Je suis encore de l'"ancienne école" où, pour moi, une voiture c'est autre chose que cela...! Bcp me qualifieront d'"Has-Been", mais je parle moteur et chassis bien avant de parler de "softwares" embarqués... Quand j'ai acheté ma V60 "ancienne génération", je fus heureux de retrouver le même "environnement" que ma V40...tant les nouvelles générations me faisaient peur avec ces nouveaux "systèmes"...!

A ce sujet, je n'utilise pas non plus de "smartphone" - Mais bien un "Nokia" basique...- tant cela me "gonfle" ces instruments...

J'ai aucune réticence à ça. Si c'est bien fait (Ergonomique, performant, utile sans être intrusif) c'est très bien.

Sauf que les 3/4 du marché soit c'est de la merde niveau ergonomie, soit de la merde niveau performance.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire