Publi info

Voyage en Peugeot 205 : aux origines de la 208 (reportage)

Dans Rétro / Autres actu rétro

C’est lors du récent salon de Genève que Peugeot a dévoilé sa nouvelle 208, dernière descendante de la Série 2 (les citadines du lion). Pour marquer cet événement, nous avons effectué un retour dans le passé grâce à un voyage en 205.

Voyage en Peugeot 205 : aux origines de la 208 (reportage)

Tous les quadragénaires qui liront ces lignes ressentiront forcément une touche de nostalgie. La Peugeot 205 reste, en effet, LE modèle iconique des années 80. Développée par l’équipe du regretté Gérard Welter, la 205 demeure très importante pour la marque au lion car c’est elle qui l’a sauvé lorsqu’elle était dans une situation financière difficile après le rachat de Chrysler Europe et donc de Talbot.  Grâce à son succès, elle a indirectement contribué à la préservation du site de Poissy, alors en danger. Au-delà de cet aspect économique et financier, elle représente pour beaucoup un modèle mythique, en particulier certaines versions comme les 205 GTi, Rallye ou les T16, victorieuses en championnat du monde des rallyes et du Dakar aux mains de Ari Vatanen ou de Juha Kankkunen.

Les différentes versions de 205 sont prêtes à partir.
Les différentes versions de 205 sont prêtes à partir.

C’est donc avec une certaine émotion que nous avons sauté sur l’occasion de prendre ou reprendre le volant de cette 205. Parmi les différentes versions proposées, toutes dans un état exceptionnel, sorties des collections du musée de l’aventure Peugeot ou de collectionneurs privés, certaines ont retenu notre attention : ainsi, notre choix s’est porté sur une 205 Champion, une 205 Rallye et une 205 GTi 1.9 130 ch préparée par Gutmann.

La 205 Champion, un look de sportive mais un petite moteur de 55 ch.
La 205 Champion, un look de sportive mais un petite moteur de 55 ch.

Pour débuter ce périple, au départ de l’usine de Mulhouse, lieu de fabrication de la 205, nous démarrons modestement avec la 205 Champion, une série spéciale apparue en 1990, disponible uniquement en rouge et en 3 portes avec une seule motorisation, le 1124 cc de 55 ch.

Voyage en Peugeot 205 : aux origines de la 208 (reportage)

Badge « Champion » sur les portières et le volant, drapeaux à damier sur le montant arrière, bas de caisse et boucliers ton carrosserie, moquette rouge style GTi et sellerie spécifique, notre 205 a fière allure avec ses faux airs de sportive. Mais la réalité est tout autre. Il ne faut pas trop lui en demander et on se retrouve souvent à jouer du levier de vitesses à 4 rapports ( oui, on a oublié que cela a existé), notamment quand le relief devient accidenté. Mais soyons honnêtes, cette 205 ne ferait pas tache dans le paysage actuel des citadines. Pour se consoler, on profitera de la musique, pas celle du 4 cylindres mais celle de l’autoradio K7 livrée de série, ce qui était rare à l’époque.

La 205 Rallye est prête à s'inscrire dans une spéciale de rallye.
La 205 Rallye est prête à s'inscrire dans une spéciale de rallye.

Après cette mise en bouche, qui permet de nous remettre dans le bain, place maintenant à du sérieux avec la 205 Rallye. Modèle extrêmement prisé de la part des collectionneurs, la 205 Rallye est une version particulièrement dépouillée, animée par un 1.3 gavé par deux carburateurs double corps Weber développant 103 ch. Ajoutez à cela un poids réduit de seulement 790 kg, et vous obtenez des performances de premier plan avec une Vmax de 192 km/h et un 0 à 100 km/h abattu en 8,9s. A conduire, la légèreté se fait ressentir immédiatement.

Voyage en Peugeot 205 : aux origines de la 208 (reportage)
Voyage en Peugeot 205 : aux origines de la 208 (reportage)

Le quatre cylindres, particulièrement vaillant, ne demande qu’à monter dans les tours et flirter avec les 7 000 tr/min. Les accélérations sont franches avec un bruit très présent dans l’habitacle en raison de l’insonorisation réduite au minimum. Pas de doute, on est bien à bord d’une sportive et l’absence de direction assistée ne fait que renforcer cette impression. Dommage que notre modèle n’ait pas les freins à la hauteur de nos ambitions…

La 205 GTi préparée par Gutmann, une rareté.
La 205 GTi préparée par Gutmann, une rareté.

On termine par la cerise sur le gâteau : une 205 1.9 GTI 130 ch, déjà très recherchée par les amoureux de youngtimers, mais il ne s’agit pas de n’importe quelle version, celle-ci a été revue par le préparateur allemand Gutmann. Autant dire tout de suite un collector sachant que seulement 300 exemplaires ont été fabriqués. Sous le capot, le moteur d’origine est remplacé par celui de la 405 Mi16, qui développe 160 ch à 8 500 tr/min et un couple de 190 Nm disponible à 3 500 tr/min, lui permettant d’atteindre 220 km/h en vitesse de pointe. Cette 205 très spéciale hérite également d’un échappement retravaillé et d’un amortissement plus ferme.

Voyage en Peugeot 205 : aux origines de la 208 (reportage)
Voyage en Peugeot 205 : aux origines de la 208 (reportage)
Voyage en Peugeot 205 : aux origines de la 208 (reportage)

Extérieurement, difficile de faire la différence si ce n’est la présence d’un logo « 205 i16V » sur le hayon arrière. Dans l’habitacle, la grosse signature « Gutmann » apposée sur la planche de bord face au passager ne laisse pas planer le moindre doute. Autre indice : quelques touches de vert au niveau de l’instrumentation. Dès la mise en route, on sent bien que l’on n’est pas à bord d’une GTi Classique. La sonorité es plus grave mais surtout elle ne demande qu’à prendre des tours. Grâce à son couple, l’accélération est puissante, très loin d’être linéaire et surtout on est frappé que notre 205 réponde à tous les régimes : aucun trou, le moteur est plein tout le temps. Un pur bonheur. Impossible de rester sage. Dommage que notre périple soit aussi court. Un vrai coup de cœur.

Avant de repartir, nous effectuons quelques tours de roues à bord d’une 206, qui est la Peugeot la plus produite et la voiture française la plus vendue de tous les temps avec près de 9 millions d’exemplaires dans le monde. Commercialisée à partir de 1998, la 206 s’améliore énormément en termes de confort, d’insonorisation ou d’équipement. Malgré tout, la magie n’opère plus. La fin d’une époque en soi.

 Moins d'émotions donc dans les voitures modernes, espérons juste que la nouvelle 208 arrive à comber le meilleur de ces deux mondes.

Portfolio (18 photos)

En savoir plus sur : Peugeot 205

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (72)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Erreur funeste : il fallait prendre la CTi rouge pour rouler décapoté

Par

La nostalgie fonctionne toujours … mais il ne faut pas oublier les énormes progrès faits en terme de sécurité, d'insonorisation, d'équipement, de qualité de présentation ou de résistance à la corrosion au fil des générations. C'est valable pour la 205 comme pour d'autres.

Par contre il est bon de rappeler qu'une 205 équipée d'un modeste 1.1 est toujours capable de rendre de nombreux services car légère, facile à conduire … et fiable. Reste à en trouver une correctement conduite et entretenue durant toutes ces décennies !

Par

Whaou la Gutmann!

J'ai passé mon enfance dans des 205 et j'ai donc des bons souvenirs plein la tête de cette voiture.

Des traversées de la France pour aller en vacances dans le Sud depuis le Doubs, vitres ouvertes, poste K7 qui joue les Stones à fond.

Plus tard, ma première voiture a été une 206 HDi 70, que j'ai adoré, elle était toujours partante pour l'aventure !

Go Peugeot :bien:

Par

Ah la 205 ! tunnel de l a86 avec des retours de flammes :rs: c était le bon temps ! !

La nouvelle 208 ? Heuu oui mais nan.

Par

Gutmann :bien: :bien: :bien:

ja, ja, ja :oui:

Par

L'époque où on faisait des séries spéciales originales: la junior, la indiana et surtout la légère et sportive rallye.

Par

8.9 sec pour 103 ch.

Aujourd'hui à puissance égale c'est plutôt dans les 11 secondes

Par

En réponse à lgjui

8.9 sec pour 103 ch.

Aujourd'hui à puissance égale c'est plutôt dans les 11 secondes

voire 14 secondes :bah:

Par

Dommage de ne pas avoir consacré un petit encadré à la mythique 205 T16 de routes... :ml:

Par

En réponse à Emmanuel48

L'époque où on faisait des séries spéciales originales: la junior, la indiana et surtout la légère et sportive rallye.

Et ou surtout il y avait une vraie série Roland Garros :bien:

rien à voir avec les Roland Garros d'aujourd'hui :pfff:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire