Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Anniversaire - Renault Trafic, 40 ans de succès

Dans Rétro / Saga des marques

Successeur de la vénérable Estafette, le Renault Trafic fête ses 40 ans d’existence. A la clé, quelque deux millions d’unités vendues depuis sa naissance en septembre 1980 !

Le Renault Trafic a été lancé en septembre 1980. Pour l’Estafette, c’est alors l’heure de la retraite, après 23 ans de services.
Le Renault Trafic a été lancé en septembre 1980. Pour l’Estafette, c’est alors l’heure de la retraite, après 23 ans de services.

Avant était l’Estafette. La préhistoire en quelque sorte. Cabine avancée, moteur dans l’habitacle . Du bruit tout le temps, un confort très relatif, des performances d’une remarquable modestie. 32 chevaux sous le pied à ses débuts, 43 en fin de carrière… Mais la Renault Estafette a fait le boulot, de 1957 à 1980. Un peu plus de 500 000 exemplaires produits. Pour les artisans, les commerçants, les ambulanciers, les pompiers, les camping-caristes… et les gendarmes bien sûr.

En 1980, l’Estafette s’efface. Une révolution est en marche. Elle se nomme Renault Trafic. Un autre monde. Confort, performances, efficacité, le Trafic est un véhicule tout simplement moderne. Il adopte une silhouette très novatrice, et finalement toujours d’actualité ; les lignes tendues et la tendance tout au carré en moins.

Le premier Trafic peut être long ou court, bas ou rehaussé.
Le premier Trafic peut être long ou court, bas ou rehaussé.
Traction ou propulsion, tôlé ou vitré...
Traction ou propulsion, tôlé ou vitré...
De 800 à 1400 kg de charge utile.
De 800 à 1400 kg de charge utile.

 L’offre Trafic est d’emblée très large. Moteurs essence en nombre, et quelques Diesel, des cylindrées de 1,4 l à 2 litres pour les premiers, de 1,9 l à 2,5 l pour les seconds, des puissances s’étalant de 48 à 82 chevaux en essence et de 58 à 75 chevaux en Diesel. En fait, et pour la première fois, Renault a décidé d’adapter des éléments de grande série automobile dans un véhicule dédié aux professionnels. Ainsi, les éléments mécaniques sont issus des Renault 18 et 20. Mais la force du Renault Trafic, dès son lancement, est sa multiplicité : il sait s’adapter à toutes les exigences professionnelles. Traction ou propulsion, fourgon tôlé ou vitré, pick-up bâché, châssis-cabine, deux longueurs, deux hauteurs de pavillon, des PTAC allant de 2,1 à 3 tonnes, 800 kilos de charge utile au bas mot, 1400 kilos au sommet. Sur les traces de l’Estafette, il peut être aménagé, transformé, équipé, et roulera aux couleurs de la gendarmerie, de la police, de l’artisan, des ambulanciers ; et se fera même camping-car ou navette VIP.

Le Trafic a circulé sous toutes les couleurs. Il sera même le fourgon star des grandes entreprises françaises. Ici un "France Telécom" de 1984.
Le Trafic a circulé sous toutes les couleurs. Il sera même le fourgon star des grandes entreprises françaises. Ici un "France Telécom" de 1984.
Un carrossage très spécifique, dès son lancement. Une version navette pour Air France.
Un carrossage très spécifique, dès son lancement. Une version navette pour Air France.

 L'utilitaire se prête aux loisirs...
L'utilitaire se prête aux loisirs...
… avec tout l'équipement utile.
… avec tout l'équipement utile.
Une version de 1981.
Une version de 1981.

 Une première génération en scène durant 20 ans

Le confort est réel, et une nouvelle notion apparaît même, celle de l’agrément. Agrément de conduite, agrément d’usage et d’ergonomie. Bien sûr, au regard des modèles d’aujourd’hui, ce premier Trafic fait figure d’ancêtre. Il reste tout de même bruyant, la liaison à la route n’est pas des plus efficaces, le freinage peut réserver quelques mauvaises surprises.

Ce Renault Trafic de première génération connaît un succès quasi immédiat. Sa vie est même un long fleuve tranquille, enrichie de nouvelles fonctionnalités, de nouveautés bien pratiques, de systèmes de sécurité innovants. En 1985, Renault propose une version 4x4.

Une version 4x4, à pont arrière enclenchable, est lancée en 1985.
Une version 4x4, à pont arrière enclenchable, est lancée en 1985.

En 1986, le Trafic bénéficie du premier restylage de sa carrière. Ces versions sont reconnaissables à leur calandre verticale noire. En 1989, le Trafic reçoit de nouveau une mise à jour esthétique avec une nouvelle face avant adoptant une calandre inclinée dans le prolongement du capot. Cette dernière version va perdurer pendant plus de dix ans, le lancement de la seconde génération de Trafic ayant lieu à l’automne 2000, soit vingt ans après la commercialisation du premier Trafic.

Dès son lancement, le Trafic se démultiplie et offre un large potentiel de carrossage.
Dès son lancement, le Trafic se démultiplie et offre un large potentiel de carrossage.
Sous le capot de ce premier Trafic, quelques motorisations Diesel mais surtout beaucoup d’essence.
Sous le capot de ce premier Trafic, quelques motorisations Diesel mais surtout beaucoup d’essence.

 

Un poste de conduite d’une modernité totale... pour l'aube des années 80.
Un poste de conduite d’une modernité totale... pour l'aube des années 80.

Une deuxième génération née avec le siècle

Si la première génération du Trafic avait la lourde tâche de remplacer l’Estafette, la seconde se devait d’être aussi novatrice que la première. Par rapport au modèle d’origine, le Trafic de l’an 2000 offre une palette de versions moins importante, le constructeur se concentrant uniquement sur les fourgons et les planchers cabine, laissant le soin aux carrossiers de développer d'autres versions. La gamme se compose de fourgons tôlés et vitrés, en deux longueurs et deux hauteurs, donnant ainsi naissance à quatre carrosseries. La version plancher cabine est plus particulièrement destinée aux caisses frigo et autres fourgons spéciaux.

La deuxième génération du Trafic naît avec le siècle. Lancée en 2000, elle perdurera jusqu’en 2014.
La deuxième génération du Trafic naît avec le siècle. Lancée en 2000, elle perdurera jusqu’en 2014.

Cette seconde génération de Trafic profite d’un coup de crayon original avec son bossage si caractéristique au-dessus de la cabine de conduite. Il affiche un niveau de confort élevé avec la possibilité de disposer de vitres électriques, d’un système de navigation ou encore de la climatisation. Ajoutez à cela une conception des suspensions proches de celle d’une voiture, une planche de bord très ergonomique, et il devient alors facile de comprendre comment le Trafic a pu traverser plus d’une décennie sans souci majeur. Les principales modifications ont porté sur de légères retouches de la face avant (nouveaux phares et boucliers en 2006), de la planche de bord ainsi qu’une évolution des motorisations afin de répondre aux normes antipollution entrées en vigueur.

Une ligne reconnaissable avec ce bossage sur l'avant.
Une ligne reconnaissable avec ce bossage sur l'avant.
Tableau de bord moderne, confort général et agrément de conduite caractérisent ce Trafic 2.
Tableau de bord moderne, confort général et agrément de conduite caractérisent ce Trafic 2.

 A son lancement, la gamme se compose de quatre motorisations : une essence (2.0 l 120 ch) et trois turbo-diesels à injection directe (1.9 l 82 et 100 ch, 2.5 l 140 ch). En 2006, la gamme Diesel évolue avec un moteur unique, le 2.0 dCi, décliné en trois niveaux de puissance : 90, 115 et 146 ch. En 2012, Renault simplifie sa gamme et propose son Trafic uniquement en diesel 2.0 dCi 90 ou 115 ch. C’est cette année-là qu’il sera auréolé du titre de l’International Van of the Year, l’utilitaire de l’année.

Toujours en course… vers l’électrique

La troisième génération du Renault Trafic voit le jour en 2014 et poursuit actuellement sa carrière. Plus long, de 28 centimètres, il augmente ses capacités utilitaires. Avec les évolutions apportées au fil des ans, ce Trafic 3 entre dans l’ère de la technologie embarquée. De nouvelles notions font leur apparition. Grand confort à bord, véritable bureau mobile selon ses concepteurs, il adopte aussi toute une série d’aides à la conduite et se voit proposé avec une transmission automatique. Les déclinaisons sont multipliées, il existe 275 versions du Trafic, et il sait toujours se faire (très) grande voiture pour le transport de passagers, avec la version SpaceClass, confortable et spacieuse à souhait.

Quelque 2 millions d'exemplaires plus tard, le Trafic roule vers un avenir... plus électrique.
Quelque 2 millions d'exemplaires plus tard, le Trafic roule vers un avenir... plus électrique.

Au fil des décennies, le succès du Trafic ne se dément pas. A ce jour, depuis son lancement et à travers le monde, le Renault Trafic s’est vendu à quelque 2 millions d’exemplaires. En 2019, un peu plus de 100 000 véhicules ont été commercialisés dans plus de 50 pays à travers le monde. Demain, le Trafic évoluera encore et les versions électriques feront inévitablement l’actualité. Mais c’est une autre histoire et une nouvelle route… vers les 50 ans du Renault Trafic.

 

Portfolio (13 photos)

En savoir plus sur : Renault Trafic

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires (35)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

au catalogue Jaune moutarde , bleu chiotte , vert aquarelle mat , blanc banquise , des finitions d'habitacle digne d'un véhicule de l'armée Russe dans les années 70' ah ouais c'est confortable ( lol ) la version ultra luxe a d'autres motifs sur les sièges de quoi rendre jaloux le gars qui lui a pas ses motifs mais des sièges unis , des motorisations qui n'avancent pas mais que tu peut cravacher comme pas possible en toute tranquillité d'esprit tellement le bloc est pas poussé une tenue de route hasardeuse , bref une vielle camionnette Française comme les conservateurs adorent .

je pense que la question est vite répondue oui il y a des passionnés !

Par

Le Trafic est hyper courant et fait partit du paysage Français ( et pas que..) mais 2 million d’exemplaires en 40 ans c’est pas énorme !

En comparaison 2,5 million de Twingo 1993-2007 ...

Par

L’estafette avait plus de chien.

Par

En réponse à steven85

Le Trafic est hyper courant et fait partit du paysage Français ( et pas que..) mais 2 million d’exemplaires en 40 ans c’est pas énorme !

En comparaison 2,5 million de Twingo 1993-2007 ...

Ne compare pas les volumes de vente d'un VU à ceux d'un VP...

Par

En réponse à associate lawyer

Commentaire supprimé.

Encore un commentaire intelligent...

Les utilitaires Renault sont très réputés en France et en Europe pour de bonnes raisons. L'une d'elle est quand même leur bon niveau de fiabilité.

Par

Je lis parfois des commentaires sur les diesel puants... les Trafic/Master old school ( mais pas que ? ) doivent détenir la palme en la matière : véritables infections sur roues..

Par

C'est quand même un comble d'équiper les forces de l'ordre avec des véhicules nommés " Trafic" :fresh:

Par contre ça irait à merveille à nos politiques :ange:

Par

ué bof, au culte de son homologue vw t3, on mesure à quel point ces fourgonettes reuneu sont hasbeen

Par

Tout simplement le meilleur... Et la version e-tech va enfoncer le clou ! :bien:

Par

En réponse à associate lawyer

Commentaire supprimé.

Va pas être content Gordini12 :areuh:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire