Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Ce qui change le 1er janvier 2021 pour les automobilistes

Dans Economie / Politique / Autre actu économie / politique

, mis à jour

Que va apporter la nouvelle année pour les automobilistes ? Quelques bonnes surprises, comme un bonus sur les électriques d'occasion et davantage de départementales à 90 km/h… et une flopée de mauvaises nouvelles, dont un malus plus sévère et de nouveaux radars !

 Ce qui change le 1er janvier 2021 pour les automobilistes

Bonus : 1 000 € pour les voitures électriques d'occasion

C'est une des bonnes nouvelles de 2021. Et surprise, il n'est même pas besoin d'attendre la nouvelle année pour en profiter. Ce nouveau bonus sur les véhicules électriques d'occasion est entré en vigueur le 9 décembre 2020 suite à la publication d'un décret. L'aide est de 1 000 €, accordée aux particuliers pour l'achat ou la location d'une voiture particulière ou d'une camionnette qui a au moins deux ans.

> Pose d'une borne de recharge : Les ménages propriétaires ou locataires qui souhaitent équiper leur place de parking d'un dispositif de recharge pourront bénéficier d'un avantage fiscal à compter du 1er janvier 2021. Ce dispositif est plafonné à 300 € et 75 % du coût de l'installation (il succède au crédit d'impôt transition énergétique).

> A LIRE SUR CARADISIAC > Les barèmes du bonus pour 2021

Malus : barème plus sévère et nouveau maximal à 30 000 €

C'est devenu une habitude, à chaque nouvelle année, un tour de vis pour le malus. Le barème 2021 est toutefois moins sévère qu'initialement envisagé. Le gouvernement a revu sa copie avec une hausse plus progressive sur les trois prochaines années… parce qu'un deuxième malus, au poids sera en vigueur en 2022 ! Trois évolutions pour le malus CO2 2021 sont à retenir :

  • Le seuil de déclenchement est abaissé, de 138 à 133 g/km selon la norme WLTP.
  • La progression des montants est la même, mais donc avancée de cinq crans. De quoi limiter la casse en 2021 : sous 160 g/km, la hausse du malus ne dépassera pas 500 €.
  • Pour ceux qui visent un modèle très émetteur, attention : le malus maximal passe de 20 000 à 30 000 €, à partir de 219 g/km.

> A LIRE SUR CARADISIAC > Le barème du malus pour 2021

Ce qui change le 1er janvier 2021 pour les automobilistes

Malus : la fin de trois petites taxes

Le gouvernement fait la chasse aux taxes… qui ne rapportent pas grand-chose. La loi de finances 2021 prévoit ainsi de mettre fin à trois malus :

  • La surtaxe sur les véhicules les plus puissants, qui commençait à 36 CV, avec 500 € par cheval fiscal (dans la limite de 8 000 €).
  • Le malus sur les modèles d'occasion de plus de 10 CV (de 100 à 1 000 €).
  • Le malus annuel sur les modèles les plus polluants, d'un montant de 160 € (au-delà de 250 g/km pour les véhicules de 2009, 245 g/km pour les véhicules de 2010 et 2011 et 190 g/km pour les véhicules depuis 2012).

Carburants : pas de hausse des taxes, mais une hausse des prix ?

Rétropédalage express. Dans le premier projet de loi de finances 2021, le gouvernement avait prévu de supprimer l'avantage fiscal sur le sans-plomb 95 E10. Face à un début de polémique, et pour ne pas relancer une crise des gilets jaunes, l'idée a vite été écartée. Il n'y aura donc pas de hausse des taxes sur les carburants en 2021. Mais les prix à la pompe pourraient augmenter dans le sillage du pétrole, si l'efficacité des vaccins Covid-19 entraîne une reprise économique et donc une hausse de la demande d'or noir.

TVS : nouvelle méthode de calcul

Bonne nouvelle pour les professionnels : la taxe sur les véhicules de société va être simplifiée en 2021, avec à la clé une taxe plutôt en baisse. Fini le barème par tranche, il y aura une grille à la manière du malus CO2, avec un montant par gramme. Début à 17 € pour 21 g/km. Jusqu'à 157 g/km, il n'y a que des gagnants. Ensuite, cela alterne entre tranche de gagnants et tranche de perdants.

Radars : année de la relance des flashs !

Ce qui change le 1er janvier 2021 pour les automobilistes

Les radars ont connu une période agitée, avec la vague de destructions pendant la crise des gilets jaunes, puis les confinements. Conséquence, 2021 sera l'année d'un plan de relance pour les radars ! Quatre éléments à retenir :

  • Plus de cabine. L'État avait pour objectif d'avoir 4 700 radars actifs fin 2018. Mais au 1er octobre 2020, il y en avait un peu moins de 4 000. Le gouvernement veut cette fois atteindre les 4 700 fin 2021.
  • L'arrivée du radar tourelle en ville. L'objectif des 4 700 radars sera notamment atteint avec le déploiement d'un nouveau type de cabine : les radars tourelles en zone urbaine, des systèmes compacts qui pourront être apposés discrètement sur du mobilier urbain. Ces radars seront redoutables, car multifonctions, capables d'abord de flasher pour la vitesse et les feux rouges grillés. Mais ils pourront par la suite traquer les ceintures non bouclées et les téléphones au volant ! 500 installations sont envisagées.
  • Privatisation de la conduite des voitures avec un radar embarqué : elle va se poursuivre. 223 voitures radars sur un total de 450 devraient être externalisées.
  • Des radars directement installés par les maires ? C'est une proposition intégrée à la loi sécurité et soutenue par le ministre de l'Intérieur : les radars pourraient être installés directement par les maires, sans passer par le préfet.

A LIRE SUR CARADISIAC - Le programme 2021 des radars

ZFE : les interdictions de circulation vont se multiplier

Pour lutter contre la pollution dans les grandes villes, le gouvernement, pressé d'agir par l'Europe, va forcer l'accélération de la mise en place de ZFE en France, les zones à faibles émissions. Quatre sont déjà en place : Paris, Métropole du Grand Paris, Lyon et Grenoble. En 2021, il y en aura sept nouvelles : Aix-Marseille, Montpellier, Nice, Rouen, Strasbourg, Toulon et Toulouse. Et comme c'est le cas pour les ZFE en vigueur, elles apporteront leur lot de restrictions de circulation. Toulouse prépare ses premières interdictions pour le printemps. D'autres vont aussi s'y mettre sans ZFE, comme Nancy, qui compte adopter la vignette Crit'Air au printemps.

Et dans les ZFE déjà en place, des tours de vis sont prévus. Le 1er janvier 2021, les utilitaires et poids lourds Crit'Air 3 seront bannis à Lyon. Le 1er juin 2021, la Métropole du Grand Paris interdira tous les Crit'Air 4.

90 km/h : retour dans plusieurs départements

Ce qui change le 1er janvier 2021 pour les automobilistes

Depuis début 2020, les présidents des départements peuvent remettre en vigueur la limitation à 90 km/h sur les routes dont ils ont la charge. Deux méthodes : soit le faire sur de grands axes, soit généraliser à tout le département. La liste de ceux qui reviennent à 90 va s'allonger dans les prochains mois :

  • Allier : toutes les départementales, soit 5.284 km, le 11 décembre 2020.
  • Aube : 225 km d'axes structurants, le 1er janvier 2021.
  • Mayenne : 223 km d'axes structurants, le 1er janvier 2021.
  • Aveyron : en projet pour le printemps 2021.

Assurance : une baisse pour les voitures électriques ?

Mauvaise surprise pour les automobilistes : en moyenne, les cotisations d'assurance devraient augmenter en 2021. Plutôt gonflé, alors que les confinements ont entraîné une baisse des sinistres ! Les compagnies mettent en avant la hausse en continu du coût des pièces détachées et des nouveaux équipements complexes, comme les phares LED. Surtout, les assureurs ne comptent pas faire de geste pour les conducteurs car ils vont avoir ailleurs de grosses dépenses liées à la crise du coronavirus. Il y a toutefois une catégorie de conducteur qui pourrait être gagnante en 2021 : celle qui achète un véhicule électrique. Le gouvernement a proposé une suppression pendant deux ans de la taxe spéciale sur les conventions d’assurance (TSCA), pour les modèles immatriculés à partir du 1er janvier. De quoi faire sensiblement baisser le prix de l'assurance pour une électrique, si les compagnies jouent le jeu.

Permis de conduire : inscription et choix de l'auto-école en ligne

Depuis mars, l'État teste l'inscription à l'examen pratique du permis de conduire en Occitanie. Si le bilan est concluant (il semble retardé, Covid oblige), ce système d'inscription en ligne devrait être généralisé. On attend aussi un nouveau site du gouvernement qui permet de connaître en ligne des infos sur les auto-écoles, dont les prix et taux de réussite.

Ce qui changera aussi courant 2021

Ce qui change le 1er janvier 2021 pour les automobilistes

Péages : des prix en légère hausse - 1er février

Pas de cadeau pour les automobilistes, même après une année si particulière. Les sociétés d'autoroutes prévoient d'augmenter leurs tarifs des péages, le 1er février, comme c'est de tradition. Pourtant, l'inflation, qui représente une bonne partie de leur calcul pour augmenter les tarifs, a été nulle en 2020 ! Les sociétés prennent en compte un rattrapage suite au gel des tarifs de 2015 et une compensation pour des plans d'investissements. Heureusement, la hausse moyenne sera au plus bas depuis longtemps : + 0,44 %, avec de + 0,3 % chez Cofiroute à + 0,65 % pour AREA.

> A LIRE SUR CARADISIAC - Les détails des prix des péages pour 2021

Bonus : un barème moins généreux - 1er juillet

Le bonus devait changer au 1er janvier, ce sera finalement au 1er juillet. Le gouvernement a fait un geste suite au reconfinement de novembre. Vous avez donc six mois de plus pour profiter des meilleures aides, car le 1er juillet, tout baissera de 1 000 €. Le bonus maximal sur les voitures électriques descendra à 6 000 €, et l'aide sur les hybrides rechargeables sera divisée par deux, à 1 000 €.

Prime à la casse : fin de l'aide sur les diesels - 1er juillet

Comme pour le bonus, le barème actuel de la prime à la casse est prolongé de six mois. Le 1er juillet, un changement important aura lieu : l'exclusion des modèles Crit'Air 2 du dispositif. Il n'y aura donc plus aucune prime à la casse sur les véhicules à moteur diesel.

Ce qui change le 1er janvier 2021 pour les automobilistes

Pneus hiver : obligatoires dans 48 départements - 1er novembre

C'est un des événements de 2021 pour les automobilistes. Après des années de rumeurs, l'utilisation de pneus hiver va être rendue obligatoire en France. Cela concernera 48 départements situés dans les massifs montagneux (Alpes, Corse, Jura, Massif Central, Pyrénées, Vosges). Toutefois, c'est le préfet, avec les élus locaux, qui va déterminer dans chaque département, la liste précise des communes concernées.

C'est dans les cartons pour 2021

  • La libéralisation du marché des pièces détachées. Le gouvernement veut revoir le "droit de la propriété intellectuelle applicable aux pièces détachées automobiles" et mettre fin à un monopole des constructeurs pour faire baisser les prix des réparations. Mais le Conseil Constitutionnel a récemment retoqué l'article correspondant dans le projet de loi d’accélération et de simplification de l’action publique, jugeant que les pièces détachées n'avaient pas de lien avec le projet de loi initial. On espère une loi spécifique en 2021 pour enfin y arriver.
  • Paris à 30 km/h. La Mairie de Paris a lancé une consultation fin octobre pour quasiment généraliser la limitation à 30 km/h à l'intérieur du périphérique. La mesure a de fortes chances d'aboutir en 2021.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (49)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le monde automobile est devenu de plus en plus paradoxal : les taxes anti-CO2 deviennent de plus en plus folles, et pendant ce temps, les constructeurs abandonnant le marché des petites citadines (108, C1, Up...), tout en développant massivement les SUV, à grands renforts de publicité.

Et après, ils vont pleurer à cause de normes trop difficiles à respecter...

Par

A quoi correspond exactement cette information "Le malus sur les modèles d'occasion de plus de 10 CV (de 100 à 1 000 €)" ? Cela correspond à la ligne Y3 de la carte grise ?

Ces suppressions de taxes vont être officialisé à quel moment ?

Par §pla423mo

Les ZFE à la ramasse vivement que l'Europe envois ses amendes ...

Vu les différentes annonce ça devrait pas tarder à taper avec le marteau sur la vis.

:roll: Nos vieux politiques dormant qui arrivent pas à expliqué les enjeux car ils les comprennent pas même ...

CF baromètre de l'ADEME

Par

" Plutôt gonflé, alors que les confinements ont entraîné une baisse des sinistres !"

Une Mutuelle en a tenu compte et a rendu 30€ par contrat cette année.Saluons le geste, ça mérite au moins d'en parler.:bah:

Par

En réponse à -Nicolas-

Le monde automobile est devenu de plus en plus paradoxal : les taxes anti-CO2 deviennent de plus en plus folles, et pendant ce temps, les constructeurs abandonnant le marché des petites citadines (108, C1, Up...), tout en développant massivement les SUV, à grands renforts de publicité.

Et après, ils vont pleurer à cause de normes trop difficiles à respecter...

Oui c'est l'alliance : entre l'ultra libéraliste (vendre toujours +, toujours + gros, toujours + chère) et la branche des écolos dit "croissance verte" (qui s'oppose à la branche "pro décroissance").

C'est ultra paradoxale en effet tu as raison : et ça repose sur le machiavélisme du premier groupe qui profite de l'extrême naïveté du second.

Par §pla423mo

En réponse à ZZTOP60

" Plutôt gonflé, alors que les confinements ont entraîné une baisse des sinistres !"

Une Mutuelle en a tenu compte et a rendu 30€ par contrat cette année.Saluons le geste, ça mérite au moins d'en parler.:bah:

Une assurance est son nom est la MAIF.

Par

Des taxes, des taxes, et encore des taxes. Voila ce qui change.

Par

En réponse à §pla423mo

Une assurance est son nom est la MAIF.

C'est clair, rien n'empêche les autres sociétés d'assurance d'en faire autant si elles veulent qu'on parle d'elles.Hélas, le profit n'est jamais assez grand....:bah:

Par

Ah pour investir dans les radars on en trouve des ronds, mieux payer les infirmières, investir dans l'école pour que nos gamins ne soient pas les brêles du monde en mathématiques....

Traquer l'automobiliste c'est tellement important quand on a 70000 morts pour cause de tabac, autant pour l'alcool...

Paradoxe, corruption, incompétence et le français ronfle :pfff:

Par

En réponse à henri13enforme

Ah pour investir dans les radars on en trouve des ronds, mieux payer les infirmières, investir dans l'école pour que nos gamins ne soient pas les brêles du monde en mathématiques....

Traquer l'automobiliste c'est tellement important quand on a 70000 morts pour cause de tabac, autant pour l'alcool...

Paradoxe, corruption, incompétence et le français ronfle :pfff:

Nos enfants des cancres ! Cela n a rien avoir avec le pognon

Dans les autres pays ils sont 30 ou 35 élèves par classe , cela ne pose aucun problème à leurs profs

Chez nous , même 5 élèves se serait encore difficile !!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire