Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Les syndicalistes de Renault et PSA défileront ensembleSi Renault et PSA Peugeot Citroën sont des concurrents féroces dont la rivalité transparaît souvent à travers les paroles de leurs employés, en ces temps de crise extrême, c'est les coudes serrés que les syndicalistes des 2 entreprises vont défiler le 25 juillet prochain devant le siège de PSA. Voilà une attitude qui montre que l'inquiétude grandit, pas seulement chez PSA, et qu'un début d'union se met en place.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Il ferait mieux d'imaginer des produits qui remplaceront la bagnole, car celle-ci est en train de mourir, et ce n'est pas le bellâtre qui s'imagine ministre de l'industrie qui changera l'évolution. Et heureusement.

Par moe03gv

résultat d'une politique sociale mise en place par Mitterrand et ses sbires,

nos portes ouvertes a tous avec a la clef sans cotisation,CMU, allocations en tout genres,et pour finir le minimum vieillesse pour ceux qui n'ont jamais cotisé un centime,plus un nombre invraisemblable d'élus ,le résultat est un endettement faramineux et des charges sociales qui tuent tout les emplois,et je ne parlerai pas des 35 heures qui parachève ce chef-d'oeuvre

Par

Seulement 20'000 emplois supprimés dans l'automobile ?

9 millions de véhicules vendus par GM contre 3 millions vendus par PSA, pour env. 200'000 employés chacun...

C'est plutôt 100'000 emplois menacés que 20'000 ! :wink::wink::wink:

Par

Messieurs les syndicalistes, si l'industrie se porte mal, c'est en partie à cause de vous. A trop vouloir tirer sur la corde pour avoir toujours plus d'avantages, celle-ci finit par casser.

Expérience vécue dans plusieurs entreprises en ce qui me concerne.

Par Anonyme

Si PSA coule, je vais être triste.

Si c'est Renault par contre, je sabre le champagne.

Par

En réponse à moe03gv

résultat d'une politique sociale mise en place par Mitterrand et ses sbires,

nos portes ouvertes a tous avec a la clef sans cotisation,CMU, allocations en tout genres,et pour finir le minimum vieillesse pour ceux qui n'ont jamais cotisé un centime,plus un nombre invraisemblable d'élus ,le résultat est un endettement faramineux et des charges sociales qui tuent tout les emplois,et je ne parlerai pas des 35 heures qui parachève ce chef-d'oeuvre

Il est vrai Mr Moerl ( quel affreux pseudo ), que la France est les seul pays occidental à souffrir de ce que tu décris.... oh oui ma bonne dame, le seul au monde... et pour finir....les 35 heures.

Ah, dans ton prochain post, tu vas aussi nous sortir l'histoire du sang contaminé non ? Et pourquoi pas, de la semaine de 40 heures du front populaire...

Aurais tu juste oublié qu'on sort de 7+5 années de Chiraquissme et de 5 de Nabotisme . Alors, à part paumer les élections les une après les autres, comme d'autres enfilent les millions planqués en Suisse, ils ont fait quoi tes champions pendant... LES 17 DERNIERES ANNEES passées au pouvoir ?

Par Anonyme

La compétitivité !!

Cette notion qui n'existe plus depuis belle lurette chez nos constructeurs nationaux ! Des dirigeants tellement loin du produit qu'ils en connaissent à peine l'existence. Et voilà où ça nous mène.

Triste fatalité.

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Si PSA coule, je vais être triste.

Si c'est Renault par contre, je sabre le champagne.

Un peu de sérieux : PSA c'est 3 millions de voitures par an, ils vont quand même pas couler, ou alors ça serait une grande première dans le monde de l'automobile...

Par Anonyme

Pourquoi les voitures françaises se vendent moins que les marques japonaises tel honda et toyota ?

Honda n'a pas de V8 mais ils font d'excellent moteur diesel et essence en particulier, ils ont des compactes, SUV tout comme toyota et les voiture ne sont pas des oeuvres d'art esthétiquement ...:blague:

Par Anonyme

roc et gavillon reste dans ton tarn

Par Un-65js

Prout&Foufouillon où le mec habituellement censé qui tiens des discours d’adolescent dès lors qu'il est question de politique ! Plutôt marrant ! :lol:

Par Anonyme

En réponse à roc et gravillon

Il est vrai Mr Moerl ( quel affreux pseudo ), que la France est les seul pays occidental à souffrir de ce que tu décris.... oh oui ma bonne dame, le seul au monde... et pour finir....les 35 heures.

Ah, dans ton prochain post, tu vas aussi nous sortir l'histoire du sang contaminé non ? Et pourquoi pas, de la semaine de 40 heures du front populaire...

Aurais tu juste oublié qu'on sort de 7+5 années de Chiraquissme et de 5 de Nabotisme . Alors, à part paumer les élections les une après les autres, comme d'autres enfilent les millions planqués en Suisse, ils ont fait quoi tes champions pendant... LES 17 DERNIERES ANNEES passées au pouvoir ?

Bien rien du tout on verra avec le FN ce que ça donnera.

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Si PSA coule, je vais être triste.

Si c'est Renault par contre, je sabre le champagne.

Par Anonyme le 23 Juillet 2012 à 12h36

Par contre si c est toi qui coule je sabre le champagne.

Par

que viens faire renault dans l'histoire du plan PSA ?!

Ils ont pas ettendu PSA pour delocalisé en masse sous couvert de l'Etat

Par iab38hq

@ electrotar : Les effectifs PSA (200 000 personnes) inclus ceux de Faurecia et Gefco... A mon avis on ne peux pas les comparer si brutalement à ceux de GM.

Par moe03gv

En réponse à roc et gravillon

Il est vrai Mr Moerl ( quel affreux pseudo ), que la France est les seul pays occidental à souffrir de ce que tu décris.... oh oui ma bonne dame, le seul au monde... et pour finir....les 35 heures.

Ah, dans ton prochain post, tu vas aussi nous sortir l'histoire du sang contaminé non ? Et pourquoi pas, de la semaine de 40 heures du front populaire...

Aurais tu juste oublié qu'on sort de 7+5 années de Chiraquissme et de 5 de Nabotisme . Alors, à part paumer les élections les une après les autres, comme d'autres enfilent les millions planqués en Suisse, ils ont fait quoi tes champions pendant... LES 17 DERNIERES ANNEES passées au pouvoir ?

roc et gravillon vous êtes trop bête et ne mérité aucune explication ,c'est triste pour vous de raser les pâquerettes ,mais il faut de tout pour faire un monde ,même des super bornés

Par Anonyme

En réponse à moe03gv

roc et gravillon vous êtes trop bête et ne mérité aucune explication ,c'est triste pour vous de raser les pâquerettes ,mais il faut de tout pour faire un monde ,même des super bornés

Je donne rarement raison à R&G mais, même si vous avez écrit: "commencé sous Mitterrand", il n'empêche que la remarque de R&G est réelle.

Ce sont pas non plus les années de droite qui ont fait bouger les choses puisque la désindustrialisation est continue depuis 30 ans.

Ni Chirac, ni Sarkozy n'ont su ou essayé d'enrayer la fuite en avant.

On a beau crier après les 35h mis en place par les socialistes, on retrouve également les conséquences de l'incompétence des politiques dans les domaines de la recherche ou hospitalier.

Il faut donc qq'un qui remette à plat les 30 dernières années de politique industrielle et sociale (car les 2 sont intimement liées) mais je doute qu'il sorte du sérail de l'ENA, X ou HEC...

Par Anonyme

@wormlord Rien avoir les syndicats, ce sont les choix des constructeurs qui font qu'ils sont dans cette situation (La VelSatis par exemple, n'a pas fait fuir les clients HdG chez Renault ?)

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Je donne rarement raison à R&G mais, même si vous avez écrit: "commencé sous Mitterrand", il n'empêche que la remarque de R&G est réelle.

Ce sont pas non plus les années de droite qui ont fait bouger les choses puisque la désindustrialisation est continue depuis 30 ans.

Ni Chirac, ni Sarkozy n'ont su ou essayé d'enrayer la fuite en avant.

On a beau crier après les 35h mis en place par les socialistes, on retrouve également les conséquences de l'incompétence des politiques dans les domaines de la recherche ou hospitalier.

Il faut donc qq'un qui remette à plat les 30 dernières années de politique industrielle et sociale (car les 2 sont intimement liées) mais je doute qu'il sorte du sérail de l'ENA, X ou HEC...

En attendant, la merde est arrivée avec le gouvernement Jospin!

Et tout ce que les gouvernements suivants ont tenté de mettre en place pour faire marche arrière sur les réformes de ce gouvernement d'incompétents a été suivi de manif', grèves, etc...

Regardez les manif' pour la réforme des retraites, les menaces de manif pour la suppression des 35h, etc...

Et présentement, les syndicats arrivent une fois de plus après la bataille.

Ils voulaient que les entreprises ne suppriment pas d'emplois (Renault, PSA, mais aussi Air France par exemple), il fallait mettre un autre bulletin dans l'urne lors des 2 dernières élections.

Ce n'est pas un hasard si autant de plans de suppression d'emplois tombent en ce moment. TOUTES les entreprises majeures avaient 2 scénarii sur la table: un "plan Sarkozy", un "plan Hollande"...

N'est-ce pas étonnant de constater qu'autant de directoires, tous constitués de nombreuses personnes ayant en écrasante majorité poussé leurs études et faits leurs preuves sur le terrain, en arrivent à prendre la même décision pour faire face à l'arrivée des socialistes au pouvoir?

Pour moi, non.

Par Anonyme

Je ne connais pas beaucoup de sociétés du privé qui font les 35 h !

Par

En réponse à Anonyme

Je ne connais pas beaucoup de sociétés du privé qui font les 35 h !

Les 35h sont un symbole de la socialisation extrême de la France. C'est également avec un tel symbole que notre pays est vu à l'étranger... vrai ou faux, peu importe, de nos jours ce sont les apparences qui comptent :wink:

Par Anonyme

Ce n est pas pour jouer aux trolls ou autres , mais la phots avec les 3 logos fait moche , depassée et ringarde .

A l image des vehicules francais . Le mieux c est de tous revoir , afin de partir sur de bonnes bases .

Il faut faire envie aux consommateurs , les faire un peu rever , et actuellement c est plutot le cauchemard , sauf renault avec une gamme sport qui peut porter interet .

Par Un-65js

"Je ne connais pas beaucoup de sociétés du privé qui font les 35 h !"

Ceux qui ne font pas les 35h ont des RTT à la places.

" Ce n est pas pour jouer aux trolls ou autres , mais la phots avec les 3 logos fait moche , depassée et ringarde . "

Faut dire que les trois logo utilisé sont ceux d'il y a quelques années... Forcément, ça fait un peu dépassé !

Par Anonyme

"sauf renault avec une gamme sport qui peut porter interet . "

Tu parles de la fausse Alpine et de la Twingo Gordini dci-moteur-de-tondeuse?

Par Anonyme

Le fait est que R&G a plus ou moins raison, même si je ne suis pas d'accord. :bah:

Ça fait 30 ans que, par lâcheté, nos politiques se refilent la patate chaude.

Entre la croissance qui n'a plus son rythme exceptionnel délirant des 30 glorieuses et l’allongement de la durée de vie, les sujets d'inquiétude étaient connus. Pourtant, "on" a continué à jeter l'argent par les fenêtres sans compter en refusant de voir les choses en face.

Maintenant qu'on en est au stade où on détient quasiment le record mondial d'avoir des gens qui travaillent 56% du temps pour payer toutes les dépenses de l'Etat et de la Sécu, on fait quoi ? On continue dans cette voie ?

On augmente encore les impôts et les cotisations ou on arrête le gaspillage ?

Par

En réponse à Anonyme

Le fait est que R&G a plus ou moins raison, même si je ne suis pas d'accord. :bah:

Ça fait 30 ans que, par lâcheté, nos politiques se refilent la patate chaude.

Entre la croissance qui n'a plus son rythme exceptionnel délirant des 30 glorieuses et l’allongement de la durée de vie, les sujets d'inquiétude étaient connus. Pourtant, "on" a continué à jeter l'argent par les fenêtres sans compter en refusant de voir les choses en face.

Maintenant qu'on en est au stade où on détient quasiment le record mondial d'avoir des gens qui travaillent 56% du temps pour payer toutes les dépenses de l'Etat et de la Sécu, on fait quoi ? On continue dans cette voie ?

On augmente encore les impôts et les cotisations ou on arrête le gaspillage ?

" Le fait est que R&G a plus ou moins raison, même si je ne suis pas d'accord "

Ca commence fort...

Si tu penses qu'en matière de record mondial nous sommes à la pointe, tu iras juste chercher le taux de la dette publique d'un pays où l'on ne peut pas vraiment dire que les politiques de ces affreux socialo-marxistes ait fait des ravages.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_des_%C3%89tats-Unis

Et puis, tu iras te renseigner sur le pays qui constitue aussi leur premier bailleur de fonds. Indice : on y trouve pas mal de drapeaux rouges devant les portes des bâtiments publics.

Et pour les solutions, il ne t'es pas venu à l'esprit que pourrait venir le temps du partage et de l'arrêt à la course sans fin à la croissance ?

Par moe03gv

En réponse à Anonyme

Je donne rarement raison à R&G mais, même si vous avez écrit: "commencé sous Mitterrand", il n'empêche que la remarque de R&G est réelle.

Ce sont pas non plus les années de droite qui ont fait bouger les choses puisque la désindustrialisation est continue depuis 30 ans.

Ni Chirac, ni Sarkozy n'ont su ou essayé d'enrayer la fuite en avant.

On a beau crier après les 35h mis en place par les socialistes, on retrouve également les conséquences de l'incompétence des politiques dans les domaines de la recherche ou hospitalier.

Il faut donc qq'un qui remette à plat les 30 dernières années de politique industrielle et sociale (car les 2 sont intimement liées) mais je doute qu'il sorte du sérail de l'ENA, X ou HEC...

bien d'accord avec vous,mais ce n'est ^pas demain la veille que vous ferez bouger les choses en France,nous sommes devenus un pays de moux et d'assistés

Par Anonyme

En réponse à roc et gravillon

" Le fait est que R&G a plus ou moins raison, même si je ne suis pas d'accord "

Ca commence fort...

Si tu penses qu'en matière de record mondial nous sommes à la pointe, tu iras juste chercher le taux de la dette publique d'un pays où l'on ne peut pas vraiment dire que les politiques de ces affreux socialo-marxistes ait fait des ravages.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_des_%C3%89tats-Unis

Et puis, tu iras te renseigner sur le pays qui constitue aussi leur premier bailleur de fonds. Indice : on y trouve pas mal de drapeaux rouges devant les portes des bâtiments publics.

Et pour les solutions, il ne t'es pas venu à l'esprit que pourrait venir le temps du partage et de l'arrêt à la course sans fin à la croissance ?

Serais-tu adepte de la décroissance ?

L'un des principes fondateurs n'est-il pas l'utilisation parcimonieuse des ressources et donc l'utilisation plus que modérée de l'électricité non renouvelable ? Un PC avec sa connexion internet et la palanquée de serveurs que cela implique ne serait-il pas un peu contre-indiqué ?

De plus le partage du travail et/ou des richesses suppose que l'Humain serait capable de renier des millions d'années d'évolution qui l'on vu réclamer la propriété des choses et la volonté d'en avoir toujours plus que son voisin.

L'utopie communiste (entre autres) s'y est déjà cassé moult fois les dents...

Par

En réponse à Anonyme

Serais-tu adepte de la décroissance ?

L'un des principes fondateurs n'est-il pas l'utilisation parcimonieuse des ressources et donc l'utilisation plus que modérée de l'électricité non renouvelable ? Un PC avec sa connexion internet et la palanquée de serveurs que cela implique ne serait-il pas un peu contre-indiqué ?

De plus le partage du travail et/ou des richesses suppose que l'Humain serait capable de renier des millions d'années d'évolution qui l'on vu réclamer la propriété des choses et la volonté d'en avoir toujours plus que son voisin.

L'utopie communiste (entre autres) s'y est déjà cassé moult fois les dents...

Eh bien continue ton évolution mon gars.

Commence par réclamer la propriété d'un pseudo, juste pour atteindre le niveau cro-magnesque.

Après avoir atteint ce stade, on pourra peut être discuter.

Parce qu'avec ton histoire d'électricité non renouvelable... ça semble juste bien mal barré.

Par Anonyme

" Si tu penses qu'en matière de record mondial nous sommes à la pointe "

Combien de fois devrai-je vous demander de ne pas me tutoyer ? :blague:

Je suis d'une génération où cela ne se fait pas par respect.

Ai-je parlé de clivage gauche/droite ? Non.

Ai-je parlé du déficit de l’État ? Non.

Je mettais juste le doigt sur le fait que nous n'avions plus les moyens de jeter l'argent par les fenêtres et qu'il n'y avait que 3 solutions :

- Garder les dépenses et le pouvoir d'achat, mais rendre nos entreprises non viables à cause d'un coût du travail excessif,

- Garder les dépenses et contenir le coût du travail, mais dégrader notablement le pouvoir d'achat,

- Contenir le coût du travail et garder le pouvoir d'achat, mais être plus regardant sur les dépenses.

Et être attentif sur les dépenses, c'est par exemple se poser la question du fonctionnement de l’Éducation Nationale : Pourquoi il y a-t-il moins de classes assurées alors que le nombre d'enseignants a globalement augmenté ? Pourquoi y-a-t-il plus d'administratifs que d’enseignants ? Etc.

L'arrêt de la croissance suppose que l'on ne fabrique ni ne consomme plus de produit nouveau. Quand je vois les progrès en termes de santé et de confort entre mon enfance et aujourd'hui, je ne peux que souhaiter que mes petits-enfants vivent une évolution équivalente.

Quant au "partage des richesses" je ne pense pas que le fait de dépouiller les quelques dizaines de milliers de ménages "riches" qui gagnent plus 8000€/mois suffise à changer notablement en positif les finances du reste du pays.

Par Anonyme

En réponse à roc et gravillon

Eh bien continue ton évolution mon gars.

Commence par réclamer la propriété d'un pseudo, juste pour atteindre le niveau cro-magnesque.

Après avoir atteint ce stade, on pourra peut être discuter.

Parce qu'avec ton histoire d'électricité non renouvelable... ça semble juste bien mal barré.

:violon: toujours le même discours. Changes de disque papi.

Tu tentes de lancer un débat et tu te barres dès que quelqu'un répond ? Minable

Par

En réponse à Anonyme

" Si tu penses qu'en matière de record mondial nous sommes à la pointe "

Combien de fois devrai-je vous demander de ne pas me tutoyer ? :blague:

Je suis d'une génération où cela ne se fait pas par respect.

Ai-je parlé de clivage gauche/droite ? Non.

Ai-je parlé du déficit de l’État ? Non.

Je mettais juste le doigt sur le fait que nous n'avions plus les moyens de jeter l'argent par les fenêtres et qu'il n'y avait que 3 solutions :

- Garder les dépenses et le pouvoir d'achat, mais rendre nos entreprises non viables à cause d'un coût du travail excessif,

- Garder les dépenses et contenir le coût du travail, mais dégrader notablement le pouvoir d'achat,

- Contenir le coût du travail et garder le pouvoir d'achat, mais être plus regardant sur les dépenses.

Et être attentif sur les dépenses, c'est par exemple se poser la question du fonctionnement de l’Éducation Nationale : Pourquoi il y a-t-il moins de classes assurées alors que le nombre d'enseignants a globalement augmenté ? Pourquoi y-a-t-il plus d'administratifs que d’enseignants ? Etc.

L'arrêt de la croissance suppose que l'on ne fabrique ni ne consomme plus de produit nouveau. Quand je vois les progrès en termes de santé et de confort entre mon enfance et aujourd'hui, je ne peux que souhaiter que mes petits-enfants vivent une évolution équivalente.

Quant au "partage des richesses" je ne pense pas que le fait de dépouiller les quelques dizaines de milliers de ménages "riches" qui gagnent plus 8000€/mois suffise à changer notablement en positif les finances du reste du pays.

Pépère...

Combien de fois devrais-je t'expliquer que le tutoiement d'un anonyme est le minimum syndical auquel il doive s'attendre. Surtout de ma part, tu l'auras noté.

Et qui tu arrives sur un territoire relativement nouveau, celui de la com' à l'intérieur de blogs, où le tutoiement est la règle, alors, si celà ne te convient pas, retourne au Rotary de ton patelin ou au Sait James Club, si tu as la chance d'habiter en la capitale.

Mais là encore, on te demandera un identifiant.

Ton vénéré papa ne t'a pas appris ces usages à minima, de te présenter quand tu entres dans une pièce, même en usant au besoin d'un pseudonyme ?

Tu poses de bonnes question, mais tu as l'esprit sclérosé.

Pour l'éducation par exemple... t'es tu jamais questionné au sujet la gabegie du financement de l'école privée ( lisez très majoritairement catholique ) ?

Attention, sujet tabou là hein...

Lis ça mon vieux et reviens nous donner ton anonyme avis.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/228334-l-ecole-privee-catholique-un-scandale-pour-la-republique.html

Mais attention aux chiffres, hein... on parle de 7 milliards d'euros là, pas une paille.

La France... pays merveilleux où l'on a choisi une éducation obligatoire et plus ou moins gratuite, mais où l'on propose toujours fromage ou dessert...

les plus curieux d'entre vous iront rechercher l'origine de cette mesure incroyable de double financement... public.

Pour le reste, je te laisse avec tes idées de rance conservateur, à avancer fier et droit vers l'abîme, sans observer ou écouter le monde alentour qui bouge et qui, que tu le veuille ou non, s'octroiera inexorablement sa part du gâteau. Et sur le dos de tes gamins sans doute.

Par

Exemple de frais de scolarité aux USA, comme ici à UCLA

http://www.registrar.ucla.edu/fees/

et les frais de scolarité en France

http://www.studyrama-budget.com/spip.php?article23211

Les droits de scolarité fixés par le ministère. Pour l’année 2010-2011, ils s’élèvent à 174 € pour les licences, 237 € pour les masters et 359 € pour les doctorats. Quant au diplôme d’ingénieur, les frais d’inscription s’élèvent à 380 € environ.

Par

... Et pour les bons français inquiets, ne sachant pas à quelle sauce leur bas de laine ou leur livret A vont être sucés par les affreux Bolcheviks du gouvernement, il n'est qu'à demander à certains copains ou certaines entreprises de se comporter avec une certaine dignité, tenez, lisez juste ça, c'est dans le Monde de ce soir :

http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/07/23/l-evasion-fiscale-mondiale-dix-fois-le-pib-de-la-france_1736985_3234.html

Problème, ça ne se fera pas, alors casquez les gars.

Ben oui, faut surtout pas demander avec insistance, c'est mal poli hein, même en vouvoyant, l'argent évadé n'est jamais trop recherché.

Par

Disons que la "théorie de la décroissance" est intéressante mais utopique...pour le moment.

En revanche, si nous commencions par consommer mieux ?

- un renouvellement des biens plus espacé (avec des biens à nouveau REPARABLE)

- Diminuer le gaspillage

- Apprendre un minimum d'auto-suffisance (energetique et alimentaire)

- Proscrire le monde torturé de la télé et des paillettes dont l'objectif est de vous faire consommer en surtout si ce n'est pas necessaire.

Enfin, les strates sociales (hautes et basses) doivent exister mais les écarts de richesses doivent se réduire : quand certaines excentricités inutiles pourraient faire vivre des milliers de personnes durant des années...

je suis désolé mais nous ne pourront pas continuer de demander au gens qui ont peu de se serrer la ceinture pour ceux qui ont tout et veulent toujours plus.

Personellement je n'ai jamais acheté une voiture neuve, mais les constructeurs profitent de mon porte-monnaie lors de mes multiples passages au garage. Et vu le prix des pièces, j'ai du mal à comprendre certaines difficultés financières.

Par

En réponse à RhinoPigeotCitron

Disons que la "théorie de la décroissance" est intéressante mais utopique...pour le moment.

En revanche, si nous commencions par consommer mieux ?

- un renouvellement des biens plus espacé (avec des biens à nouveau REPARABLE)

- Diminuer le gaspillage

- Apprendre un minimum d'auto-suffisance (energetique et alimentaire)

- Proscrire le monde torturé de la télé et des paillettes dont l'objectif est de vous faire consommer en surtout si ce n'est pas necessaire.

Enfin, les strates sociales (hautes et basses) doivent exister mais les écarts de richesses doivent se réduire : quand certaines excentricités inutiles pourraient faire vivre des milliers de personnes durant des années...

je suis désolé mais nous ne pourront pas continuer de demander au gens qui ont peu de se serrer la ceinture pour ceux qui ont tout et veulent toujours plus.

Personellement je n'ai jamais acheté une voiture neuve, mais les constructeurs profitent de mon porte-monnaie lors de mes multiples passages au garage. Et vu le prix des pièces, j'ai du mal à comprendre certaines difficultés financières.

Salut PGC.

La "théorie de la décroissance" n'a plus rien d'utopique.

Elle peut être décidée, on entre alors dans un système politique décidé par un ensemble d'individus.

Ou subie, et c'est hélas que le monde occidental est en train de connaitre.

Dans les deux cas de figure, elle impliquera des modifications de comportement d'amplitude non négligeable.

Par

Merci pour cet article "oh combien révélateur!" Roc.

Des envies de balancer des M51 sur Genève commence à me gratter. Je vais me mettre à boycotter les RICOLAS.

Bon sang! 27 pays enfilés par un p'tit suisse! Que ce soit le Nabot ou la grenouille, on manque de c***lles depuis 30 ans!

Par Anonyme

Il faut nationaliser Renault et PSA pour récupérer l'argent !

Par Anonyme

Les vrais raisons de notre perte d'industrie ?

Les articles du TFUE.

Par

En réponse à RhinoPigeotCitron

Merci pour cet article "oh combien révélateur!" Roc.

Des envies de balancer des M51 sur Genève commence à me gratter. Je vais me mettre à boycotter les RICOLAS.

Bon sang! 27 pays enfilés par un p'tit suisse! Que ce soit le Nabot ou la grenouille, on manque de c***lles depuis 30 ans!

J'sais pas pourquoi je t'ai appelé PGC, s'cuse RPC ( lapsus révélateur sans doute, j'ai dû penser Peugeot Général Compagnie, et écrire Renault me hérisse les doigts ).

Tu te souviens de la liste des évadés fiscaux présentée par le brillant Woerth ? Eh bien, qu'est elle devenue ? Quelles conséquences ?

Rien, Nada, Peau de zob... les évadés se complaisent dans leur agréable évasion et l'on continue à se raconter des fadaises sur le coût du travail et bla bla bla...les 35 heures sont une abbbberation ( 40 heures en 1936, tu parles d'un progrès rapporté aux gains inouïs en productivité depuis 75 ans )

Faites comme RPC, lisez l'article, et gardez bien en mémoire qu'il n'est ici nullement questions dans la communication des chiffres de la non fiscalisation des œuvres d'art, ou assimilées ( autos de collection par exemple), autre domaine éminemment sympathique pour déclencher de somptueuses plus-values, entre copains et coquins...

Par Anonyme

Ah , ça c'est sur que ni une Rino, ni une Pijo, et encore pire la voiture de vieux qu'est la Citron ne risque de devenir un véhicule de collection ! :fresh:

Je parie de le vieux sénile de quelques posts au-dessus roule en Citroën, l'image du looser absolu ! :ptdr:

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Ah , ça c'est sur que ni une Rino, ni une Pijo, et encore pire la voiture de vieux qu'est la Citron ne risque de devenir un véhicule de collection ! :fresh:

Je parie de le vieux sénile de quelques posts au-dessus roule en Citroën, l'image du looser absolu ! :ptdr:

"l'image du looser absolu"

Tenter de se la jouer en utilisant un mot anglais et y faire une énorme faute bien franchouillarde c'est peut-être cela être un "loser" non ? :brosse:

Par Anonyme

En réponse à roc et gravillon

Salut PGC.

La "théorie de la décroissance" n'a plus rien d'utopique.

Elle peut être décidée, on entre alors dans un système politique décidé par un ensemble d'individus.

Ou subie, et c'est hélas que le monde occidental est en train de connaitre.

Dans les deux cas de figure, elle impliquera des modifications de comportement d'amplitude non négligeable.

"La "théorie de la décroissance" n'a plus rien d'utopique."

En l'occurrence c'est bel et bien une utopie puisque jusqu'à preuve du contraire aucun pays n'a fait un pas vers la décroissance et les rares tentatives de S.E.L. restent très marginales et finalement peu décroissantes.

Par

En réponse à Anonyme

"La "théorie de la décroissance" n'a plus rien d'utopique."

En l'occurrence c'est bel et bien une utopie puisque jusqu'à preuve du contraire aucun pays n'a fait un pas vers la décroissance et les rares tentatives de S.E.L. restent très marginales et finalement peu décroissantes.

Anonyme,

Ouvre donc certains fichiers nommés "croissance trimestrielle" et fais toi une idée :

http://www.lesechos.fr/chiffres-economie/economie-internationale.htm

Tu peux aussi chercher ceux de l'Italie, Portugal, Espagne, Grèce...

Ainsi, je te confirme bien que la décroissance n'a vraiment plus rien d'une utopie, mais une réalitée.

Et comme le but de toutes ces économies n'était vraiment pas d'en arriver là, car paramétrées au contraire pour croître sans limite aucune, à grand coup d'emprunts et de subventions diverses, l'effet est désastreux.

Il existe bien d'autres modes de raisonnement économiques, partant d'une observation plus macro de l'environnement et de la démographie, mais comme la meute ne sait voir autre chose que le bout de la queue du clebs juste devant lui, pas trop moyen de bousculer les lignes.

Si il en était besoin, la lecture des réactions sur ce site constitue à cet égard un excellent baromètre, de par leur nature et en observant la répartition des centres d'intérêt globaux.

Par

Pas de mal pour le pseudo R&G ça arrive de se tromper.

J'avais complètement oublié la liste Woerth. Peut-être que ce dossier ressortira durant le quinquennat, en tout cas je l'espère.

A 23h38, "la bave du lOser n'atteint pas le passioné automobile, toutes marques confondues (même si je garde une p'tite préference pour nos firmes nationales)

Par Anonyme

En réponse à roc et gravillon

Anonyme,

Ouvre donc certains fichiers nommés "croissance trimestrielle" et fais toi une idée :

http://www.lesechos.fr/chiffres-economie/economie-internationale.htm

Tu peux aussi chercher ceux de l'Italie, Portugal, Espagne, Grèce...

Ainsi, je te confirme bien que la décroissance n'a vraiment plus rien d'une utopie, mais une réalitée.

Et comme le but de toutes ces économies n'était vraiment pas d'en arriver là, car paramétrées au contraire pour croître sans limite aucune, à grand coup d'emprunts et de subventions diverses, l'effet est désastreux.

Il existe bien d'autres modes de raisonnement économiques, partant d'une observation plus macro de l'environnement et de la démographie, mais comme la meute ne sait voir autre chose que le bout de la queue du clebs juste devant lui, pas trop moyen de bousculer les lignes.

Si il en était besoin, la lecture des réactions sur ce site constitue à cet égard un excellent baromètre, de par leur nature et en observant la répartition des centres d'intérêt globaux.

Là tu confonds décroissance et récession. L'une est volontaire quand l'autre résulte d'une contraction de l'économie non désirée (au contraire je dirais).

Sors nous un seul pays qui ai choisi la décroissance ?

Même l'Islande qui a choisi de dire merde aux banques qui détenaient sa dette continue dans la croissance et la consommation.

Même l'Irlande qui a su se passer de financement de dette banquier pendant 2 an 1/2 y est retourné récemment. Tout cela pour quoi ? Pour pouvoir financer un gouffre abyssal de croissance.

Même l'Argentine qui a connu des années noires de récession et paupérisation (car quand cela n'est pas choisi cela tape directement sur les plus fragiles contrairement à la décroissance qui favorise les plus faibles) est reparti dans la croissance à tout crin.

Perso je ne vois aucun pays qui prenne la voie de la décroissance.

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

En attendant, la merde est arrivée avec le gouvernement Jospin!

Et tout ce que les gouvernements suivants ont tenté de mettre en place pour faire marche arrière sur les réformes de ce gouvernement d'incompétents a été suivi de manif', grèves, etc...

Regardez les manif' pour la réforme des retraites, les menaces de manif pour la suppression des 35h, etc...

Et présentement, les syndicats arrivent une fois de plus après la bataille.

Ils voulaient que les entreprises ne suppriment pas d'emplois (Renault, PSA, mais aussi Air France par exemple), il fallait mettre un autre bulletin dans l'urne lors des 2 dernières élections.

Ce n'est pas un hasard si autant de plans de suppression d'emplois tombent en ce moment. TOUTES les entreprises majeures avaient 2 scénarii sur la table: un "plan Sarkozy", un "plan Hollande"...

N'est-ce pas étonnant de constater qu'autant de directoires, tous constitués de nombreuses personnes ayant en écrasante majorité poussé leurs études et faits leurs preuves sur le terrain, en arrivent à prendre la même décision pour faire face à l'arrivée des socialistes au pouvoir?

Pour moi, non.

"Ce n'est pas un hasard si autant de plans de suppression d'emplois tombent en ce moment. TOUTES les entreprises majeures avaient 2 scénarii sur la table: un "plan Sarkozy", un "plan Hollande"..."

C'est une utopie de croire que l'autre bulletin aurait changé la donne. Ils attendaient tous (sans doute à la demande de Sarko, d'ailleurs) l'après élection pour annoncer des plans sociaux.

La droite n'y aurait rien changé, je pense même qu'il y en aurait plus à ce jour.

Par Anonyme

La décroissance, on va l'avoir sans même l'avoir demandée... :areuh:

Quand il y aura deux millions de chômeurs de plus ça va être la fêêêêête ! :tourne:

Merci à R&G de nous ouvrir les yeux sur notre avenir radieux ! :roi:

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

La décroissance, on va l'avoir sans même l'avoir demandée... :areuh:

Quand il y aura deux millions de chômeurs de plus ça va être la fêêêêête ! :tourne:

Merci à R&G de nous ouvrir les yeux sur notre avenir radieux ! :roi:

Encore une fois ce n'est pas de la décroissance mais de la récession!!

http://www.decroissance.ch/index.php/Ne_pas_confondre_d%C3%A9croissance_et_r%C3%A9cession

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

"Ce n'est pas un hasard si autant de plans de suppression d'emplois tombent en ce moment. TOUTES les entreprises majeures avaient 2 scénarii sur la table: un "plan Sarkozy", un "plan Hollande"..."

C'est une utopie de croire que l'autre bulletin aurait changé la donne. Ils attendaient tous (sans doute à la demande de Sarko, d'ailleurs) l'après élection pour annoncer des plans sociaux.

La droite n'y aurait rien changé, je pense même qu'il y en aurait plus à ce jour.

ça, c'est ce que TU crois.

Alors explique comment ces plans tombent APRES les élections et non avant.

Si Sarkozy avait dû être élu, pourquoi attendre pour annoncer?

Pour le faire élire et le planter derrière? => ça ne tient pas la route

Le fait est que Sarkozy avait dans son programme électoral des mesures pour rendre plus compétitives nos entreprises nationales (TVA sociale, marchés publics, etc...) quand Hollande voulait de son côté les faire cracher au bassinet.

Forcément, le "plan Hollande" ne pouvait qu'amener les entreprises nationales à diminuer la voilure, à minima par anticipation (car les entreprises nationales ne se portent pas si mal financièrement parlant, tous les indicateurs ne sont pas aux verts, mais pas au rouge non plus).

Par

En réponse à Anonyme

Là tu confonds décroissance et récession. L'une est volontaire quand l'autre résulte d'une contraction de l'économie non désirée (au contraire je dirais).

Sors nous un seul pays qui ai choisi la décroissance ?

Même l'Islande qui a choisi de dire merde aux banques qui détenaient sa dette continue dans la croissance et la consommation.

Même l'Irlande qui a su se passer de financement de dette banquier pendant 2 an 1/2 y est retourné récemment. Tout cela pour quoi ? Pour pouvoir financer un gouffre abyssal de croissance.

Même l'Argentine qui a connu des années noires de récession et paupérisation (car quand cela n'est pas choisi cela tape directement sur les plus fragiles contrairement à la décroissance qui favorise les plus faibles) est reparti dans la croissance à tout crin.

Perso je ne vois aucun pays qui prenne la voie de la décroissance.

Recession et décroissance ne sont en effet pas de simples synonymes.

La récession est subie, la décroissance choisie.

Mais ta conclusion rejoint très exactement la mienne anonyme de 9h01...

aucun pays ( à ma connaissance du moins, cependant, le Bhoutan... ) n'a opté pour ce mode de raisonnement économique.

Voir ma parabole de la meute de clebs. Rabelais aurait parlé ici de moutons de Panurge.

Mêmes causes, mêmes effets ?

Reprend le Quart Livre si tu en as oublié la fin...

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Serais-tu adepte de la décroissance ?

L'un des principes fondateurs n'est-il pas l'utilisation parcimonieuse des ressources et donc l'utilisation plus que modérée de l'électricité non renouvelable ? Un PC avec sa connexion internet et la palanquée de serveurs que cela implique ne serait-il pas un peu contre-indiqué ?

De plus le partage du travail et/ou des richesses suppose que l'Humain serait capable de renier des millions d'années d'évolution qui l'on vu réclamer la propriété des choses et la volonté d'en avoir toujours plus que son voisin.

L'utopie communiste (entre autres) s'y est déjà cassé moult fois les dents...

Là où roc et gravillon se trompe, c'est que:

1) si les Etats-Unis ont de la dette sans avoir connu le socialisme, ce n'est qu'un exemple. En revanche, tous les pays développés, sans exception, ayant connu récemment ou connaissant le socialisme sont en difficulté (et si on considère la Chine comme un pays développé, leur politique ultra-nationaliste les met à l'abri)

2) Il veut lutter contre l'évasion fiscale mais ne propose rien. Il y a 2 possibilités dans le contexte de mondialisation actuel (on n'en est plus à l'âge de pierre, hein! ...):

possibilité #1: la séduction (être plus attractif que les autres pays)

possibilité #2: la force (que ce soit par la fiscalité voire la pénalité au sens "pénal")

La première respecte les droits de l'Homme, la seconde, non.

La première respecte le leitmotiv de la France: "Liberté", la second, non.

Par

En réponse à Anonyme

Là où roc et gravillon se trompe, c'est que:

1) si les Etats-Unis ont de la dette sans avoir connu le socialisme, ce n'est qu'un exemple. En revanche, tous les pays développés, sans exception, ayant connu récemment ou connaissant le socialisme sont en difficulté (et si on considère la Chine comme un pays développé, leur politique ultra-nationaliste les met à l'abri)

2) Il veut lutter contre l'évasion fiscale mais ne propose rien. Il y a 2 possibilités dans le contexte de mondialisation actuel (on n'en est plus à l'âge de pierre, hein! ...):

possibilité #1: la séduction (être plus attractif que les autres pays)

possibilité #2: la force (que ce soit par la fiscalité voire la pénalité au sens "pénal")

La première respecte les droits de l'Homme, la seconde, non.

La première respecte le leitmotiv de la France: "Liberté", la second, non.

Désolé anonyme de 10h34, j'ai juste l'impression que ton aveuglement idéologique ne permettra pas le dialogue et ta non identification ne m'incite pas non plus à aller plus loin.

C'est ainsi que veux tu...

On te rappelera juste que l'évasion fiscale constitue un délit, en France, comme dans l'autre pays que tu prenais pour exemple dans ton point premier.

Alors, il ne sagit que de faire appliquer les lois, n'est il pas ?

Seraient elles en opposition avec les droits de l'homme ?

Allons bon.... merci de nous avoir fait sourire en tout cas.

Par Anonyme

Tous fonctionnaires avec 1500€ nets par mois, tel est le royaume idyllique de R&G... :buzz:

Quel univers de rêve... :areuh:

Par Anonyme

En réponse à roc et gravillon

Recession et décroissance ne sont en effet pas de simples synonymes.

La récession est subie, la décroissance choisie.

Mais ta conclusion rejoint très exactement la mienne anonyme de 9h01...

aucun pays ( à ma connaissance du moins, cependant, le Bhoutan... ) n'a opté pour ce mode de raisonnement économique.

Voir ma parabole de la meute de clebs. Rabelais aurait parlé ici de moutons de Panurge.

Mêmes causes, mêmes effets ?

Reprend le Quart Livre si tu en as oublié la fin...

Le Bhoutan ne prône pas la décroissance mais la croissance "humaine". Au lieu de ne prendre en compte que la croissance économique, le bon roi du Bhoutan (enfin son père à l'époque) décide de mettre l'humain et l'environnement à égalité avec l'économie.

Mais cela reste une politique de croissance contrairement à la décroissance qui prône (comme son nom l'indique) une diminution de l'économie à travers différents moyens. L'un de ceux-là est l'abandon petit à petit de la technologie qui est devenue autonome et provoque une fuite en avant.

C'est un peu le retour à la terre que véhicule Barjavel dans l'excellent roman "Ravages".

En ce qui concerne les dettes, ce n'est ni plus ni moins qu'un moyen désespéré d'alimenter la croissance. Mais cela revient à creuser un trou pour en boucher un autre tout en perdant de la terre un peu partout...au final on a 2 trous plus gros que le premier...

Par Anonyme

En réponse à roc et gravillon

Désolé anonyme de 10h34, j'ai juste l'impression que ton aveuglement idéologique ne permettra pas le dialogue et ta non identification ne m'incite pas non plus à aller plus loin.

C'est ainsi que veux tu...

On te rappelera juste que l'évasion fiscale constitue un délit, en France, comme dans l'autre pays que tu prenais pour exemple dans ton point premier.

Alors, il ne sagit que de faire appliquer les lois, n'est il pas ?

Seraient elles en opposition avec les droits de l'homme ?

Allons bon.... merci de nous avoir fait sourire en tout cas.

Vous en êtes toujours avec ces histoires d'anonymats...

Pour ce qui est de "l'aveuglement idéologique", quand on a d'un côté une personne comme vous qui prend une exception (les Etats-Unis) pour une généralité pour ne pas parler de l'autre généralité (les conséquences des gouvernements socialistes), on en déduit l'évidence: vous êtes bien mal placé pour être crédible et juger quelqu'un comme étant "aveugle".

Quant à l'évasion fiscale qui est un délit, ce n'est qu'une mesure démagogique tout bonnement en contradiction avec la "liberté" revendiquée et par la France, et par l'ONU, pour ne citer qu'eux.

Vous devriez aisément reconnaître que légiférer sur l'évasion fiscale est du domaine de l'utopie, hier, aujourd'hui comme demain.

Qui peut empêcher quelqu'un d'acheter une résidence d'été à Malte? ... personne. Et qui peut arriver à prouver qu'il s'agit d'évasion fiscale et non d'un simple attrait subjectif?

Ainsi est le monde et il faut simplement l'accepter.

Vous vous appuyez sur les lois pour étayer votre propos. C'est bien.

Alors que pensez-vous de la législation contre le monopole? ... Microsoft en a fait les frais.

Pourtant, légiférer contre l'évasion fiscale revient à vouloir avoir le monopole sur les richesses.

Où quand les lois se contredisent, à moins que vous ne cautionniez le "2 poids, 2 mesures"?

Mais comme vous ne vous plaignez pas d'avoir le choix d'acheter un produit moins cher qu'un autre pour répondant à un même besoin, vous ne pouvez donc pas vous plaindre que quelqu'un préfère vivre à tel endroit plutôt que tel autre parce que c'est moins cher, et ce, quelle que soit sa tranche sociale (petit rappel complémentaire sur le leitmotiv de la France: "égalité").

Après, si vous êtes jaloux de leur train de vie, rien ni personne ne vous empêche de travailler pour arriver au même train de vie que le leur.

Ah mais oui, faut fournir des efforts, faut lever son séant de devant caradisiac pour ça. C'est donc bien plus facile de les critiquer que d'essayer d'en faire autant.

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Vous en êtes toujours avec ces histoires d'anonymats...

Pour ce qui est de "l'aveuglement idéologique", quand on a d'un côté une personne comme vous qui prend une exception (les Etats-Unis) pour une généralité pour ne pas parler de l'autre généralité (les conséquences des gouvernements socialistes), on en déduit l'évidence: vous êtes bien mal placé pour être crédible et juger quelqu'un comme étant "aveugle".

Quant à l'évasion fiscale qui est un délit, ce n'est qu'une mesure démagogique tout bonnement en contradiction avec la "liberté" revendiquée et par la France, et par l'ONU, pour ne citer qu'eux.

Vous devriez aisément reconnaître que légiférer sur l'évasion fiscale est du domaine de l'utopie, hier, aujourd'hui comme demain.

Qui peut empêcher quelqu'un d'acheter une résidence d'été à Malte? ... personne. Et qui peut arriver à prouver qu'il s'agit d'évasion fiscale et non d'un simple attrait subjectif?

Ainsi est le monde et il faut simplement l'accepter.

Vous vous appuyez sur les lois pour étayer votre propos. C'est bien.

Alors que pensez-vous de la législation contre le monopole? ... Microsoft en a fait les frais.

Pourtant, légiférer contre l'évasion fiscale revient à vouloir avoir le monopole sur les richesses.

Où quand les lois se contredisent, à moins que vous ne cautionniez le "2 poids, 2 mesures"?

Mais comme vous ne vous plaignez pas d'avoir le choix d'acheter un produit moins cher qu'un autre pour répondant à un même besoin, vous ne pouvez donc pas vous plaindre que quelqu'un préfère vivre à tel endroit plutôt que tel autre parce que c'est moins cher, et ce, quelle que soit sa tranche sociale (petit rappel complémentaire sur le leitmotiv de la France: "égalité").

Après, si vous êtes jaloux de leur train de vie, rien ni personne ne vous empêche de travailler pour arriver au même train de vie que le leur.

Ah mais oui, faut fournir des efforts, faut lever son séant de devant caradisiac pour ça. C'est donc bien plus facile de les critiquer que d'essayer d'en faire autant.

Sauf qu'en l'occurrence les USA ont une politique plutôt ferme envers les "évasions" fiscales.

Si on est expat américain, on doit justifier de ses impots auprès du fisc américain. Et si la somme payé dans le pays de résidence (mettons la France) est inférieur à ce que vous auriez payé aux USA, vous devez la différence au Fisc américain.

Les USA ont aussi voté une loi qui s'appliquera dès 2013, la FATCA.

Cette loi oblige de fait les institutions bancaires et financières non américaines à donner la liste des clients américains qui font des opérations, ont un compte, etc. dans ses institutions.

Comment les obliger ? Simple...si elle ne coopère par, une banque verra une taxe de 30% appliquée automatiquement sur tout mouvement, retrait, dividende, vente, etc. qu'elle ferait aux USA...et vue la taille de l'économie US forcément on fait affaire avec eux partout dans le monde.

grace à ses fichiers les USA traqueront efficacement les fraudeurs et les évadés. Après, libre à eux d'abandonner leur nationalité américaine et de ne plus rien avoir à faire avec les USA. Ils sont libres.

Pour information l'évasion fiscale en France représente jusqu'à 50 milliards d'euros par an et au moins 30 milliards.

Rien que la fraude à la TVA représente 8 milliards à elle seule...

de quoi rendre le budget un poil plus équilibré non??

Je ne suis pas pour les taxes à outrance, bien au contraire, elles brident la créativité et l'entreprenariat. Mais je suis pour des taxes justes payées par TOUT LE MONDE et la traque systématique des fraudeurs qui au final piquent l'argent directement dans NOS POCHES !

http://www.lesechos.fr/patrimoine/impots/actu/0202187068395-evasion-fiscale-un-cout-d-au-moins-30-milliards-d-euros-selon-le-senat-346870.php

Par Anonyme

En réponse à roc et gravillon

J'sais pas pourquoi je t'ai appelé PGC, s'cuse RPC ( lapsus révélateur sans doute, j'ai dû penser Peugeot Général Compagnie, et écrire Renault me hérisse les doigts ).

Tu te souviens de la liste des évadés fiscaux présentée par le brillant Woerth ? Eh bien, qu'est elle devenue ? Quelles conséquences ?

Rien, Nada, Peau de zob... les évadés se complaisent dans leur agréable évasion et l'on continue à se raconter des fadaises sur le coût du travail et bla bla bla...les 35 heures sont une abbbberation ( 40 heures en 1936, tu parles d'un progrès rapporté aux gains inouïs en productivité depuis 75 ans )

Faites comme RPC, lisez l'article, et gardez bien en mémoire qu'il n'est ici nullement questions dans la communication des chiffres de la non fiscalisation des œuvres d'art, ou assimilées ( autos de collection par exemple), autre domaine éminemment sympathique pour déclencher de somptueuses plus-values, entre copains et coquins...

Tiens en parlant de Woerth:

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-W%C5%93rth-blanchi.-Le-ministere-delegue-au-Budget-confirme_6346-2098990-fils-tous_filDMA.Htm

Par Gau41gv

En réponse à Anonyme

Il ferait mieux d'imaginer des produits qui remplaceront la bagnole, car celle-ci est en train de mourir, et ce n'est pas le bellâtre qui s'imagine ministre de l'industrie qui changera l'évolution. Et heureusement.

Bonjour,

Nous ne pouvons fabriquer que des objets à vendre. J'apprends que suite à l'accord avec GM, Peugeot a cessé de vendre en Iran.

En 2011, Peugeot a vendu plus de voitures en Iran qu'en France. 458 000 pour l'Iran et 441 000 en France.

L'accord avec GM coûtera cher aux contribuables français, pas pour les actionnaires. G.

Par Gau41gv

En réponse à Anonyme

Si PSA coule, je vais être triste.

Si c'est Renault par contre, je sabre le champagne.

Dans les deux cas tu paieras. G.

Par Gau41gv

En réponse à Anonyme

La compétitivité !!

Cette notion qui n'existe plus depuis belle lurette chez nos constructeurs nationaux ! Des dirigeants tellement loin du produit qu'ils en connaissent à peine l'existence. Et voilà où ça nous mène.

Triste fatalité.

La compétivité...nous chargeons le travail et les usines de toutes les charges qui incombent à tous.

Pourquoi le travail est-il taxé des allocations familiales ? De la santé ? Des retraites pour les vieux ? Du logement ? J'en ai oublié...

Taxons la consommation. Je consomme en fonction de mon pouvoir d'achat, pas en fonction de mon travail.

Un produit importé serait taxé du même montant qu'un produit fabriqué. Sans doute trop simple pour HOLLANDE AND C°...

Par Gau41gv

En réponse à Anonyme

Serais-tu adepte de la décroissance ?

L'un des principes fondateurs n'est-il pas l'utilisation parcimonieuse des ressources et donc l'utilisation plus que modérée de l'électricité non renouvelable ? Un PC avec sa connexion internet et la palanquée de serveurs que cela implique ne serait-il pas un peu contre-indiqué ?

De plus le partage du travail et/ou des richesses suppose que l'Humain serait capable de renier des millions d'années d'évolution qui l'on vu réclamer la propriété des choses et la volonté d'en avoir toujours plus que son voisin.

L'utopie communiste (entre autres) s'y est déjà cassé moult fois les dents...

Un exemple du "communisme" : la Corée du nord. Un communisme assoupli : la Chine.

On choisit quel modèle ?

Un modèle libéral, social, national !!!

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Sauf qu'en l'occurrence les USA ont une politique plutôt ferme envers les "évasions" fiscales.

Si on est expat américain, on doit justifier de ses impots auprès du fisc américain. Et si la somme payé dans le pays de résidence (mettons la France) est inférieur à ce que vous auriez payé aux USA, vous devez la différence au Fisc américain.

Les USA ont aussi voté une loi qui s'appliquera dès 2013, la FATCA.

Cette loi oblige de fait les institutions bancaires et financières non américaines à donner la liste des clients américains qui font des opérations, ont un compte, etc. dans ses institutions.

Comment les obliger ? Simple...si elle ne coopère par, une banque verra une taxe de 30% appliquée automatiquement sur tout mouvement, retrait, dividende, vente, etc. qu'elle ferait aux USA...et vue la taille de l'économie US forcément on fait affaire avec eux partout dans le monde.

grace à ses fichiers les USA traqueront efficacement les fraudeurs et les évadés. Après, libre à eux d'abandonner leur nationalité américaine et de ne plus rien avoir à faire avec les USA. Ils sont libres.

Pour information l'évasion fiscale en France représente jusqu'à 50 milliards d'euros par an et au moins 30 milliards.

Rien que la fraude à la TVA représente 8 milliards à elle seule...

de quoi rendre le budget un poil plus équilibré non??

Je ne suis pas pour les taxes à outrance, bien au contraire, elles brident la créativité et l'entreprenariat. Mais je suis pour des taxes justes payées par TOUT LE MONDE et la traque systématique des fraudeurs qui au final piquent l'argent directement dans NOS POCHES !

http://www.lesechos.fr/patrimoine/impots/actu/0202187068395-evasion-fiscale-un-cout-d-au-moins-30-milliards-d-euros-selon-le-senat-346870.php

"de quoi rendre le budget un poil plus équilibré non??"

=> vous donnez la réponse dans votre post:

" Après, libre à eux d'abandonner leur nationalité américaine et de ne plus rien avoir à faire avec les USA. Ils sont libres."

Et bien pareil pour un français, il est libre de quitter sa nationalité. Et rien de plus simple pour quelqu'un de riche.

Conclusion: si ce n'est plus de la fraude, les Mds d'euros ne rentrent quand même pas dans la poche de Bercy, donc c'est le reste de la population, classe moyenne, classe ouvrière qui paye.

Pour une politique qui se dit "sociale", c'est quand même hyper cohérent, non?

Comme rien ni personne ne pourra empêcher cette évasion fiscale, il ne reste que l'attrait ou alors une politique fiscale mondiale, égale dans tous les pays (quand on voit déjà le temps que ça prend au niveau de l'Europe, c'est pas demain la veille).

Avoir un avis argumenté, c'est bien.

Qu'il soit réaliste dans le contexte mondial actuel, c'est mieux.

Par

En réponse à Anonyme

"de quoi rendre le budget un poil plus équilibré non??"

=> vous donnez la réponse dans votre post:

" Après, libre à eux d'abandonner leur nationalité américaine et de ne plus rien avoir à faire avec les USA. Ils sont libres."

Et bien pareil pour un français, il est libre de quitter sa nationalité. Et rien de plus simple pour quelqu'un de riche.

Conclusion: si ce n'est plus de la fraude, les Mds d'euros ne rentrent quand même pas dans la poche de Bercy, donc c'est le reste de la population, classe moyenne, classe ouvrière qui paye.

Pour une politique qui se dit "sociale", c'est quand même hyper cohérent, non?

Comme rien ni personne ne pourra empêcher cette évasion fiscale, il ne reste que l'attrait ou alors une politique fiscale mondiale, égale dans tous les pays (quand on voit déjà le temps que ça prend au niveau de l'Europe, c'est pas demain la veille).

Avoir un avis argumenté, c'est bien.

Qu'il soit réaliste dans le contexte mondial actuel, c'est mieux.

L'anonyme de 16h21... et de 13h02 sans doute, voyez comme c'est pratique de dialoguer sur de telles bases.... où le gars qui se couche devant l'application des lois.

Remarque, la Mafia en a aussi, très compatibles avec le système libéral d'ailleurs.

On va donc rester sur cette douce impression : quand les conservateurs, autrefois garants de l'ordre et du légalisme ne savent plus où ils habitent... je me disais bien aussi en regardant les circonvolutions actuelles des ténors de l'UMP depuis que Razmoquette est parti ...

Enfin bon, si on veut trouver un peu d'oseille, on sait où aller chercher.

N'en déplaise à ceux qui font tout pour que rien ne change... la soupe étant encore trop bonne.

Par Anonyme

" J'apprends que suite à l'accord avec GM, Peugeot a cessé de vendre en Iran. "

Non. :nanana:

C'est suite à l'embargo décidé par l'Europe et ça date de bien avant le négociation avec GM.

Par

En réponse à Anonyme

" J'apprends que suite à l'accord avec GM, Peugeot a cessé de vendre en Iran. "

Non. :nanana:

C'est suite à l'embargo décidé par l'Europe et ça date de bien avant le négociation avec GM.

Au passage, bravo pour la réplique de l'anonyme de 14h08, parfaitement argumentée. Je rejoins en tous points ses conclusions.

Par Anonyme

D'après le Roquet Gravillon, il y aurait 48% de partisans de la mafia en France... :buzz:

Le petit facho de base qui pratique l'amalgame comme ses mentors lui ont appris... :areuh:

C'est bien petit, tu iras loin quand on fera la grande épuration : Tu n'auras qu'à demander les IPs de ceux qui ont osé te contredire... :cubitus:

Par

Un peu de math, ça fera du bien à certains

Soit [a;b]

C'est une "zone" délimitée entre a et b, qui commence à a et qui va jusqu'à b

Avant "a", ce n'est pas valable, pas applicable, pas utilisable, n'existe pas

Après "b", idem, ce n'est pas valable, pas utilisable, etc...

Et donc, TOUT ce qu'on possède, c'est ce qui existe entre "a" et "b", et c'est tout

Il s'avère que nous vivons sur la Terre, et que cette planète est "isolée". Si on avait la technologie de Startrek, alors on pourra aller ailleurs sur d'autres galaxies et exploiter de nouvelles ressources sur des nouvelles planètes. On aurait alors une croissance infinie

Mais en attendant, on ne sait pas aller ailleur. Tout ce qu'on sait faire pour le moment, c'est d'envoyer des minuscules sondes vers des autres planètes du système solaire. Bref, on peut dire qu'on est coincée sur Terre. Tout ce qu'on pourra trouver, c'est tout ce qui existe sur Terre. En ce qui nous concerne, on peut écrire ainsi [TERRE]

Imaginons un naufragé sur un radeau au milieu de l'océan. Il est isolé de tout. Il a un paquet de clop, 20 cigarettes...

La croissant, c'est faire plus aujourd'hui comparé à hier, c'est faire plus demain comparé à ce qu'on a fait aujourd'hui, etc. Sinon, ça s'appelle une stagnation. Et dans le cas contraire, ça s'appelle une régression, ou décroissance

Aujourd'hui, c'est lundi, et notre naufragé décide de fumer 1 cigarette

Puis le jour suivant, il décide la croissance, et fume 2 cigarettes

Puis le jour suivant encore, tant qu'à faire, autant poursuivre la croissance, et il fume 3 cigarettes

A votre avis, sa croissance, elle va durer combien de temps???

Et que se passe t il s'il décide d'être sage, se contenter de faire pareil, c'est à dire la stangnation

Donc aujourd'hui, lundi, il fume 1 cigarette

Puis le jour suivant, il fume 1 cigarette

Puis le jour suivant, il ne fume qu'une cigarette

A votre avis, ce mode de consommation, plus raisonnable que le précedent, ce mode est il durable? c'est à dire pendant combien de temps pourra t il fumer 1 cigarette par jour, sachant que tout ce qu'il possède se trouve sur son radeau, et sur son radeau, il y a 1 paquet de cigarettes?

Bref, nous sommes sur [TERRE] tout comme le naufragé est sur son [radeau].

Alors que ceux qui pensent que la croissance sera infinie lèvent la main, que l'on pourra consommer toujours plus en exploitant toujours plus de ressources, etc....

Par

Jolie métaphore 23h10.

Et tu pourrais rajouter que le paquet de clope, il doit le PARTAGER avec ces collègues naufragés qui sont de plus en plus nombreux..

Et ça, dans notre république ça s'appelle la FRATERNITE et c'est au moins aussi important que la "liberté", n'en déplaise à certains.

On approche d'un point de rupture energetique et ça continue à vouloir s'empiffrer. C'est dingue!

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

"de quoi rendre le budget un poil plus équilibré non??"

=> vous donnez la réponse dans votre post:

" Après, libre à eux d'abandonner leur nationalité américaine et de ne plus rien avoir à faire avec les USA. Ils sont libres."

Et bien pareil pour un français, il est libre de quitter sa nationalité. Et rien de plus simple pour quelqu'un de riche.

Conclusion: si ce n'est plus de la fraude, les Mds d'euros ne rentrent quand même pas dans la poche de Bercy, donc c'est le reste de la population, classe moyenne, classe ouvrière qui paye.

Pour une politique qui se dit "sociale", c'est quand même hyper cohérent, non?

Comme rien ni personne ne pourra empêcher cette évasion fiscale, il ne reste que l'attrait ou alors une politique fiscale mondiale, égale dans tous les pays (quand on voit déjà le temps que ça prend au niveau de l'Europe, c'est pas demain la veille).

Avoir un avis argumenté, c'est bien.

Qu'il soit réaliste dans le contexte mondial actuel, c'est mieux.

@16h21: sauf qu'en l'occurrence en abandonnant leur nationalité américaine les gens qui font cela se compliquent drastiquement le commerce avec ce pays (qui bien que fortement endetté reste l'économie la plus en vue mondialement).

S'ils abandonnent la nationalité, ils abandonnent aussi les avantages que cela procure, et acceptent les taxes qu'ils auront à subir en tant qu'importateurs ou exportateurs étrangers...

On ne peut pas décider de ne plus être français/américain et profiter du système de ces pays. Le beurre et l'argent du beurre en somme...

Ceux qui partent à l'étranger et ne tirent plus AUCUN revenu de la France, pas de souci...ce ne sont pas des évadés fiscaux. En revanche ceux qui se défilent pour payer moins d'impôts mais dans le même temps profitent des avantages du pays et engrangent des revenus en France alors là taxe, fraude, prison...la totale.

Les évadés fiscaux (ie. qui tirent des revenus de la France mais se barrent bien vite quand il faut payer les impôts) c'est plus de 30 milliards....pas 50 millions...ou même 500 millions...non non 30 milliards au MINIMUM par an.

Ce ne sont pas des ZORROs mais de simples voleurs qui viennent dans NOS poches...et pas dans celles des plus riches. C'est comme vouloir bénéficier de la sécu mais ne pas cotiser, c'est kif-kif.

En France (comme dans beaucoup de pays de l'europe du sud) on admire les fraudeurs...ceux qui réussissent à gruger le fisc...en oubliant bien vite que le fisc au final...C'est nous! et que lorsque le tonton Fernand fraude la TVA...oh pas grand chose....20 000 euros par an maximum...c'est directement dans la poche de ses petits neveux qu'il vient les chercher...et tout le monde l'applaudit devant tant d'audace. Tssss

Par Anonyme

En réponse à roc et gravillon

L'anonyme de 16h21... et de 13h02 sans doute, voyez comme c'est pratique de dialoguer sur de telles bases.... où le gars qui se couche devant l'application des lois.

Remarque, la Mafia en a aussi, très compatibles avec le système libéral d'ailleurs.

On va donc rester sur cette douce impression : quand les conservateurs, autrefois garants de l'ordre et du légalisme ne savent plus où ils habitent... je me disais bien aussi en regardant les circonvolutions actuelles des ténors de l'UMP depuis que Razmoquette est parti ...

Enfin bon, si on veut trouver un peu d'oseille, on sait où aller chercher.

N'en déplaise à ceux qui font tout pour que rien ne change... la soupe étant encore trop bonne.

"où le gars qui se couche devant l'application des lois."

N'est-ce pas vous qui avez en premier sorti la carte "application des lois" (je cite "l'évasion fiscale constitue un délit")?

Si... Mais une fois de plus, quand votre crédibilité est mise à mal, vous cherchez à faire porter le chapeau à l'autre.

Par ailleurs, vous voyez qu'il n'est pas compliqué de dialoguer sur ces bases puisque vous m'avez parfaitement reconnu. Comme quoi, l'anonymat n'est pas un frein au dialogue quand on daigne y mettre un minimum de bonne volonté.

Quant à cette phrase:

"Enfin bon, si on veut trouver un peu d'oseille, on sait où aller chercher."

Avant de courrir après du pognon en enfreignant la ligne de conduite des droits de l'Homme (la liberté et tout le tralala), on pourrait aussi se poser la question d'où part l'argent collecté...

Mais comme je le disais dans mon précédent post: c'est bien plus facile de taper sur eux (les riches) que de se remettre en question soi.

C'est bien plus facile de piquer l'argent dans leur poche que d'en économiser soi-même.

Un peu comme vous dans la première partie de mon post: vous cherchez à me rejeter la faute plutôt qu'à vous remettre en question.

Par Anonyme

En réponse à RhinoPigeotCitron

Jolie métaphore 23h10.

Et tu pourrais rajouter que le paquet de clope, il doit le PARTAGER avec ces collègues naufragés qui sont de plus en plus nombreux..

Et ça, dans notre république ça s'appelle la FRATERNITE et c'est au moins aussi important que la "liberté", n'en déplaise à certains.

On approche d'un point de rupture energetique et ça continue à vouloir s'empiffrer. C'est dingue!

"ça s'appelle la FRATERNITE" et "ça continue à vouloir s'empiffrer":

La FRATERNITE, ça marche dans les 2 sens, hein! ... Fraternité entre le pauvre et le riche, et pas que dans le sens riche => pauvre, puisque la fraternité est totalement découplée de toute notion de classe sociale.

Et pour aller plus loin, on pourrait également noter que riches ET pauvres veulent "continuer à s'empiffrer". Sinon, pourquoi les "pauvres" voudraient-ils l'argent des riches?

Regardez tous ceux qui se prétendent pauvres et:

- fument au minimum 1 paquet/jour

- s'enfilent 1 à 2 apéros/jour

- on 1 3G voire 4G par tête dans la famille

- les consoles de jeu dernier cri et l'écran full HD 3D

etc, etc...

Je ne dis pas que TOUS les "pauvres" ont ce train de vie, j'affirme que les "pauvres" que l'on entend se plaindre sont ceux-ci.

Car des "pauvres" qui ont de vraies raisons de le revendiquer, il y en a, mais ceux-là se bougent pour s'en sortir par eux-même.

Ceux-là sont dignes et dignes d'être aidés.

De la même manière, TOUS les riches ne cherchent pas à s'empiffrer non plus.

Ôtez donc ces oeillères que les médias s'amusent à vous maintenir bien en place sur la tête. Sortez, regardez autour de vous. Le Monde est bien différent quand vous l'analysez avec vos yeux et non ce que la télévision vous renvoie.

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

@16h21: sauf qu'en l'occurrence en abandonnant leur nationalité américaine les gens qui font cela se compliquent drastiquement le commerce avec ce pays (qui bien que fortement endetté reste l'économie la plus en vue mondialement).

S'ils abandonnent la nationalité, ils abandonnent aussi les avantages que cela procure, et acceptent les taxes qu'ils auront à subir en tant qu'importateurs ou exportateurs étrangers...

On ne peut pas décider de ne plus être français/américain et profiter du système de ces pays. Le beurre et l'argent du beurre en somme...

Ceux qui partent à l'étranger et ne tirent plus AUCUN revenu de la France, pas de souci...ce ne sont pas des évadés fiscaux. En revanche ceux qui se défilent pour payer moins d'impôts mais dans le même temps profitent des avantages du pays et engrangent des revenus en France alors là taxe, fraude, prison...la totale.

Les évadés fiscaux (ie. qui tirent des revenus de la France mais se barrent bien vite quand il faut payer les impôts) c'est plus de 30 milliards....pas 50 millions...ou même 500 millions...non non 30 milliards au MINIMUM par an.

Ce ne sont pas des ZORROs mais de simples voleurs qui viennent dans NOS poches...et pas dans celles des plus riches. C'est comme vouloir bénéficier de la sécu mais ne pas cotiser, c'est kif-kif.

En France (comme dans beaucoup de pays de l'europe du sud) on admire les fraudeurs...ceux qui réussissent à gruger le fisc...en oubliant bien vite que le fisc au final...C'est nous! et que lorsque le tonton Fernand fraude la TVA...oh pas grand chose....20 000 euros par an maximum...c'est directement dans la poche de ses petits neveux qu'il vient les chercher...et tout le monde l'applaudit devant tant d'audace. Tssss

Attention, je n'admire pas la fraude, au contraire.

Mais pour ce qui est de tirer des revenus de son ex-pays (ne restreignons pas le débat qu'à la France ou les USA), c'est tout de même du domaine du quasi-impossible dans le cadre de la mondialisation actuelle.

Un artiste vend partout dans le monde (avec la TVA sur les produits qu'il vend, accessoirement), quelle que soit sa domiciliation fiscale.

On devrait donc lui interdire de vendre ailleurs qua dans son pays de domiciliation fiscale?

... vous concevez aisément que cela relève de l'impossible.

Un sportif peut gagner de l'argent dans tous les pays où il concourre.

On ne devrait donc que lui laisser gagner de l'argent dans son pays de domiciliation fiscale?

Devons-nous également abolir l'Euromillion, qui enrichit d'un seul coup un européen avec l'argent des autres européens?

Devons-nous interdire tout transit de produits aux frontières?

Voila ce que vous prônez! En d'autres temps, on appelait encore ça le "totalitarisme", si je ne m'abuse.

Bel exemple de liverté, de fraternité et d'égalité...

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Attention, je n'admire pas la fraude, au contraire.

Mais pour ce qui est de tirer des revenus de son ex-pays (ne restreignons pas le débat qu'à la France ou les USA), c'est tout de même du domaine du quasi-impossible dans le cadre de la mondialisation actuelle.

Un artiste vend partout dans le monde (avec la TVA sur les produits qu'il vend, accessoirement), quelle que soit sa domiciliation fiscale.

On devrait donc lui interdire de vendre ailleurs qua dans son pays de domiciliation fiscale?

... vous concevez aisément que cela relève de l'impossible.

Un sportif peut gagner de l'argent dans tous les pays où il concourre.

On ne devrait donc que lui laisser gagner de l'argent dans son pays de domiciliation fiscale?

Devons-nous également abolir l'Euromillion, qui enrichit d'un seul coup un européen avec l'argent des autres européens?

Devons-nous interdire tout transit de produits aux frontières?

Voila ce que vous prônez! En d'autres temps, on appelait encore ça le "totalitarisme", si je ne m'abuse.

Bel exemple de liverté, de fraternité et d'égalité...

"En d'autres temps, on appelait encore ça le "totalitarisme""

Absolument pas !

Quand un artiste vend des toiles aux USA ou autres il paie des impôts là-bas. Sauf s'il le fait par l'entremise d'une société auquel cas la société est de droit X (mettons française) et donc il paie l'impot sur les sociétés dans le pays de domiciliation.

Quand un sportif gagne une prime dans un pays, il y a déjà une taxe de prélevée la plupart du temps (exemple les primes de Rolland Garros sont toutes net d'impôts car l'impôt est prélevée à la source, c'est idem pour l'Euromillions ou les Etat sont payés au pro rata des mises.

Quand ma société vend un produit en Afrique, on paie des droits de douanes, de la TVA dans le pays de vente, etc. et le chiffre d'affaire est intégré à notre CA global et donne lieu éventuellement à un impôt.

Pourquoi ce qui est fait pour les sociétés ne le serait pas pour les individus ? Que je sache notre système économique pour les sociétés n'est pas totalitaire !

la fraternité ou l'égalité c'est JUSTEMENT que les gens paient les impôts dus.

Prenons l'exemple de Loeb, sportif domicilié en Suisse. TOUS les revenus qu'il touche sur le sol français (ie son salaire par exemple ou les cachets avec des boites) sont déclarés au fisc français et sont soumis à l'impôt. La domiciliation en suisse n'est là que pour échapper à l'impot sur le patrimoine. Cet homme là a tout à fait le droit d'habiter où il veut cela ne me gène pas. Mais cet homme là paie ses impots en France.

On peut aussi prendre l'exemple tout récent d'Alonso...il s'était carrément domicilié hors d'Espagne et ne payait donc plus d'impôt en Espagne. Et bien il y est revenu par SOLIDARITE avec les espagnols.

La fraude à la TVA ce n'est pas de la solidarité ou de la fraternité ni même de l'égalité.

L'évasion fiscale ce n'est pas non plus de la fraternité ni de l'égalité puisque ceux qui la pratique pique dans la poche des autres.

Vous parlez de liberté. La liberté pour un citoyen d'aller vivre ailleurs, pas de souci nous sommes un pays libre (et non totalitaire). Mais à ce moment là il faut tout assumer de ce départ.

L'égalité et la fraternité ce n'est pas que tout le monde ai la même somme à la fin du mois. Non! L'égalité c'est que tout le monde soit traité de la même manière et pas que certains s'en sortent mieux que d'autres en tapant dans la caisse.

Louis XIV disait "L'Etat c'est moi".

Personnellement je dirais "L'Etat c'est nous!" et quand on pique de l'argent à l'Etat ce n'est finalement qu'à tous ses compatriotes que l'on fait du tort.

encore une fois...on le fait très bien pour les entreprises malgré la mondialisation. ;)

Par

le fils de militaire Dédé n'aura décidément pas pu rester longtemps en mode identifié ici.

Le post anonyme lui va décidément bien mieux au teint.

Chassez le naturel , il revient au galop.

C'est curieux, quand je pense à toi, je ne t'imagine pas autrement que comme çà :

http://www.dailymotion.com/video/xcg4p4_gerard-languedepute-l-integrale_people

Allez, passe une bonne journée d'intense boursicotage, et n'oublie pas d'adapter à ta sauce ton célèbre

Droit et Devoir :

Droit d'aller te planquer en Suisse ou aux îles Caïman

Devoir de te plaindre de ne pas encore en avoir mis assez à gauche.

Par

Et au lieu de t'offusquer à pointer le pauvre qui clope, boit ou téléphone

( en payant par ailleurs de nombreuses taxes quand il commets ces actes ), on attend ton anonyme commentaire sur l'estimation à 30 milliards d'euros de l'évasion fiscale...

Tu es visiblement plus doué pour noyer le poisson que pour ouvrir les yeux sur les réalités bien tangibles de la criminalité en col blanc et qui sent bon.

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

"En d'autres temps, on appelait encore ça le "totalitarisme""

Absolument pas !

Quand un artiste vend des toiles aux USA ou autres il paie des impôts là-bas. Sauf s'il le fait par l'entremise d'une société auquel cas la société est de droit X (mettons française) et donc il paie l'impot sur les sociétés dans le pays de domiciliation.

Quand un sportif gagne une prime dans un pays, il y a déjà une taxe de prélevée la plupart du temps (exemple les primes de Rolland Garros sont toutes net d'impôts car l'impôt est prélevée à la source, c'est idem pour l'Euromillions ou les Etat sont payés au pro rata des mises.

Quand ma société vend un produit en Afrique, on paie des droits de douanes, de la TVA dans le pays de vente, etc. et le chiffre d'affaire est intégré à notre CA global et donne lieu éventuellement à un impôt.

Pourquoi ce qui est fait pour les sociétés ne le serait pas pour les individus ? Que je sache notre système économique pour les sociétés n'est pas totalitaire !

la fraternité ou l'égalité c'est JUSTEMENT que les gens paient les impôts dus.

Prenons l'exemple de Loeb, sportif domicilié en Suisse. TOUS les revenus qu'il touche sur le sol français (ie son salaire par exemple ou les cachets avec des boites) sont déclarés au fisc français et sont soumis à l'impôt. La domiciliation en suisse n'est là que pour échapper à l'impot sur le patrimoine. Cet homme là a tout à fait le droit d'habiter où il veut cela ne me gène pas. Mais cet homme là paie ses impots en France.

On peut aussi prendre l'exemple tout récent d'Alonso...il s'était carrément domicilié hors d'Espagne et ne payait donc plus d'impôt en Espagne. Et bien il y est revenu par SOLIDARITE avec les espagnols.

La fraude à la TVA ce n'est pas de la solidarité ou de la fraternité ni même de l'égalité.

L'évasion fiscale ce n'est pas non plus de la fraternité ni de l'égalité puisque ceux qui la pratique pique dans la poche des autres.

Vous parlez de liberté. La liberté pour un citoyen d'aller vivre ailleurs, pas de souci nous sommes un pays libre (et non totalitaire). Mais à ce moment là il faut tout assumer de ce départ.

L'égalité et la fraternité ce n'est pas que tout le monde ai la même somme à la fin du mois. Non! L'égalité c'est que tout le monde soit traité de la même manière et pas que certains s'en sortent mieux que d'autres en tapant dans la caisse.

Louis XIV disait "L'Etat c'est moi".

Personnellement je dirais "L'Etat c'est nous!" et quand on pique de l'argent à l'Etat ce n'est finalement qu'à tous ses compatriotes que l'on fait du tort.

encore une fois...on le fait très bien pour les entreprises malgré la mondialisation. ;)

Alors votre phrase: "Ceux qui partent à l'étranger et ne tirent plus AUCUN revenu de la France" n'était pas correcte!

J'adhère entièrement à vos exemples dans votre dernier post.

Mais j'ai du mal à imaginer qu'un français vivant à l'étranger et tirant des revenus de la France puisse échapper à la TVA sur ses produits vendus en France, puisse échapper aux taxes sur les transactions boursières qu'il effectue en France, à l'impôt sur le patrimoine qu'il a en France, etc, etc...

Ne connaissant pas le détail des plus de 30Md d'euros d'évasion fiscale, si vous le possédez, je suis preneur.

Je pense que vous pointez du doigt ces français ayant gagné de l'argent en France et qui le place à l'étranger pour le soustraire à l'impôt sur le patrimoine en France. Le seul exemple récent que je connaisse de la sorte est Yannick Noah... Je pense que la perte fiscale engendrée fait partie des 30Md€ que vous mentionnez?

Si oui, je pense que nous avons une vision proche de ce qui est juste ou pas.

Là où je veux en venir avec un raisonnement un peu extrême, c'est qu'il est quasiment impossible de légiférer sur le sujet au titre des particuliers.

Si vous empêcher un expatrier de sortir des euros de la France, vous devez aussi empêcher le touriste de sortir des euros de la France pour aller les dépenser à l'étranger!

Le raisonnement paraît absurde dans l'absolu, mais le calcul suivant mériterait d'être fait:

- nombre d'évadés fiscaux x euros soustraits à la France

- nombre de touristes x euros soustraits à la France

Dans les 2 cas, il y a une perte sèche, à minima sur la TVA française.

Je serai intéressé par la valeur de la différence entre vos 30Md€ et l'argent dépensé par les touristes à l'étranger.

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Alors votre phrase: "Ceux qui partent à l'étranger et ne tirent plus AUCUN revenu de la France" n'était pas correcte!

J'adhère entièrement à vos exemples dans votre dernier post.

Mais j'ai du mal à imaginer qu'un français vivant à l'étranger et tirant des revenus de la France puisse échapper à la TVA sur ses produits vendus en France, puisse échapper aux taxes sur les transactions boursières qu'il effectue en France, à l'impôt sur le patrimoine qu'il a en France, etc, etc...

Ne connaissant pas le détail des plus de 30Md d'euros d'évasion fiscale, si vous le possédez, je suis preneur.

Je pense que vous pointez du doigt ces français ayant gagné de l'argent en France et qui le place à l'étranger pour le soustraire à l'impôt sur le patrimoine en France. Le seul exemple récent que je connaisse de la sorte est Yannick Noah... Je pense que la perte fiscale engendrée fait partie des 30Md€ que vous mentionnez?

Si oui, je pense que nous avons une vision proche de ce qui est juste ou pas.

Là où je veux en venir avec un raisonnement un peu extrême, c'est qu'il est quasiment impossible de légiférer sur le sujet au titre des particuliers.

Si vous empêcher un expatrier de sortir des euros de la France, vous devez aussi empêcher le touriste de sortir des euros de la France pour aller les dépenser à l'étranger!

Le raisonnement paraît absurde dans l'absolu, mais le calcul suivant mériterait d'être fait:

- nombre d'évadés fiscaux x euros soustraits à la France

- nombre de touristes x euros soustraits à la France

Dans les 2 cas, il y a une perte sèche, à minima sur la TVA française.

Je serai intéressé par la valeur de la différence entre vos 30Md€ et l'argent dépensé par les touristes à l'étranger.

Le rapport et tous les travaux de la commission d'enquête sont dispos sur le site du sénat:

http://www.senat.fr/commission/enquete/evasionfiscale/index.html

http://blogs.senat.fr/evasion-fiscale/

Le rapport en lui-même devrait être présenté dans son intégralité (300 pages) d'ici qq jours.

Il y a deux distinctions. Ceux qui fraudent et ceux qui s'expatrient.

La distinction est énorme car vue de loin cela peut sembler être la même chose...

Grosso-modo, un individu A crée une société off-shore dans un paradis fiscal et se fait salarier par cette société. N'ayant pas de revenu en France il ne paie pas d'impot sur le revenu. La société offshore qui l'emploie facture à une société B le travail de monsieur A.

C'est du portage salarial et c'est l'un des premiers échelons de fraude fiscale.

La fraude à la TVA est relativement simple du fait de la TVA intracommunautaire. En gros on crée une société intermédiaire entre 2 sociétés. Une vend, l'autre achète. Celle du milieu est créée pour l'occasion et disparaît aussitôt en n'ayant pas payé la TVA (et donc en empochant cette même TVA).

Le cas de Noah est particulier (un peu comme celui de Hallyday) puisque ces personnes ont perçu des revenus sur le sol français qu'ils n'ont pas déclaré arguant du fait qu'ils habitaient à l'étranger.

Cette fraude est l'une des plus commune et représente 20 à 40 milliards par an.

Attention il ne s'agit pas de personne qui aurait un patrimoine de 100 000 euros et qui iraient à l'étranger avec. Non.

Il s'agit de personnes vivant à l'étranger mais touchant des revenus d'une société française ou sur le sol français et ne déclarant pas les revenus.

Noah n'a pas été redressé pour le fait d'avoir mis son argent à l'étranger, mais pour s'être soustrait à l'impot sur le revenu sur des revenus français.

en gros...un expat qui touche de l'argent d'une société étrangère, on s'en fiche.

un français qui touche de l'argent en france, paie les impots idoine puis part avec son argent à l'étranger, on s'en fiche (il a le droit)

Là sont pointés ceux qui dissimulent leurs revenus (de la fraude quoi... ^^ )

"Mais j'ai du mal à imaginer qu'un français vivant à l'étranger et tirant des revenus de la France puisse échapper à la TVA sur ses produits vendus en France, puisse échapper aux taxes sur les transactions boursières qu'il effectue en France, à l'impôt sur le patrimoine qu'il a en France, etc, etc.."

Et pourtant...et c'est là que le bât blesse. Il y en a beaucoup et pas sur des petits montants

Une autre fraude est celle au patrimoine. Un individu gagne suffisamment d'argent pour s'acheter une île dans un paradis fiscal. Il vit et est domicilié en France, mais ne déclare pas cette île dans son patrimoine. Il échappera ainsi par exemple à l'impôt sur la fortune (idiotie mais bon) ou à toutes les autres taxes et captations du fisc sur le patrimoine.

Etendons le cas. Ce même individu n'achète pas une île mais place son argent dans une banque opaque. Cet argent lui procure de substantiels revenus qu'il ne déclare nulle part car ils sont dans un paradis fiscal...c'est une fraude (reconnu internationalement).

entre 30 et 50 milliards par an (notez le PAR AN)...même en prenant le plus bas (30 milliards), c'est comme si chaque année on prenait dans la poche de tous les français un gros billet de 500 euros pour aller dans la poche de quelques uns.

Par

En réponse à Anonyme

Le rapport et tous les travaux de la commission d'enquête sont dispos sur le site du sénat:

http://www.senat.fr/commission/enquete/evasionfiscale/index.html

http://blogs.senat.fr/evasion-fiscale/

Le rapport en lui-même devrait être présenté dans son intégralité (300 pages) d'ici qq jours.

Il y a deux distinctions. Ceux qui fraudent et ceux qui s'expatrient.

La distinction est énorme car vue de loin cela peut sembler être la même chose...

Grosso-modo, un individu A crée une société off-shore dans un paradis fiscal et se fait salarier par cette société. N'ayant pas de revenu en France il ne paie pas d'impot sur le revenu. La société offshore qui l'emploie facture à une société B le travail de monsieur A.

C'est du portage salarial et c'est l'un des premiers échelons de fraude fiscale.

La fraude à la TVA est relativement simple du fait de la TVA intracommunautaire. En gros on crée une société intermédiaire entre 2 sociétés. Une vend, l'autre achète. Celle du milieu est créée pour l'occasion et disparaît aussitôt en n'ayant pas payé la TVA (et donc en empochant cette même TVA).

Le cas de Noah est particulier (un peu comme celui de Hallyday) puisque ces personnes ont perçu des revenus sur le sol français qu'ils n'ont pas déclaré arguant du fait qu'ils habitaient à l'étranger.

Cette fraude est l'une des plus commune et représente 20 à 40 milliards par an.

Attention il ne s'agit pas de personne qui aurait un patrimoine de 100 000 euros et qui iraient à l'étranger avec. Non.

Il s'agit de personnes vivant à l'étranger mais touchant des revenus d'une société française ou sur le sol français et ne déclarant pas les revenus.

Noah n'a pas été redressé pour le fait d'avoir mis son argent à l'étranger, mais pour s'être soustrait à l'impot sur le revenu sur des revenus français.

en gros...un expat qui touche de l'argent d'une société étrangère, on s'en fiche.

un français qui touche de l'argent en france, paie les impots idoine puis part avec son argent à l'étranger, on s'en fiche (il a le droit)

Là sont pointés ceux qui dissimulent leurs revenus (de la fraude quoi... ^^ )

"Mais j'ai du mal à imaginer qu'un français vivant à l'étranger et tirant des revenus de la France puisse échapper à la TVA sur ses produits vendus en France, puisse échapper aux taxes sur les transactions boursières qu'il effectue en France, à l'impôt sur le patrimoine qu'il a en France, etc, etc.."

Et pourtant...et c'est là que le bât blesse. Il y en a beaucoup et pas sur des petits montants

Une autre fraude est celle au patrimoine. Un individu gagne suffisamment d'argent pour s'acheter une île dans un paradis fiscal. Il vit et est domicilié en France, mais ne déclare pas cette île dans son patrimoine. Il échappera ainsi par exemple à l'impôt sur la fortune (idiotie mais bon) ou à toutes les autres taxes et captations du fisc sur le patrimoine.

Etendons le cas. Ce même individu n'achète pas une île mais place son argent dans une banque opaque. Cet argent lui procure de substantiels revenus qu'il ne déclare nulle part car ils sont dans un paradis fiscal...c'est une fraude (reconnu internationalement).

entre 30 et 50 milliards par an (notez le PAR AN)...même en prenant le plus bas (30 milliards), c'est comme si chaque année on prenait dans la poche de tous les français un gros billet de 500 euros pour aller dans la poche de quelques uns.

Anonyme de 16h51, merci d'avoir pris le temps d'expliquer, très clairement et en bon français quelques échelons de l'évasion et de la fraude fiscale.

Mais bon, ça ne va pas empêcher certains de nos amis ici présents de tenter de défendre une fois encore l'indéfendable.

En on aura beau mettre des liens à foison, ils trouveront encore le moyen de tomber de l'arbre, tel ce monsieur du passé qui après 4 ans 1/2 à un poste quelque peu élevé semble découvrir le loup :

http://2012.canalplus.fr/emissions/le_grand_journal?video=610039

Trop amusant n'est il pas ?

Par Anonyme

En réponse à roc et gravillon

Anonyme de 16h51, merci d'avoir pris le temps d'expliquer, très clairement et en bon français quelques échelons de l'évasion et de la fraude fiscale.

Mais bon, ça ne va pas empêcher certains de nos amis ici présents de tenter de défendre une fois encore l'indéfendable.

En on aura beau mettre des liens à foison, ils trouveront encore le moyen de tomber de l'arbre, tel ce monsieur du passé qui après 4 ans 1/2 à un poste quelque peu élevé semble découvrir le loup :

http://2012.canalplus.fr/emissions/le_grand_journal?video=610039

Trop amusant n'est il pas ?

Moi l'anonyme de 16h51, Droite ou Gauche je m'en cogne.

Moi l'anonyme de 16h51 je souhaiterais la vraie égalité devant l'impôt...

Cela ne signifie pas que tout le monde doit payer la même chose ou même le même pourcentage. Non, cela signifie que tout le monde doit payer.

Sinon on arrive à du chacun pour soi où on tente par tout les moyens de payer moins que son voisin, quitte à tricher.

Par

Cher Anonyme de 9h38.

Relisez mon post, en aucun cas je n'ai écrit "riche", "pauvre"...

Vous avez polémiqué sur ce sujet tout seul en faisant emmerger le fameux stéréotype du "pauvre assisté et profiteur".

Je ne vous parlais que de fraternité "entre les hommes" tout simplement.

Je suis le premier à veiller sur la voiture de mes colocataires quand un vandale s'amuse à dégrader les carrosseries (Mercedes ou Fiat Panda : même combat)

Quand un voisin me demande de l'aide, je ne lui demande pas sa fiche de paie pour estimer si c'est lui ou moi qui lui dois de l'aide...

Je chie sur ces fameux médias qui nous vendent le bonheur comme une réussite économique obligatoire et je respecte profondemment certaines grandes fortunes qui souhaitent participer plus activemment à la vie collective.

Là ou je vous rejoint, c'est que tout le monde est poussé à s'empiffrer et la resistance passe par une meilleur éducation ainsi que l'abrogation de 85% des inepties audiovisuelles servies à heure de grande écoute.

Quand à la fraude, je suis pour une sanction exemplaire pour tous, fraudeurs aux "assedic" comme fraudeurs aux "îles caymans".

Par Anonyme

On s'en branle une MRS les pootre !!!! :roi: Elle se vend pas mais elle pootre quand même :roi:

Par Anonyme

En réponse à RhinoPigeotCitron

Cher Anonyme de 9h38.

Relisez mon post, en aucun cas je n'ai écrit "riche", "pauvre"...

Vous avez polémiqué sur ce sujet tout seul en faisant emmerger le fameux stéréotype du "pauvre assisté et profiteur".

Je ne vous parlais que de fraternité "entre les hommes" tout simplement.

Je suis le premier à veiller sur la voiture de mes colocataires quand un vandale s'amuse à dégrader les carrosseries (Mercedes ou Fiat Panda : même combat)

Quand un voisin me demande de l'aide, je ne lui demande pas sa fiche de paie pour estimer si c'est lui ou moi qui lui dois de l'aide...

Je chie sur ces fameux médias qui nous vendent le bonheur comme une réussite économique obligatoire et je respecte profondemment certaines grandes fortunes qui souhaitent participer plus activemment à la vie collective.

Là ou je vous rejoint, c'est que tout le monde est poussé à s'empiffrer et la resistance passe par une meilleur éducation ainsi que l'abrogation de 85% des inepties audiovisuelles servies à heure de grande écoute.

Quand à la fraude, je suis pour une sanction exemplaire pour tous, fraudeurs aux "assedic" comme fraudeurs aux "îles caymans".

Toutes mes excuses, alors.

J'ai pris votre écrit comme étant dans la continuité de ce que certains ont pu écrire.

Nous nous rejoignons en tous points.

J'aurais cependant écrit "sur ces fameux médias qui nous vendent la réussite économique comme condition obligatoire d'accès au bonheur" et non l'inverse!

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Le rapport et tous les travaux de la commission d'enquête sont dispos sur le site du sénat:

http://www.senat.fr/commission/enquete/evasionfiscale/index.html

http://blogs.senat.fr/evasion-fiscale/

Le rapport en lui-même devrait être présenté dans son intégralité (300 pages) d'ici qq jours.

Il y a deux distinctions. Ceux qui fraudent et ceux qui s'expatrient.

La distinction est énorme car vue de loin cela peut sembler être la même chose...

Grosso-modo, un individu A crée une société off-shore dans un paradis fiscal et se fait salarier par cette société. N'ayant pas de revenu en France il ne paie pas d'impot sur le revenu. La société offshore qui l'emploie facture à une société B le travail de monsieur A.

C'est du portage salarial et c'est l'un des premiers échelons de fraude fiscale.

La fraude à la TVA est relativement simple du fait de la TVA intracommunautaire. En gros on crée une société intermédiaire entre 2 sociétés. Une vend, l'autre achète. Celle du milieu est créée pour l'occasion et disparaît aussitôt en n'ayant pas payé la TVA (et donc en empochant cette même TVA).

Le cas de Noah est particulier (un peu comme celui de Hallyday) puisque ces personnes ont perçu des revenus sur le sol français qu'ils n'ont pas déclaré arguant du fait qu'ils habitaient à l'étranger.

Cette fraude est l'une des plus commune et représente 20 à 40 milliards par an.

Attention il ne s'agit pas de personne qui aurait un patrimoine de 100 000 euros et qui iraient à l'étranger avec. Non.

Il s'agit de personnes vivant à l'étranger mais touchant des revenus d'une société française ou sur le sol français et ne déclarant pas les revenus.

Noah n'a pas été redressé pour le fait d'avoir mis son argent à l'étranger, mais pour s'être soustrait à l'impot sur le revenu sur des revenus français.

en gros...un expat qui touche de l'argent d'une société étrangère, on s'en fiche.

un français qui touche de l'argent en france, paie les impots idoine puis part avec son argent à l'étranger, on s'en fiche (il a le droit)

Là sont pointés ceux qui dissimulent leurs revenus (de la fraude quoi... ^^ )

"Mais j'ai du mal à imaginer qu'un français vivant à l'étranger et tirant des revenus de la France puisse échapper à la TVA sur ses produits vendus en France, puisse échapper aux taxes sur les transactions boursières qu'il effectue en France, à l'impôt sur le patrimoine qu'il a en France, etc, etc.."

Et pourtant...et c'est là que le bât blesse. Il y en a beaucoup et pas sur des petits montants

Une autre fraude est celle au patrimoine. Un individu gagne suffisamment d'argent pour s'acheter une île dans un paradis fiscal. Il vit et est domicilié en France, mais ne déclare pas cette île dans son patrimoine. Il échappera ainsi par exemple à l'impôt sur la fortune (idiotie mais bon) ou à toutes les autres taxes et captations du fisc sur le patrimoine.

Etendons le cas. Ce même individu n'achète pas une île mais place son argent dans une banque opaque. Cet argent lui procure de substantiels revenus qu'il ne déclare nulle part car ils sont dans un paradis fiscal...c'est une fraude (reconnu internationalement).

entre 30 et 50 milliards par an (notez le PAR AN)...même en prenant le plus bas (30 milliards), c'est comme si chaque année on prenait dans la poche de tous les français un gros billet de 500 euros pour aller dans la poche de quelques uns.

Nous sommes d'accord.

Mais alors prenez également en compte ce que je vous ai expliqué sur l'argent dépensé par les touristes à l'étranger.

Et que dire de la fraude à l'alcool, aux cigarettes et bien d'autres encore aux frontières?!

Combien cela coûte-t'il à l'état français?

Pareil pour les fraudes aux assedic et à la sécurité sociale!

Croyez-vous que ce sont les "riches" qui abusent de ces pratiques?

Ce que je tiens à modérer dans votre propos et à souligner de manière générale, c'est que la fraude n'est pas l'oeuvre d'une classe sociale, mais de l'Homme, et que pointer l'une du doigt ne peut pas se faire sans pointer l'autre.

Sauf que dans un contexte d'élections, compte tenu du fait que la classe ouvrière représente plus de voix que la classe des millionnaires, il est de bon ton de taper sur ces derniers pour s'assurer le vote des premiers.

Là sont l'injustice et l'inégalité, le tout noyé dans une grosse dose de non-fraternité.

Je peux donc concevoir aisément que la-dîte classe des "riches" cherche donc à soustraire de l'argent à un gouvernement qui ne les respectent pas en les prenant pour bouc émissaire de leur peuple, pour vache à lait de la nation.

Je ne dis pas que c'est bien, mais que la nature humaine est ainsi face à l'injustice. Il y aurait certainement toujours des fraudeurs même si le système serait "juste", mais ceux-là n'auraient plus aucune circonstance atténuante.

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Nous sommes d'accord.

Mais alors prenez également en compte ce que je vous ai expliqué sur l'argent dépensé par les touristes à l'étranger.

Et que dire de la fraude à l'alcool, aux cigarettes et bien d'autres encore aux frontières?!

Combien cela coûte-t'il à l'état français?

Pareil pour les fraudes aux assedic et à la sécurité sociale!

Croyez-vous que ce sont les "riches" qui abusent de ces pratiques?

Ce que je tiens à modérer dans votre propos et à souligner de manière générale, c'est que la fraude n'est pas l'oeuvre d'une classe sociale, mais de l'Homme, et que pointer l'une du doigt ne peut pas se faire sans pointer l'autre.

Sauf que dans un contexte d'élections, compte tenu du fait que la classe ouvrière représente plus de voix que la classe des millionnaires, il est de bon ton de taper sur ces derniers pour s'assurer le vote des premiers.

Là sont l'injustice et l'inégalité, le tout noyé dans une grosse dose de non-fraternité.

Je peux donc concevoir aisément que la-dîte classe des "riches" cherche donc à soustraire de l'argent à un gouvernement qui ne les respectent pas en les prenant pour bouc émissaire de leur peuple, pour vache à lait de la nation.

Je ne dis pas que c'est bien, mais que la nature humaine est ainsi face à l'injustice. Il y aurait certainement toujours des fraudeurs même si le système serait "juste", mais ceux-là n'auraient plus aucune circonstance atténuante.

Ah mais je n'ai jamais dit que c'était les riches qui fraudaient...et je m'en garderais bien.

Les plus grosses fraudes (par leur montant total) sont l'oeuvre du quidam moyen. Celui qui va déclarer 20% de recette en moins (donc au black), ou même le simple quidam comme vous et moi qui file une partie en liquide à l'artisan du coin venu faire sa salle de bain, ou les papis/mamis qui logent un étudiant dans la chambre du haut et qui ne déclarent pas au fisc, etc.

Un frontalier qui va chercher de l'alcool ou des clopes ne fraude pas tant qu'il reste dans les limites fixées par la loi. Je suis un adepte de l'Espagne l'été pour aller chercher quelques bouteilles de "Licor 43" (Cuarenta y Tres) que l'on ne trouve pas en France. Mais...je n'en ramène pas des cartons entiers, auquel cas cela deviendrait de la fraude. Là est la nuance.

L'argent dépensé par les touristes n'est pas de la fraude puisque ces touristes ne ramènent que qq souvenirs (s'ils ramènent plus que ce que la loi les y autorise, là cela redevient de la fraude).

C'est la même chose qu'un français qui s'installe de l'autre coté de la frontière. Pas de souci avec cela puisque son argent lui appartient (je suis d'ailleurs contre les taxes sur le patrimoine en général mais c'est un autre débat). Là où cela poserait pbm ce serait (encore une fois) s'il gagnait de l'argent par une activité en france puis planquerait l'argent dans un paradis pour ne pas payer d'impots sur les revenus (fraude donc).

Allez...une autre fraude très simple à mettre en oeuvre et très simple à démasquer pour peu que le secret bancaire n'existe plus entre Etat.

Monsieur X a mis de coté 1 million d'euros. Mr X souhaite donner cet argent à ces enfants mais ne pas payer les droit de succession (là encore je trouve cela débile mais c'est un autre débat).

Que fait Mr X? Simple...il met 1 millions dans un coffre anonyme dans une banque d'un paradis fiscal.

Ce coffre, il peut en transmettre la possession rien que par un courrier à sa banque sans qu'aucun état ne soit au courant.

Les enfants de Mr X entrent ainsi en possession de 1 million sans que l'Etat français ne prenne les droits de succession.

Allez une dernière pour la route...Mr X veut acheter une maison. Le prix d'achat est fixé à 200 000 euros. Monsieur X s'arrange avec le vendeur (et le notaire s'il le faut) pour baisser artificiellement le prix de la maison.

Pourquoi ? Simple...les droits de mutation (appelés abusivement frais de notaire). D'environ 7,5% pour cette tranche (au pif) cela représente 15 000 euros qui partent à l'Etat.

Donc ce que fait Mr X, c'est déclarer qu'il achète la maison 190 000 euros, ainsi que 10 000 euros de mobilier qui se trouve à l'intérieur (meubles de cuisine, de SdB, etc.). Personne ne contrôle le contenu de la maison, ni même la valeur mobilière contenue.

Bref...à la déclaration notariale, il y a donc 190 000 euros sur lesquels l'acheteur paie les droits (soit 14 250 euros) et 10 000 de mobilier sur lesquels il ne paie aucun droit de mutation. Pour le vendeur, c'est kif-kif puisqu'il touche 200 000 euros (et peu même baisser l'éventuelle plus-value réalisée) et pour l'acheteur cela représente 750 euros de moins.

bien entendu les montants sont souvent plus importants vu le prix de l'immobilier.

Voilà comment on fait 30 milliards au bas mot de fraude et d'évasion fiscale.

Sans que ce soit des riches ou des très riches (eux ne fraudent pas, ils ont des avocats fiscalistes pour trouver les failles et les niches).

Par

En réponse à Anonyme

Ah mais je n'ai jamais dit que c'était les riches qui fraudaient...et je m'en garderais bien.

Les plus grosses fraudes (par leur montant total) sont l'oeuvre du quidam moyen. Celui qui va déclarer 20% de recette en moins (donc au black), ou même le simple quidam comme vous et moi qui file une partie en liquide à l'artisan du coin venu faire sa salle de bain, ou les papis/mamis qui logent un étudiant dans la chambre du haut et qui ne déclarent pas au fisc, etc.

Un frontalier qui va chercher de l'alcool ou des clopes ne fraude pas tant qu'il reste dans les limites fixées par la loi. Je suis un adepte de l'Espagne l'été pour aller chercher quelques bouteilles de "Licor 43" (Cuarenta y Tres) que l'on ne trouve pas en France. Mais...je n'en ramène pas des cartons entiers, auquel cas cela deviendrait de la fraude. Là est la nuance.

L'argent dépensé par les touristes n'est pas de la fraude puisque ces touristes ne ramènent que qq souvenirs (s'ils ramènent plus que ce que la loi les y autorise, là cela redevient de la fraude).

C'est la même chose qu'un français qui s'installe de l'autre coté de la frontière. Pas de souci avec cela puisque son argent lui appartient (je suis d'ailleurs contre les taxes sur le patrimoine en général mais c'est un autre débat). Là où cela poserait pbm ce serait (encore une fois) s'il gagnait de l'argent par une activité en france puis planquerait l'argent dans un paradis pour ne pas payer d'impots sur les revenus (fraude donc).

Allez...une autre fraude très simple à mettre en oeuvre et très simple à démasquer pour peu que le secret bancaire n'existe plus entre Etat.

Monsieur X a mis de coté 1 million d'euros. Mr X souhaite donner cet argent à ces enfants mais ne pas payer les droit de succession (là encore je trouve cela débile mais c'est un autre débat).

Que fait Mr X? Simple...il met 1 millions dans un coffre anonyme dans une banque d'un paradis fiscal.

Ce coffre, il peut en transmettre la possession rien que par un courrier à sa banque sans qu'aucun état ne soit au courant.

Les enfants de Mr X entrent ainsi en possession de 1 million sans que l'Etat français ne prenne les droits de succession.

Allez une dernière pour la route...Mr X veut acheter une maison. Le prix d'achat est fixé à 200 000 euros. Monsieur X s'arrange avec le vendeur (et le notaire s'il le faut) pour baisser artificiellement le prix de la maison.

Pourquoi ? Simple...les droits de mutation (appelés abusivement frais de notaire). D'environ 7,5% pour cette tranche (au pif) cela représente 15 000 euros qui partent à l'Etat.

Donc ce que fait Mr X, c'est déclarer qu'il achète la maison 190 000 euros, ainsi que 10 000 euros de mobilier qui se trouve à l'intérieur (meubles de cuisine, de SdB, etc.). Personne ne contrôle le contenu de la maison, ni même la valeur mobilière contenue.

Bref...à la déclaration notariale, il y a donc 190 000 euros sur lesquels l'acheteur paie les droits (soit 14 250 euros) et 10 000 de mobilier sur lesquels il ne paie aucun droit de mutation. Pour le vendeur, c'est kif-kif puisqu'il touche 200 000 euros (et peu même baisser l'éventuelle plus-value réalisée) et pour l'acheteur cela représente 750 euros de moins.

bien entendu les montants sont souvent plus importants vu le prix de l'immobilier.

Voilà comment on fait 30 milliards au bas mot de fraude et d'évasion fiscale.

Sans que ce soit des riches ou des très riches (eux ne fraudent pas, ils ont des avocats fiscalistes pour trouver les failles et les niches).

Psiitt... ta démonstration est correcte pour le coup de l'immobilier/mobilier soumis ou non aux droits de mutation.

Mais pour atteindre 30 milliards de déficit fiscal, il faudrait 30 millions de transactions immobilières/an, à raison d'une perte fiscale de 1 000 € par transaction ( tu vois, je suis large). On en est loin tout de même. Et tout le monde ne truande pas, et nombre de transactions se font sans aucun mobilier résiduel.

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Ah mais je n'ai jamais dit que c'était les riches qui fraudaient...et je m'en garderais bien.

Les plus grosses fraudes (par leur montant total) sont l'oeuvre du quidam moyen. Celui qui va déclarer 20% de recette en moins (donc au black), ou même le simple quidam comme vous et moi qui file une partie en liquide à l'artisan du coin venu faire sa salle de bain, ou les papis/mamis qui logent un étudiant dans la chambre du haut et qui ne déclarent pas au fisc, etc.

Un frontalier qui va chercher de l'alcool ou des clopes ne fraude pas tant qu'il reste dans les limites fixées par la loi. Je suis un adepte de l'Espagne l'été pour aller chercher quelques bouteilles de "Licor 43" (Cuarenta y Tres) que l'on ne trouve pas en France. Mais...je n'en ramène pas des cartons entiers, auquel cas cela deviendrait de la fraude. Là est la nuance.

L'argent dépensé par les touristes n'est pas de la fraude puisque ces touristes ne ramènent que qq souvenirs (s'ils ramènent plus que ce que la loi les y autorise, là cela redevient de la fraude).

C'est la même chose qu'un français qui s'installe de l'autre coté de la frontière. Pas de souci avec cela puisque son argent lui appartient (je suis d'ailleurs contre les taxes sur le patrimoine en général mais c'est un autre débat). Là où cela poserait pbm ce serait (encore une fois) s'il gagnait de l'argent par une activité en france puis planquerait l'argent dans un paradis pour ne pas payer d'impots sur les revenus (fraude donc).

Allez...une autre fraude très simple à mettre en oeuvre et très simple à démasquer pour peu que le secret bancaire n'existe plus entre Etat.

Monsieur X a mis de coté 1 million d'euros. Mr X souhaite donner cet argent à ces enfants mais ne pas payer les droit de succession (là encore je trouve cela débile mais c'est un autre débat).

Que fait Mr X? Simple...il met 1 millions dans un coffre anonyme dans une banque d'un paradis fiscal.

Ce coffre, il peut en transmettre la possession rien que par un courrier à sa banque sans qu'aucun état ne soit au courant.

Les enfants de Mr X entrent ainsi en possession de 1 million sans que l'Etat français ne prenne les droits de succession.

Allez une dernière pour la route...Mr X veut acheter une maison. Le prix d'achat est fixé à 200 000 euros. Monsieur X s'arrange avec le vendeur (et le notaire s'il le faut) pour baisser artificiellement le prix de la maison.

Pourquoi ? Simple...les droits de mutation (appelés abusivement frais de notaire). D'environ 7,5% pour cette tranche (au pif) cela représente 15 000 euros qui partent à l'Etat.

Donc ce que fait Mr X, c'est déclarer qu'il achète la maison 190 000 euros, ainsi que 10 000 euros de mobilier qui se trouve à l'intérieur (meubles de cuisine, de SdB, etc.). Personne ne contrôle le contenu de la maison, ni même la valeur mobilière contenue.

Bref...à la déclaration notariale, il y a donc 190 000 euros sur lesquels l'acheteur paie les droits (soit 14 250 euros) et 10 000 de mobilier sur lesquels il ne paie aucun droit de mutation. Pour le vendeur, c'est kif-kif puisqu'il touche 200 000 euros (et peu même baisser l'éventuelle plus-value réalisée) et pour l'acheteur cela représente 750 euros de moins.

bien entendu les montants sont souvent plus importants vu le prix de l'immobilier.

Voilà comment on fait 30 milliards au bas mot de fraude et d'évasion fiscale.

Sans que ce soit des riches ou des très riches (eux ne fraudent pas, ils ont des avocats fiscalistes pour trouver les failles et les niches).

Nous sommes d'accord.

En parlant des moyens de transmettre de l'argent sans passer par la case "Bercy", il y a également les SCI, il me semble.

J'ai d'ailleurs lu dernièrement dans un livre d'un ex-élu du PS dans le Nord que ce parti semble avoir pour habitude de procéder par SCI pour faire circuler l'argent en son sein.

Le Président lui-même possède des parts dans des SCI, d'ailleurs.

Je suis surpris que personne n'est relevé ce "détail" avant les élections!

Par

En réponse à Anonyme

Nous sommes d'accord.

En parlant des moyens de transmettre de l'argent sans passer par la case "Bercy", il y a également les SCI, il me semble.

J'ai d'ailleurs lu dernièrement dans un livre d'un ex-élu du PS dans le Nord que ce parti semble avoir pour habitude de procéder par SCI pour faire circuler l'argent en son sein.

Le Président lui-même possède des parts dans des SCI, d'ailleurs.

Je suis surpris que personne n'est relevé ce "détail" avant les élections!

Attention à la dérive facile... on parle ici de fraude ou de dissimulation fiscale ( voir l'exemple du gars de 12h38 ), La SCI est bien dans un cadre tout ce qu'il y a de plus légal, comme les FCPI ou les placements dans les DOM.

Un peu comme la transmission par don plafonnée à 150 000 € tous les 10 ans, qui va être ramenée à 100 000 € tous les 15, avec une très faible fiscalisation, on peut s'offusquer de telles pratiques, mais elles sont issues de décisions politiques, dont le but était bien de fournir des capitaux à des secteurs en difficulté ou demandant à être relancés, ou à transmettre des biens inutilement bloqués dans une inutile thésaurisation.

Ne pas tout confondre donc...

Par

A 9h36, vous avez raison pour la correction, ma phrase étant mal tournée.

Content de voir que nos avis convergent.

C'est fous ce que l'on peut apprendre d'un bête article dont le sujet était à la base " Les syndicalistes de Renault et PSA défileront ensemble...":ddr:

C'est en cela que j'apprécie beaucoup caradisiac.

Par Dro66ow

En réponse à roc et gravillon

Attention à la dérive facile... on parle ici de fraude ou de dissimulation fiscale ( voir l'exemple du gars de 12h38 ), La SCI est bien dans un cadre tout ce qu'il y a de plus légal, comme les FCPI ou les placements dans les DOM.

Un peu comme la transmission par don plafonnée à 150 000 € tous les 10 ans, qui va être ramenée à 100 000 € tous les 15, avec une très faible fiscalisation, on peut s'offusquer de telles pratiques, mais elles sont issues de décisions politiques, dont le but était bien de fournir des capitaux à des secteurs en difficulté ou demandant à être relancés, ou à transmettre des biens inutilement bloqués dans une inutile thésaurisation.

Ne pas tout confondre donc...

Il n'y a aucune confusion.

Dans la mesure où la SCI est un moyen de soustraire au fisc des sommes d'argent -colossales qui plus sont- et de les transmettre à un tiers, je doute de la légalité du procédé.

En admettant que ça le soit, dans l'esprit, c'est tout aussi condamnable que de soustraire au même fisc des sommes d'argent en les plaçant sur des sociétés off-shore.

La législation serait parfaite et juste, elle ne serait pas en permanence adaptée. Et en ce qui concerne les SCI, si les hommes faisant et défaisant la législation n'en tiraient pas profit, peut-être que celle-ci aurait déjà été remise en cause depuis bien longtemps. Il est en effet utopique de croire qu'un seul de nos plus hauts représentants de l'Etat soit blanc comme neige.

Si votre crédo est de respecter à la lettre la législation sans vous poser la question du bien-fondé de celle-ci, alors je ne saurais que trop vous conseiller d'arrêter d'insulter par d'habiles tournures, non-condamnables au premier degré, mais dont le caractère insultant du second degré est explicite.

Sinon, vous êtes tout-à-fait dans le droit d'ouvrir les yeux et de constater les énormes sommes d'argent transitant par les SCI dont Bercy ne voit pas le moindre centime!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Actualité Peugeot

Toute l'actualité

Forum Peugeot