Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Alfa Romeo : grosse baisse de malus pour les Giulia et StelvioGrâce à de nombreuses améliorations techniques, le 2.0 turbo de 280 ch chez Alfa Romeo voit ses émissions drastiquement baisser. Le malus, lui, est divisé par 6.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

" les mises à jour sur les rapports de boîte [...] ont permis une telle baisse, presque impensable sans toucher aux rapports de boite "

relisez-vous svp

Par

Z'allez voir qu'on va se retrouver avec des engins sur le papier très performants, mais affublés de rapports de boîte/pont tellement longs qu'ils donneront des autos amorphes comme des limaces.

Et en usage normal, une consommation plutôt plus élevée qu'avant, car il sera besoin d'aller taper des rapports inférieurs à l'usage, pour obtenir une reprise décente ou simplement monter un col.

On se souviendra des années 80', où la vignette 7 ch annuelle était à tarif raisonnable, et au delà bien plus élevée.

Résultat des courses : nombre de véhicules homologués France autour des 110/130 chevaux étaient affublés de rapports étagés bien trop long pour ne pas dépasser ces 7 ch ( dont la détermination était issue d'une formule complexe où ce chapitre avait de l'importance ), les rendant parfaitement insipides à la conduite....

Par

Donc le Stelvio de 280CV est/était malusé de 22.000€ ?

Pour "seulement" 280CV ? C'est vraiment une hérésie.

Triste pays ou au delà de 180cv on est considéré comme un terroriste en puissance.... Et la culture du nivellement par le bas.

Par

En réponse à roc et gravillon

Z'allez voir qu'on va se retrouver avec des engins sur le papier très performants, mais affublés de rapports de boîte/pont tellement longs qu'ils donneront des autos amorphes comme des limaces.

Et en usage normal, une consommation plutôt plus élevée qu'avant, car il sera besoin d'aller taper des rapports inférieurs à l'usage, pour obtenir une reprise décente ou simplement monter un col.

On se souviendra des années 80', où la vignette 7 ch annuelle était à tarif raisonnable, et au delà bien plus élevée.

Résultat des courses : nombre de véhicules homologués France autour des 110/130 chevaux étaient affublés de rapports étagés bien trop long pour ne pas dépasser ces 7 ch ( dont la détermination était issue d'une formule complexe où ce chapitre avait de l'importance ), les rendant parfaitement insipides à la conduite....

Une petite reprog de la boite pour retrouver des rapports correctement utilisables et voila.

Par

En réponse à Otonei

Une petite reprog de la boite pour retrouver des rapports correctement utilisables et voila.

bah non si les ratios dependent de la taille des pignons

les changements de rapport, cest autre chose

Par

En réponse à Otonei

Donc le Stelvio de 280CV est/était malusé de 22.000€ ?

Pour "seulement" 280CV ? C'est vraiment une hérésie.

Triste pays ou au delà de 180cv on est considéré comme un terroriste en puissance.... Et la culture du nivellement par le bas.

Plutôt triste constructeur qui en 2021 ose proposer une caisse avec une conception et une motorisation datant du siècle dernier.

Si quelques artifices et réglages permettent de diminuer aussi drastiquement les rejets de Co2, c'est à se demander pourquoi Alfa n'a pas fait ce travail au moment du développement, sachant que le barème du malus aujourd'hui en vigueur était annoncé depuis 2018...

Par

En réponse à roc et gravillon

Z'allez voir qu'on va se retrouver avec des engins sur le papier très performants, mais affublés de rapports de boîte/pont tellement longs qu'ils donneront des autos amorphes comme des limaces.

Et en usage normal, une consommation plutôt plus élevée qu'avant, car il sera besoin d'aller taper des rapports inférieurs à l'usage, pour obtenir une reprise décente ou simplement monter un col.

On se souviendra des années 80', où la vignette 7 ch annuelle était à tarif raisonnable, et au delà bien plus élevée.

Résultat des courses : nombre de véhicules homologués France autour des 110/130 chevaux étaient affublés de rapports étagés bien trop long pour ne pas dépasser ces 7 ch ( dont la détermination était issue d'une formule complexe où ce chapitre avait de l'importance ), les rendant parfaitement insipides à la conduite....

Manquera plus qu'une reprogrammation moteur et boîte pour retrouver le souffle à cet ensemble asthmatique !

Quid de la garantie ?

C'est pas Mercedes ou BMW qui proposait des reprogrammation en option et qui maintenait la garantie ainsi ?

Par

Ben ça se vend pas de toute façon et c'est pas la France et son pauvre Malus qui va y changer quoi que ce soit.

Par

Au delà du malus de chez nous, il y a aussi le calcul des rejets de co2 pour la taxe européenne annuelle. Avoir des rapports de transmission longs n'est pas un obstacle aux performances intermédiaires a ce niveau de puissance. Seul le classement du grand prix des feux rouges peut être affecté.

Par

un 2.0 L chez Stellantis ? manque l'hybridation légère 48V pour éliminer le malus :)

Par

Rallonger nettement le rapport de pont permet au moteur de tourner moins vite à vitesse égale et permet donc, jusqu’à un certain point..., de réduire la consommation et les rejets polluants ce qui est bien le but recherché.

Le problème est qu’à part les très gros biturbos Diesel bourrés de couple qui supportent à peu près cette manœuvre, les autres moteurs se trouvent totalement bridés avec des montées en régime laborieuses ce qui oblige à rétrograder beaucoup plus souvent ce qui va augmenter la consommation réelle.

Bref, à part essayer d’améliorer la norme CO2 cette technique cumule à peu près tous les défauts ....

Par

En réponse à Corvintetö

Plutôt triste constructeur qui en 2021 ose proposer une caisse avec une conception et une motorisation datant du siècle dernier.

Si quelques artifices et réglages permettent de diminuer aussi drastiquement les rejets de Co2, c'est à se demander pourquoi Alfa n'a pas fait ce travail au moment du développement, sachant que le barème du malus aujourd'hui en vigueur était annoncé depuis 2018...

Pas vraiment.... le méga-malus appliqué en France sur les CO2 ( puisque l'on est infoutu au sein de la C.E de s'entendre sur un système de norme unique de taxation ) a été discutaillé au parlement dans les derniers mois de 2020? et l'on ajoutera la valse hésitation sur le malus additionnel au poids et ses exemptions.

Rappelle nous le nombre d'Alfa de ces deux modèles vendus en France, et dans ces puissantes versions ?

Quasi-rien , sois en certain... donc pas mal qu'ils fassent l'effort de les adapter pour éviter que ça ne passe à zéro.

Par

En réponse à goldskin

Rallonger nettement le rapport de pont permet au moteur de tourner moins vite à vitesse égale et permet donc, jusqu’à un certain point..., de réduire la consommation et les rejets polluants ce qui est bien le but recherché.

Le problème est qu’à part les très gros biturbos Diesel bourrés de couple qui supportent à peu près cette manœuvre, les autres moteurs se trouvent totalement bridés avec des montées en régime laborieuses ce qui oblige à rétrograder beaucoup plus souvent ce qui va augmenter la consommation réelle.

Bref, à part essayer d’améliorer la norme CO2 cette technique cumule à peu près tous les défauts ....

C'est exactement ça....

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

je vois que ton intelligence et ton argumentation est tout aussi développée que la partie cycle des Alfa.

Tu n'iras pas très loin en restant comme ça :ddr:

Par

En réponse à Corvintetö

je vois que ton intelligence et ton argumentation est tout aussi développée que la partie cycle des Alfa.

Tu n'iras pas très loin en restant comme ça :ddr:

Bah ouais, tout le monde sait que Giulia c'est l'enfer à conduire, avec des liaisons au sol minables et des moteurs encore pires. :buzz:

Par

En réponse à roc et gravillon

Z'allez voir qu'on va se retrouver avec des engins sur le papier très performants, mais affublés de rapports de boîte/pont tellement longs qu'ils donneront des autos amorphes comme des limaces.

Et en usage normal, une consommation plutôt plus élevée qu'avant, car il sera besoin d'aller taper des rapports inférieurs à l'usage, pour obtenir une reprise décente ou simplement monter un col.

On se souviendra des années 80', où la vignette 7 ch annuelle était à tarif raisonnable, et au delà bien plus élevée.

Résultat des courses : nombre de véhicules homologués France autour des 110/130 chevaux étaient affublés de rapports étagés bien trop long pour ne pas dépasser ces 7 ch ( dont la détermination était issue d'une formule complexe où ce chapitre avait de l'importance ), les rendant parfaitement insipides à la conduite....

C'est le cas de la Renault 25 GTS de mon père. Avec une boîte longue, elle restait à 7ch mais l'avantage est surtout qu'elle consommait peu.

Mon père ne s'est jamais plaint de ses performances sur autoroute mais j'imagine que ce n'était pas foudroyant.

Par

En réponse à JimmyNeutron

bah non si les ratios dependent de la taille des pignons

les changements de rapport, cest autre chose

Dans ce cas oui ... :-(

Par

En réponse à Otonei

Une petite reprog de la boite pour retrouver des rapports correctement utilisables et voila.

WOW quel mecano!:bien:

Par

En réponse à king crimson

Bah ouais, tout le monde sait que Giulia c'est l'enfer à conduire, avec des liaisons au sol minables et des moteurs encore pires. :buzz:

oui vive les vieux 4 cylindres 2.0 essence avec zone rouge a 5.500 trs/min:areuh:

Par

En réponse à Corvintetö

Plutôt triste constructeur qui en 2021 ose proposer une caisse avec une conception et une motorisation datant du siècle dernier.

Si quelques artifices et réglages permettent de diminuer aussi drastiquement les rejets de Co2, c'est à se demander pourquoi Alfa n'a pas fait ce travail au moment du développement, sachant que le barème du malus aujourd'hui en vigueur était annoncé depuis 2018...

C'est tout le problème du groupe Fiat dont les frais de structure très élevés, dus à ses surcapacité de production inutilisées, obèrent ses investissements en R&D. Développer de nouvelles motorisations, de nouvelles transmissions, de nouveaux systèmes de gestion coûte très cher. Le groupe n'a plus les moyens de mobiliser les investissements nécessaires et c'est bien pourquoi la fusion avec un autre acteur automobile était vitale pour sa survie.

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Ben ça se vend pas de toute façon et c'est pas la France et son pauvre Malus qui va y changer quoi que ce soit.

Des stelvio on en voit au Etats-unis au moins, contrairement à des 3008 :bien:

Par

En réponse à Corvintetö

Plutôt triste constructeur qui en 2021 ose proposer une caisse avec une conception et une motorisation datant du siècle dernier.

Si quelques artifices et réglages permettent de diminuer aussi drastiquement les rejets de Co2, c'est à se demander pourquoi Alfa n'a pas fait ce travail au moment du développement, sachant que le barème du malus aujourd'hui en vigueur était annoncé depuis 2018...

La plateforme Giorgio est souvent considérée par d'aucun comme étant à ce jour l'une des plus agiles du segment des berlines supérieures, et dans le cadre de la fusion FCA-PSA, son usage est prévu sur les modèles du Groupe Stellantis des catégories premium.

En effet, il s'agit de trains, classiques chez Alfa, à doubles-triangles magnésium, ainsi que d'ensemble roulants très précis etc. mais surtout d'un chassis particulièrement optimisé basé sur l'implantation innovante de la classique épure de Jeantaud mais là proche de "l'abaque idéale", ce qui n'est jamais arrivé sur un véhicule grand public (car il induit par contre un effet de ripage à très base vitesse, et une direction très directe).

Son utilisation sur le Stelvio procure l'un des seuls "SUV" avec un comportement de berline sportive, et un précision de placement en courbe de tout premier ordre, comme l'ensemble de la classe automobiles journalistiques s'en fait régulièrement l'écho.

Pour le reste c'est une plateforme propulsion, avec un arbre de transmission entièrement en fibre de carbone, allégeant les masses mobiles. Cad que globalement, associé à l'usage d'éléments aluminium et magnésium, la masse d'un Stelvio diesel 210cv Q4 (le plus lourds hormis le QV 510cv), s'établit à 1679 Kg, soit environ 150 à 250Kg de moins que la concurrence Allemande (Q5, X3 etc.).

S'agissant du bloc 2.0T de 280ch, ce dernier offre des caractéristiques d'optimisation à l'aune de ce que l'on trouve chez BMW sur les 4 cylindres, avec ici un couple notoirement soutenu de 400Nm. Certes il est peu enclin à monter dans les tours car sa courbe de couple est justement optimisée sur la réduction des consommations, mais il offre des performances de tout premier ordre.

Son usage dans sa nouvelle version micro-hybridée 48v, qui est déjà disponible au sein de FCA, va là aussi bénéficier à la gamme de modèles premium de Stellantis.

Le lancement du 2.0T micro-hybridé sur la gamme Alfa est prévu à Q2/2021, mais il est dors et déjà implanté chez Maserati sur la Ghibli 2.0T, il développe 330ch sous son capot, mais est prévu en 360ch chez Jeep sur le Grand Cherokee ... alors que chez Alfa il devrait être en 310ch pour préserver la "hierarchie" entre Alfa Roméo et Maserati.

Par

En réponse à Otonei

Donc le Stelvio de 280CV est/était malusé de 22.000€ ?

Pour "seulement" 280CV ? C'est vraiment une hérésie.

Triste pays ou au delà de 180cv on est considéré comme un terroriste en puissance.... Et la culture du nivellement par le bas.

Au-delà de 180 cv ? Mais, beaucoup moins pour certains. Je regardais hier soir un reportage sur des militants d'Extinction-Rébellion. Pour eux, c'est tout le monde en 2CV ou 4L. Quand même mises au goût du jour, disent-ils.

Je ne nie pas la qualité de ces 2 anciennes ni même l'intérêt qu'i y aurait à recréer des modèles rustiques, facile d'entretien et pas cher. Mais dans leur esprit l'idée était plutôt d'imposer ça à tout le monde.

Par

En réponse à Teamgreen

oui vive les vieux 4 cylindres 2.0 essence avec zone rouge a 5.500 trs/min:areuh:

Comme tous les 4 cylindres essence actuels

Par

En réponse à king crimson

Bah ouais, tout le monde sait que Giulia c'est l'enfer à conduire, avec des liaisons au sol minables et des moteurs encore pires. :buzz:

Tu peux jouer l'ironie autant que tu veux, ne pas admettre que les 2 alfa actuelles sont une déception tant pour la qualité de finition que pour la modernité technique est faire preuve de mauvaise fois.

Ce sont des fais, même Tavares l'a à moitié admis en disant que Alfa manquait cruellement d'investissement en R&D, si tu ne veux pas le reconnaitre, bon à toi de vivre dans le déni.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Encore un rigolo en manque d'argumente vivant dans le déni ?

Ma fois, tu n'as désormais plus qu'a patienter quelques mois avant qu'Alfa sorte enfin une caisse aboutie.

Par

En réponse à JimmyNeutron

bah non si les ratios dependent de la taille des pignons

les changements de rapport, cest autre chose

justement quelqu'un sait si une reprog de boite suffit ou alors si c'est les pignons de boite qui seront trop long ?

Car sinon ce sera bien creux en reprise et bonjour les problèmes de couples (ceux avec ma femme suffisent amplement)

Merci pour votre réponse

Par

En réponse à vchiu

C'est tout le problème du groupe Fiat dont les frais de structure très élevés, dus à ses surcapacité de production inutilisées, obèrent ses investissements en R&D. Développer de nouvelles motorisations, de nouvelles transmissions, de nouveaux systèmes de gestion coûte très cher. Le groupe n'a plus les moyens de mobiliser les investissements nécessaires et c'est bien pourquoi la fusion avec un autre acteur automobile était vitale pour sa survie.

Je suis absolument d'accord avec vous, ça à même été admis par Tavares lorsqu'il vante le potentiel d'Alfa mais le besoin de moderniser les modèles. C'est du politiquement correct pour dire que les caisses actuellement manque un peu de modernité.

Par

En réponse à Corvintetö

Tu peux jouer l'ironie autant que tu veux, ne pas admettre que les 2 alfa actuelles sont une déception tant pour la qualité de finition que pour la modernité technique est faire preuve de mauvaise fois.

Ce sont des fais, même Tavares l'a à moitié admis en disant que Alfa manquait cruellement d'investissement en R&D, si tu ne veux pas le reconnaitre, bon à toi de vivre dans le déni.

Je ne sais pas pour le Stevio, mais pour la Giulia, depuis la "mise a jour" de 2019, c'est plutôt correct (mais c'est vrai qu'a la sortie, ca piquait un peu).

Par

En réponse à roc et gravillon

Z'allez voir qu'on va se retrouver avec des engins sur le papier très performants, mais affublés de rapports de boîte/pont tellement longs qu'ils donneront des autos amorphes comme des limaces.

Et en usage normal, une consommation plutôt plus élevée qu'avant, car il sera besoin d'aller taper des rapports inférieurs à l'usage, pour obtenir une reprise décente ou simplement monter un col.

On se souviendra des années 80', où la vignette 7 ch annuelle était à tarif raisonnable, et au delà bien plus élevée.

Résultat des courses : nombre de véhicules homologués France autour des 110/130 chevaux étaient affublés de rapports étagés bien trop long pour ne pas dépasser ces 7 ch ( dont la détermination était issue d'une formule complexe où ce chapitre avait de l'importance ), les rendant parfaitement insipides à la conduite....

assez d'accord.

et puis, 2500€, ça reste 2500€ de trop que je ne souhaite pas offrir à l'état.

je préfère que ce dernier me donne 7k€ pour une Tesla made in ailleurs.

Par

En réponse à Corvintetö

Plutôt triste constructeur qui en 2021 ose proposer une caisse avec une conception et une motorisation datant du siècle dernier.

Si quelques artifices et réglages permettent de diminuer aussi drastiquement les rejets de Co2, c'est à se demander pourquoi Alfa n'a pas fait ce travail au moment du développement, sachant que le barème du malus aujourd'hui en vigueur était annoncé depuis 2018...

Malus... français, pour rappel.

Bref, pas sûr que les italiens conçoivent leurs voiture exclusivement pour le marché... français. :bah:

Par

En réponse à GY201

Au delà du malus de chez nous, il y a aussi le calcul des rejets de co2 pour la taxe européenne annuelle. Avoir des rapports de transmission longs n'est pas un obstacle aux performances intermédiaires a ce niveau de puissance. Seul le classement du grand prix des feux rouges peut être affecté.

Etant donné qu'on peut difficilement se permettre de rouler aujourd'hui à 200, les bonnes accélérations et reprises sont tout ce qui reste d'intéressant sur ce genre de caisse. alors, si en plus il faut les dégrader, non, je pense que ça ne fera pas plaisir aux clients intéressés.:bah:

En tout cas, si c'est pour rouler comme avec Toyota hybride, autant prendre une Toyota. :bah:

Par

En réponse à fdlhash

La plateforme Giorgio est souvent considérée par d'aucun comme étant à ce jour l'une des plus agiles du segment des berlines supérieures, et dans le cadre de la fusion FCA-PSA, son usage est prévu sur les modèles du Groupe Stellantis des catégories premium.

En effet, il s'agit de trains, classiques chez Alfa, à doubles-triangles magnésium, ainsi que d'ensemble roulants très précis etc. mais surtout d'un chassis particulièrement optimisé basé sur l'implantation innovante de la classique épure de Jeantaud mais là proche de "l'abaque idéale", ce qui n'est jamais arrivé sur un véhicule grand public (car il induit par contre un effet de ripage à très base vitesse, et une direction très directe).

Son utilisation sur le Stelvio procure l'un des seuls "SUV" avec un comportement de berline sportive, et un précision de placement en courbe de tout premier ordre, comme l'ensemble de la classe automobiles journalistiques s'en fait régulièrement l'écho.

Pour le reste c'est une plateforme propulsion, avec un arbre de transmission entièrement en fibre de carbone, allégeant les masses mobiles. Cad que globalement, associé à l'usage d'éléments aluminium et magnésium, la masse d'un Stelvio diesel 210cv Q4 (le plus lourds hormis le QV 510cv), s'établit à 1679 Kg, soit environ 150 à 250Kg de moins que la concurrence Allemande (Q5, X3 etc.).

S'agissant du bloc 2.0T de 280ch, ce dernier offre des caractéristiques d'optimisation à l'aune de ce que l'on trouve chez BMW sur les 4 cylindres, avec ici un couple notoirement soutenu de 400Nm. Certes il est peu enclin à monter dans les tours car sa courbe de couple est justement optimisée sur la réduction des consommations, mais il offre des performances de tout premier ordre.

Son usage dans sa nouvelle version micro-hybridée 48v, qui est déjà disponible au sein de FCA, va là aussi bénéficier à la gamme de modèles premium de Stellantis.

Le lancement du 2.0T micro-hybridé sur la gamme Alfa est prévu à Q2/2021, mais il est dors et déjà implanté chez Maserati sur la Ghibli 2.0T, il développe 330ch sous son capot, mais est prévu en 360ch chez Jeep sur le Grand Cherokee ... alors que chez Alfa il devrait être en 310ch pour préserver la "hierarchie" entre Alfa Roméo et Maserati.

Je ne remet pas en cause la bonne qualité de la plateforme Giorgio, je contaste juste que les émissions pour cette catégorie de puissance sont sensiblement plus hautes que les concurrents, et qu'un "simple" réglage, qui aurait dû être fait dès la conception, permette de diminuer aussi drastiquement les émissions.

Il est du coup dommage, d'avoir un moteur plus aux normes avec un plateforme performante.

Par

En réponse à fedoismyname

Malus... français, pour rappel.

Bref, pas sûr que les italiens conçoivent leurs voiture exclusivement pour le marché... français. :bah:

Le malus en France n'est qu'une anticipation du futur malus Européen, qui même s'il ne sera peut être pas aussi sévère, tendera de toute façon vers les mêmes restrictions.

Par

En réponse à Corvintetö

Je suis absolument d'accord avec vous, ça à même été admis par Tavares lorsqu'il vante le potentiel d'Alfa mais le besoin de moderniser les modèles. C'est du politiquement correct pour dire que les caisses actuellement manque un peu de modernité.

Le problème de la Giulia et du Stelvio ne se situe pas exactement sur la qualité de finition/assemblage, mais sur le fait qu'une partie des aménagements intérieurs sont sensiblement dépassés ou font usage de matériaux qui mélange le meilleur et le moins bon ...

En ce sens, les éléments de carrosserie, éléments mobiles/ouvrants, ne posent aucun problème de finition/qualité, et de même l'épaisseur des moquettes, volants de chez Momo, palettes aluminium plein autant que les poignets intérieures ou les inserts bois précieux etc. ou même cuir (qui ont toujours étaient de belle qualité certainement grace à l'équipementier historique "Pelle Frau") ne posent pas de problème, au contraire.

A l'inverse le type de plastiques sur les bas de portes, les éléments de bas de tableau de bord, boite à gant etc. sont moyen. De même le tableau supérieur (hormis la version en cuir bien sûr qui est alors très bien finie) ne dispose pas de plastiques suffisamment "moussés" etc.

Les sièges et assises, en particulier donc en cuir, autant que les réglages électriques, volant chauffant etc. sont aussi sans réels reproches, avec de belles finitions, tout autant que l'ensemble audio Harmann-Kardon etc.

Idem quant à l'assistance-autonome de niveau 2, anti-collision, asservissement lecture panneau etc. qui fonctionnent correctement ... mais pas de vision tête haute ou phares lasers ... à l'inverse ...

De fait, surtout il ne s'agit pas de véhicules à l'infotainment très évolué (Giulia ou Stelvio exploitent la même solution de chez Magneti-Marelli ... quand bien même l'ensemble des autres éléments des Alfa proviennent le plus souvent de chez Bosch).

La dernière maj avec écran tactile 8.8" est insuffisante vs. la concurrence Germanique (qui à l'inverse pêche par un côté trop technique/complexe eg. BMW infotainment).

La mise à jour est prévu cette année, avec passage sur une solution Siemens VDO (qui fournit déjà le bloc compteur/écran central), pour passer sur un modèle cockpit view, mais préservant les compteurs à casquette typique Alfa.

En résumé, des véhicules mécaniquement au point, voir avec des chassis de tout premier ordre largement en phase avec le positionnement sportif/premium, mais des aménagements dépassés ... ce qui a souvent était le problème d'Alfa ces 40 dernières années ... et une solution d'infotainment à revoir d'urgence.

En ce sens Stellantis souhaite valoriser les éléments réutilisables issus de chez Alfa et produits en interne: chassis, blocs moteurs, train-roulants etc. (certes les boites sont des ZF/Zeppelin-Friedrishchaffen donc équipementier allemand), et les réemployés sur les nouveaux modèles premium du Groupe.

Et à l'opposé, remettre à niveau les aspects technologique infotaiment etc. des modèles en retard ... et revoir les aménagements intérieurs en terme de solution/qualité des matériaux.

Par

En réponse à Corvintetö

Tu peux jouer l'ironie autant que tu veux, ne pas admettre que les 2 alfa actuelles sont une déception tant pour la qualité de finition que pour la modernité technique est faire preuve de mauvaise fois.

Ce sont des fais, même Tavares l'a à moitié admis en disant que Alfa manquait cruellement d'investissement en R&D, si tu ne veux pas le reconnaitre, bon à toi de vivre dans le déni.

Non mais qu'est-ce qu'il ne faut pas lire !!!

Elles sont toutes les deux basées sur la plateforme Giorgio soit 2015 pour la Giulia et 2017 pour le Stelvio. Cette plateforme n'existait pas auparavant, c'est donc récent débilos !

Tu crois qu'ils font comment les autres ?

Pour ne parler que de VW, la plateforme de la passat CC est la génération B6 nommée PQ46 (dérivée de la PL46) qui date sur cette auto de 2008. Mais cette plateforme était déjà en place dès 2001 sur l'Audi A4 (la PL46). La Passat CC ou juste CC à partir de la phase 2, s'est vendue neuve jusqu'en 2016. Soit 16 ans pour une plateforme. Tu penses quoi ?

Quant à sa remplaçante, l'Arteon, elle repose sur la plateforme MQB depuis 2017. Sauf que cette plateforme MQB, sais-tu de quand elle date ? De 2012 !!!! Et elle est le standard actuel du groupe VW. Certes, cette plateforme dérive de modèle en modèle, mais la conception initiale est bien ancienne. Alors Alfa et sa Giorgio sont tout à fait dans le coup et elle sera même utilisée sur les modèles premiums du nouveau groupe STELLANTIS. Elle a au moins 10 ans devant elle encore.

Par

En réponse à Corvintetö

Le malus en France n'est qu'une anticipation du futur malus Européen, qui même s'il ne sera peut être pas aussi sévère, tendera de toute façon vers les mêmes restrictions.

pas besoin de malus européen, les pénalités sur les rejets de co2 sont très efficaces pour faire chier les constructeurs.

et à cela est visiblement prévu bientôt un seul max de rejets au-delà duquel une voiture n'aura même plus le droit d'être vendue sur le sol de l'UE, même en payant 100k€ de malus. :bah:

Par

En réponse à fdlhash

Le problème de la Giulia et du Stelvio ne se situe pas exactement sur la qualité de finition/assemblage, mais sur le fait qu'une partie des aménagements intérieurs sont sensiblement dépassés ou font usage de matériaux qui mélange le meilleur et le moins bon ...

En ce sens, les éléments de carrosserie, éléments mobiles/ouvrants, ne posent aucun problème de finition/qualité, et de même l'épaisseur des moquettes, volants de chez Momo, palettes aluminium plein autant que les poignets intérieures ou les inserts bois précieux etc. ou même cuir (qui ont toujours étaient de belle qualité certainement grace à l'équipementier historique "Pelle Frau") ne posent pas de problème, au contraire.

A l'inverse le type de plastiques sur les bas de portes, les éléments de bas de tableau de bord, boite à gant etc. sont moyen. De même le tableau supérieur (hormis la version en cuir bien sûr qui est alors très bien finie) ne dispose pas de plastiques suffisamment "moussés" etc.

Les sièges et assises, en particulier donc en cuir, autant que les réglages électriques, volant chauffant etc. sont aussi sans réels reproches, avec de belles finitions, tout autant que l'ensemble audio Harmann-Kardon etc.

Idem quant à l'assistance-autonome de niveau 2, anti-collision, asservissement lecture panneau etc. qui fonctionnent correctement ... mais pas de vision tête haute ou phares lasers ... à l'inverse ...

De fait, surtout il ne s'agit pas de véhicules à l'infotainment très évolué (Giulia ou Stelvio exploitent la même solution de chez Magneti-Marelli ... quand bien même l'ensemble des autres éléments des Alfa proviennent le plus souvent de chez Bosch).

La dernière maj avec écran tactile 8.8" est insuffisante vs. la concurrence Germanique (qui à l'inverse pêche par un côté trop technique/complexe eg. BMW infotainment).

La mise à jour est prévu cette année, avec passage sur une solution Siemens VDO (qui fournit déjà le bloc compteur/écran central), pour passer sur un modèle cockpit view, mais préservant les compteurs à casquette typique Alfa.

En résumé, des véhicules mécaniquement au point, voir avec des chassis de tout premier ordre largement en phase avec le positionnement sportif/premium, mais des aménagements dépassés ... ce qui a souvent était le problème d'Alfa ces 40 dernières années ... et une solution d'infotainment à revoir d'urgence.

En ce sens Stellantis souhaite valoriser les éléments réutilisables issus de chez Alfa et produits en interne: chassis, blocs moteurs, train-roulants etc. (certes les boites sont des ZF/Zeppelin-Friedrishchaffen donc équipementier allemand), et les réemployés sur les nouveaux modèles premium du Groupe.

Et à l'opposé, remettre à niveau les aspects technologique infotaiment etc. des modèles en retard ... et revoir les aménagements intérieurs en terme de solution/qualité des matériaux.

De toute façon, l'un des 2 critères principaux d'achat, en dehors du prix, c'est le... design, généralement un atout pour Alfa, et à raison je trouve personnellement. :bah:

Bref, le reste, c'est finalement accessoire pour beaucoup de clients.

Par

En réponse à fedoismyname

De toute façon, l'un des 2 critères principaux d'achat, en dehors du prix, c'est le... design, généralement un atout pour Alfa, et à raison je trouve personnellement. :bah:

Bref, le reste, c'est finalement accessoire pour beaucoup de clients.

A part le tarif évidemment, le 2ème critère principal. Tarif incluant un éventuel malus.

Par

En réponse à fdlhash

Le problème de la Giulia et du Stelvio ne se situe pas exactement sur la qualité de finition/assemblage, mais sur le fait qu'une partie des aménagements intérieurs sont sensiblement dépassés ou font usage de matériaux qui mélange le meilleur et le moins bon ...

En ce sens, les éléments de carrosserie, éléments mobiles/ouvrants, ne posent aucun problème de finition/qualité, et de même l'épaisseur des moquettes, volants de chez Momo, palettes aluminium plein autant que les poignets intérieures ou les inserts bois précieux etc. ou même cuir (qui ont toujours étaient de belle qualité certainement grace à l'équipementier historique "Pelle Frau") ne posent pas de problème, au contraire.

A l'inverse le type de plastiques sur les bas de portes, les éléments de bas de tableau de bord, boite à gant etc. sont moyen. De même le tableau supérieur (hormis la version en cuir bien sûr qui est alors très bien finie) ne dispose pas de plastiques suffisamment "moussés" etc.

Les sièges et assises, en particulier donc en cuir, autant que les réglages électriques, volant chauffant etc. sont aussi sans réels reproches, avec de belles finitions, tout autant que l'ensemble audio Harmann-Kardon etc.

Idem quant à l'assistance-autonome de niveau 2, anti-collision, asservissement lecture panneau etc. qui fonctionnent correctement ... mais pas de vision tête haute ou phares lasers ... à l'inverse ...

De fait, surtout il ne s'agit pas de véhicules à l'infotainment très évolué (Giulia ou Stelvio exploitent la même solution de chez Magneti-Marelli ... quand bien même l'ensemble des autres éléments des Alfa proviennent le plus souvent de chez Bosch).

La dernière maj avec écran tactile 8.8" est insuffisante vs. la concurrence Germanique (qui à l'inverse pêche par un côté trop technique/complexe eg. BMW infotainment).

La mise à jour est prévu cette année, avec passage sur une solution Siemens VDO (qui fournit déjà le bloc compteur/écran central), pour passer sur un modèle cockpit view, mais préservant les compteurs à casquette typique Alfa.

En résumé, des véhicules mécaniquement au point, voir avec des chassis de tout premier ordre largement en phase avec le positionnement sportif/premium, mais des aménagements dépassés ... ce qui a souvent était le problème d'Alfa ces 40 dernières années ... et une solution d'infotainment à revoir d'urgence.

En ce sens Stellantis souhaite valoriser les éléments réutilisables issus de chez Alfa et produits en interne: chassis, blocs moteurs, train-roulants etc. (certes les boites sont des ZF/Zeppelin-Friedrishchaffen donc équipementier allemand), et les réemployés sur les nouveaux modèles premium du Groupe.

Et à l'opposé, remettre à niveau les aspects technologique infotaiment etc. des modèles en retard ... et revoir les aménagements intérieurs en terme de solution/qualité des matériaux.

Merci pour les explications claires, bien présentés et pédagogiques.

S'ils pouvaient y avoir plus de com. commes les tiens, ce forum serait bien plus intéressant.

:jap:

Par

En réponse à jroule75

Non mais qu'est-ce qu'il ne faut pas lire !!!

Elles sont toutes les deux basées sur la plateforme Giorgio soit 2015 pour la Giulia et 2017 pour le Stelvio. Cette plateforme n'existait pas auparavant, c'est donc récent débilos !

Tu crois qu'ils font comment les autres ?

Pour ne parler que de VW, la plateforme de la passat CC est la génération B6 nommée PQ46 (dérivée de la PL46) qui date sur cette auto de 2008. Mais cette plateforme était déjà en place dès 2001 sur l'Audi A4 (la PL46). La Passat CC ou juste CC à partir de la phase 2, s'est vendue neuve jusqu'en 2016. Soit 16 ans pour une plateforme. Tu penses quoi ?

Quant à sa remplaçante, l'Arteon, elle repose sur la plateforme MQB depuis 2017. Sauf que cette plateforme MQB, sais-tu de quand elle date ? De 2012 !!!! Et elle est le standard actuel du groupe VW. Certes, cette plateforme dérive de modèle en modèle, mais la conception initiale est bien ancienne. Alors Alfa et sa Giorgio sont tout à fait dans le coup et elle sera même utilisée sur les modèles premiums du nouveau groupe STELLANTIS. Elle a au moins 10 ans devant elle encore.

J'aurai dû effectivement préciser que je parlais du moteur plutôt que de la plateforme qui je sais bien est performante.

Et si le terme modernité technique te fâche, disons alors efficience. Je te rappel que l'article parle des émissions Co2 anormalement haute en partie réglé par du bricolage.

Tu n'es par ailleurs pas obliger de traiter de débilos dès lors que tu n'es pas d'accord avec qqun. Prends exemple sur fdlhash, tu n'en sera que plus grandi.

Par

En réponse à phirag

Comme tous les 4 cylindres essence actuels

Il faut l'excuser, l'ami Teamgreen, en bon panzériste, pense que si ça dépasse pas les 8000 tr/m et c'est pas remplacé tous les six mois, c'est du caca. Mais peut-être ne se pose-t-il pas la question que si c'est remplacé tous les six mois c'est justement parce que c'est du caca. Un peu comme certains moteurs d'un constructeur bavarois, dont la chaine de distribution casse comme du verre. Mais ça l'ami Teamgreen, en bon panzériste, il préfère pas le dire.:chut:

Par

En réponse à Corvintetö

Le malus en France n'est qu'une anticipation du futur malus Européen, qui même s'il ne sera peut être pas aussi sévère, tendera de toute façon vers les mêmes restrictions.

A voir sur la chaine YouTube de Laurent Schmidt, qui parle du futur malus européens. Comparé à certains pays du Nord, la France est pas mal lotie (le pire, ce sera les Pays-Bas).

Par

La réduction d'émission de CO² est réalisée conjointement avec la réduction de frottement et changements divers de pignonerie, et aussi un travail sur la boite, ce indépendamment du bloc moteur, ainsi on trouvera la comparaison avant/après des émissions suivant chaque moteur/modèle finition (en effet les éléments types toit ouvrant, taille de jantes etc. interviennent dans le calcul WLTP/CO²).

https://i.ibb.co/qDPkSTN/Alfa-WLTP2020-2021.jpg

A ce "jeu" d'ailleurs il n'y a pas que des réductions ... ainsi le la Giulia QV voit ses émissions baisser, mais le Stelvio QV les voit monter !

Ce n'est donc pas un travail "uniquement" sur la boite (et il y a 4 modèles de boites ZF suivant les versions/couple moteur), et moteur ... mais sur l'ensemble des trains roulants.

S'agissant des moteurs, ce sont des "purs" produits FCA ... mais leurs origines sont diverse:

- Essence: c'est FCA Global Medium Engine (GME), filiale de FCA Italie basée à Termoli qui a développé le moteur 2.0L 4 cylindres en ligne présent notamment sur la Giulia et le Stelvio, et un dérivé qui est le V6 (non ce n'est pas un moteur conçu chez Ferrari !!!! encore moins le 8 cylindres amputé de 2 ;) mais bien un bloc FCA optimisé ensuite avec "l'aide" de Ferrari ... dont on rappelera que la "mère" du Commandatore est Alfa ... et dont tous les ingénieurs motoristes passent chez Alfa motore à Milan ... là où ont été conçus les moteurs de F1 depuis l'avant-guerre ... jusqu'aux derniers "délires" eg. le moteur V10 de l'Alfa 164 Procar ... cad un V10 sur une voiture vendue (certes fort cher) en concessions ...

FCA GME est la suite de Fiat Powertrain ... qui a regroupé les activités moteurs d'Alfa, Maserati et Fiat, suite à la sortie de Ferrari pour être côté en Bourse à part et contrôlé aussi à part (toujours par la Famille Agnelli).

Il y a un autre moteur 4 cylindres, le Hurricane, qui a été conçu aux USA par FCA US Division, et qui est produit dans l'usine de Trenton ainsi qu'en Chine à Changsha par GAC-FCA Powertrain, mais n'équipe pas les Alfa

Il y a parfois une erreur d'interprétation en ce sens que FCA-GME "sonne" GM ... mais donc rien à voir avec FCA (GM c'est General Motors, à Détroit, cad un concurrent de Chrysler cad FCA ...)

Il y a donc deux 4 cylindres différents chez FCA ... le Hurricane n'étant que sur les Dodge etc. sur le marché Américain.

Les moteurs FCA-GME sont fabriqués à 100% en Italie avec des machines de l’entreprise Comau (filiale robotique de FCA, Comau leader mondiale des robots de productions automobiles et oui ... du Fiat pour fabriquer les Mercedes, BMW et autres PSA ou Renault très souvent ....) avec un procédé de fabrication « SmartSpray PTWA » qui promet de réduire le poids des moteurs, les temps et coûts de fabrication.

Comme déjà indiqué, l'hybridation du 2.0L 4 Cylindres est déjà faite ... c'est tout simplement l'évolution présente sur la Maserati Ghibli en 330ch ... et sur la Jeep Cherokee en 360ch ... et qui va donc arriver en Q2/2021 sur les Giulia et Stelvio ... mais en ... 310ch (ou 320ch mais donc < 330ch pour ne pas froisser Maserati ....). Il s'agit donc d'un seul et même moteur bien sur ... avec deux moteurs roues électriques 48V.

- Diesel: avec la filiale VM Motori ... spécialisée depuis longtemps dans la conception de moteurs Diesel pour l'ensemble des marques Fiat, le 2.0 4 cylindres de 210ch et ses déclinaisons inférieures sur les Alfa, mais aussi le V6 Diesel "Maserati" de 280ch etc.

VM Motori est connu pour le concepteur du "légendaire" 2.0 Diesel 59ch/65ch/75ch que Fiat fournira à de nombreux constructeurs, dont Peugeot puisqu'il s'agira du moteur des 504 etc.

Ensuite VM Motori est à l'origine de l'invention du Turbo Diesel (en association avec Austin), qui fera la fortune de Fiat en vendant des licences à Bosch, et ensuite toujours VM Motori qui développera la Rampe Commune Diesel, là aussi l'industrialisation/licence sera confiée à Bosch ... et rapportera beaucoup.

Autant dire que FCA via VM Motori a fait autant d'argent en vendant ses inventions implantés sous les capots d'autres constructeurs qu'avec ses propres modèles ... D'ailleurs Volkswagen a voulu s'affranchir des coûts de licences Fiat sur le Turbo Diesel (les GTD "Volkswagen" ...) en rachetant DAF et développant la technologie d'injecteurs-pompes etc.

Mais de nombreux constructeurs sont resté à équiper leurs blocs de rampes-communes achetés à Bosch qui alimente ainsi les caisses de Fiat ...

VM Motori conçoit aussi les "gros" Diesel ... les V6, V8 et V10 Diesel des gammes Fiat Agri qui comprend entre autres New Holland (tracteurs, Moissonneuses batteuses, Tractopelle et autres pelles mécaniques etc.), et ceux destinés à équiper les bateaux et navires marchands ... toujours en Diesel.

S'agissant de Fiat Agri/New Holland, on rappellera enfin que l'activité automobile représente "seulement" 27% de l'ensemble contrôlé par les Agnelli et que FCA ... c'est aussi Iveco (Camion/poids lourds), Fiat Avio (équipementier aéronautique), les participations dans Leonardo (ex-Finemecanica) géant militaro-aéro (hélicoptères, satellites etc.) qui sont exclus de l'alliance Stellantis, et vont être gérés dans une structure distincte.

C'est LE grand spécialiste du Diesel ... à l'origine du Turbo D dans les années 80-90 qui fera le bonheur de ... Volkswagen, mais aussi de la Rampe Commune Diesel en 1996 qui sera pour la 1ere fois au monde montée sur l'Alfa 156, puis Fiat comme pour le Turbo D confiera l'industrialisation à Robert Bosch Gmbh et engrengera d'énorme royalties ... (Fiat à gagné plus d'argent en vendant des licences sur la Rampe Commune ou le Turbo D qu'en vendant ses propres modèles ...)

Par

En réponse à fdlhash

La plateforme Giorgio est souvent considérée par d'aucun comme étant à ce jour l'une des plus agiles du segment des berlines supérieures, et dans le cadre de la fusion FCA-PSA, son usage est prévu sur les modèles du Groupe Stellantis des catégories premium.

En effet, il s'agit de trains, classiques chez Alfa, à doubles-triangles magnésium, ainsi que d'ensemble roulants très précis etc. mais surtout d'un chassis particulièrement optimisé basé sur l'implantation innovante de la classique épure de Jeantaud mais là proche de "l'abaque idéale", ce qui n'est jamais arrivé sur un véhicule grand public (car il induit par contre un effet de ripage à très base vitesse, et une direction très directe).

Son utilisation sur le Stelvio procure l'un des seuls "SUV" avec un comportement de berline sportive, et un précision de placement en courbe de tout premier ordre, comme l'ensemble de la classe automobiles journalistiques s'en fait régulièrement l'écho.

Pour le reste c'est une plateforme propulsion, avec un arbre de transmission entièrement en fibre de carbone, allégeant les masses mobiles. Cad que globalement, associé à l'usage d'éléments aluminium et magnésium, la masse d'un Stelvio diesel 210cv Q4 (le plus lourds hormis le QV 510cv), s'établit à 1679 Kg, soit environ 150 à 250Kg de moins que la concurrence Allemande (Q5, X3 etc.).

S'agissant du bloc 2.0T de 280ch, ce dernier offre des caractéristiques d'optimisation à l'aune de ce que l'on trouve chez BMW sur les 4 cylindres, avec ici un couple notoirement soutenu de 400Nm. Certes il est peu enclin à monter dans les tours car sa courbe de couple est justement optimisée sur la réduction des consommations, mais il offre des performances de tout premier ordre.

Son usage dans sa nouvelle version micro-hybridée 48v, qui est déjà disponible au sein de FCA, va là aussi bénéficier à la gamme de modèles premium de Stellantis.

Le lancement du 2.0T micro-hybridé sur la gamme Alfa est prévu à Q2/2021, mais il est dors et déjà implanté chez Maserati sur la Ghibli 2.0T, il développe 330ch sous son capot, mais est prévu en 360ch chez Jeep sur le Grand Cherokee ... alors que chez Alfa il devrait être en 310ch pour préserver la "hierarchie" entre Alfa Roméo et Maserati.

Beau commentaire argumenté. Cette maîtrise technique fera d'Alfa le référent pour le pôle premium de Stellantis.

Par

En réponse à fdlhash

La réduction d'émission de CO² est réalisée conjointement avec la réduction de frottement et changements divers de pignonerie, et aussi un travail sur la boite, ce indépendamment du bloc moteur, ainsi on trouvera la comparaison avant/après des émissions suivant chaque moteur/modèle finition (en effet les éléments types toit ouvrant, taille de jantes etc. interviennent dans le calcul WLTP/CO²).

https://i.ibb.co/qDPkSTN/Alfa-WLTP2020-2021.jpg

A ce "jeu" d'ailleurs il n'y a pas que des réductions ... ainsi le la Giulia QV voit ses émissions baisser, mais le Stelvio QV les voit monter !

Ce n'est donc pas un travail "uniquement" sur la boite (et il y a 4 modèles de boites ZF suivant les versions/couple moteur), et moteur ... mais sur l'ensemble des trains roulants.

S'agissant des moteurs, ce sont des "purs" produits FCA ... mais leurs origines sont diverse:

- Essence: c'est FCA Global Medium Engine (GME), filiale de FCA Italie basée à Termoli qui a développé le moteur 2.0L 4 cylindres en ligne présent notamment sur la Giulia et le Stelvio, et un dérivé qui est le V6 (non ce n'est pas un moteur conçu chez Ferrari !!!! encore moins le 8 cylindres amputé de 2 ;) mais bien un bloc FCA optimisé ensuite avec "l'aide" de Ferrari ... dont on rappelera que la "mère" du Commandatore est Alfa ... et dont tous les ingénieurs motoristes passent chez Alfa motore à Milan ... là où ont été conçus les moteurs de F1 depuis l'avant-guerre ... jusqu'aux derniers "délires" eg. le moteur V10 de l'Alfa 164 Procar ... cad un V10 sur une voiture vendue (certes fort cher) en concessions ...

FCA GME est la suite de Fiat Powertrain ... qui a regroupé les activités moteurs d'Alfa, Maserati et Fiat, suite à la sortie de Ferrari pour être côté en Bourse à part et contrôlé aussi à part (toujours par la Famille Agnelli).

Il y a un autre moteur 4 cylindres, le Hurricane, qui a été conçu aux USA par FCA US Division, et qui est produit dans l'usine de Trenton ainsi qu'en Chine à Changsha par GAC-FCA Powertrain, mais n'équipe pas les Alfa

Il y a parfois une erreur d'interprétation en ce sens que FCA-GME "sonne" GM ... mais donc rien à voir avec FCA (GM c'est General Motors, à Détroit, cad un concurrent de Chrysler cad FCA ...)

Il y a donc deux 4 cylindres différents chez FCA ... le Hurricane n'étant que sur les Dodge etc. sur le marché Américain.

Les moteurs FCA-GME sont fabriqués à 100% en Italie avec des machines de l’entreprise Comau (filiale robotique de FCA, Comau leader mondiale des robots de productions automobiles et oui ... du Fiat pour fabriquer les Mercedes, BMW et autres PSA ou Renault très souvent ....) avec un procédé de fabrication « SmartSpray PTWA » qui promet de réduire le poids des moteurs, les temps et coûts de fabrication.

Comme déjà indiqué, l'hybridation du 2.0L 4 Cylindres est déjà faite ... c'est tout simplement l'évolution présente sur la Maserati Ghibli en 330ch ... et sur la Jeep Cherokee en 360ch ... et qui va donc arriver en Q2/2021 sur les Giulia et Stelvio ... mais en ... 310ch (ou 320ch mais donc < 330ch pour ne pas froisser Maserati ....). Il s'agit donc d'un seul et même moteur bien sur ... avec deux moteurs roues électriques 48V.

- Diesel: avec la filiale VM Motori ... spécialisée depuis longtemps dans la conception de moteurs Diesel pour l'ensemble des marques Fiat, le 2.0 4 cylindres de 210ch et ses déclinaisons inférieures sur les Alfa, mais aussi le V6 Diesel "Maserati" de 280ch etc.

VM Motori est connu pour le concepteur du "légendaire" 2.0 Diesel 59ch/65ch/75ch que Fiat fournira à de nombreux constructeurs, dont Peugeot puisqu'il s'agira du moteur des 504 etc.

Ensuite VM Motori est à l'origine de l'invention du Turbo Diesel (en association avec Austin), qui fera la fortune de Fiat en vendant des licences à Bosch, et ensuite toujours VM Motori qui développera la Rampe Commune Diesel, là aussi l'industrialisation/licence sera confiée à Bosch ... et rapportera beaucoup.

Autant dire que FCA via VM Motori a fait autant d'argent en vendant ses inventions implantés sous les capots d'autres constructeurs qu'avec ses propres modèles ... D'ailleurs Volkswagen a voulu s'affranchir des coûts de licences Fiat sur le Turbo Diesel (les GTD "Volkswagen" ...) en rachetant DAF et développant la technologie d'injecteurs-pompes etc.

Mais de nombreux constructeurs sont resté à équiper leurs blocs de rampes-communes achetés à Bosch qui alimente ainsi les caisses de Fiat ...

VM Motori conçoit aussi les "gros" Diesel ... les V6, V8 et V10 Diesel des gammes Fiat Agri qui comprend entre autres New Holland (tracteurs, Moissonneuses batteuses, Tractopelle et autres pelles mécaniques etc.), et ceux destinés à équiper les bateaux et navires marchands ... toujours en Diesel.

S'agissant de Fiat Agri/New Holland, on rappellera enfin que l'activité automobile représente "seulement" 27% de l'ensemble contrôlé par les Agnelli et que FCA ... c'est aussi Iveco (Camion/poids lourds), Fiat Avio (équipementier aéronautique), les participations dans Leonardo (ex-Finemecanica) géant militaro-aéro (hélicoptères, satellites etc.) qui sont exclus de l'alliance Stellantis, et vont être gérés dans une structure distincte.

C'est LE grand spécialiste du Diesel ... à l'origine du Turbo D dans les années 80-90 qui fera le bonheur de ... Volkswagen, mais aussi de la Rampe Commune Diesel en 1996 qui sera pour la 1ere fois au monde montée sur l'Alfa 156, puis Fiat comme pour le Turbo D confiera l'industrialisation à Robert Bosch Gmbh et engrengera d'énorme royalties ... (Fiat à gagné plus d'argent en vendant des licences sur la Rampe Commune ou le Turbo D qu'en vendant ses propres modèles ...)

Bonjour

Très bien résumé.......tu as juste oublié de parler de ma préféré la FIAT Croma TDID du 1992 dont elle partage sa plate forme et son moteur avec les SAAB :smile: et première voiture de série avec un diesel à injection direct et turbo à géométrie variable.

Merci à toi.

Cela fait du bien de lire une personne qui connait le monde automobile et les voitures italiennes :bien:

Encore une fois, merci à toi.

Mais ne reste pas sur ce forum .....tu trouveras ton bonheur ailleurs......

Par

En réponse à fdlhash

La réduction d'émission de CO² est réalisée conjointement avec la réduction de frottement et changements divers de pignonerie, et aussi un travail sur la boite, ce indépendamment du bloc moteur, ainsi on trouvera la comparaison avant/après des émissions suivant chaque moteur/modèle finition (en effet les éléments types toit ouvrant, taille de jantes etc. interviennent dans le calcul WLTP/CO²).

https://i.ibb.co/qDPkSTN/Alfa-WLTP2020-2021.jpg

A ce "jeu" d'ailleurs il n'y a pas que des réductions ... ainsi le la Giulia QV voit ses émissions baisser, mais le Stelvio QV les voit monter !

Ce n'est donc pas un travail "uniquement" sur la boite (et il y a 4 modèles de boites ZF suivant les versions/couple moteur), et moteur ... mais sur l'ensemble des trains roulants.

S'agissant des moteurs, ce sont des "purs" produits FCA ... mais leurs origines sont diverse:

- Essence: c'est FCA Global Medium Engine (GME), filiale de FCA Italie basée à Termoli qui a développé le moteur 2.0L 4 cylindres en ligne présent notamment sur la Giulia et le Stelvio, et un dérivé qui est le V6 (non ce n'est pas un moteur conçu chez Ferrari !!!! encore moins le 8 cylindres amputé de 2 ;) mais bien un bloc FCA optimisé ensuite avec "l'aide" de Ferrari ... dont on rappelera que la "mère" du Commandatore est Alfa ... et dont tous les ingénieurs motoristes passent chez Alfa motore à Milan ... là où ont été conçus les moteurs de F1 depuis l'avant-guerre ... jusqu'aux derniers "délires" eg. le moteur V10 de l'Alfa 164 Procar ... cad un V10 sur une voiture vendue (certes fort cher) en concessions ...

FCA GME est la suite de Fiat Powertrain ... qui a regroupé les activités moteurs d'Alfa, Maserati et Fiat, suite à la sortie de Ferrari pour être côté en Bourse à part et contrôlé aussi à part (toujours par la Famille Agnelli).

Il y a un autre moteur 4 cylindres, le Hurricane, qui a été conçu aux USA par FCA US Division, et qui est produit dans l'usine de Trenton ainsi qu'en Chine à Changsha par GAC-FCA Powertrain, mais n'équipe pas les Alfa

Il y a parfois une erreur d'interprétation en ce sens que FCA-GME "sonne" GM ... mais donc rien à voir avec FCA (GM c'est General Motors, à Détroit, cad un concurrent de Chrysler cad FCA ...)

Il y a donc deux 4 cylindres différents chez FCA ... le Hurricane n'étant que sur les Dodge etc. sur le marché Américain.

Les moteurs FCA-GME sont fabriqués à 100% en Italie avec des machines de l’entreprise Comau (filiale robotique de FCA, Comau leader mondiale des robots de productions automobiles et oui ... du Fiat pour fabriquer les Mercedes, BMW et autres PSA ou Renault très souvent ....) avec un procédé de fabrication « SmartSpray PTWA » qui promet de réduire le poids des moteurs, les temps et coûts de fabrication.

Comme déjà indiqué, l'hybridation du 2.0L 4 Cylindres est déjà faite ... c'est tout simplement l'évolution présente sur la Maserati Ghibli en 330ch ... et sur la Jeep Cherokee en 360ch ... et qui va donc arriver en Q2/2021 sur les Giulia et Stelvio ... mais en ... 310ch (ou 320ch mais donc < 330ch pour ne pas froisser Maserati ....). Il s'agit donc d'un seul et même moteur bien sur ... avec deux moteurs roues électriques 48V.

- Diesel: avec la filiale VM Motori ... spécialisée depuis longtemps dans la conception de moteurs Diesel pour l'ensemble des marques Fiat, le 2.0 4 cylindres de 210ch et ses déclinaisons inférieures sur les Alfa, mais aussi le V6 Diesel "Maserati" de 280ch etc.

VM Motori est connu pour le concepteur du "légendaire" 2.0 Diesel 59ch/65ch/75ch que Fiat fournira à de nombreux constructeurs, dont Peugeot puisqu'il s'agira du moteur des 504 etc.

Ensuite VM Motori est à l'origine de l'invention du Turbo Diesel (en association avec Austin), qui fera la fortune de Fiat en vendant des licences à Bosch, et ensuite toujours VM Motori qui développera la Rampe Commune Diesel, là aussi l'industrialisation/licence sera confiée à Bosch ... et rapportera beaucoup.

Autant dire que FCA via VM Motori a fait autant d'argent en vendant ses inventions implantés sous les capots d'autres constructeurs qu'avec ses propres modèles ... D'ailleurs Volkswagen a voulu s'affranchir des coûts de licences Fiat sur le Turbo Diesel (les GTD "Volkswagen" ...) en rachetant DAF et développant la technologie d'injecteurs-pompes etc.

Mais de nombreux constructeurs sont resté à équiper leurs blocs de rampes-communes achetés à Bosch qui alimente ainsi les caisses de Fiat ...

VM Motori conçoit aussi les "gros" Diesel ... les V6, V8 et V10 Diesel des gammes Fiat Agri qui comprend entre autres New Holland (tracteurs, Moissonneuses batteuses, Tractopelle et autres pelles mécaniques etc.), et ceux destinés à équiper les bateaux et navires marchands ... toujours en Diesel.

S'agissant de Fiat Agri/New Holland, on rappellera enfin que l'activité automobile représente "seulement" 27% de l'ensemble contrôlé par les Agnelli et que FCA ... c'est aussi Iveco (Camion/poids lourds), Fiat Avio (équipementier aéronautique), les participations dans Leonardo (ex-Finemecanica) géant militaro-aéro (hélicoptères, satellites etc.) qui sont exclus de l'alliance Stellantis, et vont être gérés dans une structure distincte.

C'est LE grand spécialiste du Diesel ... à l'origine du Turbo D dans les années 80-90 qui fera le bonheur de ... Volkswagen, mais aussi de la Rampe Commune Diesel en 1996 qui sera pour la 1ere fois au monde montée sur l'Alfa 156, puis Fiat comme pour le Turbo D confiera l'industrialisation à Robert Bosch Gmbh et engrengera d'énorme royalties ... (Fiat à gagné plus d'argent en vendant des licences sur la Rampe Commune ou le Turbo D qu'en vendant ses propres modèles ...)

Il y a quelques erreurs,VM n'appartient a Fiat que depuis 2011,les peugeot 504 diesel ont toujours eu des Indénor comme moteur diesel, chez Fiat on utilisait plutot des Sofim(ainsi que chez Renault d'ailleurs)à l'époque(moteur 2.5td des Croma,Thema et Safrane)etc

Par

En réponse à Jetstream

Il y a quelques erreurs,VM n'appartient a Fiat que depuis 2011,les peugeot 504 diesel ont toujours eu des Indénor comme moteur diesel, chez Fiat on utilisait plutot des Sofim(ainsi que chez Renault d'ailleurs)à l'époque(moteur 2.5td des Croma,Thema et Safrane)etc

LE PORCHE TAYCAN est monté avec un moteur électrique de chez Magneti Marelli ...... et de l'aluminium Italien :bien:

Par

En réponse à largos92

LE PORCHE TAYCAN est monté avec un moteur électrique de chez Magneti Marelli ...... et de l'aluminium Italien :bien:

Pour le common rail, il faut aller voir du côté de Fiat/Magnetti-Marelli/Elasis(oui les trois)sinon le moteur Tdid de la Croma n'était pas un common rail(pompe distributrice/rotative)par contre il s'agissait bien d'une injection directe(sans préchambres)technique qui sera reprise par d'autre constructeurs, entre autre : VW, Opel, Renault.

Par

En réponse à Jetstream

Il y a quelques erreurs,VM n'appartient a Fiat que depuis 2011,les peugeot 504 diesel ont toujours eu des Indénor comme moteur diesel, chez Fiat on utilisait plutot des Sofim(ainsi que chez Renault d'ailleurs)à l'époque(moteur 2.5td des Croma,Thema et Safrane)etc

Claudio Vancini et Ugo Martelli ont fondé la VM Motori a la fin de des années 40.Mais dès 1970 Finmeccanica en prend le contrôle, or Finmeccanica a la holding d'état IRI comme actionnaire et ... La famille Agnelli, dont Fiat exploitera rapidement les capacités mais sur ses gammes de véhicules lourds et pas automobiles au début.

Sofim a été créé par Fiat et Renault en 1970 mais qui en sortira rapidement qql années plus tard laissant Fiat  Les premiers moteurs 2.0 sortiront en 1977 et il s'agira de moteurs exploités chez Saviem, Daily Iveco etc Cad de l'utilitaire surtout.

Ce n'est qu'au milieu des années 90 que Sofim produira des TD sous licence VM exploités sur les Croma, Safrane etc. Et toujours les utilitaires avec les Renault Master, Peugeot Boxer, Citroën Jumper, Fiat Ducato etc. Qui donc ont tourné avec des moteurs diesels italiens

 Indenor fabriquera des moteurs diesels sous licence Junkers/Peugeot jusqu'à la fin des années 50, puis sortira ses premiers moteurs diesel a destination des 404, 504,505,604 etc. le fameux TMD produit sous licence Ricardo (dont VM etait détenteur des droits, mais Ricardo malgré son nom était un ingénieur britannique d'origine italienne mais non pas italien).

VM Motori est bien au coeur de l'histoire du diesel depuis plus de 70 ans, cependant que l'histoire automobile est une "œuvre" mondiale peuplée de synergies eg. Dunlop inventa le disque de frein mais ce sera Ferrodo qui inventera la plaquette ... Etc etc bien sûr

Par

Le Sofim(8144.97) n'a strictement rien à voir avec le VM contemporain(425OHV)tout est différent que ce soit la distri(ACT vs ACL), le rapport alésage course, la structure du moteur(4 culasse séparées chez VM,merci les origines nautiques)à si, les deux pèsent un âne mort

Par

Pour les Peugeot depuis la 404 ce n'est plus le TMD mais le XD dans différentes versions(8 il me semble)qui équipent ces autos

Par

En réponse à Jetstream

Pour les Peugeot depuis la 404 ce n'est plus le TMD mais le XD dans différentes versions(8 il me semble)qui équipent ces autos

Strictement parlant vous avez raison cependant que le XD n'est qu'une évolution du TMD de base Ricardo.

Le TMD dans sa 1ere version a été produit de 1959 à 1966:

- TMD 80 avec un alésage de 80 mm, qui donne une cylindrée de 1 608 cm3.

- TMD 85 avec un alésage de 85 mm, qui donne une cylindrée de 1 816 cm3.

Puis ce moteur TMD évolue et est rebaptisé XD (le TMD85 est devenu XD85) dont la production sous l'appellation XD débute en 1964 sur la Peugeot 404, avec de nombreuses évolutions d'alésage/course et cylindrée (mais toujours un taux de compression proche de 21-22), qui ont amené à ce qu'il reste produit jusqu'au début des années 90 (~92-93).

En conclusion, de 1959 à 1992, au travers de ses évolutions, la solution moteur de l'ingénieur Ricardo sera la base moteur Diesel de nombreuses voitures de constructeurs français. C'est ca aussi l'histoire de cette industrie, savoir prendre qql. chose bien "né" et le faire évoluer ...

Par

En réponse à Corvintetö

Plutôt triste constructeur qui en 2021 ose proposer une caisse avec une conception et une motorisation datant du siècle dernier.

Si quelques artifices et réglages permettent de diminuer aussi drastiquement les rejets de Co2, c'est à se demander pourquoi Alfa n'a pas fait ce travail au moment du développement, sachant que le barème du malus aujourd'hui en vigueur était annoncé depuis 2018...

une chose est sûre c'est qu'un 2 litres, 4 cylindres double arbres à cames, ton pays de tocards vénères n'en a jamais produit.....ni au siècle dernier ni aujourd'hui......pour l'instant à part du purefiot de ringards et de la caisse d'élevage, vous n'êtes pas bons à grand chose les gaulois à part vitupérer en bons baltringues dont cette gaule est farcie.....heureusement que la médiocrité est norme, ça permet de faire le coq....:lol:

Par

En réponse à phirag

Comme tous les 4 cylindres essence actuels

non seulement chez FCA.

Par

En réponse à Critias

Il faut l'excuser, l'ami Teamgreen, en bon panzériste, pense que si ça dépasse pas les 8000 tr/m et c'est pas remplacé tous les six mois, c'est du caca. Mais peut-être ne se pose-t-il pas la question que si c'est remplacé tous les six mois c'est justement parce que c'est du caca. Un peu comme certains moteurs d'un constructeur bavarois, dont la chaine de distribution casse comme du verre. Mais ça l'ami Teamgreen, en bon panzériste, il préfère pas le dire.:chut:

si tu avais de l'expérience et des connaissances en automobile, ca se saurait.

Par

En réponse à Teamgreen

si tu avais de l'expérience et des connaissances en automobile, ca se saurait.

Je te retourne le compliment. Au moins moi je ne trolle pas (remarque, je ne suis pas panzériste, ceci explique peut-être cela).

Par

En réponse à Jetstream

Pour le common rail, il faut aller voir du côté de Fiat/Magnetti-Marelli/Elasis(oui les trois)sinon le moteur Tdid de la Croma n'était pas un common rail(pompe distributrice/rotative)par contre il s'agissait bien d'une injection directe(sans préchambres)technique qui sera reprise par d'autre constructeurs, entre autre : VW, Opel, Renault.

Exactement, la Croma a été la première voiture commercialisée en diesel à injection directe, mais sans common rail. Cette technologie sera installée bien plus tard... sur l’Alfa 156.

Par

En réponse à dominc3

une chose est sûre c'est qu'un 2 litres, 4 cylindres double arbres à cames, ton pays de tocards vénères n'en a jamais produit.....ni au siècle dernier ni aujourd'hui......pour l'instant à part du purefiot de ringards et de la caisse d'élevage, vous n'êtes pas bons à grand chose les gaulois à part vitupérer en bons baltringues dont cette gaule est farcie.....heureusement que la médiocrité est norme, ça permet de faire le coq....:lol:

Je souscris totalement. Ecrire autant d'inepties en si peu de mots montre un talent particulier dudit corvintëtu. Moteur et chassis de la Giulai et du Stelvio sont un concentré de modernité qui visiblement le dépassent. Et, non les malus à venir n' étaient pas connus dans les années 2010-2015 pendant lesquelles ont été conçues les deux voitures: J'ai acheté une Giulia en 2016 et j'ai payé 90 € de malus: Quand l' ignorance se conjugue à la malveillance :D

Par

En réponse à dominc3

une chose est sûre c'est qu'un 2 litres, 4 cylindres double arbres à cames, ton pays de tocards vénères n'en a jamais produit.....ni au siècle dernier ni aujourd'hui......pour l'instant à part du purefiot de ringards et de la caisse d'élevage, vous n'êtes pas bons à grand chose les gaulois à part vitupérer en bons baltringues dont cette gaule est farcie.....heureusement que la médiocrité est norme, ça permet de faire le coq....:lol:

Pour ce qui concerne le 2 litres,4 cylindres double ACT c'est bien évidemment faux.

Par

Alfa est moribond car il a essayé de vendre des voiture genre giula stelvio pas abouties, la preuve en est donné par ces améliorations très importantes.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Actualité Alfa Romeo

Toute l'actualité

Forum Alfa Romeo